Hommage à Denys de La Patellière

  • Mis à jour : 31 juillet 2013

Le 21 juillet dernier Denys de La Patellière décédait à Dinard. C’est l’occasion de lui rendre homage à travers une présentation de sa biographie et de son oeuvre.

Réalisateur et scénariste français, Denys de La Patellière est un né le 8 mars 1921 à Nantes. Fils d’officier, Denys de La Patellière prépare le concours de l’école de Saint-Cyr. Durant la Seconde Guerre mondiale, il s’engage dans l’armée de la Libération.  ? la fin du conflit, il fait carrière dans le cinéma. Il travaille comme ouvrier dans un laboratoire cinématographique, puis comme monteur pour le journal d’actualités de la société de presse Les Actualités françaises.

La Patellière est assistant réalisateur de Maurice Labro pour "L’Héroïque Monsieur Boniface" (1948), de Georges Lacombe pour "Prélude à la gloire" et de Georges Lampin pour "Suivez cet homme". Il réalise "Les Aristocrates", son premier long métrage, en 1955. Le film met en vedette Pierre Fresnay, Brigitte Auber et Maurice Ronet. Il est suivi par "Le salaire du péché" (1955) avec Danielle Darrieux et "Retour de manivelle" (1956), un film policier avec Michèle Morgan.

Il a réalisé les drames avec Jean Gabin en père de famille comme "Les grandes familles"

et "Rue des Prairies". Gabin a joué aussi dans les films "Le Tonnerre de Dieu", "Le Tatoué"


Le tatoué Louis De Funes & Jean Gabin par Darkmarek08

et "Le Tueur" (1972). Dans sa carrière on trouve aussi un film de guerre, "Un taxi pour Tobrouk"


UN TAXI POUR TOBROUK - Bande annonce par gotti57

(1960) et un film à costumes, "La Fabuleuse Aventure de Marco Polo" (1963).

Denys de La Patellière a réalisé son dernier film pour le cinéma en 1973, "Prêtres interdits" avec Robert Hossein en prêtre et la jeune Claude Jade. Ce grand drame basé sur les mémoires de guerre du réalisateur en son collaborateur au scénario, François Boyer. L’histoire d’un amour exceptionnel contre toutes les hypocrisies reste le testament personnel de La Patellière.