Palmarès du Festival de cinéma des Arcs 2017

  • Mis à jour : 25 décembre 2017

16-23 décembre 2017
Festival de Cinéma Européen des Arcs

PALMARES DU FESTIVAL DU FILM EUROPEEN - LES ARCS 2017

Flèche de Cristal
- « Lean On Pete » d’Andrew HAIGH - Film américain (??????)
Synopsis =
Charley Thompson a quinze ans et a appris à vivre seul avec un père inconstant.
Tout juste arrivé dans l’Oregon, le garçon se trouve un petit boulot chez un entraineur de chevaux et se prend d’affection pour Lean on Pete, un pur-sang en fin de carrière.
Le jour où Charley se retrouve totalement livré à lui-même, il décide de s’enfuir avec Lean on Pete, à la recherche de sa tante dont il n’a qu’un lointain souvenir.
Dans l’espoir de trouver enfin un foyer, ils entament ensemble un long voyage….

Grand Prix du Jury
- « Nico, 1988 » de Susanna NICCHIARELLI - Italie
Synopsis =Un film sur la chanteuse de Velvet Underground, Christa Paffgen, dite Nico.

Prix du Public
- « La Mauvaise Réputation » de Iram HAQ - Allemagne - Norvège - Suiède
Synopsis =
Nisha est une jeune fille de seize ans qui mène une double vie. À la maison avec sa famille, elle est la parfaite petite fille pakistanaise. Dehors, avec ses amis, c’est une adolescente norvégienne ordinaire. Lorsque son père la surprend dans sa chambre avec son petit ami, la vie de Nisha dérape.

Prix d’Interprétation féminine
La comédienne Maria-Victoria DRAGUS pour son rôle dans « Mademoiselle Paradis » de Barbara ALBERT

Prix d’Interprétation masculine
Le comédien Charlie PLUMMER pour son rôle dans « Lean On Pete » d’Andrew HAIGH

Prix de la Meilleure musique originale
James Edward BAKER pour la musique originale du film « Lean On Pete » d’Andrew HAIGH

Prix du Meilleur court métrage
- « Los Desheredados » de Laura FERRES - Espagne
Synopsis =
Los Desheredados dresse le portrait du père de la réalisatrice, Monsieur Ferrés, confronté à la perte de son entreprise familiale. Le manque d’argent le pousse à faire le chauffeur pour des enterrements de vies de garçons. Alors que des clients détruisent sa voiture, il refuse de perdre sa dignité.

Mention spéciale pour Court - métrage
- « Koropa » de Laura HENNO - Mayotte
Synopsis =
Naviguant de nuit au large des Comores, Patron, un jeune orphelin, suit silencieusement l’apprentissage de son père "adoptif" pour devenir "Commandant". D’ici peu, il emmènera en vedette ses premiers voyageurs clandestins vers Mayotte. L’étrange destinée que s’apprête à suivre Patron est l’une des parades tragiques qu’ont élaboré les passeurs pour limiter les risques face aux déploiements de la Police Aux Frontières (PAF) et développer leur trafic à l’abri des poursuites. Mineurs, ces jeunes pilotes n’encourent pas la prison.

Prix du Jury Jeune
- « Le Capitaine » de Robert SCHWENTKE - Allemagne - France - Pologne
Synopsis =
1945, c’est la débandade dans l’Allemagne nazie, pillée, en déclin et prête à capituler. Alors que les troupes de la Wehrmacht reculent devant les assauts de plus en plus intensifs des forces alliées, les déserteurs se font persécuter. L’anarchie et les massacres prennent la place de la loi. Un groupe de capitaines sans merci traquent un jeune soldat de dix-neuf ans, plus par plaisir meurtrier que par devoir, c’est le jeune brigadier allemand Willi Herold qui a perdu son régiment et vagabonde pour tenter d’échapper à cette traque. Trempé, affamé et à moitié mort de froid, il découvre l’uniforme d’un Capitaine de la Luftwaffe dans un véhicule embourbé sur le bas-côté de la route. Il décide, malgré la mort certaine qu’encourent les usurpateurs, de revêtir cet uniforme couvert de médailles, symbole d’autorité et de puissance. Sans tarder, le « Capitaine Herold » parvient à rassembler autour de lui un commando pour accomplir une mission qu’il s’est inventée : établir un rapport sur l’état de l’arrière-front, commandité par Hitler en personne. Soumis aux devoirs de son nouveau grade de Capitaine, il doit faire régner l’ordre au prix du sang. Mais l’homme, perturbé et sadique, prend vite goût à l’autorité qu’il inspire et parvient à asseoir son pouvoir et à instaurer la mentalité du « les ordres sont les ordres ». De massacre en massacre, la folie destructrice et la volonté de survivre le consument, laissant sur son passage des centaines de victimes.

Mention spéciale du Jury Jeune
- « La Mauvaise Réputation » de Iram HAQ

Prix du Jury Presse
- « Arrhythmia » de Boris KHLEBNIKOV

Mention spéciale du jury presse
- « Le Capitaine » de Robert SCHWENTKE

Prix Cineuropa
- « Sonate pour Roos » de Boudewijn KOOLE - Pays Bas - Norvège
Synopsis =
Roos rejoint la Norvège tous les ans afin de rendre visite à son jeune frère et sa mère pianiste. Entre les deux femmes, d’anciennes tensions enfouies empêchent toute communication. Cette année, Roos souhaite pourtant partager une nouvelle essentielle.

Prix 20 minutes d’Audace
- « Le Capitaine » de Robert SCHWENTKE

Femmes de cinéma
Le Prix "Femme de cinéma Sisley/Les Arcs" est un prix engagé pour la promotion de celles qui font le cinéma européen d’aujourd’hui. Ce prix a pour but de sensibiliser les médias, les professionnels et le grand public aux discriminations dont les femmes peuvent encore faire l’objet dans l’univers du cinéma. Cette année, c’est la jeune et talentueuse réalisatrice norvégienne Iram HAQ qui a reçu le prix. Son dernier film « La Mauvaise Réputation » était également en compétition.