Sorties cinéma du 26 mars 2014

  • Mis à jour : 12 avril 2015

Critiques extraites de Télérama et autres magazines dont Allociné et Première

Sorties du 26 mars 2014

TELERAMA AIME BEAUCOUP

Cotation 4/5

-  « Aimer, boire et chanter » - Comédie - Date de sortie : 26 mars 2014 - Réalisé par : Alain Resnais - Avec : Sabine Azéma, Hippolyte Girardot, Caroline Sihol , Jean Claude Dussolier - Durée : 1h48min - Pays de production : France - Année de production : 2013 - Distributeur : Le Pacte.

Critique  : PREMIERE (Damien Leblanc) _ Auteur de dispositifs qui ont révolutionné la narration cinématographique, Alain Resnais reste l’un des cinéastes majeurs du XXe siècle. Mais devant le spectacle de son dernier film, qui tente d’abattre les cloisons entre théâtre, cinéma et bande dessinée, le vertige ne prend plus. Adaptant pour la troisième fois (après Smoking /No Smoking et Coeurs) une pièce d’Alan Ayckbourn, le réalisateur laisse ses acteurs se noyer dans un pur vaudeville, qui ne bénéficie cette fois d’aucune distance ludique. Car si les décors alternent entre bâches de couleurs et planches d’illustrations, cette recherche d’artificialité contrôlée s’écroule face à la sinistre ronde de personnages qui ne pensent qu’à se trahir les uns les autres. Le programme épicurien du titre constitue alors un ultime mensonge, tant ce voyage au bout de l’ennui s’avère pénible.

Note de la presse : 3.2/5

Note du public : /5

Synopsis  : Dans la campagne anglaise du Yorkshire, la vie de trois couples est bouleversée pendant quelques mois, du printemps à l’automne, par le comportement énigmatique de leur ami George Riley.
Lorsque le médecin Colin apprend par mégarde à sa femme Kathryn que les jours de son patient George Riley sont sans doute comptés, il ignore que celui-ci a été le premier amour de Kathryn. Les deux époux, qui répètent une pièce de théâtre avec leur troupe amateur locale, persuadent George de se joindre à eux. Cela permet à George, entre autres, de jouer des scènes d’amour appuyées avec Tamsin, la femme de son meilleur ami Jack, riche homme d’affaires et mari infidèle. Jack, éploré, tente de persuader Monica, l’épouse de George qui s’est séparée de lui pour vivre avec le fermier Simeon, de revenir auprès de son mari pour l’accompagner dans ses derniers mois. Au grand désarroi des hommes dont elles partagent la vie, George exerce une étrange séduction sur les trois femmes : Monica, Tamsin et Kathryn.
Laquelle George Riley emmènera-t-il en vacances à Ténérife ?

- « Gérontophilia » - Comédie dramatique - Date de sortie : 26 mars 2014 - Réalisé par : Bruce LaBruce - Avec : Pier-Gabriel Lajoie, Walter Borden, Katie Boland - Durée : 1h22min - Pays de production : Canada - Année de production : 2013 Distributeur : Epicentre Films

Critique  : PREMIERE (Eric Vernay) _ Loin du sensationnalisme suggéré par le titre du film et loin de l’esthétique porno trash qui l’a fait connaître, Bruce LaBruce adopte ici un style sobre pour raconter l’inhabituelle histoire d’amour entre un jeune homme et un séduisant monsieur de 82 ans. Une sorte de Harold et Maude fétichiste et gay dans lequel le réalisateur de « L.A. Zombie » camoufle ses élans punk sous un vernis indé façon Gus Van Sant et Gregg Araki. En résulte une romance attachante dont la facture élégante et classique n’empêche ni l’humour acide ni l’esprit de subversion. Bien au contraire.

Note de la presse : 2.8/5

Note du public : /5

Synopsis  : Lake, 18 ans, un garçon plutôt ordinaire, vit avec une mère névrosée et sort avec une fille de son âge un peu excentrique. Mais il se découvre un penchant de plus en plus fort pour... les vieux messieurs.
Embauché dans une maison de retraite pour l’été, il tombe sous le charme de M. Peabody, un séduisant patient de 82 ans.

-  « Leçons d’harmonie » _ Drame - Interdit au -12 ans - Date de sortie : 26 mars 2014- Réalisé par : Emir Baigazin - Avec : Timur Aidarbekov, Aslan Anarbayev, Mukhtar Andassov - Durée : 1h54min - Pays de production : Allemagne Kazakhstan - Année de production : 2013 - Titre original : Uroki Garmonii - Distributeur : Arizona Distribution

Critique  : PREMIERE (Isabelle Danel) _ Au collège, il est malmené et ostracisé par un jeune chefaillon qui menace les autres élèves des pires maux s’ls lui parlent. Ainsi isolé, Aslan se renferme sur lui-même. Darwin, Gandhi sont évoqués en cours, ainsi que le port du voile lorsqu’une jeune fille refuse de retirer le sien. Avec ce premier long, le Kazakh Emir Baigazin livre une oeuvre sidérante, où il est question de survie et de croyance. Qu’est-ce que la violence ? D’où vient-elle ? Comment perdure-t-elle ? Y a-t-il une place pour le pardon quand règne la loi du plus fort ? Une image en gris bleutés, des plans fluides aux cadrages rigoureux, des dialogues minimalistes : tout ici est maîtrisé. De cette chronique de la bestialité, où les animaux sont des victimes et où les bourreaux périssent, où toute chaleur humaine est proscrite, on ressort secoués et grelottants

Note de la presse : 3.5/5

Note du public : /5

Synopsis  : Aslan, 13 ans, vit avec sa grand-mère dans un village au Kazakhstan. Il fréquente un collège où la corruption et la violence tranchent avec son obsession du perfectionnisme. Le jeune Bolat, chef du gang des mauvais garçons, humilie Aslan devant ses camarades de classe et extorque de l’argent à tous les adolescents.
Aslan prépare une vengeance féroce et implacable

TELERAMA AIME UN PEU

Cotation 3/5

-  « All about Albert - Comédie - Date de sortie : 26 mars 2014 - Réalisé par : Nicole Holofcener - Avec : Julia Louis-Dreyfus, James Gandolfini, Catherine Keener - Durée : 1h33min - Pays de production : Etats-Unis - Année de production : 2013 - Titre original : Enough Said - Distributeur : 20th Century Fox

Critique  : StudioCiné Live ( Xavier Leherpeur ) _ Un marivaudage acide et névrosé (...), articulé autour de quiproquos patauds mais sauvé par un savoureux dialogue et l’interprétation d’un trio dominé par le regretté James Gandolfini (...)

Note de la presse : 3.1/5

Note du public : /5

Synopsis  : Mère divorcée, Eva se passionne pour son métier de masseuse. Très attachée à sa fille, elle redoute le jour désormais imminent, où celle-ci va quitter la maison pour aller à l’université. A l’occasion d’une soirée, elle rencontre Albert, un homme doux, drôle et attachant qui partage les mêmes appréhensions qu’elle. Tandis qu’ils s’éprennent l’un de l’autre, Eva devient l’amie et confidente de Marianne, une nouvelle cliente, ravissante poète qui semblerait parfaite si seulement elle n’avait pas un énorme défaut : dénigrer sans cesse son ex-mari. Soudain Eva en vient à douter de sa propre relation avec Albert qu’elle fréquente depuis peu.

- « Captain America : Soldat d’hiver » - Film de science-fiction Action - Date de sortie : 26 mars 2014 - Réalisé par : Anthony Russo ,Joe Russo (réal) - Avec : Chris Evans, Scarlett Johansson, Sebastian Stan - Durée : 2h8min - Pays de production : Etats-Unis - Année de production : 2013 - Distributeur : The Walt Disney Company France - Existe en version 3D
Suite de Captain America First Avenger. L’action se situe 2 ans après The Avengers

Critique  : A voir à lire ( Frédéric Mignard )_ Là où Nolan était parvenu à fédérer tous les fantasmes du public avec une trilogie Dark Knight implacable, à la noirceur viscérale, ce nouvel épisode se contente souvent d’aligner des scènes d’action de bravoure qui à la fin finissent par lasser dans leur gigantisme. Ainsi l’attaque spectaculaire du Q.G. du SHIELD évoque trop Transformers, Avengers ou Man of Steel dans son jeu de destruction massive improbable. Le grand public devrait toutefois en raffoler

Note de la presse : 2.5/5

Note du public : /5

Synopsis  : Après les événements cataclysmiques qui ont ravagé New York dans « AVENGERS », Steve Rogers vit désormais à Washington, où il s’efforce de s’adapter au monde moderne. Mais lorsqu’un collègue du S.H.I.E.L.D. est attaqué, Steve se retrouve impliqué dans un labyrinthe de complots et d’intrigues qui menace le monde entier. Avec Natasha Romanoff "Black Widow ", il va tenter de déjouer une conspiration de plus en plus tentaculaire, et d’échapper aux tueurs envoyés pour le faire taire. Quand l’étendue du complot maléfique est enfin révélée, Captain America et Black Widow sollicitent l’aide d’un nouvel allié, le Faucon. Ils sont bientôt confrontés à un ennemi aussi redoutable qu’inattendu : le Soldat de l’Hiver.

- « El impenetrable » - Documentaire - Date de sortie : 26 mars 2014 - Réalisé par : Fausta Quattrini,Daniele Incalcaterra - Durée : 1h32min - Pays de production : Argentine France - Année de production : 2012 - Distributeur : Les Films d’Ici

Critique  : PREMIERE (Hugo Saadi) _ Une enquête intéressante aux allures de western et de road-trip à travers le Chaco paraguayen, terre indienne gangrenée par la déforestation et les forages pétroliers.

Note de la presse : 2.5/5

Note du public : /5

Synopsis  : A la mort de son père, Daniele Incalcaterra hérite de 5 000 hectares de terres vierges dans l’un des derniers espaces du monde à conquérir : le Chaco paraguayen. Il décide de restituer ses terres aux Indiens qui vivent depuis toujours sur ce territoire. Mais ses voisins - compagnies pétrolières, cultivateurs de soja transgénique et éleveurs de bétail - qui défrichent la forêt, ne semblent pas très favorables à cette idée... El Impenetrable est un western contemporain dont tous les protagonistes sont réels.

- « Layla » - Thriller - Date de sortie : 26 mars 2014 - Réalisé par : Pia Marais - Avec : Rayna Campbell, August Diehl, Rapule Hendricks - Durée : 1h45min - Pays de production : France Allemagne Pays-Bas Afrique du Sud - Année de production : 2013 - Titre original : Layla Fourie - Distributeur : Jour2Fête

Critique  : A voir à lire ( Virgile Dumez ) _ D’abord intrigant par ce qu’il révèle de l’état de paranoïa régnant sur la société sud-africaine, ce long-métrage se perd en cours de route dans des développements narratifs confus. Les promesses du début ne sont ainsi pas vraiment tenues.

Note de la presse : 3.2/5

Note du public : /5

Synopsis  : Au coeur de l’Afrique du Sud, Layla, mère célibataire de 27 ans, vient d’être engagée dans une société spécialisée dans la détection de mensonges, située à plusieurs centaines de kilomètres de son domicile.
Une nuit, alors qu’elle prend la route avec son jeune fils Kane, Layla heurte un homme en voiture. Un accident fatal, sous les yeux de l’enfant, à qui elle intime l’ordre de garder le silence, la fera soudainement sombrer dans la paranoïa, et la peur d’être démasquée.
Layla est encore plus rongée par la culpabilité, lorsqu’elle comprend que Pienaar, un jeune homme serviable et charismatique, rencontré sur son lieu de travail, est le fils de l’homme accidenté...

-  « Les Gazelles » - Comédie - Date de sortie : 26 mars 2014 - Réalisé par : Mona Achache - Avec : Camille Chamoux, Audrey Fleurot , Anne Brochet - Durée : 1h39min - Pays de production : France - Année de production : 2013 - Distributeur : Paramount

Critique  : Version Femina ( Valérie Robert ) _ Enfin une comédie écrite par des filles qui parle sans détour de l’amour, du désir, des angoisses chez les femmes de 30 ans. Dans l’air du temps et drôle, menée à un train d’enfer, émaillée de dialogues réjouissants, c’est une jolie surprise et Camille Chamoux en est la révélation au côté d’Audrey Fleurot et de Joséphine de Meaux.

Note de la presse : 3.6/5

Note du public : /5

Synopsis : Marie et Eric, trentenaires en couple depuis le lycée, signent l’achat de leur premier appartement quand Marie est saisie d’un doute vertigineux. Sa rencontre avec un beau brun ténébreux va précipiter sa décision : elle quitte Eric pour plonger dans le grand bain du plaisir et de la liberté. Mais elle va surtout se manger le fond de la piscine. Et découvrir un monde sans pitié : à son âge, le célibat est vite perçu comme une tare suspecte. Eclairée par des amitiés nouvelles, Marie va apprendre à envisager son célibat comme une chance d’où elle pourrait sortir plus forte, et enfin prête à être heureuse

-  « Real » - Film de science-fiction - Date de sortie : 26 mars 2014 - Réalisé par : Kiyoshi Kurosawa - Avec : Haruka Ayase, Takeru Sato, Kyoko Koizuma - Durée : 2h7min - Pays de production : Japon - Année de production : 2013 - Titre original : Riaru : Kanzen naru kubinagaryû no hi - Distributeur : Version Originale / Condor - Adaptation du roman A Perfect Day for Plesiosaur de Rokuro Inui

Critique  : A voir à lire ( Jean-Patrick Géraud ) _ Une oeuvre inclassable et virtuose, qui brosse le portrait d’un monde aux prises avec l’inconnaissable.

Note de la presse : 3.3/5

Note du public : /5

Synopsis  : Atsumi, talentueuse dessinatrice de mangas, se retrouve plongée dans le coma après avoir tenté de mettre fin à ses jours. Son petit-ami Koichi ne comprend pas cet acte insensé, d’autant qu’ils s’aimaient passionnément. Afin de la ramener dans le réel, il rejoint un programme novateur permettant de pénétrer dans l’inconscient de sa compagne. Mais le système l’envoie-t-il vraiment là où il croit ?

-  « Le parfum de la carotte » - Film d’animation - Date de sortie : 26 mars 2014 - Réalisé par : Arnaud Demuynck ,Rémi Durin - Durée : 45min - Pays de production : Guyane française - Année de production : 2014 - Distributeur : Gébéka Films - A partir de 2/3 ans

Critique  :

Note de la presse : 4.0/5

Note du public : /5

Synopsis  :
Lapin et Écureuil sont voisins et amis. Ils sont aussi gourmands et bons vivants. Mais des différences de goût les mènent à la dispute. L’écureuil, fauché, déménage de nuit et se fait attraper par un renard.
La confiture de carottes (6’) d’Anne Viel : Deux amis lapins, en plein hiver, voient leur réserve de confiture de carottes épuisée. Mais qui a dit que les carottes ne se trouvent que dans les jardins ? Certainement pas l’oncle Robert qui leur a légué une précieuse carte au trésor.
La carotte géante (6’) de Pascale Hecquet : Une souris est poursuivie par un chat qui est poursuivi par un chien qui est poursuivi par une petite fille qui est grondée par sa mammy qui se fait bougonner par le papy qui fait sa soupe et a besoin d’une carotte.
Le petit hérisson partageur (5’) de Marjorie Caup : Un petit hérisson trouve une pomme magnifique dans la forêt. Il la roule derrière un rocher pour faire bombance à son aise. Mais voila, que s’invitent au festin d’autres petits gourmands.

TELERAMA N’ AIME PAS, MAIS CE N’EST PAS UNE RAISON POUR NE PAS Y ALLER

Cotation : 2/5

-  « De toutes nos forces » - Comédie dramatique - Date de sortie : 26 mars 2014 - Réalisé par : Nils Tavernier - Avec : Jacques Gamblin, Alexandra Lamy, Fabien Héraud - Durée : 1h30min - Pays de production : France - Année de production : 2013 - Distributeur : Pathé !

Critique  : TLC - Toute la Culture ( Gilles Herail ) _ Le réalisateur de Aurore (2005) met Jacques Gamblin dans le rôle d’un père qui fait face au handicap de leur fils. Et qui le dépasse avec son enfant, tous deux étant galvanisés par l’effort sportif. Un beau film, de facture classique et servi par des comédiens absolument formidables.

Critique de la presse : 3.3/5

Critique du public : /5

Synopsis  : Comme tous les adolescents, Julien rêve d’aventures et de sensations fortes. Mais lorsqu’on vit dans un fauteuil roulant, ces rêves-là sont difficilement réalisables.
Pour y parvenir, il met au défi son père de concourir avec lui au triathlon « Ironman » de Nice : une des épreuves sportives les plus difficiles qui soit.
Autour d’eux, c’est toute une famille qui va se reconstruire pour tenter d’aller au bout de cet incroyable exploit.

-  « Closed Circuit » - Thriller - Date de sortie : 26 mars 2014 - Réalisé par : John Crowley - Avec : Eric Bana, Rebecca Hall, Ciaran Hinds - Durée : 1h36min - Pays de production : Etats-Unis - Année de production : 2013 - Distributeur : Universal Pictures International France
Critique  :

Note de la presse : 2.2/5

Note du public : /5

Synopsis  : Le procès de l’homme, accusé d’être le cerveau d’un acte terroriste ayant coûté la vie à 120 personnes, réunit deux anciens amants du côté de la défense, mettant leur éthique et leur confiance à l’épreuve, et leur vie en péril.
Une explosion terroriste tue 120 personnes dans un marché animé de Londres. A l’issue de la chasse à l’homme qui s’ensuit un seul suspect d’origine turque, Farroukh Erdogan, est appréhendé et écroué. Ce qui promet d’être « le procès du siècle » se met en marche.
Petit détail de la procédure : le gouvernement souhaite utiliser des documents classés secrets pour poursuivre le prévenu en justice, ce qui nécessite l’intervention d’une Avocate Spéciale, Claudia Simmons-Howe, désignée par le Procureur Général et seule autorisée à voir lesdits documents et à invoquer leur divulgation lors d’audiences à huis clos. Les règles sont claires : après avoir pris connaissance des documents classés, Claudia n’est plus autorisée à communiquer avec le prévenu ni avec les autres avocats de la défense.
Mais l’affaire se complique quand l’avocat de Farroukh Erdogan se suicide et que son confrère Martin Rose est appelé à le remplacer. Martin est tenace, motivé, brillant... et il a eu une aventure avec Claudia. Les deux avocats décident de taire leur relation passée, mais à mesure que Martin réunit les pièces du puzzle, les contours d’un sinistre complot se profilent qui va le pousser à se rapprocher dangereusement de Claudia.

-  « I am Divine » - Documentaire - Date de sortie : 26 mars 2014 - Réalisé par : Jeffrey Schwarz - Avec : Divine, John Waters, Ricki Lake - Durée : 1h30min - Pays de production : Etats-Unis - Année de production : 2013 - Distributeur : Zelig Films

Critique  : A voir à lire ( Frédéric Mignard ) _ Une déclaration d’amour à l’égérie trash des années 70/80, le travesti Divine, personnalité exubérante qui fascine par son comportement outrancier. Le culte est obligatoire !

Note de la presse : 3.3/5

Note du public : /5

Synopsis  : I Am Divine, c’est l’histoire de Divine, alias Harris Glenn Milstead, du jeune homme en surpoids de Baltimore à la drag queen de renommée internationale qu’il est devenu grâce à sa collaboration avec John Waters, rencontré à l’âge de 17 ans. Leur univers : drogues, travestisme et parodies de Jackie Kennedy. Faisant fi des idées préconçues à propos de la beauté et des convenances en matière d’apparence physique, d’identité sexuelle et de sexualité, Divine est le symbole absolu du marginal devenu égérie underground. Brouillant les frontières entre son personnage et lui-même, il a révolutionné la culture pop. I Am Divine est le portrait le plus abouti de cette icône légendaire, dévoilant toute sa complexité affective et retraçant son ascension vers la notoriété sulfureuse qu’on lui connaît.

-  « Sacro GRA » - Documentaire - Date de sortie : 26 mars 2014 - Réalisé par : Gianfranco Rosi - Durée : 1h33minPays de production : France Italie - Année de production : 2013 - Titre original : Sacro GRA - Distributeur : Alfama Films

Critique  : PREMIERE (Gérard Delorme) _ Sacro GRA fait partie d’un vaste projet multimédia consacré à l’exploration du périphérique romain, qu’un architecte définissait comme un « ouvrage excentrique, en soi autosuffisant et clos, qui masque et cache les contradictions de la ville ». La réalisation du film a été confiée au documentariste Gianfranco Rosi, qui a toujours abordé l’humanité par les marges. Grâce à un dispositif cyclique qui revient périodiquement ajouter des couches de détails signifiants, il nous invite à découvrir un échantillon hétéroclite de population : un botaniste qui traite les palmiers contre les termites, un groupe de prostitués travestis, un érudit et sa fille relogés dans un HLM, un pêcheur d’anguilles et sa famille, un ambulancier... Nobles ou clochards, riches ou pauvres, tous contribuent à dessiner une mosaïque humaine chaleureuse, touchante et réaliste, esthétiquement aux antipodes de La grande bellezza mais pourtant étrangement complémentaire.

Note de la presse : 2.8/5

Note du public : 3.3/5

Synopsis  : Un aristocrate piémontais et sa fille partagent un petit studio dans un immeuble moderne le long du GRA (Grande Raccordo Anulare), où ils ont été temporairement relogés. Dans ces pièces exigües, ils passent leur temps à converser de tout et de rien, du plus banal au plus complexe.
Un enchanteur botaniste armé d’ultrasons et d’un arsenal d’insecticides cherche un moyen de stopper l’nvasion d’insectes rapaces qui dévorent une parcelle de palmiers, plantés le long du GRA où la route se fond dans les champs.
Un prince moderne fait de la gymnastique en fumant le cigare sur le toit de son château. La bâtisse semble avoir soudainement émergé d’entre les immeubles modernes et décrépis de l’une des sorties du GRA. Il a transformé son château en bed & breakfast, mais aussi en un centre de congrès, un studio de cinéma, et même, certains dimanches, en un théâtre où se jouent des fables fantastiques pour petits et grands.
Comme un astronaute parti en mission de sauvetage dans son uniforme reluisant et son vaisseau rutilant, un ambulancier patrouille sur le GRA. Il y réchauffe les corps gelés des clochards sauvés de la noyade dans les fossés de drainage, y extirpe des chauffards épris de vitesse des carcasses de leurs bolides écrasés contre les rampes de sécurité, y ressuscite les victimes de crises cardiaques, tout en s’occupant pendant son temps libre d’une vieille femme restée seule dans son appartement.
L’un des derniers pêcheurs d’anguilles de Rome vit sur les rives du Tibre, dans l’ombre du GRA dont le grondement résonne. Tout en manoeuvrant son embarcation et en reprisant ses filets de la même façon que ses ancêtres, il dispense aux spectateurs curieux une philosophie de la vie sage et ancienne.
Loin des monuments iconiques de Rome, le GRA est le réceptacle de l’histoire des marginaux d’une capitale qui n’en finit plus de s’étendre

- « Dodgem » - Drame - Date de sortie : 26 mars 2014 - Réalisé par : Christophe Karabache - Avec : Vanesa Prieto, Shaker Shihane, Christophe Karabache - Durée : 1h36min - Pays de production : France - Année de production : 2013 - Distributeur : Visiosfeir

Critique  : PREMIERE (Christophe Narbonn) _ Pulsions de vie, de mort et de sexe au programme de cette danse macabre ampoulée entre un travesti libanais et une Espagnole sexy.

Note de la presse : 1.5/5

Note du public : /5

Synopsis  : Dans une banlieue instable de Beyrouth, Nour, un travesti Libanais, accueille l’Espagnole Vanesa, qui vient poser pour des photos. Le projet est bloqué. Une relation bizarre s’installe entre eux. Rien ne se déroule comme prévu. Dans la rue, des jeunes garçons abattent des passants avec un lance-pierres.

- « Gazelle » - Comédie dramatique - Date de sortie : 26 mars 2014 - Réalisé par : Jean-François Pignon - Avec : Jean-François Pignon - Durée : 1h52min - Pays de production : France - Année de production : 2012 - Distributeur : Gad Sgns Product

Critique  :

Note de la presse : 1.0/5

Note du public : /5

Synopsis  : Jean-François, 12 ans, vit avec ses parents et son frère dans la ferme familiale, lorsqu’un cadeau fabuleux, Gazelle, une jument, vient bouleverser sa vie tranquille. Il découvre avec elle un monde insoupçonné, fait de sensibilité et de silence. Dans ce film, on suit le parcours de Jean-François Pignon, l’un des plus célèbres dresseurs de chevaux au monde, de son début de carrière fulgurant à l’orgueil qui l’envahit. Puis sa conversion qui l’emmène à travailler sur ce qu’il veut devenir. Et, ce que sa métamorphose apporte, à sa relation aux hommes bien sûr mais aussi aux chevaux. Avec peut-être au bout, le secret du bonheur...

TELERAMA N’ A PAS DONNE D’AVIS, A VOUS DE JUGER

- « Le sac de farine » - Drame - Date de sortie : 26 mars 2014 - Réalisé par : Kadija Leclere - Avec : Hafsia Herzi, Hiam Abbass , Smaïn - Durée : 1h32min - Pays de production : Belgique France Maroc - Année de production : 2012 - Distributeur : Mica Films

Critique  : PREMIERE (1) 1 Laura Meyer) 1975, en Belgique : Sarah est arrachée par son père à son pensionnat catholique, direction le Maroc. Neuf ans plus tard, en pleine révolte de la faim, la jeune femme tente de conquérir son indépendance. Un beau sujet et les meilleures intentions ne font pas toujours un bon film comme l’illustre ce Sac de farine où Kadija Leclere, animée par un engagement très personnel, veut tout aborder, déracinement, religion, place des femmes, amour et finit par tout survoler. La réalisation sans relief et l’interprétation inégale ont raison de notre intérêt.

Note de la presse : 2.0/5

Note du public : /5

Synopsis  : Alsemberg, décembre 1975 : Sarah, 8 ans, vit dans un foyer d’accueil catholique. Un jour, son père biologique qu’elle n’a jamais vu se présente pour l’emmener en week-end à Paris. Mais c’est au Maroc que Sarah se réveille, où son père l’abandonne à sa famille. Neuf ans plus tard, en pleine révolte de la faim (La Révolte des Awbach). Sarah, 17 ans, rêve de retourner en Belgique et de retrouver l’école, les livres et une vie qu’elle imagine libre.

- « Holy Field, holy war » - Documentaire - Date de sortie : 26 mars 2014 - Réalisé par : Lech Kowalski - Durée : 1h45min - Pays de production : France Pologne - Année de production : 2013 - Distributeur : Revolt Cinema

Critique  :

Note de la presse : 3.7/5

Note du public : /5

Synopsis  : Partout dans le monde, les petits agriculteurs sont menacés. Leur lutte pour survivre se fait loin des caméras et des médias.
En Pologne, un pays où plus de 60% de la surface est occupée par l’agriculture, de nouveaux acteurs sont en compétition pour s’accaparer les terres. Ce qui se passe en Pologne est un avertissement à prendre au sérieux