bandeau 1 bandeau 2 bandeau 3 bandeau 4 bandeau 5

Cultures & Cinémas

Vous êtes ici : Accueil > ACTUALITES > Palmarès Berlinades 2019

Palmarès Berlinades 2019

  • Mis à jour : 19 février

Berlinale 2019 : l’Ours d’or et le palmarès du festival célèbrent la France

Le festival du film de Berlin, l’un des plus importants en Europe avec Cannes et Venise, a couronné samedi soir « Synonymes » de l’Israélien Nadav Lapid, un film critique sur son pays, dont le personnage principal est un jeune qui s’expatrie en France et refuse de parler hébreu. "Synonymes est un film qui pourrait être considéré comme un scandale en Israël. Certains en France aussi pourraient aussi être scandalisés", a déclaré Nadav Lapid en recevant son prix. "Mais pour moi, ce film est aussi une célébration, du cinéma aussi. Et j’espère que les gens pourront comprendre que la fureur, la rage, l’hostilité, la haine et le mépris arrivent seulement entre frères et sœurs, quand il y a un attachement solide et de fortes émotions", a ajouté le cinéaste de 43 ans, connu pour ses films Le Policier et L’Institutrice.

Le film « Grâce à Dieu », du réalisateur français François Ozon sur les scandales de pédophilie dans l’Eglise catholique, a aussi été récompensé. Le festival a décerné sa deuxième récompense majeure après l’Ours d’or à ce long-métrage, tourné en secret l’an dernier : le Grand prix du Jury. "Ce film essaie de rompre le silence d’institutions puissantes" sur ces affaires d’abus sexuels d’enfants, a déclaré le metteur en scène français de 51 ans en recevant sa récompense. "Je veux partager ce prix avec les hommes libres qui m’ont inspiré", qui "ont été victimes d’un prêtre pédophile", a-t-il ajouté, ému, "Alexandre, François et Pierre-Emmanuel, vous êtes mes héros".

Les principales récompenses

- Ours d’or du meilleur film : « Synonymes (Synonyms) » du réalisateur israélien Nadav Lapid. Production France / Israël / Allemagne.

- Grand Prix du Jury : « Grâce à Dieu » de François Ozon (France) sur les scandales d’abus sexuels dans l’Eglise catholique

-  Prix de la mise en scène : Angela Schanelec (Allemagne) pour « Ich war zuhause, aber (J’étais chez moi, mais) ». Production Allemagne / Serbie

-  Prix d’interprétation féminine : Yong Mei (Chine) for dans“ So Long, My Son” de Wang Xiaoshuai


- Prix d’interprétation masculine  : Wang Jingchun (Chine) dans “ So Long, My Son” de Wang Xiaoshuai

- Prix du meilleur scénario : Maurizio Braucci, Claudio Giovannesi et Roberto Saviano (Italie) pour « La paranza dei bambini (Piranhas) »*. Production Itali