Sorties cinémas du 14 mai 2014

  • Mis à jour : 12 avril 2015

Critiques extraites de Télérama et autres magazines dont Allociné et Première

Sorties du 17 mai 2014

TELERAMA AIME BEAUCOUP

Cotation 4/5

-  « Il a plu sur le grand paysage » - Documentaire - Date de sortie : 14 mai 2014 - Réalisé par : Jean-Jacques Andrien - Durée : 1h40min - Pays de production : Belgique - Année de production : 2012 - Distributeur : Shellac

Critique  : PREMIERE (Eric Vernay) -3/4- Jusqu’ici, tout va bien. Mais le pire est sûrement à venir. Dangers de l’industrialisation, exigences de l’OMC, suppression annoncée des quotas laitiers qui garantissaient aux producteurs une stabilité des prix et des revenus... Pendant trois ans, Jean-Jacques Andrien a sillonné les plateaux wallons à la rencontre de ces agriculteurs pris dans l’étau de la mondialisation. Condamnés à survivre, ils décrivent leur métier avec un mélange de ténacité et de résignation, des larmes finissant parfois par couler sur leurs visages rougis par le froid. Pudiques, les voix s’étranglent à l’évocation d’une transmission impossible ou d’un passé plus faste. Entrecoupés d’images sublimes du plat pays grelottant, ces neuf portraits captés en 35 mm par le chef opérateur de Theo Angelopoulos nuancent et humanisent un tableau d’une implacable noirceur. Beau, rageur et poignant.

Synopsis  : Automne 2010. Au Pays de Herve, à l’Est de la Belgique, la crise laitière de l’année 2009 a durement frappé les fermes de la région. Dans ce contexte profondément déstabilisé, la décision de l’Union européenne de supprimer définitivement les quotas laitiers en 2015 et la volonté de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) de libéraliser davantage les marchés, font planer la menace directe de leur disparition. Neuf agriculteurs nous disent ce qu’ils ont sur le oeur...

-  « Michael Haneke : profession réalisateur » - Documentaire - Date de sortie : 14 mai 2014 - Réalisé par : Yves Montmayeur - Durée : 1h29min - Pays de production : Autriche France - Année de production : 2013 - Distributeur : KMBO

Critique  : Toutlecine.com ( Laura Terrazas ) 3/4 - "Michael Haneke, profession réalisateur" est un documentaire construit et passionnant qui nous emmène de l’autre côté du miroir, à la rencontre de ce cinéaste de génie.

Synopsis  : Michael Haneke est l’un des grands auteurs d’aujourd’hui. Aussi captivant que mystérieux. Un véritable "Mister Arkadin" viennois qui tente toujours de brouiller les interprétations de ses films, comme d’effacer toutes traces de son passé.
Notre film passe donc de l’autre côté du miroir hanekien. En accompagnant le réalisateur sur une période de près de vingt ans, nous revisitons alors ses films dans un itinéraire fait de tours et de détours entre Vienne et Paris, l’Allemagne du Nord et Cannes. Et c’est en passant d’une scène de tournage à une autre, en approchant au plus près l’auteur Haneke dans son travail de metteur en scène, que l’homme, Michael, se révèle alors, caché derrière son oeuvre

TELERAMA AIME UN PEU

Cotation 3/5

- « Je n’ai pas changé de bord » - Documentaire - Date de sortie : 14 mai 2014 - Réalisé par : Christian Blanchet - Durée : 1h40min - Pays de production : France - Année de production : 2013 - Distributeur : Les Films de la Contrebande

Critique  : PREMIERE (Hugo Saadi) -2/4 - De la défaite de Ségolène Royal en 2007 à la victoire de François Hollande, le réalisateur, caméra au poing, a interrogé les citoyens d’Avranches sur leur foi en la politique. Marqué à gauche, le film met en avant des avis très personnels qui le détournent parfois de son objectif républicain initial et l’apparentent trop vite à un micro-trottoir anecdotique. Bien que très locale, cette analyse a posteriori de l’élection présidentielle se montre toutefois intéressante en ces temps de remise en cause de la vie politique.

Synopsis  : "J’ai pas changé de bord" est un projet de longue haleine (2007-2012). D’une élection présidentielle a l’autre, Christian Blanchet, quinquagénaire, regarde la ville qu’il a quittée à 18 ans, Avranches, en Basse-Normandie. Il filme les cérémonies officielles, les mouvements sociaux, questionne les amis retrouvés, son frère et les ouvriers de son entreprise, le député UMP de la ville, des lycéens, des militants politiques et syndicaux... Croient-ils encore à la politique - comme lui voudrait encore y croire ?

-  « Gaudi, le Mystère de la Sagrada Familia » - Documentaire - Date de sortie : 14 mai 2014 - Réalisé par : Stefan Haupt - Durée : 1h29min - Pays de production : Suisse - Année de production : 2013 - Titre original : Sagrada, el misteri de la creacio - Distributeur : Sophie Dulac Distribution

Critique  : Journal du dimanche ( Alexis Campion ) -1/4 - Ce documentaire propose une « biographie » de la Basilique de Barcelone, né de l’imagination obstinée du génial architecte Antoni Gaudí à force d’observations et d’entretiens avec les maîtres d’art qui, venus du monde entier, s’attellent à son parachèvement, il parvient ainsi à nous la rendre passionnante, vibrante sinon vénérable de par sa dimension utopique.

Synopsis  : La Sagrada Família de Barcelone, un projet de construction unique et fascinant, poursuivi par Antoni Gaudí, architecte de génie. Mais aussi une histoire ponctuée de sombres abîmes et d’envolées sublimes. La biographie de cet édifice, toujours en construction depuis 1882 est le point de départ de ce film où la question de l’acte de création est au coeur du récit.

- « Ligne d’eau » - Drame - Date de sortie : 14 mai 2014 - Réalisé par : Tomasz Wasilewski - Avec : Mateusz Banasiuk, Katarzyna Herman, Olga Frycz - Durée : 1h25min - Pays de production : Pologne - Année de production : 2013 - Titre original : PŁYNACE WIEZOWCE - Distributeur : Outplay

Critique  : PREMIERE ( Hendy Bicaise ) -1/4 - Kuba et Michal s’aiment en secret car révéler leur homosexualité pourrait causer leur perte. Pour conter cette histoire, Tomasz Wasilewski navigue d’un cliché à un autre, de sa vision du bonheur (balades champêtres et sourires béats) à celle du chagrin, qui consiste à montrer l’un des protagonistes fixant l’horizon ou boudant au pied de son lit. Ces allers-retours placent le spectateur dans la peau d’un nageur qui, à l’instar de Kuba, enchaîne des longueurs jusqu’à l’épuisement. Même la conclusion du film, amenée de façon trop artificielle pour susciter l’émotion, ne lui sort pas la tête de l’eau.

Synopsis  : Kuba, jeune homme sportif, semble promis à un brillant avenir. Il s’entraine intensivement pour devenir champion de natation. Mais entre les compétitions, sa petite amie et sa mère possessive chez qui il vit toujours, il se sent prisonnier. Un soir il rencontre Michal, un garçon à la beauté troublante qui le fascine instantanément... Et tout bascule. Malgré le poids d’une société polonaise restée très conservatrice, il se met à rêver d’une autre vie, d’un autre possible, et va tout faire pour vivre cette nouvelle passion...

TELERAMA N’ AIME PAS, MAIS CE N’EST PAS UNE RAISON POUR NE PAS Y ALLER

Cotation : 2/5

-  « Charlie Country Man » - Drame Romance Action - Tous publics avec avertissement - Date de sortie : 14 mai 2014 - Réalisé par : Fredrik Bond - Avec : Shia LaBeouf, Evan Rachel Wood, Mads Mikkelsen - Durée : 1h48min - Pays de production : Etats-Unis - Année de production : 2013- Titre original : The Necessary Death of Charlie Countryman - Distributeur : Distrib Films

Critique  : Toutlecine.com ( Camille Esnault ) - 1/ 4 - Shia LaBeouf est Charlie Countryman, un loser magnifique, qui sous les conseils de sa mère morte se laissera entraîner dans un voyage à travers les rues de Bucarest, sous acide. Le héros immédiatement attachant perdra peu à peu de son intérêt plongé au coeur d’un trio amoureux qui sonne aussi faux que l’accent roumain d’ Evan Rachel Wood..

Synopsis  : Bouleversé par la mort de sa mère, Charlie Countryman quitte les Etats-Unis et atterrit dans l’une des villes les plus survoltées d’Europe : Bucarest. En plein deuil, seul parmi des inconnus, entre virées en boîe et trip hallucinogènes, il rencontre la très énigmatique Gabi. et en tombe violemment amoureux.
Harcelée par son ex, un dangereux caïd local, Gabi tente toutefois de repousser Charlie pour mieux le protéger. Mais rien ne fait entendre raison au jeune homme, pas même la peur de mourir. Pour Charlie Countryman, cet amour-là vaut tous les sacrifices...

- « Cristeros » - Drame - Date de sortie : 14 mai 2014 - Réalisé par : Dean Wright - Avec : Andy Garcia, Oscar Isaac, Catalina Sandino Moreno - Durée : 2h23min - Pays de production : Mexique - Année de production : 2011 - Titre original : For Greater Glory : The True Story of Cristiada - Distributeur : Saje Distribution

Critique  : A nous Paris ( Fabien Menguy ) 2/4 - Ce récit épique et émouvant, bien que manichéen, d’un épisode historique méconnu fonctionne notamment grâce à ses comédiens habités, Andy Garcia, Eva Longoria ou Peter O’Toole dans son tout dernier rôle.

Synopsis  : En 1926, un soulèvement populaire secoue le Mexique suite aux lois du président Callès, qui interdisent toutes pratiques religieuses dans l’ensemble du pays. Des hommes et des femmes de tous horizons, les Cristeros, vont alors risquer leur vie pour défendre leur liberté et lutter contre les persécutions menées par le gouvernement. Une des pages les plus sombres de l’Histoire du Mexique.

TELERAMA N’ A PAS DONNE D’AVIS , A VOUS DE JUGER

-  « Godzilla » - Film Fantastique Action - Date de sortie : 14 mai 2014 - Réalisé par : Gareth Edwards - Avec : Aaron Taylor-Johnson, Ken Watanabe, Elizabeth Olsen - Durée : 2h3min - Pays de production : Etats-Unis - Année de production : 2014 - Distributeur : Warner Bros

Critique  : A voir à lire ( Frédéric Mignard )1/4 - Faute d’un script digne de notre époque que l’on aurait pu croire plus exigeante, les nouveaux exploits du pote Godzilla, protecteur de la Terre et incarnation des colères de notre monde déséquilibré, s’affichent comme de beaux croquis apocalyptiques qui procurent un certain enthousiasme plastique, mais qui consternent par l’inévitable comparaison avec le film de Roland Emmerich.

Synopsis  : Godzilla tente de rétablir la paix sur Terre, tandis que les forces de la nature se déchaînent et que l’humanité semble impuissante.

- « Grace de Monaco » - Drame Biopic - Date de sortie : 14 mai 2014 - Réalisé par : Olivier Dahan - Avec : Nicole Kidman, Tim Roth, Frank Langella - Durée : 1h43min - Pays de production : France - Année de production : 2013 - Titre original : Grace of Monaco - Distributeur : Gaumont

Critique  : Version Femina ( Anne Michelet ) - 4/4 - Olivier Dahan a réussi un film palpitant, esthétiquement magnifique et au casting impeccable. Nicole Kidman, remarquable, prête sa beauté, sa fragilité et sa force à Grace, face à un Tim Roth inattendu et époustouflant en Rainier intransigeant. Une oeuvre sensible et intelligente.

Synopsis  : Lorsqu’elle épouse le Prince Rainier en 1956, Grace Kelly est alors une immense star de cinéma, promise à une carrière extraordinaire. Six ans plus tard, alors que son couple rencontre de sérieuses difficultés, Alfred Hitchcock lui propose de revenir à Hollywood, pour incarner Marnie dans son prochain film. Mais c’est aussi le moment où la France menace d’annexer Monaco, ce petit pays dont elle est maintenant la Princesse. Grace est déchirée. Il lui faudra choisir entre la flamme artistique qui la consume encore ou devenir définitivement : Son Altesse Sérénissime, la Princesse Grace de Monaco.

- « Mise à l’épreuve » - Comédie Action - Date de sortie : 14 mai 2014 - Réalisé par : Tim Story - Avec : Ice Cube , Kevin Hart, John Leguizamo - Durée : 1h40min - Pays de production : Etats-Unis - Année de production : 2013 - Titre original : Ride Along - Distributeur : Universal Pictures International France

Critique  : PREMIERE ( Christophe Narbonne) -1/4 - Pionnier du rap moderne, Ice Cube s’est taillé une solide réputation au cinéma, où il se partage entre seconds rôles virils (Ghosts of Mars, xXx2, Rampart) et têtes d’affiche dans des séries B conçues la plupart du temps pour le circuit US. "Mise à l’épreuve", qu’il a produit et qui appartient à la seconde catégorie, débarque en France auréolé d’un succès inimaginable chez nous : 134 millions de dollars de recettes ! Inimaginable parce que ce buddy cop movie semble sortir tout droit des années 90 (scènes d’action lourdingues, blagues pourries interminables pour combler le vide) et parce que Kevin Hart, avec son débit mitraillette aigu à la Chris Tucker, est un humoriste dont le talent discutable n’a pas traversé l’Atlantique. Pour un peu, on en viendrait à regretter Damon Wayans.

Synopsis  : Depuis deux ans, Ben, vigile dans un lycée, essaye de prouver à James officier de police aux états de services prestigieux, qu’il est plus qu’un geek, loin de mériter Angela, la soeur de ce dernier. Lorsqu’il intègre enfin l’école de Police, il pense avoir gagné le respect de cet officier chevronné et lui demande la main de sa soeur.
Sachant qu’une patrouille sera l’occasion idéale pour Ben de démontrer qu’il possède les qualités requises pour prendre soin de sa soeur, James l’embarque dans une ronde réservée au bizutage des nouvelles recrues. Mais lorsque cette nuit de folie met sur leur route le criminel le plus notoire de la ville, James se rendra vite compte que les blagues incessantes que dégaine son nouveau partenaire, sont aussi dangereuses que les balles qui se précipitent sur lui.

- « Kidon » - Comédie Espionnage - Date de sortie : 14 mai 2014 - Réalisé par : Emmanuel Naccache - Avec : Tomer Sisley, Kev Adams , Shay Avivi - Durée : 1h40min - Pays de production : France - Année de production : 2014 - Distributeur : Mars Distribution

Critique  : Journal du dimanche ( Press du JDD ) 1/4 - A partir de ce fiasco majeur du Mossad, Emmanuel Naccache a tiré un film entre comédie et thriller d’espionnage. Mais le réalisateur refuse de choisir et laisse le spectateur dans un entre-deux assez frustrant. Résultat : une parodie pleine de bonnes intentions, plutôt bien réalisé selon les codes du genre, mais qui finit par rater sa cible.

Synopsis  : 18 février 2010. Le monde entier découvre à la une de tous les journaux les photos d’agents du Mossad israéliens pris en flagrant délit d’assassinat de Mahmoud al-Mabhouh, un responsable du Hamas palestinien, un mois plus tôt à Dubaï. Contre toute attente, ce sont les dirigeants du Mossad qui sont les plus surpris par cette révélation, sachant avec certitude que les responsables de l’opération ne font pas partie de leurs rangs. Une enquête s’engage alors afin de découvrir les intentions de ces mystérieux assassins. L’objectif final des « 4 » de Dubaï se révélera encore plus surprenant et original.

-  « La chambre bleue » - Film policier - Date de sortie : 16 mai 2014 - Réalisé par : Mathieu Amalric - Avec : Mathieu Amalric , Léa Drucker, Stéphanie Cléau - Durée : 1h15min - Pays de production : France - Année de production : 2013 - Distributeur : Alfama Films

Critique  : Les Fiches du cinéma ( La redaction de Les Fiches du Cinema ) - 3/4 - Récit d’une passion adultère entachée de mort, "La Chambre bleue" est un film d’intérieur au sens fort du terme : un véritable puzzle mental, hypnotique et nébuleux. Par touches impressionnistes, Mathieu Amalric signe là une brillante adaptation de Georges Simenon.

Synopsis  : Dis- moi Julien, si je devenais libre, tu te rendrais libre aussi ? - Tu dis ?..Un homme et une femme s’aiment en secret dans une chambre, se désirent, se veulent, se mordent même. Puis s’échangent quelques mots anodins après l’amour. Du moins l’homme semble le croire. Car aujourd’hui arrêté, face aux questions des gendarmes et du juge d’instruction, Julien cherche les mots. « La vie est différente quand on la vit et quand on l’épluche après-coup. » Que s’est-il passé, de quoi est-il accusé ?...
Adaptation du roman de Georges Simenon
Le film est présenté dans la catégorie Un Certain Regard au Festival de Cannes 2014

-  « South Pacific » - Documentaire - Date de sortie : 14 mai 2014 - Réalisé par : Greg MacGillivray - Durée : 40min - Pays de production : Etats-Unis - Année de production : 2013 - Titre original : Journey To the South Pacific - Distributeur : La Géode

Synopsis : "SOUTH PACIFIC" est un magnifique voyage en IMAX dans les îles tropicales luxuriantes de la Papouasie occidentale, où la vie foisonne au-dessus et en dessous de la mer. Jawi, un jeune ilien, vous guidera à la découverte de cet endroit magique peuplé d’une multitude de créatures emblématiques des océans .
Vous rencontrerez des requins baleines , des tortues de mer, des raies Manta, et bien d’autres merveilleux animaux. Avec plus de 2.000 espèces marines, ce lieu exotique dispose de l’écosystème marin le plus diversifié au monde. Ode enthousiaste à la beauté de la nature, South Pacific vous donnera envie de vivre en harmonie avec la planète-océan.

-  « Welcome to New York » - Drame - Date de sortie : 17 mai 2014 - Réalisé par : Abel Ferrara - Avec : Gérard Depardieu, Jacqueline Bisset, Marie Mouté - Pays de production : américano-français - Année de production : 2014 - Titre original : Welcome to New York - Distributeur : Wild Bunch

Critique  :

Synopsis  : Devereaux est un homme puissant. Un homme qui manipule au quotidien des milliards de dollars. Un homme qui contrôle la destinée économique des nations. Un homme gouverné par un irrépressible et vorace appétit sexuel. Un homme qui rêve de sauver le monde et qui ne peut se sauver lui-même. Un homme terrifié. Un homme perdu. Regardez-le tomber.

- « The Homesman » - Drame - Date de sortie : 18 mai 2014 - Réalisé par : Tommy Lee Jones - Avec : Tommy Lee Jones , Hilary Swank, David Dencik - Durée : 2h2min - Pays de production : Etats-Unis - Année de production : 2014 - Distributeur : EuropaCorp

Critique  : Version Femina ( Valérie Robert ) -3/4 - Rugosité des rapports hommes-femmes, brutalité de la vie dans les « territoires », déni du mental et des sentiments : The Homesman est une épopée de l’âme menée d’une main ferme par Tommy Lee Jones lui-même et l’épatante Hilary Swank.

Synopsis  : En 1854, trois femmes ayant perdu la raison sont confiées à Mary Bee Cuddy, une pionnière forte et indépendante originaire du Nebraska. Sur sa route vers l’Iowa, où ces femmes pourront trouver refuge, elle croise le chemin de Georges Briggs, un rustre vagabond qu’elle sauve d’une mort imminente. Ils décident de s’associer afin de faire face, ensemble, à la rudesse et aux dangers qui sévissent dans les vastes étendues de la Frontière américaine.
Adaptation du roman La gâchette de Glendon Swarthout
Le film est présenté en Compétition au Festival de Cannes 2014