Le palmarès du 32° Festival Berceau du Cinéma

  • Mis à jour : 8 novembre 2013

Mercredi 23 octobre 2013, le Jury du 32 ° Festival "Berceau cinéma" délivrait les trophées de l’Edition 2013. Ce Festival particulièrement a été une réussite. Alliant le professionnalisme à la convivialité, il a réuni plus de 120 spectateurs par séance. C’est dire la qualité de la programmation de cette édition 2013.

- Prix du Jury accordé au premier long métrage : "Ombline" de Stephan Cazès

Synopsis : Ombline, une jeune femme de vingt ans, est condamnée à 3 ans de prison suite à une violente agression. Alors qu’elle a perdu tout espoir en l’avenir, un événement vient bouleverser sa vie : elle découvre qu ??elle est enceinte et donne naissance à Lucas. La loi lui permettant de l’élever les 18 premiers mois, Ombline va se battre pour garder son fils le plus longtemps possible auprès d’elle et convaincre le juge qu’elle est capable d’en assumer la garde à sa sortie de prison. Dans cet univers carcéral sombre, commence le combat d’une femme devenue mère en prison, qui va se reconstruire en se battant pour son enfant.

- Coup du coeur du Jury à "La fille du 14 juillet" d’Antonion Peretjatko


La fille du 14 juillet Bande annonce du film par LE-PETIT-BULLETIN

Synopsis : Hector qui a rencontré Truquette au Louvre le 14 juillet, n ??a qu ??une préoccupation : séduire cette fille qui l ??obsède. Le meilleur moyen c ??est encore de foncer l ??emmener voir la mer et Pator ne saurait lui donner tort, surtout si elle est accompagnée de sa copine Charlotte ? Flanqués de l ??inévitable Bertier, ils empruntent les petites routes de France dont les caisses sont vides. Car c ??est la crise ! Il faut remettre la France au boulot et, en plein été, le gouvernement décide d ??avancer la rentrée d ??un mois.
Un chamboule-tout et quelques liasses de billets plus tard, le groupe se disloque à l ??image d ??une France coupée en deux, entre juillettistes et aoûtiens jaloux. Mais rouler en sens inverse du travail n ??effraie pas le trio restant, bien décidé à retrouver La Fille du 14 juillet et à vivre un été débraillé.

- Prix du meilleur court - métrage accordé à égalité à "Se taire" de Tancrède Delvolvé

et "Help " de Jean Marboeuf

- Meilleure actrice : Mélanie Thierry dans "Ombline"

- Meilleur acteur  : Guillaume Gouix dans "Mobil Home"

- Meilleur réalisateur : Régis Rouinsard pour "Populaire"

- Meilleur scénario : François Pirot pour "Mobil Home"

- Meilleure musique de film accordée à Armand Amar pour "Né quelque part"

- Prix du public pour le meilleur court métrage : "Je viens de loin" de Marion Casabianca

Je viens de loin - Marion Casabianca from Marion Casabianca on Vimeo.

- Prix du Meilleur long métrage : "Né quelque part " de Mohamed Hamidi

Synopsis : Farid, jeune Français de 26 ans, doit aller en Algérie pour sauver la maison de son père. Découvrant ce pays où il n ??a jamais mis les pieds, il tombe sous le charme d ??une galerie de personnages étonnants dont l ??humour et la simplicité vont profondément le toucher. Parmi eux, son cousin, un jeune homme vif et débrouillard qui nourrit le rêve de pouvoir rejoindre la France...