bandeau 1 bandeau 2 bandeau 3 bandeau 4 bandeau 5

Cultures & Cinémas

Vous êtes ici : Accueil > EVENEMENTS CINEMA > Les sorties > Sorties 2018 > Sorties cinéma du 28 septembre 2018

Sorties cinéma du 28 septembre 2018

  • Mis à jour : 28 novembre

Critiques extraites de Télérama et autres magazines dont Allociné et Première

Sorties du mercredi 28 novembre 2018

TELERAMA AIME BEAUCOUP

Cotation 4/5

- « LES VEUVES »
Date de sortie 28 novembre 2018 (2h 09min) - De Steve McQueen (II) - Avec Viola Davis, Michelle Rodriguez, Elizabeth Debicki - Genres Thriller, Drame - Nationalités Britannique, Américain - Titre original Widows - Distributeur Twentieth Century Fox France

Notes et critiques
Note de la presse : 3.6/5
Note du public : 3.4/5

Synopsis  :
Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs
Chicago, de nos jours. Quatre femmes qui ne se connaissent pas. Leurs maris viennent de mourir lors d’un braquage qui a mal tourné, les laissant avec une lourde dette à rembourser. Elles n’ont rien en commun mais décident d’unir leurs forces pour terminer ce que leurs époux avaient commencé. Et prendre leur propre destin en main…

Critique : Les Inrockuptibles par Jacky Goldberg
Le réalisateur de "Twelve Years a Slave" se déprend un peu de son goût pour l’emphase et le pathos, au profit d’un film de casse au féminin astucieux et stylé.

- « DIAMANTINO »
Date de sortie 28 novembre 2018 (1h 32min) - De Gabriel Abrantes, Daniel Schmidt - Avec Carloto Cotta, Cleo Tavares, Anabela Moreira - Genre Comédie - Nationalités Portugais, Français, Brésilien - Distributeur UFO Distribution

Notes et critiques
Note de la presse : 3.1/5
Note du public : 3.3/5

Synopsis  :
Magnifique, candide et attachant, Diamantino est l’icône planétaire du football, un héros flamboyant touché par la grâce. Quand soudain, en pleine Coupe du Monde, son génie s’envole dans les vapeurs roses de ses visions magiques, sa carrière est stoppée net. Problème : il ne connaît rien d’autre.
La star déchue, devenue objet de risée nationale, découvre alors le monde – les autres. Le voilà embarqué dans maintes péripéties qui mutent en odyssée : conspiration familiale (ses deux soeurs n’en veulent qu’à sa fortune), manipulations génétiques délirantes, crise des réfugiés, complotisme de l’extrême-droite… Et, au beau milieu de cette tragédie, où son chat semble être son dernier supporter, pourtant, surgit l’Amour. Le vrai. C’était écrit.

Critique = Télérama par Jacques Morice
Diamantino est un film délibérément idiot, sans limites, et qui déborde de compassion. Grâce à ce trait fertile, le duo de cinéastes dépasse la simple satire.

- « LA PERMISSION »
Date de sortie 28 novembre 2018 (1h 28min) - De Soheil Beiraghi - Avec Baran Kosari, Amir Jadidi, Sahar Dowlatshahi - Genre Drame - Nationalité Iranien - Titre original Aragh-e Sard - Distributeur Sophie Dulac Distribution

Notes et critiques
Note de la presse : 3.3/5
Note du public : 3.3/5

Synopsis  :
D’après une histoire vraie. Afrooz est la capitaine de l’équipe féminine de futsal en Iran. Après 11 ans de travail acharné, son rêve devient réalité : l’Iran est en finale de la Coupe d’Asie des nations.
Mais au moment d’embarquer pour la Malaisie, elle apprend que son mari lui interdit de sortir du territoire. En Iran, une femme doit obtenir l’autorisation de son mari pour pouvoir voyager. Afrooz doit alors réussir à convaincre son mari de la laisser partir, par tous les moyens…

Critiques = Télérama par Guillemette Odicino
Inspiré de faits réels, voilà un premier long métrage iranien exemplaire dans sa manière de dénoncer une loi arriérée.

« LES HÉRITIÈRES »
Date de sortie 28 novembre 2018 (1h 38min) - De Marcelo Martinessi - Avec Ana Brun, Margarita Irún, Ana Ivanova - Genre Drame - Nationalités Paraguayen, Allemand, Uruguayen, Norvégien, Français, Brésilien - Titre original Las Herederas - Distributeur Rouge Distribution

Notes et critiques
Note de la presse : 3.4/5
Note du public : 3.0/5

Synopsis  :
Asuncion, Paraguay. Chela, riche héritière, a mené la grande vie pendant 30 ans avec Chiquita. Mais au bord de la faillite, elle doit vendre tous ses biens et regarde Chiquita, accusée de fraude, partir en prison. Alors qu’elle n’a pas conduit depuis des années, Chela accepte de faire le taxi pour un groupe de riches femmes âgées de son quartier et fait la rencontre de la jeune et charmante Angy. A ses côtés, Chela prend confiance en elle et cherche à ouvrir un nouveau chapitre de sa vie.

Critique : Les Inrockuptibles par Emily Barnett
Plus encore qu’un women’s picture, "Les Héritières" est un film de femmes au pluriel, drôles, gouailleuses, contrastées, et c’est à elles que le cinéaste rend hommage à travers un regard mi-taquin mi-attendri, nous laissant en contrepartie le sentiment d’une fin un peu bâclée et inaboutie.

TELERAMA AIME UN PEU

Cotation 3/5

- « A BREAD FACTORY PART 1 : CE QUI NOUS UNIT »
Date de sortie 28 novembre 2018 (2h 02min) - De Patrick Wang - Avec Tyne Daly, James Marsters, Janeane Garofalo - Genres Comédie, Drame - Nationalité Américain - Titre original A Bread Factory Part One : For the Sake of Gold - Distributeur Ed Distribution

Notes et critiques
Note de la presse : 2.9/5
Note du public : /5

Synopsis  :
Il y a quarante ans, dans la petite ville de Checkford, Dorothea et Greta ont transformé une usine à pain désaffectée en un espace dédié aux arts : La Bread Factory. Mais un couple célèbre d’artistes-performeurs chinois est arrivé en ville et menace de récupérer les subventions culturelles permettant de faire vivre ce lieu. Non sans humour, les habitants de Checkford tentent de s’adapter aux changements et la Bread Factory de survivre...

Critique : Télérama par Louis Guichard
Avec ses plans fixes, à l’économie, ses gags minimalistes, sa galerie inégale de personnages (dont le couple de gérantes septuagénaires), le film exerce une séduction limitée. Mais on y sent une tendresse infinie, un peu désespérée, pour les lieux de culture à l’ancienne… Et assez d’engagement pour maintenir la curiosité : la seconde partie de l’histoire sortira en janvier 2019.

- « VOYAGE À YOSHINO »
Date de sortie 28 novembre 2018 (1h 49min) - De Naomi Kawase - Avec Juliette Binoche, Masatoshi Nagase, Takanori Iwata - Genre Drame - Nationalités Japonais, Français - Titre original Vision - Distributeur Haut et Court

Notes et critiques
Note de la presse : 2.5/5
Note du public : 3.0/5

Synopsis  :
Jeanne part pour le Japon, à la recherche d’une plante médicinale rare. Lors de ce voyage, elle fait la connaissance de Tomo, un garde forestier, qui l’accompagne dans sa quête et la guide sur les traces de son passé. Il y a 20 ans, dans la forêt de Yoshino, Jeanne a vécu son premier amour.

Critique : Les Inrockuptibles par Jean-Baptiste Morain
La splendeur plastique propre à la cinéaste est cernée par un verbiage explicatif envahissant. Inégal mais avec de beaux éclats.

- « LOLA ET SES FRÈRES »
Date de sortie 28 novembre 2018 (1h 45min) - De Jean-Paul Rouve - Avec Ludivine Sagnier, José Garcia, Jean-Paul Rouve - Genre Comédie dramatique - Nationalité Français - Distributeur UGC Distribution

Notes et critiques
Note de la presse : 3.4/5
Note du public : 3.8/5

Synopsis  :
Lola a deux frères : Benoit, qui se marie pour la 3ème fois, et Pierre, qui débarque en retard au mariage… Excuses, reproches, engueulades, brouilles, chacun essaye de vivre sa vie de son côté. Benoit va devenir père sans y être prêt. Lola fait la rencontre de Zoher alors qu’elle s’occupe de son divorce. Quant à Pierre, ses problèmes professionnels s’enveniment. Tout dans leur vie devrait les éloigner, mais ces trois-là sont inséparables.

Critique = Télérama par Guillemette Odicino
La mise en scène, fluide, manque parfois un peu de précision, mais elle tisse un patch­work délicatement doux-amer. Si beaucoup de cinéastes se réclament de Claude Sautet aujourd’hui, Jean-Paul Rouve, à tâtons, s’en rapproche.

- « GUTLAND »
Date de sortie 28 novembre 2018 (1h 47min) - De Govinda Van Maele - Avec Frederick Lau, Vicky Krieps, Marco Lorenzini - Genres Drame, Thriller - Nationalités Luxembourgeois, Belge, Allemand - Distributeur Next Film Distribution

Notes et critiques
Note de la presse : 2.6/5
Note du public : 3.0/5

Synopsis  :
Au début de l’été, Jens trouve refuge dans un village luxembourgeois. Il s’acclimate et s’intègre non sans mal à la petite communauté et se rapproche rapidement de Lucy, la fille du maire. Qui de Jens ou des habitants de ce paisible village a le plus à craindre et à cacher ?

Critique : Première par Éric Vernay
L’ambiance mystérieuse, truffée de non-dits, fait monter la sauce parano crescendo, tout en délivrant en creux un discours iconoclaste sur l’immigration, envisagée comme un pacte faustien : s’intégrer, c’est partager la culpabilité de son pays d’accueil.

- « SAUVER OU PÉRIR »
Date de sortie 28 novembre 2018 (1h 56min) - De Frédéric Tellier - Avec Pierre Niney, Anaïs Demoustier, Chloé Stefani - Genre Drame - Nationalité Français - Distributeur Mars Films

Notes et critiques
Note de la presse : 3.3/5
Note du public : 4.1/5

Synopsis  :
Franck est Sapeur-Pompier de Paris. Il sauve des gens. Il vit dans la caserne avec sa femme qui accouche de jumelles. Il est heureux. Lors d’une intervention sur un incendie, il se sacrifie pour sauver ses hommes. A son réveil dans un centre de traitement des Grands Brûlés, il comprend que son visage a fondu dans les flammes. Il va devoir réapprendre à vivre, et accepter d’être sauvé à son tour.

Critique :Télérama par Guillemette Odicino
Le drame conjugo-sentimental peine à émouvoir. Mais le film de « gueule cassée » fait surgir de douloureuses tensions et de beaux vertiges. Avec son visage ravagé, caché sous une coque en plastique ou un masque de carnaval en papier mâché, Pierre Niney est remarquable.

- « FRIG »
Date de sortie 28 novembre 2018 (1h 00min) - De Antony Hickling - Avec Bino Sauitzvy, Thomas Laroppe, Gaëtan Vettier - Genres Drame, Expérimental - Nationalité Français - Distributeur Cinéma Saint-André des Arts

Notes et critiques
Note de la presse : /5
Note du public : 2.8/5

Synopsis  :
Interdit aux moins de 18 ans
Troisième volet de la trilogie : La fin d’une relation amoureuse en trois parties : L’amour, la merde et le sperme. Partant d’un récit personnel d’une relation amoureuse, accompagné d’images qui représentent des bribes de mémoire, le spectateur est ensuite plongé dans l’univers des 120 Journées de Sodome du Marquis de Sade. Composé de danse contemporaine, de performance et de poésie, cet œuvre est un portrait pictural d’une violence subie et d’un parcours de libération chamanique.

Critique :

TELERAMA N’AIME PAS MAIS CE N’EST PAS UNE RAISON POUR NE PAS Y ALLER

Cotation 2/5

- « LE GRINCH »
Date de sortie 28 novembre 2018 (1h 26min) - De Scott Mosier, Yarrow Cheney - Avec Laurent Lafitte, Lior Chabbat, Nicolas Marié - Genres Animation, Famille - Nationalité Américain - Titre original Dr. Seuss’ The Grinch - Distributeur Universal Pictures International France

Notes et critiques
Note de la presse : 3.1/5
Note du public : 3.5/5

Synopsis  :
Chaque année à Noël, les Chous viennent perturber la tranquillité solitaire du Grinch avec des célébrations toujours plus grandioses, brillantes et bruyantes. Quand les Chous déclarent qu’ils vont célébrer Noël trois fois plus fort cette année, le Grinch réalise qu’il n’a plus qu’une solution pour retrouver la paix et la tranquillité : il doit voler Noël.

Critique : Télérama par Nicolas Didier
Les auteurs parviennent à saisir, par un impressionnant plan-séquence inaugural, la frénésie consumériste de Noël dans le village des Chous. Mais, ensuite, trop occupés à empiler les gadgets visuels — le film évoque un sapin trop décoré —, ils se contentent d’un scénario sous-écrit, prévisible et gentillet. A l’image de leur créature verte et poilue, jamais vraiment odieuse.

- « CASSE-NOISETTE ET LES QUATRE ROYAUMES »
Date de sortie 28 novembre 2018 (1h 39min) - De Lasse Hallström, Joe Johnston - Avec Mackenzie Foy, Keira Knightley, Helen Mirren - Genres Fantastique, Famille - Nationalité Américain - Titre original The Nutcracker and the Four Realms - Distributeur The Walt Disney Company France

Notes et critiques
Note de la presse : 2.7/5
Note du public : 3.4/5

Synopsis  :
Tout ce que souhaite Clara, c’est une clé. Une clé unique en son genre, celle qui ouvrira la boîte contenant l’inestimable cadeau que sa mère lui a laissé avant de mourir.
À la fête de fin d’année organisée par son parrain, Drosselmeyer, Clara découvre un fil d’or qui la conduit jusqu’à cette précieuse clé … mais celle-ci disparaît aussitôt dans un monde étrange et mystérieux. C’est dans ce monde parallèle que Clara va faire la connaissance d’un soldat nommé Phillip, d’une armée de souris, et des souverains de trois Royaumes : celui des Flocons de neige, celui des Fleurs et celui des Délices.
Pour retrouver cette clé et restaurer l’harmonie du monde, Clara et Phillip vont devoir affronter la tyrannique Mère Gingembre qui vit dans le quatrième Royaume, le plus sinistre d’entre tous…

Critique : Télérama par Nicolas Didier
Pour Noël, Disney adapte en prises de vues réelles le célèbre conte d’Hoffmann, avec son héroïne plongée dans un univers féerique. Hélas, les costumes kitsch et le jeu affecté des acteurs rappellent les ratages d’Alice au pays des merveilles, en 2010, et de sa suite, en 2016.

TELERAMA N’A PAS D’AVIS A VOUS D ’EN DONNER UN

- « DERNIERS JOURS À SHIBATI »
Date de sortie 28 novembre 2018 (0h 59min) - De Hendrick Dusollier - Avec acteurs inconnus - Genre Documentaire - Nationalité Français - Distributeur Météore Films

Notes et critiques
Note de la presse : 3.9/5
Note du public : 3.0/5

Synopsis  :
Dans l’immense ville de Chongqing, le dernier des vieux quartiers est sur le point d’être démoli et ses habitants relogés. Le cinéaste se lie d’amitié avec le petit Zhou Hong et Madame Xue Lian, derniers témoins d’un monde bientôt disparu.

Critique : aVoir-aLire.com par Julien Dugois
Une oeuvre historique dans le virage tumultueux de la Chine contemporaine.

- « DEGAS : UNE PASSION POUR LA PERFECTION »
Date de sortie 28 novembre 2018 (1h 25min) - De David Bickerstaff - Avec acteurs inconnus - Genre Documentaire - Nationalité Britannique - Titre original Degas : Passion for Perfection - Distributeur Seventh Art Productions

Notes et critiques
Note de la presse : /5
Note du public : 3.0/5

Synopsis  :
EXPOSITIONS SUR GRAND ÉCRAN nous emmène à travers les rues de Paris puis au cœur d’une superbe exposition au Fitzwilliam Museum de Cambridge, dont l’impressionnante collection d’œuvres de Degas est la plus représentative de Grande-Bretagne. Ayant bénéficié d’un accès exclusif à une grande variété d’œuvres rares, le film raconte l’histoire fascinante de la quête de perfection de Degas à travers l’expérimentation de nouvelles techniques et les leçons apprises en étudiant les grands maîtres.

Critique :

- « ROBIN DES BOIS »
Date de sortie 28 novembre 2018 (1h 56min) - De Otto Bathurst - Avec Taron Egerton, Jamie Foxx, Jamie Dornan - Genres Aventure, Action - Nationalité Américain - Titre original Robin Hood - Distributeur Metropolitan FilmExport

Notes et critiques
Note de la presse : 2.0/5
Note du public :2.9 /5

Synopsis  :
Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs
Robin de Loxley, combattant aguerri revenu des croisades, et un chef maure prennent la tête d’une audacieuse révolte contre la corruption des institutions.

Critique = Les Fiches du Cinéma par Marine Quinchon
Il n’y a rien à sauver de cette nouvelle version des aventures de Robin des Bois : ni le casting, sans saveur, ni le scénario, stupide, ni la mise en scène affligeante qui ne laisse même pas au spectateur la possibilité de faire la sieste. Un ratage total.

- « PORTRAIT D’UNE JEUNE FEMME »
Date de sortie 28 novembre 2018 (1h 20min) - De Stéphane Arnoux - Avec Marion Roussey - Genres Documentaire, Biopic, Comédie, Musical - Nationalité Français - Distributeur Les Films du chat sauvage

Notes et critiques
Note de la presse : /5
Note du public : 3.1/5

Synopsis :
Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs
Marion est de cette génération qui n’a connu comme horizon que la Crise, et qui connaît aujourd’hui la guerre. Une guerre économique, sociale, humanitaire... toute aussi sourde qu’elle est à présent totale. Pour exister et se représenter un après, elle a créé le personnage de Misungui, dont le corps est le lieu où se dispute l’intime avec le politique, de la virtualité de la toile au cœur de la métropole.

Critique :

- « LES CONTES MERVEILLEUX PAR RAY HARRYHAUSEN »
Date de sortie 28 novembre 2018 (0h 53min) - De Ray Harryhausen - Avec acteurs inconnus - Genre Fantastique - Nationalité Américain - Distributeur Carlotta Films

Notes et critiques
Note de la presse : 4.0/5
Note du public : 3.0/5

Synopsis  :
Un programme de courts métrages de Ray Harryhausen réalisés entre 1946 et 1953.

Critique :Culturopoing.com par Jean-François Dickeli
Ce programme composé de ces cinq films est l’occasion de se replonger dans l’univers, alors encore naissant, de l’un des plus grands magiciens du cinéma…