bandeau 1 bandeau 2 bandeau 3 bandeau 4 bandeau 5

Cultures & Cinémas

Vous êtes ici : Accueil > NOS ACTIVITES > MEMOVISION > MEMOVISION dans le Pays de Gex

MEMOVISION dans le Pays de Gex

  • Mis à jour : 17 octobre 2014

De septembre à novembre, la Réseau Mnemosis en partenariat avec Cultures & Cinémas propose la projection d’un film du terroir à des seniors dans divers lieux du Pays de Gex. Après avoir mis en place plusieurs ateliers « cinéma » dans les maisons de santé gessiennes pour aider les personnes âgées à cultiver leur mémoire, le docteur James Constant, directeur du Réseau Mnemosis a eu l’idée d’étendre l’expérience à l’ensemble du Pays de Gex. En fait il s’agit d’une opération menée en coopération avec la Caisse Primaire d’Assurance Maladie de l’Ain en vue de suivre sur plusieurs années un panel de population quant à l’évolution de l’état de la mémoire chez les personnes d’un certain âge.

Les troubles de la mémoire sont diagnostiqués de plus en plus tard et le pourcentage des personnes atteintes est de plus en plus élevé. Tant et si bien que lorsqu’apparaît le terme ultime : la maladie d’Alzheimer, il est souvent trop tard. Ceci est d’autant plus troublant que les moyens mis en place pour prévenir cette maladie sont nombreux. L’opération MEMOVISION vise à dédramatiser le mot Alzheimer, à sensibiliser la population sur ce que sont réellement les troubles de la mémoire et faire un bilan sur le Pays de Gex.

A cet effet, 5605 seniors ont été invités par la CPAM à assister gratuitement à la projection d’un film drôle et émouvant tourné dans une belle région de France. Lors de la projection les spectateurs seront invités à répondre à douze questions sur le contenu du film. Ce questionnaire se réalisera dans l’anonymat. A l’issue de l’opération le Réseau Mnemosis espère trouver 250 volontaires dans le pays de Gex pour poursuivre ce genre de test ludique par la suite. Cette étude extrêmement sérieuse reçoit l’appui du Centre de Mémoire et de recherches de Grenoble et de Lyon, ainsi que celui du Centre Hospitalier d’Annecy. Le Réseau espère que la population sera nombreuse, d’autant qu’il n’y a pas d’engagement, que cela permet de faire une mise au point personnel et surtout de passer un bon moment avec un bon film.