Cinéma de la Jamaïque

  • Mis à jour : 1er mai 2014

LE CINEMA JAMAICAIN

Bien que de nombreux films aient été tournés en Jamaïque, le cinéma jamaïcain reste très mineur dans la production mondiale. Cet article récapitule les connaissances sur ce cinéma qui fait très peu parlé de lui. C’est aussi un cinéma récent car nos recherches nous conduisent à penser que le premier film Jamaïcain date de 1972. « The Harder They Come ». Il est e,encore considéré comme le meilleur des films jamaïcains.

Films jamaïcains

Les films jamaïcains ont deux thèmes principaux : la musique ou lesmusiciens reggae et la violence. Nous n ??avons retenu que les films réalisés par des Jamaïcains même si beaucoup d’aytres réalisateurs ont mis en scène des scènes de la vie de l ??île et faient travailler des acteurs jamaïcains et des jamaïcaines.

1972

- « The Harder They Come (titre français : Tout, tout de suite) » est un film policier jamaïcain réalisé par Perry Henzell sorti en 1972 au festival du film de Venise. Le film met en vedette le chanteur reggae Jimmy Cliff, qui joue Ivanhoe Martin, un personnage basé sur Rhyging, un criminel jamaïcain réel qui s’est rendu célèbre dans les années 1940. La bande originale du film est considérée comme une percée pour le reggae aux  ?tats-Unis.

Synopsis : Le film raconte l’histoire d’Ivan, un provincial qui rend visite à sa mère à Kingston et veut devenir chanteur. Sa mère, très pauvre, lui conseille d’aller plutôt voir un curé pour trouver du travail. Poussé par la faim, il s’y résigne, mais ne renonce pas et obtient une audition chez Hilton, un gros producteur qui lui fait enregistrer le fameux « The Harder They Come », splendide composition de Jimmy Cliff que l’on voit réellement enregistrer ce titre en une prise, la première. Refusant, comme il vient de le chanter avec défiance, d’abandonner ses droits pour quelques dollars, Ivan refuse de signer le contrat et son disque ne sort pas ?..

1976
- « Smile Orange » suit la vie au jour le jour de Ringo ( Carl Bradshaw ) un serveur enjôleur et escroc. Le film explore l’industrie du tourisme dans la Caraïbe et l ??assimile parfois à l’esclavage. Le film a été réalisé par Trevor D. Rhône et produit par Edward Knight. Le film donne un premier rôle à Bradshaw, Glenn Morrison, et Stanley Irons.
« Sourire orange » a reçu les éloges des critiques. Peut-être que le plus grand éloge vient de " Gleaner ", un journal jamaïcain dans lequel l’écrivain Andrew Robinson classait « Sourire orange » parmi les 5 meilleurs films jamaïcains et le plaçait comme un joyau du cinéma comique.

1980

-  ??Children of Babylone ? est une comédie romantique réalisée par Lennie Little White. « Les enfants de Babylone » est un film sur les gens qui font l’amour tout en recherchant l’amour. Le troublions est Penny, une jeune étudiante l’université ; Rick - un artiste ; Luc - un "dreadlocks" ouvrier agricole ; Dorcas - la femme de ménage et Laura - le propriétaire américain riche de la plantation et Greathouse,

1982

- « Country man » est un film jamaïcain réalisé par Dickie Jobson en 1982.
Synopsis : A la Jamaique, deux jeunes Américains traqués par la police et l’armée sont sauvés par un pêcheur solitaire et mystérieux, sorte de superman issu de la mythologie du reggae, la nouvelle musique ... :...

2002

-  ??Shottas ? est un thriller de Cess Silvera s. Les acteurs sont Kymani Marley , Spragga Benz , Paul Campbell et Louie Rankin .
Le film raconte l’histoire de deux jeunes hommes, Biggs (Errol) ( Kymani Marley ) et Wayne ( Spragga Benz ), qui grandissent ensemble dans les rues difficiles et dangereuses de (Waterhouse) Kingston . Ils volent un camion de soude et tue le conducteur du camion alors qu’ils ne sont encore que des enfants.
L’argent de vol est utilisé pour acheter des visas pour se rendre aux Etats-Unis , où ils poursuivent leurs activités criminelles dans les rues de Miami. Vingt ans plus tard, Biggs est extradé à la Jamaïque où Wayne et Mad Max ( Paul Campbell ), également déportés, ont poursuivi leurs activités criminelles. Ils commencent à extorquer de l’argent des gens d’affaires. De retour à Miami, ils sont apprennent que Miami a un nouveau roi, Teddy Bruck Shut ( Louie Rankin ). Ils extorquent, battent et tuent pour poursuivre leur ascension vers le sommet de la pègre de Miami.


SHOTTAS - 2002 - Part 1 of 2 par george241963

2003

- «  Etu & Nago : la connexion Yoruba » est un documentaire de Morenike Olabunmi. La connexion Yoruba est l’histoire d’un groupe de Jamaïcains qui vivent dans les paroisses de l’ouest de Hanovre et Westmoreland dont Yoruba / Nago ancêtres sont arrivés en Jamaïque comme serviteurs sous contrat au cours des années 1840. La toile de fond de cette histoire est celle de la Jamaïque, une colonie parsemée de plantations de canne à sucre et peuplée par des esclaves africains de l’Ouest et d ?? Afrique centrale. Il fut un des premiers « marrons » à signer un traité de la liberté avec leurs colonisateurs britanniques.

Après l’abolition de l’esclavage dans les colonies britanniques en 1834, les esclaves du Brésil et de Cuba ont été enlevés et emmenés en la Sierra Leone, pour y vivre libre Cette action a ruiné de nombreux propriétaires de plantations dans les Caraïbes. Après les derniers restes de l’esclavage ont été complètement détruits, des rescapés africains du Sierra Leone ont été attirés par les îles des Caraïbes pour y servir comme serviteurs sous contrat. On leur avait promis un contact permanent avec les parents sur le continent africain, une maison et un billet de retour à la fin de leur mandat. Cependant, ces promesses n’ont jamais été tenues, sauf pour un petit groupe d’Africains en Jamaïque qui a protesté et agités jusqu’à ce qu’ils leur soient accordées le retour à la maison. Nigeria Yoruba / Nago étaient parmi ces immigrants. Certains d’entre eux se sont installés dans la paroisse de Westmoreland et nommé l’endroit Abeokuta en mémoire de leur ville natale au Nigeria. Les descendants des autres Yoruba qui se trouvaient dans la paroisse de Hanovre ont conservés l’héritage de leurs ancêtres dans leur rituel Etu. Cette cérémonie d’action de grâce et de supplication pour les esprits des ancêtres est un lien vital avec le passé de leurs ancêtres qui ont été brutalement déracinés.

-  ??Rude Boy : The Jamaican Don ? est un film de Desmond Gumbs avec LaNease Adams, Nahtasha Budhi, Jimmy Cliff. Ce thriller raconte l’histoire de Jules Saint-Jean, un jeune homme qui tente de faire les choses en grand comme un DJ reggae. Pour obtenir les documents qui lui permettront de rester aux  ?tats-Unis, il s’engage à exécuter des tâches pour un gangster. Lorsque le plan tourne mal, St. John doit trouver comment sortir vivant.

2006

-  ??No Place Like Home ? de Perry Henzell .

2010

-  ??Better Mus Come ? film réalisé par Storm Saulter - Le film suit les factions belligérantes politiques dans les années 1970 en Jamaïque comme ils font appel à l’appui de gangs pour appliquer leurs politiques, et faire avancer leur agenda politique. Il s’agit d’une dramatisation romancée des événements historiques réels, en particulier, le massacre de Green Bay, où le gouvernement a finalement traqué ces gangs et qui ont été systématiquement effacé.

2011

-  ??Concrete Jungle - Kingston 12 ?
Un jeune et prometteur artiste de dance hall Singy Singy est acteur dans son premier film "Concrete Jungle" ("Kingston 12 ’), où il joue le rôle d’un jeune homme qui a grandi dans Concrete Jungle et qui tente de poursuivre une carrière en musique.

Dans le film, Singy est aussi amis avec certains des membres les plus notoires de la Bangers Gang connu depuis son enfance. Sur le chemin de la célébrité Singy est témoin d’une épidémie destructrice guerrière dans sa communauté et à cause de ses associés il est considéré comme un ennemi majeur par le gang adverse Mafia Gang , qui le conduise à « se défendre ".
Le film a été tourné sur divers endroits de Kingston, y compris Jungle / Rema et Manioc Piece une des maisons les plus belles de dancehall Mavado , Le film a également remporté un prix lors de la récente réunion Festival de Reggae

-  ??Hated 2 Death ?- Synopsis : Jimmy est un jeune fermier dans la contrée agricole de St Elizabeth Jamaica qui rencontre un problème avec sa sexualité car il est impuissant. Sa femme, une jeune et séduisante autochtone Virgin a rencontré Jimmy dans un église et sont se marier. Le couple essaie de vivre normalement mais Jimmy vit de plus en plus mal son problème et devient violent.

Acteur Jamaïcain

- Ky-Mani Marley est un chanteur de reggae né le 26 février 1976 à Falmouth, en Jamaïque. Fils de Bob Marley et d’Anita Belnavis championne de Tennis de table, son nom Ky-Mani signifie en Afrique de l’Est "voyageur aventureux". Surtout connu pour sa carrière de chanteur il a tourné dans quelques films. En 2003, Ky-Mani obtient un rôle dans le film jamaïcain « One Love » qui aura un énorme succès auprès du public et qui fera de Ky-Mani une star encore plus célèbre. Suite à ce succès l’acteur a été redemandé pour le film « Shottas », qui traite de la violence en Jamaïque, où Ky-mani partage l’affiche avec Spragga Benz et Wyclef Jean.

- Evan Dexter Parke est un acteur jamaïcain né à Kingston le 2 janvier 1968. Il a joué dans de nombreux films à succès comme « La Planète des singes » de Tim Burton ou « King Kong » de Peter Jackson, mais également dans des séries télévisées comme « Alias » ou « Médium », ou des téléfilms comme « Le Sang du frère ».

- Jimmy Cliff
 ?levé par son père dans une cabane rurale, il quitte l’école à treize ans. Il apprend les chansons de rock n’ roll de Fats Domino, Little Richard, Bobby Day ou Dee Clark. Sa carrière débute lorsqu’il quitte la campagne en autobus pour la capitale Kingston, où il rencontre Count Boysie avec qui il enregistre les ska « Daisy Got Me Crazy » et « I’m Sorry » pour le sound system de sir Cavalier.
Jimmy Cliff obtient le premier rôle dans le film T« he Harder They Come » de Perry Henzell La bande-son du film est un grand succès pour Island. Il contient deux versions de « The Harder They Come » et les morceaux « You Can Get It If You Really Want » et « Sitting In Limbo ».
En 1994, il participe à la bande originale du dessin animé de Walt Disney« Le Roi lion » avec le titre Hakuna Matata. Il obtient enfin un dernier tube en France en duo avec Bernard Lavilliers : Melody Tempo Harmony.

Actrice Jamaïcaine

-  Doña Croll, née le 29 juillet 1953, est une actrice britannique d’origine jamaïcaine surtout connu pour ses rôles à la télévision comme ceux de Pearl McHugh dans la série « Family Affairs » (en) et de Vera Corrigan dans la série « Doctors ». Elle a interprété, dans huit épisodes de « Casualty », entre septembre 1993 et février 1994, l’infirmière. Elle a aussi joué le rôle de Norma, l’agent de Tom, dans trois épisodes de la série « Gimme Gimme Gimme ».

- Grace Jones est une chanteuse, auteur-compositeur, actrice et un ancien mannequin jamaïcaine, née le 19 mai 1948 à Spanish Town en Jamaïque. C’est en s’installant à Paris que sa carrière va décoller.  ? l’âge de 18 ans, Grace Jones s’inscrit dans l’agence de mannequins Wilhelmina Models et emménage à Paris en 1970. En 1979, elle rencontre Jean-Paul Goude, qui contribue à faire d’elle une icône. L’une de ses photos, la représentant nue en cage, fera scandale. Elle sera qualifiée par la ministre des Droits de la femme Yvette Roudy comme « une atteinte à la dignité des femmes »
Au cinéma, elle obtient des rôles dans des films tels que « Conan le Destructeur » ou « Dangereusement vôtre » (James Bond en 1985). Dans ce long-métrage, où elle incarne le rôle de May Day, Grace Jones s’est taillé son look avec l’aide du styliste Azzedine Alaïa et de la costumière Emma Porteous. Malgré cette reconnaissance du grand public, elle ne s’investit pas dans une carrière d’actrice jugeant que cette activité prend trop de temps.

- Georgianna Robertson est une actrice Jamaïcaine qui a tourné notamment dans
« Prête à porter « (1994) et « Double zéro » (2003)

Réalisateurs jamaïcains

-Perry Henzell est un réalisateur de films (The Harder They Come) et un écrivain (Power Game) jamaïcain, né le 7 mars 1936 à Port Maria en Jamaïque. Il suit des études cinématographiques au Canada puis rentre en Jamaïque dans les années 1950 où il tournera plusieurs documentaires et des spots publicitaires.
Dans l’idée de créer un film retraçant la vie d’Ivanhoe Martin, mieux connu sous le nom de Rhygin, rude boy (caïd) très populaire de Trenchtown, le principal ghetto de Kingston, il demande au chanteur Jimmy Cliff d’écrire une bande-son reggae appropriée. Ne trouvant pas d’acteur, il décide de recruter Jimmy Cliff pour le rôle de Rhygin.
Ce film sort en 1972, dont la bande-son est composée de chansons de Jimmy Cliff, Desmond Dekker, Toots and the Maytals etc., peut être considéré comme le seul grand classique jamaïcain.

- Trevor Dave Rhône (24 Mars 1940-1915 Septembre 2009) était un écrivain, dramaturge et cinéaste jamaïcain, Il a co-écrit, avec le réalisateur Perry Henzell , le film au succès international « The Harder They Come » (1972). Trevor Rhone a grandi dans une petite ville de Bellas en Jamaïque. Après avoir vu sa première pièce à l’âge de neuf ans, il est tombé amoureux du théâtre. Formé à Beckford & Smith High School (plus tard lycée Saint-George ) à St Andrew en Jamaïque, il a commencé sa carrière au théâtre en tant que professeur après un séjour de trois ans au Rose Bruford College , une école d’art dramatique anglais, où il a étudié au début 1960. Il faisait partie de la renaissance du théâtre de la Jamaïque dans les années 1970. Rhône a participé à un groupe appelé Théâtre 77, qui a créé The Barn, un petit théâtre dans Kingston, en Jamaïque, et a monté des spectacles locaux.
Son  ?uvre prolifique comprend les films The Harder They Come (1972), co-auteur ; Sourire orange (1974), basé sur sa pièce du même nom ; « Top Rankin » ’ ; « Milk and Honey » (1988), vainqueur ; « One Love » (2003). .