bandeau 1 bandeau 2 bandeau 3 bandeau 4 bandeau 5

Cultures & Cinémas

Vous êtes ici : Accueil > LES NANARS SELECTION C&C > La sélection 2019 des nanars de C&C > Le Nanar du mois de mai 2019 : Maciste contre les mongols

Le Nanar du mois de mai 2019 : Maciste contre les mongols

  • Mis à jour : 2 mai

Suite au visionnage de l’excellent documentaire "Péplum : muscles, glaives et fantasmes" diffusé vendredi 26 mars qui m’a bien fait rire je vais vous envoyer lors des prochains mois une série de péplum tous plus nanars que les autres.
Cinécandide

FICHE TECHNIQUE
Titre original : Maciste contro i Mongoli
Réalisation : Domenico Paolella
Scénario : Alessandro Ferraù, Luciano Martino et Domenico Paolella
Directeur de la photographie : Raffaele Masciocchi
Montage : Otello Colangeli
Musique : Carlo Savina
Costumes : Vera
Genre : Film dramatique, Film d’aventure, Film d’action, Péplum
Pays : Italie
Durée : 90 minutes
Date de sortie :
Italie : 29 novembre 1963
France : 24 juin 1964

SYNOPSIS
Alors qu’il est sur le point de mourir, Gengis Khan demande à ses trois fils de cesser de verser le sang. Seulement voilà les trois barbares ne rêvent que de guerres et de conquêtes. Ils tuent un de leurs prêtres, font accuser les chrétiens puis prennent possession de la principauté de Tulada. Voulant tous les trois convoiter la princesse Bianca, héritière du trône, ils décident d’en découdre lors d’un tournoi. Mais un adversaire inattendu se présente sur leur route : le géant Maciste...

LE REALISATEUR

Domenico Paolella est l’un des plus prolifiques réalisateurs italiens. Il commence comme scénariste et comme aide réalisateur. Il débute dans les années 1930 avec divers films populaires et musicaux (dans le genre du musicarello).
De 1935 à 1937, il remporte les prix annuels des lictoriales de la culture et de l’art, dans la section films expérimentaux. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il est envoyé comme correspondant sur le front russe. Après-guerre, il est nommé directeur artistique et rédacteur dans l’hebdomadaire de chroniques et d’actualité La Settimana Incom (it), réalisant des centaines de services aussi bien en Italie qu’à l’étranger. Il s’occupe également de documentaires, dont La tragedia dell’Etna, qui sera primé dans cette catégorie au Festival de Cannes.
À partir des années 1950, il se dédie au cinéma musical et aux péplums, ainsi qu’aux films d’espionnage, aux westerns, et enfin aux films érotiques.

Filmographie partielle
1953 : Gran varietà (it)
1955 : Il coraggio
1960 : Les Pirates de la côte (I pirati della costa)
1960 : Madri pericolose
1960 : I teddy boys della canzone (it)
1961 : La Terreur des mers (it) (Il terrore dei mari)
1961 : Le Secret de l’épervier noir (Il segreto dello sparviero nero)
1962 : Le Boucanier des îles (Il giustiziere dei mari)
1962 : « Maciste à la cour du Cheik » (Maciste contro lo sceicco)
1962 : L’Île aux filles perdues (Le prigioniere dell’isola del diavolo)
1963 : « Maciste contre les Mongols » (Maciste contro i Mongoli)
1963 : « Ursus le rebelle » (Ursus gladiatore ribelle)
1963 : Maskenball bei Scotland Yard
1964 : « Hercule contre les tyrans de Babylone » (Ercole contro i tiranni di Babilonia)
1964 :« L’Enfer de Gengis Khan » (Maciste nell’inferno di Gengis Khan)
1965 : « Goliath à la conquête de Bagdad » (Golia alla conquista di Bagdad)
1965 : 003 Agent secret (it) (Agente S03 operazione Atlantide)
1967 : Haine pour haine (it) (Odio per odio)
1970 : La ragazza del prete
1973 : Les Religieuses du Saint-Archange (it) (Le monache di Sant’Arcangelo)
1973 : Une Histoire du 17ème siècle (it) (Storia di una monaca di clausura)
1974 : La Proie (La preda)
1977 : Équipe spéciale (it) (La polizia è sconfitta)
1979 : Belli e brutti ridono tutti (it)

LA DISTRIBUTION

- Mark Forest : Maciste
Mark Forest né Lou Degni à Brooklyn, le 16 janvier 1933 est un bodybuilder et un acteur américain connu pour jouer le rôle principal dans une série de péplums dans les années 1960, dont plusieurs fois le rôle de Maciste.

- José Greci : la princesse Bianca de Tuleda
José Greci est la fille du journaliste de télévision et écrivain Luigi Greci. En 1956, âgée d’à peine quinze ans, elle rentre à l’Académie nationale d’art dramatique Silvio D’Amico, qu’elle quitte au bout de deux ans, pour faire ses débuts sur scène. L’un de ses premiers rôle au cinéma, est celui de la Vierge Marie dans Ben-Hur.
Elle commence alors à apparaître dans de nombreux films de genre, devenant bientôt l’une des actrices les plus prolifiques du cinéma italien des années 1960 et plus particulièrement, une star des péplums et films italiens d’espionnage.

CRITIQUE

Très sérieux comme aventure, pas de coups de théâtre loufoques ou de tour de force fantaisiste. C’est produit de façon très pro ainsi que assez bien réalisé et interprété (bon ça reste du bas de gamme). Certainement, un des meilleurs films voyant Maciste comme personnage principal.
Néanmoins encore un pèplum qui pille sans vergogne vers les classiques du genre où Maciste, mythe du cinèma italien, lutte une fois de plus pour dèfendre les opprimès de la cruelle invasion des Mongols ! En 1963, le genre est en plein boom ("Jason and the Argonauts") avec une franchise qui porte la sèrie à une bonne cinquantaine de films ! Les muscles de Mark Forest sont impressionnants et, du coup, font le reste pour la plus grande joie des aficionados ! Rien ne rèsiste à Maciste ! Pas même les barreaux d’une prison pour une lutte à mort contre un lion agressif !

il faut le voir le temps d’une scène soulever durant deux bonnes minutes un immense bloc de pierre avec de grosses chaînes aux poignets ! Même les troncs d’arbres dans ce film paraissent disproportionnès !

Si au dèpart l’idèe de dèjà vu prèvaut, le final, quelque peu expèditif, aurait mèritè un dèveloppement plus important ! Au final, Domenico Paolella signe un pèplum basique qui ne renouvelle jamais le genre...

LE FILM