Sorties cinéma du 8 janvier 2014

  • Mis à jour : 12 avril 2015

Critiques tirées de Télérama et autres magazines dont Allociné et Première

Sorties du 8 janvier 2014

TELERAMA AIME UN PEU

Cotation 3/5

-  « Cadences obstinées » - Drame - Date de sortie : 08 janvier 2014 - Réalisé par : Fanny Ardant - Avec : Asia Argento, Franco Nero, Gérard Depardieu, Nuno Lopes, Tudor Aaron Istodor - Durée : 1h41min - Pays de production : France - Année de production : 2013 - Distributeur : Alfama Films

Critique  : StudioCiné Live ( Laurent Djian ) _ Hélàs, le spectateur peine à se sentir concerné par un film désincarné et dont la poésie affichée confine trop souvent au ridicule.

Note de la presse : 1.8/5

Note du public : /5

Synopsis  : Une femme a abandonné sa brillante carrière de violoncelliste pour l’amour d’un homme. Mais cet homme a un contrat à remplir, contrat qui ne peut pas s’encombrer d’amour... On n’aime jamais de la même façon et en même temps.

-  « Pour ton annivesaire » - Drame - Date de sortie : 08 janvier 2014 - Réalisé par : Denis Dercourt - Avec : Mark Waschke , Marie Bäumer, Sylvester GROTH - Durée : 1h23min - Pays de production : France Allemagne - Année de production : 2013 - Titre original : Zum Geburtstag - Distributeur : Jour2Fête

Critique  : PREMIERE (Bernard Achour) _ Trente ans après, les conséquences d’un pacte amical ravagent l’existence de ses signataires. Dans ce thriller dégraissé jusqu’à l’os où la fascination naît d’une conduite du récit et d’une maîtrise visuelle assez impressionnantes, les inguérissables blessures de l’adolescence servent de fil rouge. Jusqu’au terrorisant twist final, on se laisse broyer par une mécanique absolument cauchemardesque enclenchée en un clin d’oeil. Influencé par Michael Haneke, Denis Dercourt a peut-être réalisé son Caché.

Note de la presse : 3.5/5

Note du public : /5

Synopsis  : Début des années 80, Allemagne de l’Est. Paul, le jour de ses 16 ans, passe un pacte avec son ami Georg, qui doit quitter la ville : il pourra sortir avec sa petite amie Anna, à condition qu’il la lui rende à l’identique quand Georg le souhaitera. Trente ans plus tard, Paul vit heureux avec Anna et leurs deux enfants. Georg réapparaît soudain à la tête du service où travaille Paul. Est-il revenu pour reprendre Anna...?

-  " A ciel ouvert " - Documentaire - Date de sortie : 08 janvier 2014 - Réalisé par : Mariana Otero - Durée : 1h50min - Pays de production : France - Année de production : 2013 - Distributeur : Happiness Distribution

Critique  : PREMIERE (Joachim Cohen) _ En France, les équipes de thérapeutes des centres spécialisés accompagnent chaque jour des enfants psychotiques. Mariana Otero a posé sa caméra dans l’une de ces institutions afin de donner à voir ce combat contre la maladie. La réalisatrice met en perspective les scènes de la vie quotidienne de ces jeunes patients, avec les interprétations que le personnel soignant attribue à leurs gestes pour que ceux-ci fassent sens à nouveau. Révélant une réalité crue et parfois tragique, le regard qu’elle porte n’en demeure pas moins tendre, optimiste et salutaire.

Note de la presse : 3.6/5

Note du public : /5

Synopsis  : Alysson appréhende son corps avec peine. Evanne tombe ou se jette au sol fréquemment. Amina ne trouve plus les mots... Ce sont des enfants psychiquement et socialement inadaptés qui ont besoin d’un suivi particulier.
Au Courtil, les adultes travaillent et vivent avec eux de manière originale. Sans jamais rien leur imposer, ils essaient de comprendre l’énigme que représente chaque enfant et inventent avec eux, au cas par cas, des solutions qui les aideront à vivre apaisés.

-  " Les gouffres " - Film fantastique - Date de sortie : 08 janvier 2014 - Réalisé par : Antoine Barraud - Avec : Nathalie Boutefeu, Mathieu Amalric, Marta Hoskins - Durée : 1h5min - Pays de production : France - Année de production : 2013 - Distributeur : Independancia Dist

Critique  : France Inter ( Laurent Delmas ) _ Il nous laisse charmés et déroutés, séduits et déjà nostalgiques. (...). Le film d’Antoine Barraud nous fait donc ce coup-là : en le quittant quand la lumière du jour (ou de la salle , c’est tout comme) revient, on se surprend à rêver d’y retourner fissa. En cela aussi "Les Gouffres" s’avère être un film magique.

Note de la presse : 2.9/5

Note du public : /5

Synopsis  : Cinq gigantesques gouffres viennent d’être découverts sur des plateaux reculés à l’autre bout du monde. Une équipe de chercheurs est envoyée sur place pour descendre dans les profondeurs. Parmi eux le professeur Georges Lebrun, venu avec son épouse. Inquiète, tendue, elle est bientôt happée par la proximité du vide.

-  « Yves St Laurent » - Biopic - Date de sortie : 08 janvier 2014 - Réalisé par : Jalil Lespert - Avec : Pierre Niney , Guillaume Gallienne, Charlotte Le Bon Durée : 1h40min - Pays de production : France - Année de production : 2013 Distributeur : SND

Critique  : PREMIERE (Christophe Narbonne) _ On pourrait réaliser plusieurs films sur Yves Saint Laurent (un autre, mis en scène par Bertrand Bonello, sortira d’ailleurs en 2014) tant il y a de choses à raconter sur cet être mystérieux dont la trajectoire de météorite a accompagné la profonde révolution de la société française. Le film de Jalil Lespert restitue précisément et fidèlement. Trop. Rien ne déborde, tout est léché (photo et reconstitution nickel), jusqu’aux scènes compromettantes de « snifette » et de backrooms, expurgées. Si elle rend le résultat accessible à tous publics, cette forme d’application ne paraît pas en adéquation avec le comportement de dandy décadent du modèle, parfaitement incarné par un Pierre Niney qui livre la performance attendue. « Approuvé » par Pierre Bergé, Yves Saint Laurent semble enfin comme gêné aux entournures par ce haut patronage. Le célèbre mécène (interprété par Guillaume Gallienne) y est gentiment présenté comme un entrepreneur avisé, doublé d’un amant sacrificiel, véritable oeil du spectateur qui observe et commente en voix off la déchéance de son amant. De cette histoire d’amour fou qui tourne au mariage de raison, Lespert aurait pu tirer une oeuvre fiévreuse et inoubliable. C’est juste sincère et divertissant.

Note de la presse : 3.2/5

Note du public : /5

Synopsis  : Paris, 1957. A tout juste 21 ans, Yves Saint Laurent est appelé à prendre en main les destinées de la prestigieuse maison de haute couture fondée par Christian Dior, récemment décédé. Lors de son premier défilé triomphal, il fait la connaissance de Pierre Bergé, rencontre qui va bouleverser sa vie. Amants et partenaires en affaires, les deux hommes s’associent trois ans plus tard pour créer la société Yves Saint Laurent. Malgré ses obsessions et ses démons intérieurs, Yves Saint Laurent s’apprête à révolutionner le monde de la mode avec son approche moderne et iconoclaste.

Librement adapté de l’ouvrage Yves Saint Laurent de Laurence Benaïm

-  « Philomena » - Comédie dramatique - Date de sortie : 08 janvier 2014- Réalisé par : Stephen Frears - Avec : Judi Dench, Steve Coogan, Sophie Kennedy Clark- Durée : 1h38min - Pays de production : Grande-Bretagne - Année de production : 2013 - Titre original : Philomena - Distributeur : Pathé !

Critique  : Psychologie ( Philippe Rouyer ) _ Stephen Frears se régale à opposer l’intellect à l’intuition, dans une joute plutôt équilibrée, dont chaque manche ajoute l’humanité de personnages qui nous font rire et nous touchent, parfois dans la même séquence.

Note de la presse : 4.0/5

Note du public : /5

Synopsis  : Irlande, 1952. Philomena Lee, encore adolescente, tombe enceinte. Rejetée par sa famille, elle est envoyée au couvent de Roscrea. En compensation des soins prodigués par les religieuses avant et pendant la naissance, elle travaille à la blanchisserie, et n’est autorisée à voir son fils, Anthony, qu’une heure par jour. A l’âge de trois ans, il lui est arraché pour être adopté par des Américains. Pendant des années, Philomena essaiera de le retrouver.
Quand, cinquante ans plus tard, elle rencontre Martin Sixmith, journaliste désabusé, elle lui raconte son histoire, et ce dernier la persuade de l’accompagner aux Etats-Unis à la recherche d’Anthony.

Adaptation du roman The Lost Child of Philomena Lee de Martin Sixsmith.
Le film est nommé aux Golden Globes dans les catégories Meilleur film dramatique, Meilleure Actrice dans un film dramatique (Judi Dench), Meilleur Scénario

-  « The Spectacular Now » - Comédie dramatique - Date de sortie : 08 janvier 2014 - Réalisé par : James Ponsoldt - Avec : Miles Teller, Shailene Woodley, Brie Larson- Durée : 1h35min - Pays de production : Etats-Unis - Année de production : 2013 - Distributeur : Eurozoom - Prix Spécial du Festival de Sundance.

Critique  : StudioCiné Live ( Sophie Benamon ) _ The Spectaular now est une pépite sur l’adolescence, d’une sincérité absolue.

Note de la presse : 2.8/5

Note du public : /5

Synopsis  : Un adolescent drôle et charmeur voue sa vie à la fête et à l’alcool afin d’oublier sa mauvaise situation familiale. Il cultive son rôle de garçon le plus populaire du lycée. Un lendemain de soirée bien arrosée, il se réveille dans le jardin d’une jeune fille de son lycée qu’il n’avait pas encore remarquée. Contrairement à lui, elle est timide et réservée, et mène une vie rangée. Contre toute attente, le fêtard insouciant et la jeune fille sentimentale deviennent amis, malgré les moqueries des copains du lycée. La vie du jeune homme en est bouleversée...

TELERAMA N’ AIME PAS MAIS CE N’EST PAS UNE RAISON POUR NE PAS ALLER LE VOIR

Cotation 2/5

-  « Homefront » - Action - Date de sortie : 08 janvier 2014- Réalisé par : Gary Fleder - Avec : Jason Statham, James Franco, Winona Ryder - Durée : 1h40min - Pays de production : Etats-Unis - Année de production : 2013 - Distributeur : Wild Bunch

Critique  : PREMIERE (Gérard Delorme) _ A l’origine, Sylvester Stallone avait écrit l’adaptation du roman de Chuck Logan pour en faire un éventuel quatrième épisode de la saga Rambo. Puis, il a réalisé Rocky Balboa et laissé tomber le projet. Il le passe à Jason Statham sur le tournage d’Expendables 2 : Unité spéciale. Inutile de dire que l’acteur anglais est emballé par le script, qui évoque un western contemporain. Le rôle d’ex-flic taciturne poussé à bout lui va comme un gant, lui qui s’affirme de plus en plus comme le seul équivalent contemporain de Charles Bronson. Autour de lui gravite une intéressante galerie de méchants emmenés par le couple James Franco, qui joue le fabricant local de méthamphétamine, et Winona Ryder, sa petite amie white trash. La mise en scène énergique de Gary Fleder devrait garantir la satisfaction des amateurs du genre.

Note de la presse : 2.6/5

Note du public : 3.9/5

Synopsis : Ancien agent de la DEA (Brigade américaine des stupéfiants), Phil Broker se retire dans un coin tranquille de la Louisiane avec sa fille pour fuir un lourd passé.Mais Broker ne tarde pas à découvrir qu’un dealer de méthamphétamines, Gator Bodine, sévit dans la petite ville et met en danger sa vie et celle de sa fille. Face à la menace et à la violence croissantes, Broker n’a d’autre choix que de reprendre les armes.

Adaptation du roman de Chuck Logan

-  « Lovelace » - Drame Biopic - Tous publics avec avertissement - Date de sortie : 08 janvier 2014 - Réalisé par : Rob EPSTEIN ,Jeffrey FRIEDMAN - Avec : Amanda Seyfried, Peter Sarsgaard, Sharon Stone - Durée : 1h33min - Pays de production : Etats-Unis - Année de production : 2013 - Distributeur : Helios Films

Critique  : PREMIERE (Christophe Carrière) _ Déjà responsables du soporifique Howl, Rob Epstein et Jeffrey Friedman s’attaquent cette fois au destin de Linda Lovelace, devenue (presque) malgré elle une icône du porno dans les années 70 à la suite du succès phénoménal de Gorge profonde, avant de se réinventer en militante féministe. Un parcours fascinant dont les réalisateurs ne retiennent que la relation toxique entre l’actrice et son mari, livrant un biopic à peine plus excitant qu’un exposé d’élève de cinquième. Au vu du casting, le résultat reste d’autant plus en travers de la gorge.

Note de la presse : 2.1/5

Note du public : 3.1/5

Synopsis  : A la fin des années 60, Linda étouffe au sein de sa famille que sa mère, aussi rigide que ses principes religieux, dirige d’une main de fer. C’est une belle fille de 20 ans, prête à embrasser la vie avec enthousiasme malgré sa timidité et sa naïveté. Quand elle rencontre Chuck Traynor, elle ne résiste pas à son charisme viril, quitte le domicile familial pour l’épouser et fait auprès de lui l’apprentissage d’une liberté qu’elle soupçonnait à peine. Chuck la persuade de ses multiples talents et l’incite à se laisser filmer lors de leurs ébats. Amoureuse et soumise, elle accepte de jouer quelques scènes d’un film pornographique.
Quelques mois plus tard, en juin 1972, la sortie sur les écrans de GORGE PROFONDE fait d’elle du jour au lendemain une star unique. Vivement encouragée par Chuck, Linda saisit à bras-le-corps sa nouvelle identité de reine de la liberté sexuelle.

Adaptation du livre de Eric Danville, The Complete Linda Lovelace.

-  « Les Sorcières de Zugarramurd » - Comédie - Film fantastique - Tous publics avec avertissement - Date de sortie : 08 janvier 2014- Réalisé par : Alex De La Iglesia - Avec : Carmen Maura, Hugo Silva, Mario Casas - Durée : 1h52min - Pays de production : Espagne - Année de production : 2013 - Titre original : Las Brujas de Zugarramurdi - Distributeur : Rezo Films

Critique  : StudioCiné Live ( Thierry Chèze ) _ Barrée et maîtrisée, cette comédie horrifique souffre de longueurs. Mais qui témoignent de sa générosité.

Note de la presse : 2.9/5

Note du public : /5

Synopsis  : En plein jour, un groupe d’hommes braque un magasin d’or de la Puerta del Sol a Madrid. José, père divorcé en plein conflit avec son ex-femme, Tony, son complice, sex-symbol malgré lui, Manuel, chauffeur de taxi embarqué contre son gré dans l’aventure, et Sergio, le fils de José, partent en cavale. Objectif : atteindre la France en échappant à la police...
Mais arrivé près de la frontière française, dans le village millénaire de Zugarramurdi, le groupe va faire la rencontre d’une famille de sorcières, bien décidées à user de leurs pouvoirs maléfiques pour se venger des hommes.

TELERAMA N’ A PAS DONNE D’AVIS, A VOUS DE JUGER

-  "Destination Love" - Comédie - Date de sortie : 08 janvier 2014 - Réalisé par : David E. Talbert - Avec : Paula Patton, Derek Luke, Taye Diggs- Durée : 1h37min - Pays de production : Etats-Unis - Année de production : 2013 Titre original : Baggage Claim - Distributeur : 20th Century Fox

Critique  : PREMIERE (Renan Cros) _ De la musique soul aux vibes langoureuses à la bonne copine rigolote, en passant par l’inévitable steward gay, Destination Love ne lésine pas sur les clichés, à l’image de son titre. Si, pendant un temps, la midinette qui sommeille en chacun de nous peut se satisfaire de ce Sex and the City Airlines, l’accumulation des poncifs, jusqu’à l’inépuisable « prince charmant de proximité », finit par agacer et empêche cette comédie de décoller.

Note de la presse : 2.0/5

Note du public : /5

Synopsis : Montana Moore a tout pour elle. Hôtesse de l’air à succès, fille et soeur dévouée, amie aimante... et célibataire. Da plus jeune soeur venant tout juste de se fiancer, Montana est sur le point de devenir la dernière fille célibataire de la famille Moore. Avec l’aide de ses deux meilleures amies Gail et Sam, elles n’ont que 30 jours pour trouver Mr Parfait. Parce qu’il reste peu de temps, elles ont décidé d’utiliser toutes les ressources disponibles et élaborer un plan pour utiliser son emploi à son avantage et ainsi rencontrer "par hasard" ses ex-petits amis. Accumulant 30 000 miles et d’innombrables rencontres comiques, Montana part à la recherche de l’homme idéal.

-  "Moscou 1973 _ L’Amour en URSS" - Comédie dramatique _ Date de sortie : 08 janvier 2014 - Réalisé par : Karen SHAKHNAZAROV - Avec : Armen DZHIGARKHANYAN - Durée : 1h29min - Pays de production : Russie - Année de production : 2013 - Titre original : Lyubov v SSSR - Distributeur : Baba Yaga Films

Critique  :

Note de la presse : /5

Note du public : /5

Synopsis  : Dans les années 70 en URSS, Sergueï s’amuse entre ses études à la fac et les fêtes estudiantines. Il y rencontre Liouda dont il tombe éperdument amoureux. Pour la faire chavirer, il tente d’acheter au marché noir un disque vinyle des Rolling Stones, groupe totalement interdit pas le régime soviétique. Une course à l’amour loin d’être de tout repos.

-  "En parler ou pas" - Documentaire - Date de sortie : 08 janvier 2014 - Réalisé par : Marion Lary - Durée : 1h15min - Pays de production : France - Année de production : 2013

Critique  :

Note de la presse : /5

Note du public : /5

Synopsis  : La sexualité, l’engagement en politique, l’argent : autant de sujets importants vus par le regard de trois femmes (dont une petite fille). Dominique a quarante et doit faire un reportage sur les pratiques sexuelles des français. Elle en vient à parler face caméra de ses attentes intimes. Claire a 20 ans et est étudiante et vit une belle histoire d’amour avec un Africain. Celui-ci est sur le point d’être expulsé car il est sans papiers. Claire, désespérée, se heurte à la politique d’immigration en France. De son côté, Violette, dix ans, se demande si les grandes personnes ont du coeur. Pourquoi l’argent fait-il tourner la tête des adultes : une priorité qui la dépasse...