Sorties cinéma du 22 mai 2014

  • Mis à jour : 21 mai 2014

Critiques extraites de Télérama et autres magazines dont Allociné et Première

Sorties du 21 mai 2014

TELERAMA AIME PASSIONNEMENT

Cotation 5/5

- « Deux jours, une nuit » - Drame - Date de sortie : 21 mai - Réalisé par : Jean-Pierre Dardenne ,Luc Dardenne - Avec : Marion Cotillard, Fabrizio Rongione, Pili Groyne - Durée : 1h35min - Pays de production : France - Année de production : 2014- Distributeur : Diaphana

Critique  : PREMIERE (Christophe Narbonne) ¾ _ Il y a quinze ans, les frères Dardenne faisaient de Rosetta, cette affranchie mal peignée et mal embouchée, le symbole du « peuple de la démerde » prêt à tout pour s’en sortir, quitte à abandonner en route un bout de son âme. Depuis, au « tout est permis » et au « chacun pour soi » a succédé le « bien-vivre ensemble ». La crise a refroidi les ardeurs les plus ancrées et a transformé le peuple de la démerde en masse solidaire et droite. Gravement dépressive, Sandra passe ainsi toute la durée du film à se redresser dignement dans l’adversité quand la volontaire Rosetta se tassait de plus en plus sous le poids de sa culpabilité. Dans la filmographie des Dardenne, riche en drames sociaux « no future », Deux Jours, une nuit marque un tournant dialectique assez net. Fidèles à leurs idéaux, les frères belges ont compris que l’époque était au dialogue âpre mais concerté et non plus au repli sur soi suicidaire ou à la fuite en avant. Cela se traduit par une narration moins directe, un rythme moins soutenu et une mise en scène moins punchy qui pourront déconcerter de prime abord. Comme tous les films de rupture, Deux Jours, une nuit, porté par l’interprétation retenue de Marion Cotillard, est une belle promesse de renouvellement. On a hâte de voir la suite.

Synopsis  : Sandra, aidée par son mari, n’a qu’un week-end pour aller voir ses collègues et les convaincre de renoncer à leur prime pour qu’elle puisse garder son travail.
Le film est présenté en Compétition au Festival de Cannes 2014

-  « Maps to the Stars » – Drame - Date de sortie : 21 mai 2014 - Réalisé par : David Cronenberg - Avec : Julianne Moore, Mia Wasikowska, John Cusack - Durée : 1h51min - Pays de production : Etats-Unis - Année de production : 2014- Distributeur : Le Pacte

Critique  :

Synopsis  : À Hollywood, la ville des rêves, se télescopent les étoiles : Benjie, 13 ans et déjà star ; son père, Sanford Weiss, auteur à succès et coach des célébrités ; sa cliente, la belle Havana Segrand, qu’il aide à se réaliser en tant que femme et actrice.
La capitale du Cinéma promet aussi le bonheur sur pellicule et papier glacé à ceux qui tentent de rejoindre les étoiles : Agatha, une jeune fille devenue, à peine débarquée, l’assistante d’Havana et le séduisant chauffeur de limousine avec lequel elle se lie, Jerome Fontana, qui aspire à la célébrité.
Mais alors, pourquoi dit-on qu’Hollywood est la ville des vices et des névroses, des incestes et des jalousies ? La ville des rêves fait revivre les fantômes et promet surtout le déchaînement des pulsions et l’odeur du sang.

Le film est présenté en Compétition au Festival de Cannes 2014

TELERAMA AIME BEAUCOUP

Cotation 4/5

- « Adieu au langage » – Drame - Date de sortie : 21 mai 2014 - Réalisé par : Jean-Luc Godard - Avec : Héloïse Godet, Zoé Bruneau, Kamel Abdelli - Durée : 1h10min - Pays de production : France - Année de production : 2014 - Distributeur : Wild Bunch

Critique  :

Synopsis  : Le propos est simple. Une femme mariée et un homme libre se rencontrent. Ils s’aiment, se disputent, les coups pleuvent. Un chien erre entre ville et campagne. Les saisons passent. L’homme et la femme se retrouvent. Le chien se trouve entre eux. L’autre est dans l’un. L’un est dans l’autre. Et ce sont les trois personnes. L’ancien mari fait tout exploser. Un deuxième film commence. Le même que le premier. Et pourtant pas. De l’espèce humaine on passe à la métaphore. Ca finira par des aboiements. Et des cris de bébé.

Le film est présenté en Compétition au Festival de Cannes 2014

-  « Maïdan » – Documentaire - Date de sortie : 23 mai 2014 - Réalisé par : Sergeï Loznitsa - Durée : 2h7min - Pays de production : Ukraine - Année de production : 2014 - Distributeur : ARP

Critique  :

Synopsis  : Maïdan, c’est la place centrale de Kiev, capitale de l’Ukraine. Dès novembre 2013, c’est là que des citoyens de tous âges et de toutes les confessions se rassemblent pour protester contre le régime du président Ianoukovitch. Il sera contraint à la démission, fin mars. De novembre à mars, Sergei Loznitsa a filmé Maïdan.

Le film est présenté en Séance Spéciale au Festival de Cannes 2014.

TELERAMA AIME UN PEU

Cotation 3/5

-  « X-Men : Days of Future Past » – Film de science-fiction - Date de sortie : 21 mai 2014 - Réalisé par : Bryan Singer - Avec : Hugh Jackman, James McAvoy, Michael Fassbender - Durée : 2h12min - Pays de production : Etats-Unis - Année de production : 2014 - Distributeur : 20th Century Fox

Critique  : Toutlecine.com ( Laura Terrazas )3/4 - En réalité, chaque scène mériterait que l’on s’y attarde tant Bryan Singer, réalisateur des deux premiers opus de la saga, a parfaitement réussi ce film choral. X-Men : Days of Future Past est à la fois drôle, épique, émouvant, dynamique, c’est du grand spectacle !

Synopsis  : Dans X-MEN : DAYS OF FUTURE PAST, les X-Men se battent pour la survie des humains et des mutants à deux époques différentes. Les personnages de la trilogie X-MEN originale joignent leurs forces aux versions plus jeunes d’eux-mêmes découvertes dans X-MEN : LE COMMENCEMENT dans l’espoir de changer le cours de l’histoire. Le combat épique que vont livrer les X-Men pourrait bien sauver notre futur…
L’action du film se déroule 10 ans après X-men Le commencement
Existe en version 3D.

- « Sao Paulo Blues » – Comédie dramatique - Date de sortie : 21 mai 2014 - Réalisé par : Francisco Garcia - Avec : Acaua Sol, Pedro di Pietro , Simone Iliescu - Durée : 1h32min - Pays de production : Brésil - Année de production : 2014 - Titre original : Cores - Distributeur : Contre-Allée Distribution

Critique  : PREMIERE (Christophe Narbonne) -1/4 - Les Brésiliens de la classe moyenne ont des problèmes de nouveaux riches. Leur pays est l’un des rares en croissance positive et, pourtant, ils dépriment à São Paulo, mégapole financière et culturelle. Quand on n’a pas grand-chose à raconter, tourner en noir et blanc est une façon de détourner l’attention. Ersatz brésilien de « Stranger Than Paradise » avec ses trois paumés qui passent leur temps à procrastiner et à s’interroger sur le sens de la vie, Sao Paulo Blues manque cruellement de ce qui faisait le sel du film de Jarmusch : l’humour et la coolitude.

Synopsis  : A São Paulo aujourd’hui, Luca est tatoueur et vit chez sa grand-mère. Luiz travaille dans une pharmacie et deale pour arrondir ses fins de mois pendant que Luara, sa copine, tient un magasin de poissons exotiques. Ils traînent ensemble pour échapper à l’ennui et à la société consumériste en attendant des jours meilleurs.

TELERAMA N’ AIME PAS, MAIS CE N’EST PAS UNE RAISON POUR NE PAS Y ALLER

Cotation : 2/5

-  « Blackout Total » – Comédie - Date de sortie : 21 mai 2014 - Réalisé par : Steven Brill - Avec : Elizabeth Banks, James Marsden, Kevin Nealon - Durée : 1h34min - Pays de production : Etats-Unis - Année de production : 2014 - Titre original : Walk of Shame - Distributeur : Metropolitan

Critique  : PREMIERE ( Frédéric Foubert) -2/4 - Bizarrement, à part Kevin Smith pour « Zach et Miri font un porno », personne n’avait jamais songé à offrir un vrai premier rôle à Elizabeth Banks, blonde sans âge qui émarge depuis une dizaine d’années dans le meilleur de la comédie US (de 40 ans, toujours puceau à la série 30 Rock). Avec son pitch évoquant un mix entre Mes meilleures amies et Very Bad Trip, Blackout total ressemble d’ailleurs de loin à un ersatz opportuniste du genre. Tout s’arrange quand on comprend que l’on a affaire en réalité à une version diurne et « angelena » d’After Hours, un trip semi-cauchemardesque fléché par des chauffeurs de taxi libidineux et des dealers de crack enjoués, qui se savoure au final comme un docu tordant sur l’enfer de la marche à pied dans la Cité des Anges. Jamais génial, certes, mais impeccablement divertissant.

Synopsis  : Meghan, présentatrice télé d’une trentaine d’années, a passé une sale journée. Non seulement elle vient de se faire larguer par son fiancé, mais elle n’a pas obtenu la promotion qu’elle convoitait... Pour lui remonter le moral, ses copines l’emmènent faire la fête toute la nuit. Mais le lendemain matin, elle se réveille dans le lit d’un parfait inconnu, sans argent, ni téléphone portable. Alors qu’elle parvient tout de même à consulter sa messagerie vocale, elle apprend qu’elle est de nouveau en lice pour décrocher le boulot de ses rêves. Arrivera-t-elle à temps à la chaîne de télé pour passer une audition ? Rien n’est moins sûr.