Sorties cinéma du 1er août 2018

  • Mis à jour : 1er août

Critiques extraites de Télérama et autres magazines dont Allociné et Première

Sorties du mercredi 1er août 2018

TELERAMA AIME PASSIONNEMENT

Cotation 5/5

- « ARYTHMIE »
Date de sortie 1 août 2018 (1h 56min) -De Boris Khlebnikov - Avec Alexander Yatsenko, Irina Gorbacheva, Nikolay Shraiber - Genres Drame, Comédie - Nationalités Russe, Finlandais, Allemand - Titre original Arrhythmia - Distributeur Les Valseurs

Notes et critiques
Note de la presse : 3.6/5
Note du public : 3.5/5

Synopsis  :
Katia et Oleg sont un couple d’urgentistes en Russie.
Oleg est brillant, mais son métier l’absorbe. Confronté chaque jour à des cas difficiles, l’alcool l’aide à décompresser. Katia ne se retrouve plus dans cette relation. A l’hôpital, un nouveau directeur applique des réformes au service de la rentabilité. En réaction, Oleg s’affranchit de toute limite et l’équilibre du couple vacille plus encore.

Critique : Télérama par Pierre Murat
Tout ça va vite, vise juste, jusqu’au dénouement, qui ne résout rien, mais rappelle que le public russe apprécie, comme beaucoup, les fins presque heureuses. Avec des héros humanistes qui essaient, en dépit des obstacles, de transformer le monde.

TELERAMA AIME UN PEU

Cotation 3/5

- « MISSION : IMPOSSIBLE - FALLOUT »
Date de sortie 1 août 2018 (2h 28min) - De Christopher McQuarrie - Avec Tom Cruise, Henry Cavill, Rebecca Ferguson - Genres Action, Espionnage - Nationalité Américain - Distributeur Paramount Pictures France

Notes et critiques
Note de la presse : 3.9/5
Note du public : /5

Synopsis  :
Les meilleures intentions finissent souvent par se retourner contre vous…
Dans MISSION : IMPOSSIBLE – FALLOUT, Ethan Hunt accompagné de son équipe de l’IMF – Impossible Mission Force et de quelques fidèles alliées sont lancés dans une course contre la montre, suite au terrible échec d’une mission.

Critique : aVoir-aLire.com par Frédéric Mignard
Le retour sensationnel de Tom Cruise dans la peau de Ethan Hunt s’immortalise au firmament du cinéma d’action, parmi les œuvres les plus spectaculaires et intenses jamais tournées, avec le ton spectral de Skyfall et l’intensité paroxysmique du cinéma de Christopher Nolan. Dans son genre, une forme de chef-d’œuvre.

- « LES VERSETS DE L’OUBLI »
Date de sortie 1 août 2018 (1h 32min) - De Alireza Khatami - Avec Juan Margallo, Tomas del Estal, Manuel Moron - Genre Drame - Nationalités Français, Allemand, Néerlandais, Chilien - Titre original Los Versos Del Olvido - Distributeur Bodega Films

Notes et critiques
Note de la presse : /5
Note du public : /5

Synopsis  :
Quelque part en Amérique latine.
Le vieux gardien de la morgue se souvient de chaque détail de sa vie sauf des noms, y compris du sien. A la suite d’une manifestation qui a tourné au massacre, les miliciens investissent la morgue pour se débarrasser des civils qu’ils ont abattus.
Après leur départ, le vieil homme découvre le corps oublié d’une jeune femme…

Critique :

- « MY LADY »
Date de sortie 1 août 2018 (1h 45min) - De Richard Eyre Avec Emma Thompson, Stanley Tucci, Fionn Whitehead - Genres Judiciaire, Drame - Nationalité Britannique - Titre original The Children Act - Distributeur ARP Sélection

Notes et critiques
Note de la presse : 3.2/5
Note du public : /5

Synopsis  :
Faut-il obliger un adolescent à recevoir la transfusion qui pourrait le sauver ? Fiona Maye, Juge de la Haute Cour, décide de lui rendre visite, avant de trancher. Leur rencontre bouleversera le cours des choses.

Critiques = Télérama par Samuel Douhaire
Ce sont les comédiens qui donnent au film son intensité. Face au troublant Fionn Whitehead (le jeune soldat de Dunkerque, remarquable), Emma Thompson livre une des performances les plus riches, les plus subtiles de sa carrière.

- « HAPPINESS ROAD »
Date de sortie 1 août 2018 (1h 51min) - De Hsin-Yin Sung - Avec acteurs inconnus - Genre Animation - Nationalité Taïwanais - Titre original On Happiness Road - Distributeur Eurozoom

Notes et critiques
Note de la presse : 3.6/5
Note du public : 3.1/5

Synopsis  :
Tchi vit aux USA où elle s’est installée, à la poursuite du « rêve américain », après ses études à Taiwan. Sa grand-mère adorée vient à mourir et la voilà de retour dans sa ville natale, où elle retrouve sa famille, ses souvenirs d’enfants et son quartier Happiness Road. Tout se bouscule dans son esprit : ses souvenirs d’enfants, la petite et la grande histoire, l’amertume de l’exil, ses espoirs de carrriere, son fiancé américian et sa famille aux traditions un peu ringardes… Et si finalement le rêve américain n’en était pas un ? Tchi finira-t-elle par se retrouver alors qu’elle ignorait s’être perdue ?

Critique : Télérama par Samuel Douhaire
Un passionnant récit d’apprentissage.

- « MARIO »
Date de sortie 1 août 2018 (1h 59min) - De Marcel Gisler - Avec Max Hubacher, Aaron Altaras, Jessy Moravec - Genre Drame - Nationalité Suisse - Distributeur Epicentre Films

Notes et critiques
Note de la presse : 2.8/5
Note du public : 3.4/5

Synopsis  :
Pour la première fois de sa vie Mario, un jeune footballeur, tombe amoureux de Léon, nouvel attaquant venu d’Allemagne. Mais dans l’équipe, des rumeurs commencent à circuler sur leur relation et Mario voit sa carrière compromise pour intégrer un club de première division.

Critique :Télérama par Nicolas Didier
Coup de foudre, déni, pression de l’entourage : le déroulement de l’intrigue reste convenu. Mais le cinéaste suisse se révèle inspiré lors des séquences de foot, notamment lorsqu’il filme l’entraînement comme une chorégraphie amoureuse.

TELERAMA N’A PAS D’AVIS A VOUS D ’EN DONNER UN

- « UNE FAMILLE ITALIENNE »
Date de sortie 1 août 2018 (1h 45min) - De Gabriele Muccino - Avec Stefano Accorsi, Carolina Crescentini, Elena Cucci - Genres Comédie, Drame - Nationalité Italien - Titre original A casa tutti bene - Distributeur Mars Films

Notes et critiques
Note de la presse : 3.0/5
Note du public : 3.0/5

Synopsis  :
Une famille italienne se réunit sur une petite île pour célébrer les 50 ans de mariage de leurs aînés, Pietro et Alba. Lorsqu’un orage inattendu les surprend, tous les membres de la famille sont contraints de cohabiter pendant deux jours et deux nuits. Cette cohabitation forcée ravive bientôt les disputes oubliées et les vieux conflits, transformant l’île en véritable labyrinthe des passions.

Critique : Le Parisien par La Rédaction
Les repas et les scènes collectives autour du piano sont d’une efficacité redoutable. Alors, même si certaines ficelles sont un peu grosses, comment résister à ces éclats de voix et de passions sur fond de Méditerranée ?

- « LE GOÛT DU RIZ AU THÉ VERT »
Date de sortie 1 août 2018 (1h 56min) - De Yasujirô Ozu - Avec Shin Saburi, Michiyo Kogure, Koji Tsurata - Genre Comédie dramatique - Nationalité Japonais - Titre original Ochazuke no aji - Distributeur Carlotta Films - Titre original Blockers - Distributeur Universal Pictures International France

Notes et critiques
Note de la presse : /5
Note du public : 3.5/5

Synopsis  :
Mariée à Mokichi par arrangement, Taeko mène une vie de couple décevante. Le dialogue entre les deux époux, plongés chacun dans leurs activités, se fait de plus en plus rare. Après avoir menti à Mokichi pour passer quelques jours dans une source thermale avec ses amies et sa nièce Setsuko, Taeko reçoit cette dernière, bouleversée par l’annonce d’une rencontre imminente avec un prétendant pour un mariage arrangé…

Critique :

- « CONTRÔLE PARENTAL »
Date de sortie 1 août 2018 (1h 42min) - De Kay Cannon - Avec Leslie Mann, John Cena, Ike Barinholtz - Genre Comédie - Nationalité Américain

Notes et critiques
Note de la presse : /5
Note du public : 2.3/5

Synopsis  :
Lorsque trois parents découvrent que leurs filles ont fait un pacte pour perdre leur virginité le soir du bal de promo, ils se lancent dans une opération secrète pour les empêcher d’arriver à leurs fins.

Critique :

- « THE BACCHUS LADY »
The Bacchus Lady - Date de sortie 1 août 2018 (1h 50min) - De E J-Yong - Avec Yuh-jung Youn, Chon Moo-song, Yoon Kye-sang - Genre Drame - Nationalité Sud-Coréen - Titre original Jug-yeo-ju-neun Yeo-ja - Distributeur ASC Distribution

Notes et critiques
Note de la presse : 2.5/5
Note du public : 3.0/5

Synopsis  :
So-young, est une dame âgée qui, faute d’une retraite suffisante, doit arrondir ses fins de mois en devenant une “Bacchus Lady”, terme élégant pour désigner une prostituée. Ses clients se font rares. Ses habitués prennent de l’âge, comme elle, et sont confrontés à d’autres problèmes liés à la sénescence (cancer, maladie d’Alzheimer, sentiment de profonde solitude…). Ses conditions de travail devenues difficiles, mais aussi sa rencontre avec une vielle amie, et l’irruption inattendue d’un petit garçon dans sa vie – un Philippin dont la mère effectue un court séjour en maison d’arrêt – vont l’obliger à réfléchir à son avenir et à certaines options professionnelles qui s’offrent à elle.

Critique : Le Nouvel Observateur par François Forestier
"Ce film raconte l’histoire de la terrible réalité que les personnes âgées, malades et seules doivent affronter", dit le réalisateur. Digne programme, mais puissamment ennuyeux.

- « ROBERT ENRICO, LES ANNÉES 60 »
Date de sortie 1 août 2018 - De Robert Enrico - Avec acteurs inconnus - Genre Divers - Nationalité inconnue - Distributeur Héliotrope Films

Notes et critiques
Note de la presse : /5
Note du public : /5

Synopsis  :
Rétrospective des cinq longs métrages réalisés par Robert Enrico au cours des années 60.

  • La Belle Vie (1962) : son 1er long métrage, présenté à la Mostra de Venise et Prix Jean Vigo en 1964, sorti très tardivement et confidentiellement à cause de la censure militaire qui l’a frappé.
  • Les Grandes Gueules (1965) : son « western forestier » avec Bourvil, Lino Ventura, Michel Constantin, Jean-Claude Rolland, Marie Dubois.
  • Les Aventuriers (1966) : l’un de ses « classiques » (avec Le vieux fusil), avec le trio Alain Delon, Lino Ventura et Joanna Shimkus, et qui vient de faire l’objet d’une toute nouvelle restauration 4K présentée à la Cinémathèque Française dans le cadre du Festival « Toute la mémoire du monde », le 7 mars dernier.
  • Tante Zita (1968) : l’un de ses plus beaux films, pourtant méconnu, le portrait sensible et bouleversant d’une femme qui se révèle à elle-même le temps d’une nuit agitée (un peu dans l’esprit de « Cléo de 5 à 7 »). Avec Joanna Shimkus dans le rôle principal, et de superbes personnages secondaires incarnés par Suzanne Flon, Katina Paxinou et Robert Fresson.
  • Ho ! (1968) : une œuvre oubliée et pourtant très attachante, avec un Jean-Paul Belmondo étonnant dans le rôle principal, et Joanna Shimkus dans sa troisième et dernière collaboration avec Enrico.

Critique :