Sorties cinéma du 19 mars 2014

  • Mis à jour : 12 avril 2015

Critiques extraites de Télérama et autres magazines dont Allociné et Première

Sorties du 19 mars 2014

TELERAMA AIME UN PEU

Cotation 3/5

- « Chalvet, la conquête de la dignité » - Documentaire - Date de sortie : 19 mars 2014 - Réalisé par : Camille Mauduech - Durée : 1h50min - Pays de production : France - Année de production : 2013 - Distributeur : Les films du Marigot

Critique  : PREMIERE (Hugo Saadi) - Le 14 février 1974 à Chalvet, dans le nord de la Martinique, l’affrontement entre des ouvriers agricoles grévistes et les forces de l’ordre fait des dizaines de blessés et une victime. Complet mais un peu scolaire, ce documentaire s’intéresse à la naissance de ce qui deviendra un tournant social et politique sur l’île antillaise. Il s’appuie sur des témoignages des deux camps : ouvriers d’un côté, représentants patronaux et gendarmes de l’autre. Les questions soulevées (travail, santé, environnement) restent, elles, d’actualité.

Note de la presse : 2.8/5

Note du public : /5

Synopsis  : Années 70, « le temps des gauchistes » se prépare en Martinique. Mai 68 et le conflit sino-soviétique ont fait leurs oeuvres dans le coeur des jeunes étudiants antillais. Le développement urbain et la « modernité » ont envoyé aux oubliettes les campagnes et leurs ouvriers agricoles. Alors que le terrain des luttes syndicales est concentré sur la ville aux mains des syndicats incontestables et péremptoires, l’aire de lancement des jeunes militants maoïstes sera la campagne laissée à l’abandon. Ils installent dans une relative clandestinité l’école de la conscience politique dans les quartiers ouvriers du Nord de la Martinique. Les « professeurs » militants globalement identifiés par la surveillance comme gauchistes, n’affichent pas leur objectif : La révolution passera par la classe paysanne.

-  « Her » - Romance - Date de sortie : 19 mars 2014 - Réalisé par : Spike Jonze - Avec : Joaquin Phoenix, Scarlett Johansson, Amy Adams - Durée : 2h6min - Pays de production : Etats-Unis - Année de production : 2013 - Distributeur : Wild Bunch

Critique  : Ecran Large ( Geoffrey Creté ) _ Une fantaisie mélancolique d’une tendresse infinie, privée de son statut de grand film à cause de 20 minutes en trop.

Critique de la presse : 4.1/5

Critique du public : /5

Synopsis  : Los Angeles, dans un futur proche. Theodore Twombly, un homme sensible au caractère complexe, est inconsolable suite à une rupture difficile. Il fait alors l’acquisition d’un programme informatique ultramoderne, capable de s’adapter à la personnalité de chaque utilisateur. En lançant le système, il fait la connaissance de ’Samantha’, une voix féminine intelligente, intuitive et étonnamment drôle. Les besoins et les désirs de Samantha grandissent et évoluent, tout comme ceux de Theodore, et peu à peu, ils tombent amoureux ...

-  « La pièce manquante » - Comédie dramatique - Date de sortie : 19 mars 2014 - Réalisé par : Nicolas Birkenstock - Avec : Philippe Torreton, Lola Duenas , Armande Boulanger Durée : 1h25min - Pays de production : France - Année de production : 2013 - Distributeur : Premium Films

Critique  : Ecran Large ( Christophe Foltzer ) _ Le film évite avec talent les pièges du drame social à la française et se révèle au final un vrai objet de cinéma. Et mine de rien, c’est assez rare pour un premier film français.

Note de la presse : 3.2/5

Note du public : /5

Synopsis : Un matin, Paula disparaît, abandonnant André son mari, et leurs deux enfants. Dépassé par la situation, André tente de dissimuler la disparition de Paula à son entourage, contraignant ses propres enfants au silence. Le temps d’un été, chacun d’eux va affronter à sa manière la douleur de l’absence, et partir en quête d’un nouvel apaisement.

-  « The canyons » - Thriller - Interdit au -12 ans - Date de sortie : 19 mars 2014 - Réalisé par : Paul Schrader - Avec : Lindsay Lohan, James Deen, Nolan Gerard Funk - Durée : 1h39min - Pays de production : Etats-Unis - Année de production : 2013 Distributeur : Recidive

Critique  : TLC - Toute la Culture ( Olivia Leboyer ) _Un film très malin, qui distille un spleen bien noir, triste et beau.

Note de la presse : 2.2/5

Note du public : /5

Synopsis  : Christian, jeune producteur de films aussi jaloux qu’ambitieux est amoureux fou de Tara, une actrice qu’il abrite sous son toit. Obsédé par l’idée qu’elle le trompe, Christian fait suivre Tara et découvre qu’elle entretient effectivement une liaison. Sa jalousie se fait d’autant plus grande que l’amant de Tara n’est autre que Ryan, ex-petit ami de cette dernière qu’elle a imposé sur le futur projet cinématographique de Christian. Le producteur décide alors de les piéger tous les deux, sacrifiant au passage ce qui lui reste d’humanité dans des jeux pervers et violents....

-  "Wrong cops " - Comédie - Date de sortie : 19 mars 2014 - Réalisé par : Quentin Dupieux - Avec : Mark Burnham, Eric Judor, Steve Little - Durée : 1h30min - Pays de production : France - Année de production : 2013 - Distributeur : UFO Distribution

Critique  : PREMIERE (Christophe Narbonne) _ Quentin Dupieux, alias Mr. Oizo, est hype. Pour lui, Marilyn Manson a accepté de jouer un ado renfrogné, maltraité par un flic dealer qui vend sa dope cachée dans des rats morts. Bienvenue dans le monde surréaliste de QD, qui, après les ovnis Rubber et Wrong, s’attache à dépeindre le quotidien d’une brigade d’agents dégénérés. Avec ce nouveau film moins dada et plus narratif, Dupieux touche ses limites. Si l’atmosphère reste pesante et intrigante, on voit de moins en moins où veut en venir l’Oizo, le cul entre Buñuel et un esprit potache trop premier degré.

Note de la presse :3.1 /5

Note du public : /5

Synopsis  : Los Angeles 2014. Duke, un flic pourri et mélomane, deale de l’herbe et terrorise les passants. Ses collègues au commissariat : un obsédé sexuel, une flic maître chanteur, un chercheur de trésor au passé douteux, un borgne difforme se rêvant star de techno... leur système fait de petites combines et de jeux d’influence se dérègle lorsque la dernière victime de Duke, un voisin laissé pour mort dans son coffre, se réveille.

Adaptation du court métrage éponyme, également réalisé par Quentin Dupieux.

-  « Le souffle des Dieux » - Documentaire - Date de sortie : 19 mars 2014 - Réalisé par : Jan Schmidt-Garre - Durée : 1h36min - Pays de production : Allemagne - Année de production : 2014 - Titre original : Breath of the Gods - Distributeur : Jupiter Comm

Critique  : A voir à lire ( Virgile Dumez ) ___Ce documentaire revient sur les origines du yoga moderne avec clarté et zénitude. Toutefois, les nombreuses démonstrations s’adressent avant tout à ceux qui pratiquent déjà cette discipline, et non aux néophytes.

Note de la presse : 2.7/5

Note du public : /5

Synopsis  : Le yoga moderne, celui qui est pratiqué quotidiennement par des dizaines de millions de personnes à travers le monde, descend directement du dieu Shiva selon la tradition indienne. Historiquement cependant, une des formes modernes du yoga remonterai au début du vingtième siècle sous l’inspiration d’un érudit indien T. Krishnamacharya (1890-1989).
C’est cette histoire beaucoup moins connue que raconte ce film. Nous découvrons ici la vie et les enseignements de Krishnamacharya à travers les yeux du réalisateur Jan Schmidt-Garre, parti en quête des origines du courant de yoga le plus pratiqué au monde. Son voyage le mène des célèbres étudiants et parents de Krishnamacharya à la source du yoga moderne, le palais du Maharaja de Mysore. Il y découvre les différents styles et méthodes d’enseignement des maîtres yogis.

Ce documentaire et composé tout à la fois d’images d’archives très rares et de magnifiques reconstitutions.

-  « Le Grand Cahier » - Drame Film historique - Date de sortie : 19 mars 2014 - Réalisé par : Janos Szasz - Avec : Laszlo Gyemant, Andras Gyemant, Piroska Molnar- Durée : 1h49min - Pays de production : Hongrie - Année de production : 2013 - Titre original : A nagy Füzet - Distributeur : Pretty Pictures

Critique  : PREMIERE (Bernard Achour) _ L’âpre et superbe roman d’Agota Kristof avait tout pour tomber dans le piège de l’adaptation « grand public ». Miracle : le chemin de croix de ces petits jumeaux confrontés à l’abandon, la guerre, la survie et l’horreur du monde percute le regard et l’esprit avec une radicalité qui ne pâtit d’aucune concession. De la douloureuse magie de l’enfance (splendide attaque aérienne tout en ombres projetées) à la mort regardée en face, de la malédiction presque mythologique qui poursuit les héros à la glaçante échappée finale, le choc est redoutable.

Note de la presse : 3.1/5

Note du public : /5

Synopsis  : Les Nazis sont entrés en Hongrie et la guerre fait rage dans les grandes villes. Pour l’éviter, une femme dépose ses jumeaux de 13 ans chez leur grand-mère, qu’ils ne connaissent pas, à la campagne. Celle-ci, vieille femme méchante, sale et avare, les admet tout juste chez elle. Les deux enfants, livrés à eux-mêmes, vont apprendre à surmonter le froid, la faim et les cruautés quotidiennes dans un pays dévasté. Afin de se protéger, les jumeaux vont rejeter toute morale voire toute valeur et, bien malgré eux, se construire les leurs pour tenter de survivre... Le « Grand Cahier » est celui dans lequel les deux enfants s’astreignent à rédiger avec la plus grande objectivité possible leurs découvertes et leurs apprentissages.

D’après le roman d’Agota Kristof

- « Qui a peur de Vagina Wolf ? » - Comédie - Date de sortie : 19 mars 2014> Toutes les sorties de la semaine Réalisé par : Anna Margarita Albelo - Avec : Anna Margarita Albelo, Guinevere TURNER, Janina Gavankar - Durée : 1h25min - Pays de production : Etats-Unis - Année de production : 2013 - Distributeur : Outplay

Critique  : Nouvel Obs ( Marjolaine Jarry ) __S’il a le mérite d’exister, ce portrait de fille d’aujourd’hui finit malheureusement par se réfugier dans une morale convenue façon développement personnel en mode "change tes lunettes carrées et regarde la vie telle qu’elle s’offre à toi".

Note de la presse : 2.6/5

Note du public : /5

Synopsis  : Le jour de ses 40 ans, Anna décide que sa voie doit changer. Jet-setteuse excentrique et artiste iconoclaste, elle vit aujourd’hui dans le garage d’une amie à Los Angeles. Sa carrière de cinéaste est en panne sèche et sa vie sentimentale inexistante. Quelque chose doit changer... maintenant ! C’est la rencontre avec la belle Katia qui va pousser Anna à réaliser ses rêves les plus fous : trouver l’amour, perdre 20 kg et réaliser un remake underground de « Qui a peur de Virginia Woolf »

-  « Les vivants » - Drame - Date de sortie : 19 mars 2014 - Réalisé par : Barbara Albert - Avec : Anna Fischer, Hanns Schuschnig, August Zirner - Durée : 1h52min - Pays de production : Autriche - Année de production : 2013 - Titre original : Die Lebenden - Distributeur : Bodega Films

Critique  : A voir à lire ( Jean-Claude Arrougé ) __Le film est tout à fait convaincant dans son propos sans jamais recourir à une didactique pesante. La réalisation est soignée. L’énergie, la tension des situations et le relâchement de ces tensions sont exprimés par des mouvements de caméra et des plans rapprochés des visages dans la ville et les lieux de mémoire. Les Vivants est donc un film important, tout en délicatesse.

Note de la presse : 2.9/5

Note du public : 3.3/5

Synopsis  : Sita a 25 ans. Autrichienne d’origine roumaine, elle vit à Berlin où elle étudie et travaille pour une chaîne de télévision pour laquelle elle réalise les castings d’une émission de télé réalité. De passage en Autriche pour fêter les 95 ans de son grand- père, elle découvre une photo de lui en uniforme SS. Ressentant un irrépressible besoin de connaître ce secret qu’on lui a toujours caché, elle commence un voyage sur les traces du passé familial où se joue aussi son identité.

TELERAMA N’ AIME PAS, MAIS CE N’EST PAS UNE RAISON POUR NE PAS Y ALLER

Cotation : 2/5

- « Le vertige des possibles » - Comédie dramatique - Date de sortie : 19 mars 2014 - Réalisé par : Vivianne Perelmuter - Avec : Christine DORY, François BARAT, Vincent DIEUTRE - Durée : 1h48min - Pays de production : Belgique France - Année de production : 2012 - Distributeur : Esperanza Production

Critique  : PREMIERE ( Damien Leblanc ) __L’indécision d’une femme sert de moteur à une errance nocturne dans Paris, mais cette expérience esthétique ne crée aucun tourbillon sensoriel.

Note de la presse :2.7 /5

Note du public : /5

Synopsis  : Anne est payée pour écrire des histoires mais elle n’y arrive plus. Pas du tout l’angoisse de la page blanche, tout le contraire. Et dans la vie c’est pareil : Anne n’arrive pas à choisir. Mais ce jour-là et toute une nuit, entraînée bien malgré elle dans une errance à travers la ville, elle devra apprendre à s’orienter dans ce labyrinthe. Avant que le jour ne se lève, Anne devra agir.

-  « Situation amoureuse : C’est compliqué » _ Comédie - Date de sortie : 12 mars 2014 - Réalisé par : Manu Payet ,Rodolphe Lauga - Avec : Manu Payet, Anaïs Demoustier, Emmanuelle Chriqui - Durée : 1h40min - Pays de production : France - Année de production : 2013- Distributeur : Studio Canal

Critique  : A voir à lire ( Frédéric Mignard ) __ une comédie romantique non dénuée de charme, co-signée par Manu Payet, réalisateur plus à l’aise dans la tchatche que dans la réalisation.

Note de la presse : 2.9/5

Note du public : /5

Synopsis  : A trente ans, Ben est sur le point d’épouser Juliette. Sa petite vie tranquille et sans danger va basculer lorsqu’il retombe sur la personne qu’il a secrètement le plus envie de revoir : Vanessa, la bombe du lycée qui ne l’avait jamais regardé. Elle est de retour à Paris et ne connaît, aujourd’hui, que lui.

- « Valse pour monica » - Biopic - Date de sortie : 19 mars 2014- Réalisé par : Per FLY - Avec : Edda Magnason, Sverrir Gudnason, Kjell BERGQVIST - Durée : 1h51min - Pays de production : Suède - Année de production : 2013 - Titre original : Waltz for Monica - Distributeur : Chrysalis Films

Critique  : PREMIERE (Joachim Cohen) _ C’est avec une certaine modestie formelle que le réalisateur Per Fly narre la vie tumultueuse de cette star dont on se souviendra pour avoir été la première à interpréter des standards US en suédois. Débuts difficiles, rencontre déterminante, gloire soudaine, déchéance alcoolisée : en dépit du charme d’Edda Magnason, rien ne distingue Valse pour Monica du tout-venant en matière de biopic.

Note de la presse : 3.1/5

Note du public : /5

Synopsis  : Au début des années 60, Monica, une jeune Suédoise ambitieuse, est déterminée à devenir une icône du jazz. Elle se lance alors dans la carrière de ses rêves, qui l’emmènera de Stockholm à New York, où elle va côtoyer Miles Davis, Ella Fitzgerald ou encore Bill Evans. Ce dernier adaptera pour elle son immense succès "Valtz for Debby".
Valse pour Monica est l’histoire vraie de Monica Zetterlund, légende suédoise du jazz, qui sacrifia son rôle de mère et sa vie amoureuse à sa quête de consécration.

-  « Dark touch » - Film d’horreur - Interdit au -12 ans - Date de sortie : 19 mars 2014- Réalisé par : Marina de Van - Avec : Missy Keating, Marcella Plunkett, Padraic Delaney- Durée : 1h39min - Pays de production : France Irlande Suède Grande-Bretagne - Année de production : 2013 - Distributeur : KMBO

Critique  : PREMIERE (Thomas Agnelli) __ Spécialiste ès troubles identitaires, Marina de Van a été révélée comme actrice par les premiers films de François Ozon, dont Sitcom, et comme cinéaste par des courts (notamment Bien sous tous rapports) et un long (Dans ma peau, 2002) puissants. Ici, elle propose une variation fantastique de Carrie et, derrière les oripeaux du genre, confronte un personnage féminin à son tumulte intérieur. A priori, avec une réalisatrice aussi douée aux commandes, on signe tout de suite. Las, blessée par l’échec critique et commercial de « Ne te retourne pas », son précédent film, dans lequel Sophie Marceau se métamorphosait en Monica Bellucci, la cinéaste ne semble plus croire en ses plans, perdant confiance en son talent, abandonnant son style et ses obsessions (scandale organique, désorganisation psychique). Sans la moindre implication, elle exécute donc une série B ni troublante ni viscérale, desservie de surcroît par une interprétation calamiteuse. Sincèrement, on tombe de haut.

Note de la presse : 2.7/5

Note du public : /5

Synopsis  : Meubles et objets se rebellent contre les occupants, laissant Neve, une fillette de 11 ans, seule rescapée du massacre sanglant qui a décimé sa famille. Des proches la recueillent et s’efforcent de lui faire surmonter cette épreuve traumatique en l’entourant d’amour. Mais la violence continue de se manifester et Neve ne retrouve pas la paix.

TELERAMA N’ A PAS DONNE D’AVIS, A VOUS DE JUGER

-  « 3 Days to kill » - Action - Date de sortie : 19 mars 2014 - Réalisé par : McG - Avec : Kevin Costner, Amber Heard, Hailee Steinfeld - Durée : 1h54min - Pays de production : Etats-Unis - Année de production : 2013 - Distributeur : EuropaCorp

Critique  : PREMIERE (Renan Cros) __Kevin Costner a-t-il vraiment mérité ça ? Si le plus célèbre des bodyguards ne se distingue plus que par des seconds rôles marquants (dans The Company Men et Man of Steel, par exemple), il aurait dû s’abstenir de revenir en tête d’affiche par la porte Besson. Le distributeur-scénariste saccage le charisme de l’acteur en le transformant en un « papa-gâteau, papa-tendresse » qui gère, entre trois mandales et deux courses poursuites, les caprices d’une gamine gâtée, choisir, on aurait préféré dans le rôle un Arnold Schwarzenegger, déjà bien amoché par de nombreux nanars. Là, entre un scénario aberrant et les envolées publicitaires de McG (à grands coups de tour Eiffel qui brille tous les trois plans), on se demande surtout s’il vaut mieux en rire ou en pleurer.

Note de la presse : 1.7/5

Note du public : /5

Synopsis  : Ethan Renner est un redoutable agent secret résolu à renoncer à sa vie trépidante pour se rapprocher enfin de sa femme et sa fille, qu’il a longtemps tenues à distance pour les protéger. Lorsqu’on lui impose une ultime mission, il doit mener de front les deux combats les plus difficiles de sa carrière : traquer un dangereux terroriste et s’occuper de sa fille adolescente pour la première fois depuis dix ans.

- « La légende d’Hercule » - Film d’aventures Action - Date de sortie : 19 mars 2014 - Réalisé par : Renny Harlin - Avec : Kellan Lutz, Scott Adkins, Liam McIntyre - Durée : 1h31min - Pays de production : Etats-Unis - Année de production : 2014 - Titre original : Hercules - Distributeur : Metropolitan

Critique  : Film.com ( Matt Paches ) _ Il n’y a absolument rien de mythologique sur cet « Hercules »

Note de la presse : 3.0/5

Note du public : /5

Synopsis  : Espérant libérer le peuple de son mari, le redoutable roi Amphitryon, la reine Alcmène implore l’Olympe. Zeus, dieu de la guerre, lui accorde un fils, Hercule, mais l’origine secrète de l’enfant lui vaut d’être rejeté par le roi qui lui préfère son aîné, Iphiclès.
Devenu jeune homme, Hercule tombe amoureux de la belle Hébé, mais Amphitryon a décidé de donner la princesse en mariage à Iphiclès. Alors qu’Hercule se prépare à s’enfuir pour pouvoir épouser Hébé, il est capturé par les gardes du roi et envoyé au combat, pour y être sacrifié.
Echappant par miracle à la mort, Hercule s’allie à Sotiris, son compagnon darmes, pour mener la plus noble des quêtes : libérer le royaume de la tyrannie d’Amphitryon, arracher Hébé aux griffes de son frère, et prendre enfin sa vraie place, celle du plus grand héros que la Grèce ait jamais connu.

Existe en version 3D

- « Ondes Science et Manigance » - Documentaire - Date de sortie : 19 mars 2014 - Réalisé par : Jean Hèches - Durée : 1h32min - Pays de production : France - Année de production : 2013 - Distributeur : Septième Factory

Critique  :

Note de la presse : /5

Note du public : /5

Synopsis  : En Europe, la défiance citoyenne et la contestation contre les antennes de téléphonie augmentent depuis 10 ans. Pourtant les états, les industriels et une partie de la communauté scientifique affirment que les normes sanitaires nous protègent.
A travers les parcours de lanceurs d’alerte, citoyens, journalistes, scientifiques, élus, ce film dévoile comment, à l’instar du lobby du tabac, les industriels de la téléphonie mobile ont construit une « stratégie de défense de produit », en créant artificiellement un doute scientifique sur la nocivité de cette technologie, afin de protéger leurs intérêts économiques.