Palmares FIFOG 2018

  • Mis à jour : 2 mai

PALMARÈS DU FIFOG 2018

La 13ème édition du Festival International du Film Oriental de Genève a tenu sa cérémonie de remise des Prix le samedi 28 avril dans la salle Michel Simon des Cinémas du Grütli dans une ambiance festive rythmée par des intermèdes artistiques variés : des poèmes et des danses. La distribution des prix aux heureux lauréats a été suivie par la projection du film« Petits Bonheurs » du réalisateur marocain Mohamed Chrif Tribek.

DISTRIBUTION DES RÉCOMPENSES : L’IRAN RAFLE LA MISE

A cette occasion, les jurys des compétitions longs-métrages et courts métrages, documentaires et Prix de la critique, scolaires et pénitentiaires ont rendu public leur palmarès respectif. Pendant que les réalisateurs d’Iran raflent la mise, ceux d’Algérie, du Liban, de Tunisie et de la Turquie ont été distingués.

En effet, tandis que le FIFOG d’or de la compétition officielle des longs-métrages a été décerné à Mahmoud Ghaffari (Iran) pour son film « N° 17.Soheila »
Synopsis =
Soheila est une femme célibataire de 40 ans. Le désespoir la guette. Elle va alors multiplier les moyens pour trouver un homme le plus tôt possible. Mais dans un Iran où la religion est au centre de la vie, les choses ne sont pas toujours simples.

Celui des courts métrages a été octroyé à Onur Yagiz (Turquie) pour son film « Toprak » et celui des documentaires est revenu à Mehrdad Oskouei (Iran) pour son film « Des Rêves sans Etoiles ».

Le Prix de la critique a été attribué à Karim Moussaoui (Algérie) pour son film « En Attendant les Hirondelles ».

Dans la compétition scolaire, les réalisateurs Basma Farhat (Liban), Sadam Wahidi (Afghanistan) et Baqeral-Rubaie (Iraq) ont été gratifié(e)s par des FIFOGs d’or, respectivement, pour leur film « The Shield That I Carry », « You Are Not American » et « The Violet ». Dans cette même catégorie, les films suivants ont reçu une mention spéciale : « Tata Milouda » de Nadja Harek (France), « Le Convive » de Hakim Mastour (Suisse, Tunisie), et « Take My Hand » de Serge Majdalany (Liban).

Enfin, pendant que « Aya » de Moufida Fedhila (Tunisie) a remporté le Fifog d’or de la Compétition des établissements pénitentiaires de Champ-Dollon et de La Brennaz, « Ramdam » de Zangro (France) a joui d’une mention spéciale.