bandeau 1 bandeau 2 bandeau 3 bandeau 4 bandeau 5

Cultures & Cinémas

Vous êtes ici : Accueil > LES NANARS SELECTION C&C > La sélection 2019 des nanars de C&C > Le Nanar de Janvier 2019 _ Le retour des tomates tueuses

Le Nanar de Janvier 2019 _ Le retour des tomates tueuses

  • Mis à jour : 1er janvier

What Else ? Cette interrogation beaucoup en ont usé y compris dans certain parti politique. L’image de Georges Clooney faisait beaucoup pour sa renommée. Un beau gosse , un bon acteur... mais saviez vous que Georges avait joué dans un Nanar ?

LE RETOUR DES TOMATES TUEUSES
Rf. Nanarland

- Titre original : « Return of the Killer tomatoes »
- Réalisateur : John De Bello
- Genre : Horreur jardinière (Catégorie : au-delà du nanar)
- Durée : 1h38
- Acteurs principaux : George Clooney, Michael Villani, Harvey Weber, John Astin

Suite logique (?) de « L’Attaque des Tomates Tueuses » (j’aurais pu commencer par là, mais si le retour vous plait, je vous ferai le film à l’origine) , qui voyait d’énormes tomates transgéniques s’attaquer aux grandes mégalopoles américaines sous l’impulsion du malade Dr Gangrène, avant d’être réduites à néant sous l’effet d’une chanson mielleuse, Le Retour des Tomates Tueuses se déroule quelques années après les évènements.

L’Histoire

Après les événements, les tomates ont été totalement interdites, les pizzas ne sont plus constituées que de pâte et de fromage, avec assortiments divers tels que marshmallows, smarties, beurre de cacahouète... C’est justement dans une pizzeria que débute l’action. Un jeune pizzaïolo s’éprend d’une de ses clientes, assistante du terrifiant Dr Gangrène qui s’est évadé dans l’indifférence générale.

Malgré les conseils avisés de son collègue et néanmoins meilleur ami (George Clooney dans un de ses tout premiers rôles, qui tente ici lors d’une scène mémorable de se faire passer pour Rob Lowe pour séduire d’infortunées donzelles), le héros continue de fantasmer sur l’assistante, qui finit par s’enfuir de sa cachette pour rejoindre l’élu de son cœur, accompagnée d’une tomate à poil trooooop mignonne et aussitôt baptisée V-T.

C’est trop chou...

Tandis que notre héros découvre les joies du sexe acrobatique avec sa nouvelle compagne ("Elle fait des trucs de fou, l’autre soir elle avait six bouteilles de lait et un diapason et..." on n’en saura malheureusement pas plus).

Ohhhh... regarde, des accessoires.

Le Dr Gangrène a perfectionné ses techniques de destruction de masse. Il peut à présent changer une tomate en la personne de son choix, en fonction de la musique qu’il diffuse à l’infortuné légume.

Faut pas l’énerver, c’est tout !

La Critique

Mètre étalon du nanar assumé, ce Retour des Tomates Tueuses brille par son non-sens volontaire, parvient même à faire rire directement, ce qui n’était tout de même pas donné.

Riposte potagère.

Le film est une succession de mini-sketches dans lesquels s’affirment de nombreux seconds rôles, dont le seul à avoir subsisté sur les écrans est ce bon vieux George Clooney.

Georges Clooney, des débuts de carrière très convaincants...

A ses côtés on retrouve l’ineffable Dr Gangrène, très onctueux dans le cabotinage, épaulé de son assistant Igor, gigantesque blond platine rêvant d’une carrière de présentateur du JT.

Igor, il a l’air méchant comme ça, mais au fond c’est un tendre...

Le film est le meilleur de la "trilogie" (finalement composée de 4 films) dont il est issu (après L’Attaque des Tomates Tueuses et avant Killer Tomatoes Strike Back et Killer Tomatoes Eat France, je vous jure que je n’invente rien), et reste une sorte de nanar définitif. A posséder absolument, cela va sans dire.


La riposte face à la menace des tomates. On se sent en confiance...

La récompense

A la lecture de ce qui précède soit vous avez sombré dans un somnolence tel que la tête est tombé sur le clavier mettant un terme ainsi à votre lecture, soit vous avez hâte de voir le film. Pas en entier quand même car il faut ménager le suspense ; ; ; non mais !