bandeau 1 bandeau 2 bandeau 3 bandeau 4 bandeau 5

Cultures & Cinémas

Vous êtes ici : Accueil > EVENEMENTS CINEMA > Les sorties > Sorties 2014 > Sorties cinéma du 26 février 2014

Sorties cinéma du 26 février 2014

  • Mis à jour : 12 avril 2015

Critiques tirées de Télérama et autres magazines dont Allociné et Première

Sorties du 26 février 2014

TELERAMA AIME BEAUCOUP

Cotation 4/5

- « Courts aux oscars » - Film animation - Date de sortie : 26 février 2014 - Réalisé par Daniel Souza, Lauren MacMullan, Shuhei Morita, Max Lang, Jan Lachauer - Français , américain , canadien , japonais , britannique :

Critique :Les Fiches du Cinéma Par Angèle Essahli ___Drôle, émouvant ou sombre, chaque court possède son propre univers, son graphisme et sa poésie.

Note de la presse : 3.0/5

Note du public : /5

Synopsis  : Programme de films nommés à l’Oscar du meilleur court-métrage d’animation.
« FERAL » de Daniel Souza, « GET A HORSE ! » de Lauren MacMullan, « Mr HUBLOT » de Laurent Witz et Alexandre Espigares, « ROOM ON THE BLOOM » de Max Lang et Jan Lachauer, « SUBCONSCIOUS PASSWORD » de Chris Landreth, « A LA FRANCAISE » de Julien Hazbroucq, Emmanuelle Leleu, Morrigane Boyer, Ren Hsien Hsu et Willam Lorton.

-  « La femme du ferrailleur » - Drame - Date de sortie : 26 février 2014 - Réalisé par : Danis Tanovic - Avec : Senada Alimanovic, Nazif Mujic, Semsa Mujic - Durée : 1h15min - Pays de production : Bosnie-Herzégovine France Slovénie - Année de production : 2012 - Titre original : Epizoda u zivotu beraca zeljeza - Distributeur : Zootrope Films

Critique  : PREMIERE (Isabelle Danel) __Ce docu-fiction fondé sur une histoire vraie est interprété par les protagonistes du drame. Senada, enceinte de son troisième enfant, souffre de douleurs abdominales et doit être opérée d’urgence. Son mari, Nazif, tente de réunir l’argent pour l’intervention, mais même leur voiture les lâche. Il faudra alors avoir recours à un subterfuge pour sauver Senada. Le réalisateur bosniaque de No Man’s Land continue de dresser l’état des lieux de son pays. Mis en colère par ce fait divers, il signe avec peu de moyens un film hybride, fragile mais sincère.

Note de la presse : /5

Note du public : /5

Synopsis  : Nazif est ferrailleur. Il vit en Bosnie avec sa femme, Senada, et leurs 2 filles. Un jour, Senada se plaint de terribles maux de ventre et doit se faire hospitaliser d’urgence. Mais faute de couverture sociale, le couple doit payer l’opération : une somme considérable qu’ils n’ont pas. Pendant 10 jours, Nazif fait tout pour sauver la vie de Senada en cherchant de l’aide auprès des institutions et en tentant de trouver toujours plus de fer à vendre.

-  "Le sens de l’humour" - Comédie dramatique - Date de sortie : 26 février 2014 - Réalisé par : Marilyne Canto - Avec : Marilyne Canto, Antoine Chappey, Samson Dajczman - Durée : 1h28min - Pays de production : France - Année de production : 2013 - Distributeur : Pyramide Films

Critique  : Ecran Large ( Christophe Foltzer ) __ Une thématique intéressante malheureusement plombée par un scénario qui prend l’eau, une mise en scène assez pauvre et un personnage principal qui mérite des baffes. Et puis, qu’est-ce qu’on s’ennuie.

Note de la presse : 3.3/5

Note du public : /5

Synopsis  : Elise vit seule avec Léo, son fils de dix ans dont le père est mort. Elle entretient une liaison avec Paul. Leur relation est chaotique. Elise le repousse aussi violemment qu’elle se sent attirée par lui, et les deux amants alternent les moments heureux et orageux. Malgré tout, Paul et Léo font connaissance et, les jours passant, s’apprécient de plus en plus...

-  « Week- ends » - Comédie dramatique - Date de sortie : 26 février 2014 - Réalisé par : Anne Villacèque - Avec : Karin Viard, Noémie Lvovsky, Jacques Gamblin - Durée : 1h30min - Pays de production : France - Année de production : 2014 - Distributeur : Haut et Court

Critique  : PREMIERE (Isabelle Danel) __Après Chérie (2000), le troisième long métrage d’Anne Villacèque se place sous l’égide de François Truffaut. Non seulement par la voix off et le jeu de voisinage qui rappelle Antoine et Colette (l’un des sketches de L’Amour à vingt ans) et La Femme d’à côté, mais également par la délicate musique nostalgique qui sous-tend l’ensemble. Petits riens et grandes déclarations se côtoient dans cette chronique douce-amère du quotidien et de ses ravages. Cependant, le film pèche par ses quelques temps morts et par une forme d’inachèvement inhérente au projet qui nous laissent sur notre faim. Une scène émouvante avec une aïeule philosophe (Gisèle Casadesus) donne une idée de ce qu’auraient pu être la matière et la mise en scène de Week-Ends. Côté interprétation, Noémie Lvovsky et Ulrich Tukur d’une part, Karin Viard et Jacques Gamblin de l’autre, relayés par la « pièce rapportée » (Aurélia Petit), jouent magnifiquement la partition, ténue mais juste.

Note de la presse : 2.8/5

Note du public : /5

Synopsis : Un rien suffit parfois à gâcher un week-end à la campagne. Un simple malentendu sur un parking de supermarché, un mauvais réflexe, et voilà que tout se détraque. Rien ne va plus pour Christine. Jean la quitte. Ses amis de toujours, Sylvette et Ulrich, sont un peu moins ses amis. Tout fout le camp. Mais la vie est toujours pleine de surprises. Amours et désamours dans la vie de deux couples, le temps des week-ends

-  « Les bruits de Récife » - Drame - Date de sortie : 26 février 2014 - Réalisé par : Kleber Mendonça Filho - Avec : Irandhir Santos, Gustavo Jahn, Maeve Jinkings - Durée : 2h11min - Pays de production : Brésil - Année de production : 2012 - Titre original : O Som Ao Redor - Distributeur : Survivance

Critique  : Excessif / TF1 News ( Romain Le Vern ) __Deux mondes (ancien et moderne), deux registres (hyperréalisme et irréalisme, social et onirisme), deux modes (fiction et documentaire), sans jamais élire de territoire. C’est ce qui fait le charme du film, réel et persistant.

Note de la presse : 4.0/5

Note du public : /5

Synopsis  : A Recife, sur la côte brésilienne, les habitants d’un quartier prospère de Setúbal suivent le cours d’une vie calme, entre légers désagréments et insouciance. Bia déploie des stratagèmes pour faire taire le chien du voisin, João se réveille dans les bras de son amante de la veille, tandis que Fransisco, qui règne en patriarche mystérieux sur le voisinage, reçoit la visite d’une société de sécurité privée qui souhaite s’implanter dans leur rue. Peu à peu des rapports de force, passés et présents, se dessinent, parfois inscrits dans l’architecture même de la ville.

-  « The grand Budapest Hotel » - Comédie - Date de sortie : 26 février 2014 - Réalisé par : Wes Anderson - Avec : Ralph Fiennes , F. Murray Abraham , Mathieu Amalric - Durée : 1h40min - Pays de production : Etats-Unis - Année de production : 2014 - Distributeur : 20th Century Fox

Critique  : Ecran Large ( Simon Riaux ) __Une variation hilarante, poétique et poignante sur la Vieille Europe, portée par un casting en état de grâce. Chef d’oeuvre.

Note de la presse : 4.8/5

Note du public : /5

Synopsis  : THE GRAND BUDAPEST HOTEL retrace les aventures de Gustave H, l’homme aux clés d’or d’un célèbre hôtel européen de l’entre-deux-guerres et du garçon d’étage Zéro Moustafa, son allié le plus fidèle. La recherche d’un tableau volé, oeuvre inestimable datant de la Renaissance et un conflit autour d’un important héritage familial forment la trame de cette histoire au coeur de la vieille Europe en pleine mutation

TELERAMA AIME UN PEU

Cotation 3/5

- « Terre des ours » - Documentaire - Date de sortie : 26 février 2014 - Réalisé par : Guillaume VINCENT - Avec : Marion Cotillard - Durée : 1h27min - Pays de production : France - Année de production : 2013 - Distributeur : Paramount Pictures France

Critique  : Pariscope ( Christophe Narbonne )__Ce « premier documentaire animalier en 3D relief » mise à fond sur le caractère exceptionnel de sa conception à raison. Tourné dans des conditions héroïques, à l’extrémité orientale de la Sibérie, Terre des ours nous plonge dans le quotidien des grands ours bruns, de leur sortie d’hibernation au festin de saumons censé les engraisser suffisamment pour endurer un nouvel hiver « au chaud ». L’abondance de scènes inédites et spectaculaires masque l’artificialité du récit, qui relie maladroitement les destins croisés d’un jeune adulte et d’une mère avec ses deux oursons.

Note de la presse : 3.2/5

Note du public : /5

Synopsis  : Kamchatka. Cette terre à l’état sauvage située en Extrême-Orient russe est le royaume des ours bruns. Au fil des saisons, chacun a ses préoccupations : la mère doit nourrir et protéger ses oursons qui veulent explorer le monde avec l’insouciance de leur jeunesse. Un ours tout juste sorti de l’enfance doit trouver sa place dans le monde adulte et gagner son autonomie. Enfin, le mâle doit constamment défendre son territoire et imposer sa force. Bienvenue sur la Terre des Ours.
Existe en version 3D

-  « At Bekerley » _ Documentaire - Date de sortie : 26 février 2014 - Réalisé par : Fréderick Wiseman - Durée : 4h4min - Pays de production : Etats-Unis - Année de production : 2013 - Distributeur : Sophie Dulac Distribution

Critique  : Toutlecine.com ( Mélanie Bonvard )__Un documentaire aux mille facettes qui tend parfois vers quelques malheureuses redondances.

Note de la presse : 3.3/5

Note du public : /5

Synopsis  : Un semestre sur le campus de la plus prestigieuse université publique américaine : Berkeley. Frederick Wiseman nous montre les principaux aspects de la vie universitaire et plus particulièrement les efforts de l’administration pour maintenir l’excellence académique et la diversité du corps étudiant face aux restrictions budgétaires drastiques imposées par l’Etat de Californie. A travers les différentes facettes de cette institution mythique, At Berkeley nous donne accès au débat sur l’avenir de l’enseignement supérieur aux Etats-Unis.

TELERAMA N’ AIME PAS, MAIS CE N’EST PAS UNE RAISON POUR NE PAS Y ALLER

Cotation : 2/5

-  « Super condriaque » - Comédie - Date de sortie : 26 février 2014 - Réalisé par : Dany Boon - Avec : Dany Boon , Alice Pol, Kad Merad - Durée : 1h47min - Pays de production : France - Année de production : 2013 Distributeur : Pathé !

Critique  : A voir à lire ( Frédéric Mignard ) ___Aussi farfelue soit-elle, la nouvelle comédie de Dany Boon, plutôt de qualité dans son genre, échoue à vraiment réunir le binôme mythique de Bienvenue chez les Ch’tis. L’adhésion mutuelle des deux personnages l’un envers l’autre est tirée par les cheveux ; le tandem n’affiche pas la même complicité qu’auparavant, et l’on ne ressent aucune tendresse, ni pour l’un, ni pour l’autre. Les extravagances du malade imaginaire sont donc à prescrire à petite dose. Les allergiques souffriront dès les 5 premières minutes face à cet humour létal, quand les amoureux de la comédie populaire française savoureront avec modération cet humour battant, qui aura toutefois beaucoup de mal à fédérer autant que les précédents services du Dr. Boon.

Critique de la presse : 2.6/5

Critique du public : /5

Synopsis  : Romain Faubert est un homme seul qui, à bientôt 40 ans, n’a ni femme ni enfant. Le métier qu’il exerce, photographe pour dictionnaire médical en ligne, n’arrange rien à une hypocondrie maladive qui guide son style de vie depuis bien trop longtemps et fait de lui un peureux névropathe. Il a comme seul et véritable ami son médecin traitant, le Docteur Dimitri Zvenska, qui dans un premier temps a le tort de le prendre en affection, ce qu’il regrette aujourd’hui amèrement. Le malade imaginaire est difficilement gérable et Dimitri donnerait tout pour s’en débarrasser définitivement. Le docteur Zvenska pense avoir le remède qui le débarrassera en douceur de Romain Flaubert : l’aider à trouver la femme de sa vie. Il l’invite à des soirées chez lui, l’inscrit sur un site de rencontre, l’oblige à faire du sport, le coach même sur la manière de séduire et de se comporter avec les femmes. Mais découvrir la perle rare qui sera capable de le supporter et qui par amour l’amènera à surmonter enfin son hypocondrie s’avère plus ardu que prévu...

-  « Un été à Osange County » - Drame - Date de sortie : 26 février 2014- Réalisé par : John Wells - Avec : Meryl Streep, Julia Roberts, Ewan McGregor - Durée : 1h59min - Pays de production : Etats-Unis - Année de production : 2013 - Titre original : August : Osage County - Distributeur : Wild Bunch Distribution

Critique  : LaPresse.ca ( Sonia Sarfati ) __Tout ce (pas trop) beau monde se retrouvera autour d’une table pour un repas mémorable où les couteaux volent bas. Dans tous les sens du terme ou presque. Ce moment, un exploit d’unisson dans la cacophonie, fait le principal intérêt d’August : Osage County. Et Meryl Streep, bien sûr.

Note de la presse : 2.8/5

Note du public : /5

Synopsis  : En famille on se soutient. En famille on se déchire... Suite à la disparition de leur père, les trois filles Weston se retrouvent après plusieurs années de séparation, dans leur maison familiale. C’est là qu’elles sont à nouveau réunies avec la mère paranoïaque et lunatique qui les a élevées. A cette occasion, des secrets et des rancoeurs trop longtemps gardés vont brusquement refaire surface.
D’après la pièce de théâtre August : Osage County de Tracy Letts
Le film est nommé aux Oscars dans les catégories Meilleure Actrice (Meryl Streep) et Meilleure Actrice dans un second rôle (Julia Roberts)

-  "Je reviendrai comme un enfant" - Documentaire - Date de sortie : 26 février 2014 - Réalisé par : Christian Merlhiot - Durée : 1h32min - Pays de production : France - Année de production : 2013 - Distributeur : Pointligneplan

Critique  : Télérama _ JM - Il est question de deuil, de disparition, de l’esprit des défunts qui perdure, des noms hérités d’ancêtres dans ces témoignages d’Inuits, recueillis au fin fond de l’Arctique. Mais ce documentaire signé Christian Merlhiot reste trop allusif. Le refus de toute explication ou commentaire nuit à l’entreprise...

Note de la presse : /5

Note du public : /5

Synopsis  : Une petite communauté inuit de l’Arctique canadien. Nasri est venu rencontrer les habitants d’Igloolik, descendants d’une société de chasseurs aujourd’hui sédentaire. Dans ce village, il découvre que l’esprit des morts est indissociable du monde des vivants et comprend l’importance des noms hérités des ancêtres et transmis de génération en génération.

TELERAMA N’ A PAS DONNE D’AVIS, A VOUS DE JUGER

-  « Non-stop » - Thriller - Date de sortie : 26 février 2014 - Réalisé par : Jaume Collet-Serra - Avec : Liam Neeson, Julianne Moor, Scoot McNairy - Durée : 1h46min - Pays de production : Etats-Unis - Année de production : 2013 - Titre original : Non-StopDistributeur : StudioCanal

Critique  : StudioCiné Live ( Véronique Trouillet ) __L’enquête est palpitante, les meurtres, astucieux, le complot bien ficelé, et l’atmosphère oppressante. Mais le dernier acte accumule un ridicule reprise en main du héros, de fausses pistes, des rebondissements forcés et un terroriste aux motivations qui feront lever plus d’un sourcil.

Note de la presse : 3.0/5

Note du public : /5

Synopsis  : Bill Marks est agent expérimenté de la police de l’Air. C’est aujourd’hui un homme usé qui ne trouve plus d’ntérêt à son métier. Sauf qu’aujourd’hui ne sera pas un voyage de routine... Peu après le décollage du New York-Londres dans lequel il a pris place, il reçoit de mystérieux SMS d’un inconnu lui annonçant qu’un passager mourra toutes les 20 minutes si le gouvernement ne transfère pas 150 millions de dollars sur un compte secret. S’ensuit une chasse à l’homme en plein vol, avec les vies de 146 passagers en jeu. NON-STOP n’est pas un simple film d’action, c’est un rush d’adrénaline, de suspense et de tension à 800 km/h.

-  « Goal of the dead » - Comédie Film d’horreur - Date de sortie : 27 février 2014 - Réalisé par : Benjamin Rocher ,Thierry Poiraud - Avec : Alban Lenoir, Charlie Bruneau, Tiphaine Daviot - Pays de production : France- Année de production : 2013 - Distributeur : Luminor

Critique  :

Note de la presse : /5

Note du public : /5

Synopsis  : Capelongue, petit village du Nord-Est de la France. Sa centrale nucléaire, son agriculture industrialisée, son clocher bien moins haut que son taux de chômage. Mais aussi son équipe de foot, qui vient de se hisser, à force de courage et de talent, en 32ème de finale de la Coupe de France.

1ère mi-temps réalisé par Benjamin Rocher : Pour l’Olympique de Paris, disputer ce match amical à Capelongue aurait dû être une simple corvée de fin de saison. Personne n’aurait pu anticiper qu’une infection très semblable à la rage allait se propager et transformer les habitants du petit village en créatures ultra-violentes et hautement contagieuses. Pour Samuel - l’ancienne gloire proche de la retraites, Idriss - le prodige arrogant, Coubert - l’entraîneur dépressif ou Solène - la journaliste ambitieuse, c’est l’heure de l’affrontement le plus important de leur vie.

Deuxième mi-temps réalisé par Thierry Poiraud : Alors que les supporters enragés rôdent dans le village dévasté de Capelongue, pour Sam, un tout autre cauchemar commence. Barricadé au commissariat avec d’autres survivants, il doit affronter Cléo, son bourru de père, et Solène, qui ne l’a pas oublié. Pendant ce temps, idriss et Marco, planqués au stade, cherchent à s’échapper et règlent, eux aussi, quelques comptes avec leur passé.

- « Mr Beautiful Country » - Drame - Réalisé par : Michaela Kezele - Avec : Zrinka Cvitesic, Misel MATICEVIC, Andrija Nikcevic - Durée : 1h28min - Pays de production : Allemagne Serbie - Année de production : 2012 - Titre original : Die Brücke am Ibar - Distributeur : Chamade

Critique  : Les Fiches du cinéma ( Marguerite Debiesse )_Une superbe photographie, un scénario finement articulé et la conviction des interprètes fondent la réussite de ce premier long métrage.

Note de la presse : 4.0/5

Note du public : /5

Synopsis  : 1999. En pleine guerre du Kosovo, Danica, une jeune veuve d’origine Serbe qui vit seule avec ses deux fils, découvre chez elle un soldat Albanais gravement blessé. Elle décide de le soigner au risque de se mettre en danger. Le délicat portrait d’une femme et de ses deux enfants pris dans la tourmente d’un conflit totalement incompréhensible.

-  « Le Sens de l’humour » - Comédie - Réalisé par : Emile GAUDREAULT - Avec : Michel Côté, Louis-José HOUDE, Benoît BRIERE- Durée : 1h50min - Pays de production : Canada - Année de production : 2011

Critique  :

Note de la presse : /5

Note du public : 3.3/5

Synopsis  : Luc et Marco, humoristes de bas étage, sillonnent les petites salles de spectacle québécoises. Chaque soir, ils choisissent une tête de Turc, qu’ils ridiculisent pour le plus grand plaisir des autres spectacteurs. Mais un jour, l’une de leurs victimes, cuisinier célibataire, timide le jour et meurtrier la nuit, décide de se venger et les enlève, bien décidé à les hacher menu ! Pour regagner leur liberté, et sauver leurs vies, les deux compères proposent à leur geôlier de lui donner des cours d’humour. Ainsi, il pourrait enfin clouer le bec à son patron, ou séduire Stéphanie, qu’il aime en secret...

- « Poutine pour toujours ? » - Documentaire - Date de sortie 26 février 2014 - Réalisé par Jean-Michel Carré

Critique  :

Note de la presse : /5

Note du public : /5

Synopsis  : En 2007, « Le Système Poutine », diffusé dans plus de quarante pays, démontait l’inexorable montée au pouvoir de Vladimir Poutine, un obscur sous-lieutenant du KGB. Ce documentaire reprend l’histoire en 2011. Après des élections truquées, Vladimir Poutine est réélu président, pour douze ans peut-être. La répression à l’encontre de ses opposants est immédiate, accompagnée du vote systématique de lois liberticides : la Russie est désormais un Etat totalement asservi aux « services de forces ». Poutine est le maître absolu et incontesté de la police, de l’armée et des renseignements. Jean-Michel Carré dresse un état des lieux de la Russie actuelle