bandeau 1 bandeau 2 bandeau 3 bandeau 4 bandeau 5

Cultures & Cinémas

Vous êtes ici : Accueil > NOS ACTIVITES > PROJECTIONS-DEBATS > Projections - débat 2013-2014 > Ouverture de la Saison avec la projection -débat " 8"

Ouverture de la Saison avec la projection -débat " 8"

  • Mis à jour : 13 septembre 2013

Jeudi 12 septembre

Projection-débat ayant pour thème " Le Développement humanitaire" au Cinéma Voltaire en ouverture de la Saison 2013-2014. Pour cette soirée menée en coopération avec La Mairie de Ferney Voltaire et le Collège Universitaire Henry Dunant de Genève, dont le Directeur Alfred Fernandez était un des animateurs des Universités d’été des Droits de l’homme, C&C avait choisi le film "8"

Dans ce film, huit réalisateurs ont eu carte blanche pour traiter l’une des thématiques liées aux OMDs. :

L’idée de mettre en valeur les 8 OMDs était originale . Pour autant, d’après nos renseignements l’épreuve ne fut pas facile à surmonter. Difficile parfois de faire coller la pédagogie et l’imagination des réalisateurs. Pour un Gus Van Sant qui se fiche un peu de nous avec des plans sur des skate - boarders dont la relation avec le sujet traité (la mortalité infantilen) ’est pas évidentes si ce n’est au travers des incrustations rappelant la situation dramatique dans le monde ; pour une Mira Nair présentant la promotion pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes avec un court-métrage montrant plutôt l’abandon d’une famille à cause d’un amour, les autres courts- métrages étaient visiblement dans le ton.

Je retiendrai surtout et par ordre de préférence :
- Jan Kounen avec "Panshin Beka Winoni, ou L’Histoire de Panshin Beka" : améliorer la santé maternelle.


Making of l'histoire de Panshin Beka par pauline_goasmat

- Gaspar Noé avec "SIDA : combattre le VIH, le paludisme et d’autres maladies". Ici on décrit avec beaucoup de pudeur (voix off) les symptomes et lévolution de la maladie.

- Jane Campion avec "The Water Diary" : assurer un environnement durable - Beaucoup de poésie pour traiter un sujet grave.

- Wim Wenders avec "Person to Person" : mettre en place un partenariat mondial pour le développement. Plein de critiques vis à vis des médias mais aussi une bouffée d’espoir

Le sujet de la possibilité d’atteindre les objectifs dans un contexte économique tendu, d’un individualisme exacerbé ont été largement abordé lors du débat qui a suivi le film.

A suivre.....