Sortie cinéma du 6 septembre 2017

  • Mis à jour : 6 septembre

Critiques extraites de Télérama et autres magazines dont Allociné et Première

Sorties du mercredi 6 septembre 2017

TELERAMA AIME PASSIONNEMENT

Cotation 5/5

- « DANS UN RECOIN DE CE MONDE »
Date de sortie 6 septembre 2017 (2h 05min) - De Sunao Katabuchi - Avec Rena Nounen, Yoshimasa Hosoya, Minori Omi - Genres Animation, Drame, Historique - Nationalité Japonais - Titre original Kono Sekai No Katasumi Ni - Distributeur Septième Factory

Notes et critiques
Note de la presse : 4.2/5
Note du public :3.5 /5

Synopsis  :
La jeune Suzu quitte Hiroshima en 1944, à l’occasion de son mariage, pour vivre dans la famille de son mari à Kure, un port militaire. La guerre rend le quotidien de plus en plus difficile, malgré cela, la jeune femme cultive la joie et l’art de vivre. Mais en 1945, un bombardement va éprouver son courage.

Critique :Télérama par Cécile Mury
A la fois vaste et modeste, le film embrasse tout, de la limpidité d’une balade à marée basse à l’énergie d’une dispute ou d’une lessive au grand air, de la confusion d’une alerte à la bombe à la culpabilité absolue du deuil.

TELERAMA AIME BEAUCOUP

Cotation 4/5

- « UNE FAMILLE SYRIENNE »
Date de sortie 6 septembre 2017 (1h 26min) -De Philippe Van Leeuw - Avec Hiam Abbass, Diamand Bou Abboud, Juliette Navis - Genre Drame - Nationalités Belge, Français - Titre original Insyriated -
Distributeur KMBO

Notes et critiques
Note de la presse : 3.7/5
Note du public : 3.4 /5

Synopsis  :
Interdit aux moins de 12 ans
Dans la Syrie en guerre, d’innombrables familles sont restées piégées par les bombardements. Parmi elles, une mère et ses enfants tiennent bon, cachés dans leur appartement. Courageusement, ils s’organisent au jour le jour pour continuer à vivre malgré les pénuries et le danger, et par solidarité, recueillent un couple de voisins et son nouveau-né. Tiraillés entre fuir et rester, ils font chaque jour face en gardant espoir.

Critique :Télérama par Cécile Mury
Pour que cette violence s’incarne, il fallait de beaux personnages, déchirés entre la nécessité de fuir — tous ceux qui protestent contre l’afflux de réfugiés politiques en Europe devraient voir ce film — et le besoin de rester. De la mélancolie tendre et funèbre du grand-père, fantôme d’une autre époque, à l’énergie dure de sa belle-fille, tous sont inoubliables de présence et de vérité.

- « JEANNETTE, L’ENFANCE DE JEANNE D’ARC »
Date de sortie 6 septembre 2017 (1h 45min) - De Bruno Dumont - Avec Lise Leplat Prudhomme, Jeanne Voisin, Lucile Gauthier - Genre Musical - Nationalité Français -
Distributeur Memento Films Distribution

Notes et critiques
Note de la presse : 3.4/5
Note du public : 2.5/5

Synopsis  :
Domrémy, 1425. Jeannette n’est pas encore Jeanne d’Arc, mais à 8 ans elle veut déjà bouter les anglais hors du royaume de France. Inspirée du Mystère de la charité de Jeanne d’Arc (1910) et de Jeanne d’Arc (1897) de Charles Péguy, la Jeannette de Bruno Dumont revisite les jeunes années d’une future sainte sous forme d’un film musical à la BO électro-pop-rock signée Gautier Serre, alias Igorrr et aux chorégraphies signées Philippe Decouflé.

Critique : Cahiers du Cinéma par Cyril Béghin
Bruno Dumont offre avec Jeannette son film le plus impur, bizarre et encombré en même temps que le plus fièrement minimal, et superbe. (…) avec ce petit chef-d’œuvre, son cinéma s’envole définitivement.

TELERAMA AIME UN PEU

Cotation 3/5

- « OTEZ-MOI D’UN DOUTE »
Date de sortie 6 septembre 2017 (1h 40min) - De directeur inconnu - Avec acteurs inconnus - Genre Comédie dramatique - Nationalité Français - Distributeur SND

Notes et critiques
Note de la presse : 3.6/5
Note du public : 4.0/5

Synopsis  :
Erwan, inébranlable démineur breton, perd soudain pied lorsqu’il apprend que son père n’est pas son père. Malgré toute la tendresse qu’il éprouve pour l’homme qui l’a élevé, Erwan enquête discrètement et retrouve son géniteur : Joseph, un vieil homme des plus attachants, pour qui il se prend d’affection.
Comme un bonheur n’arrive jamais seul, Erwan croise en chemin l’insaisissable Anna, qu’il entreprend de séduire. Mais un jour qu’il rend visite à Joseph, Erwan réalise qu’Anna n’est rien de moins que sa demi-sœur. Une bombe d’autant plus difficile à désamorcer que son père d’adoption soupçonne désormais Erwan de lui cacher quelque chose…

Critique : aVoir-aLire.com par Gérard Crespo
Une comédie d’auteur attachante sur la fragilité des liens familiaux. Carine Tardieu réussit une œuvre sans doute mineure mais bien supérieure à la moyenne des productions hexagonales optant pour le même genre.

- « NAPALM »
Date de sortie 6 septembre 2017 (1h 40min) - De Claude Lanzmann - Avec acteurs inconnus - Genre Documentaire - Nationalité Français - Distributeur Paname Distribution

Notes et critiques
Note de la presse :3.1 /5
Note du public : 2.9/5

Synopsis :
"Napalm" est le récit de la bouleversante « brève rencontre », en 1958, entre un membre français de la première délégation d’Europe de l’Ouest invitée en Corée du Nord après la dévastatrice guerre de Corée et une infirmière de l’hôpital de la Croix Rouge coréenne, à Pyongyang, capitale de la République Démocratique Populaire de Corée. L’infirmière Kim Kun Sun et le délégué français n’avaient qu’un seul mot en commun, que chacun d’eux comprenait : « Napalm », qui a donné son titre au film.

Critique : Première par Gael Golhen
La vie et les histoires de Lanzmann sont habitées d’un hybris de surhomme, de flibustier du XXème siècle qu’il aura parcouru le couteau entre les dents (son fameux “je tue les nazis avec ma caméra !”) et une étincelle de démence dans le regard. C’est cette folie qui fait le prix de son œuvre.

- « POP AYE »
Date de sortie 6 septembre 2017 (1h 42min) - De Kirsten Tan - Avec Bong, Thaneth Warakulnukroh, Penpak Sirikul - Genre Drame - Nationalités Singapourien, Thaïlandais - Distributeur Happiness Distribution

Notes et critiques
Note de la presse : 2.9/5
Note du public : 3.0/5

Synopsis  :
Un architecte désenchanté voit le centre commercial qu’il avait construit 30 ans auparavant remplacé par un projet réalisé par les jeunes architectes de son agence. Ne trouvant pas de réconfort auprès de son épouse, il erre dans les rues de Bangkok et fait la rencontre fortuite de Pop Aye, un éléphant qui fut jadis son ami d’enfance. Il se lance alors dans un long voyage à travers la Thaïlande pour raccompagner l’éléphant dans la ferme où ils grandirent ensemble.

Critique :aVoir-aLire.com par Julien Dugois
Pour un premier film, Kirsten Tan livre une comédie particulièrement sympathique malgré ses quelques maladresses. On a hâte de voir si elle parviendra à renouveler l’exercice avec un second long-métrage que l’on espère un peu plus abouti.

- « LE CHEMIN »
Date de sortie 6 septembre 2017 (1h 31min) - De Jeanne Labrune Avec Agathe Bonitzer, Randal Douc, Somany Na - Genre Drame - Nationalités Français, Cambodgien - Distributeur Epicentre Films

Notes et critiques
Note de la presse : 3.0/5
Note du public : 3.0/5

Synopsis  :
Camille a rejoint une mission catholique au Cambodge avec l’intention d’y prononcer ses voeux. Chaque matin, elle emprunte un chemin qui longe la rivière et traverse les ruines d’Angkor. Elle y croise un homme cambodgien, Sambath. Un rituel de rencontre s’établit entre eux…

Critique :Télérama par Pierre Murat
Célèbre pour avoir réalisé, entre 2000 et 2004, trois fantaisies légères et satiriques (Ça ira mieux demain, C’est le bouquet ! et Cause toujours !), la réalisatrice a visiblement changé de voie, de philosophie, d’aspirations. Elle y semble déjà à l’aise et encore un peu perdue…

TELERAMA N’A PAS D’AVIS A VOUS DE VOUS EN FAIRE UN

- « O KA »
Date de sortie 6 septembre 2017 (1h 36min) - De directeur inconnu - Avec acteurs inconnus - Genre Documentaire - Nationalité Malien - Titre original Oka - Distributeur Pathé Distribution

Notes et critiques
Note de la presse : 2.5/5
Note du public : 3.0/5

Synopsis  :
Oka, c’est la maison de la famille d’un artiste à Bamako, cette maison qui le rattache à ses parents, son histoire, ses souvenirs et dont ses soeurs sont expulsées en dépit du droit un jour de 2008. C’est aussi, le Mali, son pays qu’il a vu basculer dans la guerre, au mépris des traditions de tolérance qui l’ont animées depuis l’indépendance. Le combat pour la vérité pousse l’artiste à prendre la parole et à s’engager.

Critique : Les Fiches du Cinéma par Aude Jouanne
Avec cette ode nostalgique à la grandeur passée du Mali, Souleymane Cissé imbrique l’histoire personnelle de ses quatre héroïnes, expulsées injustement, à celle de son pays.

- « A LA DÉCOUVERTE DU MONDE »
Date de sortie 6 septembre 2017 (0h 40min) - De directeur inconnu - Avec acteurs inconnus - Genre Animation - Nationalité Français - Distributeur KMBO

Notes et critiques
Note de la presse : /5
Note du public : /5

Synopsis  :
A partir de 3 ans
Programme de courts métrages d’animation. Tous les petits doivent un jour apprendre à voler de leurs propres ailes. Quelle aventure de quitter le nid pour se laisser guider par sa curiosité, se faire des amis différents ou encore affronter les éléments ! Lorsque la peur de l’inconnu laisse place à l’exaltation de la découverte, plus rien ne nous arrête !

Critique =

- « EX-AEQUO »
Date de sortie 6 septembre 2017 (1h 24min) - De directeur inconnu - Avec acteurs inconnus - Genres Drame, Comédie - Nationalité Français - Distributeur L’agence du court métrage

Notes et critiques
Note de la presse : /5
Note du public : /5

Synopsis :Un programme de 4 courts métrages sur les stéréotypes et les rapports hommes-femmes.
"Espace" de Eléonore Gilbert, Celui qui a deux âmes" de Fabrice Luang-Vija, "C’est gratuit pour les filles" de Claire Burger et Marie Amachoukeli, ", et "Jamais jamais" de Erwan Le duc.

Critique =

- « AU FIL DES SAISONS »
Date de sortie 6 septembre 2017 - De Masashi Kawamura, Isabel Bouttens - Avec acteurs inconnus - Genre Animation - Nationalité Français - Distributeur Cinéma Public

Notes et critiques
Note de la presse : /5
Note du public : /5

Synopsis =
Cinq films colorés d’une rare douceur pour les plus jeunes spectateurs pour plonger au fil du temps et des saisons…

  • Le Journal d’Ochibi / La petite Ochibi rencontre des objets du quotidien et se promène au fil des saisons.
  • Vol au vent / Un garçon s’efforce de faire voler aussi longtemps que possible son cerf-volant en papier.
  • Hee Hee Hatty/ Un petit garçon, Hitty, et son incroyable chapeau en papier, Hatty.
  • Novembre / L’automne s’est installé sur les bords du ruisseau. Des petits animaux s’activent pour préparer la grande saison hivernale.
  • Petit Frère hiver (Brüderchen Winter) / La vie n’est pas facile pour Petit Frère : sa grande sœur et ses amis refusent de s’amuser avec lui, ils se moquent et lui jouent des mauvais tours… Que faire pour qu’il trouve sa place ? aC

Critique :

- « NOTHING TO HIDE »
Date de sortie 6 septembre 2017 (1h 26min) - De Marc Meillassoux- Avec acteurs inconnus - Genre Documentaire - Nationalité Français - Distributeur Cinéma Saint-André des Arts

Notes et critiques
Note de la presse : /5
Note du public : /5

Synopsis  :
Êtes-vous vraiment sûr de n’avoir "rien à cacher" ?
Que peuvent savoir Facebook ou Google de vous en seulement 30 jours ? Votre orientation sexuelle ? Vos heures de lever et de coucher ? Votre consommation d’alcool et vos infractions pénales ? Votre niveau de richesses et votre solvabilité ? Marc Meillassoux et Mihaela Gladovic ont fait l’expérience en hackant l’Iphone et l’IMac d’un jeune artiste n’ayant « rien à cacher » pendant un mois. Un hacker et une analyste ont pour mission de deviner qui est ce jeune homme et s’il n’a véritablement "rien à cacher". Celui-ci est loin de se douter où l’expérience va le mener...

Critique :

- « BARBARA »
Date de sortie 6 septembre 2017 (1h 37min) - De Mathieu Amalric - Avec Jeanne Balibar, Mathieu Amalric, Vincent Peirani - Genre Drame - Nationalité Français -
Distributeur Gaumont Distribution

Notes et critiques
Note de la presse : 4.1/5
Note du public : 3.4/5

Synopsis  :
Une actrice va jouer Barbara, le tournage va commencer bientôt. Elle travaille son personnage, la voix, les chansons, les partitions, les gestes, le tricot, les scènes à apprendre, ça va, ça avance, ça grandit, ça l’envahit même. Le réalisateur aussi travaille, par ses rencontres, par les archives, la musique, il se laisse submerger, envahir comme elle, par elle.

Critique :Les Inrockuptibles par Jean-Baptiste Morain
Ce qui est beau dans Barbara, c’est qu’on n’en connaît pas trop la nature. Le film échappe aux divers genres et sous-genres. Ou bien il les additionne, et c’est-ce qui fait tout son prix : ni un documentaire ni une fiction (ce n’est pas un biopic).