Sorties cinéma du 26 juin 2013

  • Mis à jour : 5 mars 2016

Critiques tirées de Télérama et autres magazines dont Allociné et Première

TELERAMA AIME BEAUCOUP

Cotation 4/5

-  "Before midnight"- Réalisé par :Richard Linklater - Comédie dramatique - Avec : Julie Delpy- Ethan Hawke - Seamus Davey-Fitzpatrick - Durée : 1h48min - Pays de production : Grèce Etats-Unis - Année de production : 2013 - Distributeur : Diaphana

Critique : Journal du dimanche (Jean-Pierre Lacomme)
Sous la direction de Richard Linklater, Céline et Jesse apparaissent sur les écrans tous les neuf ans. Sont-ce eux qui ont changé ou le regard du spectateur ? Là où il y avait de la fraîcheur pointe maintenant une impression de ressassement des sentiments. Les dialogues sont toujours brillants mais en circuit fermé. De l’humour en guise d’oxygène aurait été le bienvenu

Note de la Presse : 2.6/5

Synopsis : Une île grecque, une villa magnifique, en plein mois d’août. Céline, son mari Jesse et leurs deux filles passent leurs vacances chez des amis. On se promène, on partage des repas arrosés, on refait le monde. La veille du retour à Paris, surprise : les amis offrent au couple une nuit dans un hôtel de charme, sans les enfants. Les conditions sont idylliques mais les vieilles rancoeurs remontent à la surface et la soirée en amoureux tourne vite au règlement de comptes d’un couple en pleine crise de la quarantaine. Céline et Jesse seront-ils encore ensemble le matin de leur départ ?

-  "Moi, Moche et Méchant 2" - Réalisé par :Pierre Coffin et Chris Renaud - Film d’animation - Avec :Steve Carell, Jason Segel, Kristen Wiig - Durée :1h38min - Pays de production : Etats-Unis - Année de production : 2012 Titre original :Despicable Me 2 - Distributeur : Universal Pictures

Critique : A nous Paris (Fabien Menguy) - Cette suite déboule pour notre plus grand plaisir, avec certes en moins le côté sale gosse bête et méchant qui faisait notre joie dans le premier opus, mais avec une part encore plus belle faite aux hilarants, et bien nommés, Minions

Note de la Presse : 4.0/5

Synopsis :
Ayant abandonné la super-criminalité et mis de côté ses activités funestes pour se consacrer à la paternité et élever Margo, Edith et Agnès, Gru, et avec lui, le Professeur Néfario et les Minions, doivent se trouver de nouvelles occupations. Alors qu’il commence à peine à s’adapter à sa nouvelle vie tranquille de père de famille, une organisation ultrasecrète, menant une lutte acharnée contre le Mal à l’échelle planétaire, vient frapper à sa porte. Soudain, c’est à Gru, et à sa nouvelle coéquipière Lucy, que revient la responsabilité de résoudre une série de méfaits spectaculaires. Après tout, qui mieux que l’ex plus méchant méchant de tous les temps, pourrait attraper celui qui rivalise pour lui voler la place qu’il occupait encore récemment.

-  "Un mois en Thaïlande " - Réalisé par Paul Negoescu - Comédie - Avec : Andrei Mateiu, Ioana Anastasia Anton, Sinziana Nicola - Durée : 1h25min - Pays de production : Roumanie - Année de production : 2012 - Titre original :O luna in Thailanda - Distributeur : Epicentre Films

Critique : Première par Isabelle Danel - Sur un sujet ténu, ce premier long-métrage roumain fleure le devoir appliqué de bon élève

Note de la Presse : 3,0/5

Synopsis : En pleines fêtes du Nouvel an à Bucarest, Radu, jeune trentenaire, décide de rompre avec sa fiancée. La même nuit il part à la recherche de Nadia, sa précédente petite amie, persuadé que c’était l’amour de sa vie

TELERAMA AIME UN PEU

Cotation 3/5

-  "Les stagiaires" - Réalisé par :Shawn Levy - Comédie - Avec :Vince Vaughn, Owen Wilson, Rose Byrne - Durée :1h59min - Pays de production : Etats-Unis - Année de production : 2013 - Titre original :The Internship - Distributeur : 20th Century Fox

Critique : Version Femina (Anne Michelet) - Jovial, altruiste et hédoniste, ce concentré de bonne humeur et d’humour ravira tous ceux qui ne retiendraient que l’omniprésence de cette multinationale dans le vent (gentiment égratignée). La comédie de l’été ?

Note de la Presse : 2.3/5

Synopsis : Billy et Nick, deux quarantenaires dont les carrières ont été pulvérisées par Internet, repartent à zéro en obtenant un stage chez Google, qui peut-être, débouchera sur un job. En compétition avec des petits génies de l’informatique tout droit sortis de l’école, ils vont devoir prouver qu’ils ne sont pas des dinosaures.

-  "Amore Carne"- Réalisé par Pippo Delbono - Documentaire - Durée : 1h15min - Pays de production : Italie Suisse- Année de production : 2011 - Titre original :Amore Carne - Distributeur : Les Films du Paradoxe

Critique par Joachim Lepastier (Cahiers du Cinéma) - Des dégâts du numérique fait maison. Difficile de trouver une place accueillante dans ce bloc-notes rugueux et en roue libre, beaucoup moins risqué et écorché qu’il n’y paraît.

Note de la Presse : 1.8/5

Synopsis : Au fil des voyages, la petite caméra de Pippo Delbono saisit des instants uniques, rencontres avec des témoins connus ou moins connus qui disent (ou dansent) leur vision de l’univers. Parfois la caméra tourne en cachette. Parfois elle capte des instants d’avant la catastrophe : comme le tremblement de terre de L’Aquila. Ou d’après, comme à Birkenau. Les rencontres de Pippo Delbono (avec sa mère, ses amis, ses inconnus) sont autant d’images du monde. La caméra nous dit l’amour. La poésie. Et la chair. Avec ce que cela comporte de passions, d’ombres, de douleurs, de tragédies et d’humour.

-  "Le murmure des ruines" - Réalisé par Liliane DE KERMADEC- Documentaire - Durée :1h33min - Pays de production : France - Année de production : 2008 - Distributeur : Nous Pensons Films

Critique : Première - Eric Vernay1
Tournée avec les habitants d’un village caucasien ravagé par la guerre, une ode tragi-comique à la survie par le système D. Sympathique mais maladroit.

Note de la Presse : 1.7/5

Synopsis : Où on voit un camion de farine perdu dans le Caucase qui n’est pas perdu pour tout le monde. Où on voit un chauffeur de taxi qui a une idée et un petit garçon qui aimerait bien savoir ce que c’est, une idée. Où on voit des idées qui ont la vie dure. Où on voit des gens qui ne veulent plus de guerre. Des gens qui veulent l’indépendance de leur pays - le Haut Karabakh - de l’amour, de la musique, du pain et la paix.

-  "Le renard jaune" - Réalisé par Jean-Pierre Mocky - Policier - Avec :Michael Lonsdale, Frédéric Diefenthal, Antoine Duléry - Durée : 1h24min - Pays de production : France - Année de production : 2013 - Distributeur : Panoceanic Films

Critique par Romain Le Vern (TF1 news) - On constatera, au-delà de l’humour et du côté "autre" de l’entreprise, que la véhémence, marque de fabrique du cinéaste, a disparu pour laisser poindre le désenchantement. Mocky pourrait bien avoir signé son meilleur film depuis "Noir comme le souvenir" (1995).

Note de la Presse : 3.7/5

Synopsis : Charles Senac, auteur d’un unique roman à succès est retrouvé mort chez lui. Senac était l’être le plus méprisé de tout le quartier et notamment des clients et du patron du RENARD JAUNE, un bar restaurant où il avait ses habitudes. Tous avaient une bonne raison pour tuer Charles Dane. L’inspecteur Giraud, un ancien champion cycliste tombé dans l’oubli mène l’enquête, faisant du bistrot sa salle d’interrogatoire. Et ça, Jean Virno ne l’avait pas prévu, lorsqu’il avait placé sa bombe dans le restaurant ce matin là. Explosion prévue pour Midi pile ...

-  "Les petits princes" Réalisé par Vianney Lebasque - Comédie dramatique - Avec :Paul Bartel (II), Reda Kateb, Eddy Mitchell - Durée : 1h30min - Pays de production : France - Année de production : 2012 - Distributeur : EuropaCorp

Critique : Première par Bernard Achour-
Une volonté assumée de suspense et de mélodrame (...) pour un résultat habile, accrocheur et émouvant.

Note de la Presse : 3.2/5

Synopsis : JB, jeune prodige de 16 ans, est le dernier à intégrer le centre de formation où évoluent les plus grands espoirs du ballon rond. Entre l’amitié, la compétition, les rivalités et son attirance pour Lila, une jeune fille passionnée de street art, JB va devoir se battre malgré le lourd secret qui pourrait l’empêcher d’atteindre son rêve

TELERAMA N’ AIME PAS MAIS CE N’EST PAS NE RAISON POUR LE VOIR

Cotation 2/5

-  "Broken City" - Réalisé par :Allen Hughes - Thriller - Avec :Mark Wahlberg, Russell Crowe, Catherine Zeta-Jones -Durée : 1h49min - Pays de production : Etats-Unis - Année de production : 2013 - Distributeur : StudioCanal

Critique : Première (Frédéric Foubert) - Comme le bal des pompiers ou le beaujolais nouveau, le petit polar urbain avec Mark Wahlberg est en passe de devenir une tradition saisonnière. Après "Contrebande" l’an dernier, voici "Broken City". Un privé obligé d’enchaîner les affaires crapoteuses pour boucler ses fins de mois ? Russell Crowe en politicien véreux empestant le whisky ? Sur le papier, on était clients. Dommage alors que le film se contente de slalomer mollement entre clichés « chandleriens », relents poujadistes et effets de manches scénaristiques auxquels personne ne fait mine de croire (Wahlberg trouve la clé de l’énigme en soulevant le couvercle d’une poubelle). Quand il tournait des films avec son frangin Albert ("Menace II Society", "From Hell"), Allen Hughes était plutôt doué. Doit-on s’étonner que lorsqu’il évolue en solo, le résultat soit deux fois moins bien ?

Note de la Presse : 2.7/5

Synopsis : Billy Taggart un ancien flic reconverti en détective privé tente tant bien que mal de faire tourner son affaire. Le jour où l’homme le plus puissant de New York, le Maire lui confie la mission d’enquêter sur la supposée infidélité de sa femme, il est loin d’imaginer qu’il va se retrouver au coeur d’une vaste machination sur fond de campagne municipale

-  "Dark Skies" - Réalisé par :Scott Stewart - Film d’horreur - Avec :Keri Russell, Josh Hamilton, Dakota Goyo - Durée :1h40min- Pays de production : Etats-Unis- Année de production : 2012 - Distributeur : Wild Bunch

Critique : Les Fiches du cinéma (La redaction de Les Fiches du Cinema)
Dark Skies mêle l’horreur et le fantastique pour un cocktail finalement plus solide que ce que l’on aurait pu prévoir. Car, même s’il n’exploite pas pleinement le potentiel de son projet, le réalisateur réussit à tenir son film en évitant les facilités

Note de la Presse : 2.6/5

Synopsis : Tandis que Daniel et Lacy Barrett, jeune couple de banlieusards, sont témoins d’une série de phénomènes perturbants qui touchent à leur famille, leur paisible foyer commence à se fissurer... Dès lors qu’il semble évident qu’une terrifiante force maléfique menace les Barrett, Daniel et Lacy décident de prendre les choses en main pour protéger leurs enfants et découvrir qui s’en prend à eux.

-  "12 ans d’âge" Réalisé par Frédéric Proust - Comédie - Avec :François Berleand, Patrick Chesnais, Anne Consigny - Durée :1h29min - Pays de production : France- Année de production : 2013 - Distributeur : Pyramide Films

Critique : Evene (Olivier de Bruyn)
En sous texte de ce petit film qui en vaut bien des grands, la mélancolie affleure et le film ne cesse de gagner en intensité et, même, par instants, en émotion. Une potion comico-amère qui convient idéalement aux deux comédiens principaux : François Berléand, impeccable en ex-banquier fâché avec la politesse, et Patrick Chesnais, décidément très en forme, une semaine tout juste après avoir incarné l’époux de Fanny Ardant dans « Les beaux jours », de Marion Vernoux. La réussite, mineure mais réelle de cette comédie inspirée, doit beaucoup à son couple de mâles en lutte contre les lois du calendrier.

Note de la Presse : 2.3/5

Synopsis : Charles et Pierrot sont inséparables. Le jour où Charles part en pré-retraite, c’est le bonheur ! Ils vont pouvoir passer encore plus de temps ensemble. Leur devise est claire : « profiter de la vie et rire de tout ». Leur imagination débordante va remplir leurs journées sous le regard tendre et parfois inquiet des femmes de leur vie.

-  "Electrik Children" - Réalisé par Rebecca Thomas - Drame : Avec :Julia Garner, Rory Culkin, Liam Aiken - Durée : 1h36min - Pays de production : - Etats-Unis - Année de production : 2012 - Distributeur : Bac Films

Critique :

Note de la Presse : 2.2/5

Synopsis : Rachel est une adolescente issue d’une famille fondamentaliste mormone de l’Utah. A ses 15 ans, elle découvre le rock n’roll sur une cassette audio. N’ayant jamais entendu une telle musique, Rachel vit ce moment comme une expérience exceptionnelle, mystique et sensuelle. Trois mois plus tard, la jeune fille tombe enceinte et affirme avoir subi une immaculée conception à l’écoute de la musique. Alors que ses parents tentent de la marier de force, Rachel parvient à s’enfuir. Sa destination : Las Vegas, à la recherche de l’homme chantant sur la cassette et dont elle est persuadée qu’il est lié à sa mystérieuse grossesse.

-  "Inavouables" -Réalisé par Frederic Cerulli - Drame - Avec :Sophie Desvergnes, Amandine Anelli, Hélène Mallet - Durée :1h40min - Pays de production : France - Année de production : 2012 - Titre original :Inavouables - Distributeur : Les Films à Fleur de Peau

Critique par Eric Vernay (Première) - Difficile de s’intéresser à ce drame prévisible et mal rythmé qui ressemble à un spot de la Sécurité routière.

Note de la Presse : 1.7/5
Note des Spectateurs : 3.4/5

Synopsis : Virgile fait son retour sur la Riviera après avoir disparu de la circulation. Les retrouvailles avec sa bande de potes sont une fête mémorable. Dans le huis clos d’une villa, le destin des amis bascule... Faisant ressurgir les vieux démons de chacun, une question embrase les consciences : jusqu’où peut-on aller par amitié ?

-  "En pays cannibal" - Réalisé par Alexandre Villeret - Comédie dramatique - Avec : Axel Philippon, David Saracino, Ivan Cori - Durée :1h24min - Pays de production : France - Année de production : 2012 - Distributeur : Commune Image Média

Critique :

Note de la Presse : /5

Synopsis : Loin d’un Paris carte postale, Max le dealer et sa bande se trimballent dans les profondeurs d’un petit milieu de camés-alcoolos-grotesques. Un "trip-tease" de 48 heures et une escalade de situations déjantées dans les bas-fonds de Paname. Bienvenue en pays cannibales.

TELERAMA N’ A PAS DONNE D’AVIS, A VOUS DE JUGER

-  "Good as you" - Réalisé par Mariano Lamberti - Comédie - Avec : Lorenzo Balducci, Daniela Virgilio, Enrico SILVESTRIN - Durée : 1h40min- Pays de production :Italie - Année de production : 2013 - Distributeur : Outplay

Critique par Frédéric Mignard - Comédie euphorisante qui se perd parfois un peu en n’exploitant pas totalement sa théâtralité de boulevard sur la durée, "Good As You" s’impose toutefois comme un divertissement communautaire frais et insolent qui sait faire voler en éclats le conservatisme latin.

Note de la Presse : 3/5
Note du spectateurs : 3/5

Synopsis :A Rome, 8 amis s’apprêtent à fêter ensemble le nouvel an. Isolés par une coupure de courant, avec le champagne pour seul salut, ils sont alors entraînés dans un tourbillon débridé de délires, de révélations et de quiproquos.Entre l’éternel célibataire, le beau gosse romantique, le dragueur invétéré, la bimbo mal-aimée, la lesbienne revêche et la folle névrosée, cette ménagerie de personnages hauts en couleurs nous plonge avec délices dans le joyeux bazar de leur vie amoureuse et sexuelle.

-  "La marque des anges - Miserere" - Réalisé par :Sylvain White- Thriller- Avec : Gérard Depardieu, Joey Starr, Rudiger Vogler - Durée :1h46min - Pays de production : France - Année de production : 2012 Distributeur : Pathé !

Critique : Ecran Large (Laurent Pécha) - Grâce notamment à un montage efficace, cette nouvelle adaptation de Grangé se situe dans le haut du panier (certes peu glorieux) des films inspirés du romancier. Le duo Depardieu-Starr fonctionne, de manière surprenante, plutôt bien.

Note de la Presse : 3.0/5

Synopsis : A Paris, Lionel Kasdan, commissaire de la BRI à la retraite, enquête sur un meurtre étrange : un chef de choeur a été retrouvé mort dans sa paroisse, les tympans détruits, sans qu’aucun témoin n’ait apparemment assisté à la scène. De son côté, Frank Salek, un agent d’Interpol menacé d’être mis à pied par ses supérieurs à cause de son comportement excessif, traque la piste d’une organisation secrète, spécialisée dans le kidnapping d’enfants. Lorsque Salek apprend la mort du chef de choeur, il pense avoir établi un lien avec sa propre enquête et accepte de faire équipe avec Kasdan. Mais plus l’enquête avance, plus Salek semble perdre pied, comme rattrapé par un secret jusque-là enfoui. Dès lors, les deux hommes vont plonger dans une affaire qui trouve sa source dans les heures les plus sombres de la Seconde Guerre Mondiale...