Sorties cinéma du 27 mars 2013

  • Mis à jour : 5 mars 2016

Critiques tirées de Télérama et autres magazines dont Allociné

TELERAMA AIME BEAUCOUP

Cotation 4/5

-  "El Premio" - Réalisé par Paula Markovitch - Avec Paula Galinelli Hertzog, Sharon Herrera, Laura Agorreca - Genre : Drame - Nationalité : Mexicain , français , polonais , allemand

Critique (Première) : Images en demi-teinte, bande-son hantée par la nature furieuse : ce récit autobiographique cinglant touche au coeur.

Note de la presse : 3.0/5

Synopsis : Dans l’Argentine des années 70, Cecilia, petite fille de 7 ans, partage avec sa mère un lourd secret mais n’st pas encore en âge de le comprendre. Retranchée avec cette dernière dans une maison au bord de l’océan, la fillette se met inconsciemment en danger le jour où l’armée demande aux élèves de son école de rédiger une lettre = la gloire des militaires.

-  "Les amants passagers" Réalisateur : Pedro Almodóvar - Avec Javier Cámara, Carlos Areces, Raúl Arévalo - Comédie , Drame - Espagnol

Critique (Première) Par Vanina Arrighi de Casanova : A chaque fois qu’il sort de l’avion pour reprendre son souffle, l’ex-chef de file de la Movida perd le tempo et du coup, ne retrouve qu’épisodiquement la flamme baroque de ses débuts. Ca reste largement suffisant pour avoir envie de prendre son billet.

Note de la presse : 2.4/5
Note du public :

Synopsis : Des personnages hauts en couleurs pensent vivre leurs dernières heures à bord d’un avion à destination de Mexico.
Une panne technique (une sorte de négligence justifiée, même si cela semble contradictoire ; mais, après tout, les actes humains le sont) met en danger la vie des personnes qui voyagent sur le vol 2549 de la compagnie Península. Les pilotes s’efforcent de trouver une solution avec le personnel de la tour de contrôle. Le chef de la cabine et les stewards sont des personnages atypiques et baroques, qui, face au danger, tentent d’oublier leur propre désarroi et se donnent corps et âme pour que le voyage soit le plus agréable possible aux passagers, en attendant que la solution au problème soit trouvée. La vie dans les nuages est aussi compliquée que sur terre, pour les mêmes raisons, qui se résument à deux mots : "sexe" et "mort".
Les passagers de la Classe Affaire sont : un couple de jeunes mariés, issus d’une cité, lessivés par la fête du mariage ; un financier escroc, dénué de scrupules, affligé après avoir été abandonné par sa fille ; un don juan invétéré qui a mauvaise conscience et qui essaie de dire au revoir à l’une de ses maîtresses ; une voyante provinciale ; une reine de la presse du coeur et un Mexicain qui détient un grand secret. Chacun d’eux a un projet de travail ou de fuite à Mexico. Ils ont tous un secret, pas seulement le Mexicain.
La vulnérabilité face au danger provoque une catharsis générale, aussi bien chez les passagers qu’au sein de l’équipage. Cette catharsis devient le meilleur moyen d’échapper à l’idée de la mort. Sur fond de comédie débridée et morale, tous ces personnages passent le temps en faisant des aveux sensationnels qui les aident à oublier l’angoisse du moment.

TELERAMA AIME UN PEU

Cotation 3/5

-  "Alps" - Réalisé par Yorgos Lanthimos - Avec Aggeliki Papoulia, Ariane Labed, Aris Servetalis - Genre : Drame - Nationalité : Grec

Critique (Fiches du cinéma) : Parfois dur et dérangeant, "Alps" vaut l’effort qu’il demande par ses qualités d’écriture et de mise en scène.

Note de la presse : 3.1/5
Note du public :

Synopsis : ALPS est le nom d’une société secrète. ALPS propose d’étranges services au moment du décès d’un proche. Est-ce qu’il s’agit de tromper la mort ou la vie ? Qu’importe, avant tout, il s’agit d’obéir à Mont Blanc. Et pour Mont Blanc, il faut respecter les règles, toutes les règles.

-  "Dead Man Talking " Réalisé par Patrick Ridremont - Avec Patrick Ridremont, François Berléand, Virginie Efira - Genre : Comédie dramatique - Belge , français , luxembourgeois

Critique (Première) : Un pitch d’enfer mais un traitement balourd et schizo.

Note de la presse : 2.7/5
Note du public :

Synopsis : Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs
20 h. Une prison quelque part. William Lamers est condamné à mort. La loi ne précisant pas la longueur de sa dernière déclaration, il va profiter de ce vide juridique pour dérouler le fil de sa vie afin d’échapper à la sentence. Son exécution qui ne devait être qu’une formalité va alors devenir le plus incroyable des enjeux politique et médiatique.

-  "La cité rose" Réalisé par Julien Abraham - Avec Azize Diabate Abdoulaye, Idrissa Diabaté, Ismaël Ouazzani - Comédie dramatique - Français

Critique (Première par Gérard Delorme) : Grâce à un script solide et à une interprétation très vivante, il détaille la variété, la richesse et la complexité humaine d’une communauté rarement montrée au cinéma.

Note de la presse : 3.3 /5

Note du public :

Synopsis :
Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

"Mitraillette" a 12 ans. Il vit à la Cité Rose, sa cité qu’il ne quitterait pour rien au monde. Son univers, c’est sa famille : Isma, son cousin de 16 ans, qui admire Narcisse, le caïd du quartier et prend un mauvais chemin. Son grand frère, Djibril, 22 ans, étudiant à La Sorbonne et qui rêve de devenir avocat. Mitraillette, lui, aimerait juste sortir avec Océane, la plus belle fille du collège... Leurs destins sont liés, au sein d’un quartier, au coeur de ses tours où les rêves, parfois, se payent cash.

-  "Le premier homme " Réalisé par Gianni Amelio - Avec Jacques Gamblin, Catherine Sola, Maya Sansa - Genre : Drame - Algérien , italien , français

Critique (Fiches du cinéma) : Amelio adapte le dernier roman inachevé d’Albert Camus : le résultat est compassé et scolaire. Mais les acteurs sont excellents.

Note de la presse : 2.0/5
Note du public :

Synopsis : Août 1957. Un écrivain célèbre d’une quarantaine d’années, Jacques Cormery, rend visite à sa mère qui demeure à Alger. La ville est en état de guerre. Il se souvient de ses années d’écolier, de ses amis européens et algériens et de M. Bernard, cet instituteur qui l’a projeté vers une vie inconcevable pour un enfant né dans une famille pauvre et analphabète. Fidèle à son passé, que peut-il faire pour réconcilier ceux qui comme lui, pieds-noirs et algériens, sont nés sur le même sol, mais que le mouvement de l’histoire a transformés en ennemis héréditaires ?

-  "Guerrière" - Réalisé par David Wnendt - Avec Alina Levshin, Jella Haase, Sayed Ahmad Wasil Mrowat - Genre : Drame - Nationalité : Allemand

Critique (Première) : L’intention est louable et l’actrice principale très convaincante, mais le film définit ses limites avec un sujet qui se résume à un constat alarmiste sur la banalisation de l’extrême-droite.

Note de la presse : 2.8/5

Note du public :

Synopsis :
Interdit aux moins de 12 ans avec avertissement.
Marisa, 20 ans, fait partie d’un gang de néo-nazis au nord de l’Allemagne. Tatouée de swastikas, le crâne rasé, elle déteste les étrangers, les juifs, les noirs et flics, à ses yeux tous coupables du déclin de son pays et de la médiocrité de son existence. Manifestations de haine, violence et beuveries rythment son quotidien, jusqu’à l’arrivée en ville d’un réfugié afghan et l’ ?irruption dans son gang d’une adolescente de 14 ans. Ces nouveaux venus mettent à mal le fanatisme de Marisa.

-  "Le diable dans la peau" Réalisé par Gilles Martinerie - Avec Quentin Grosset, Paul François, Francis Renaud - Genre : Drame - Nationalité : Français

Critique (Première) : Par petites touches et sans complaisance, ce premier long chronique l’enfance et son mélange de tendresses et de rugosités.

Note de la presse : 3.7/5

Synopsis : Xavier et son frère, Jacques, vivent à la campagne dans un pays fait de gorges, de plateaux et d’étendues immenses. Une nature généreuse et bienveillante qui contraste avec leur quotidien sombre et violent. La veille des grandes vacances, ils apprennent fortuitement que la prochaine rentrée les séparera. Jacques doit partir loin, dans une école « spécialisée ». Alors leur monde s’écroule.

-  "Les voisins de Dieu " Réalisé par Meni Yaesh - Avec Roy Assaf, Gal Friedman, Itzik Golan - Genre : Drame - Nationalité : Français , israélien

Critique (Première) : Avec un réalisme cauchemardesque et une intelligence glaçante, le film balance une telle charge dénonciatrice qu’il en semble lui-même terrifié.

Note de la presse : 3.0/5

Note du public :

Synopsis : Bat Yam, Israël. Avi, Kobi et Yaniv, la vingtaine bagarreuse, se sont autoproclamés gardiens de leur quartier et se conduisent à ce titre comme les garants de leur vision du Talmud. Ils font respecter de façon musclée le shabbat, surveillent les tenues des filles et s’assurent que les jeunes de Jaffa, la voisine arabe, n’entrent pas dans le quartier avec leurs voitures, toute musique hurlante. L’équilibre de la bande vacille le jour où Avi, le chef du groupe, rencontre Miri, une jeune israélienne non pratiquante.

-  "Petit corbeau" - Réalisé par Ute von Münchow-Pohl - Avec Jan Delay, Anna Thalbach, Katharina Thalbach - Genre : Dessin animé , Famille , Animation - Nationalité : Allemand

Critique (Première) : Les décors sont féériques sans être niais et l’animation chatoyante restitue à merveille la beauté bucolique des albums (...) dont le film est tiré.

Synopsis :
A partir de 3 ans

Chaussette, le petit corbeau, aime avant tout les spaghettis et bien sûr sa chaussette rayée mais c’est surtout un sacré coquin, jamais à court de bêtises ! Un peu poule mouillée, il réussit toujours à attirer ses amis dans des aventures qui tournent souvent... mal, il faut bien le reconnaître ! Le jour où il endommage malencontreusement le barrage qui menace d’engloutir toute la forêt et la maison qui l’abrite, Chaussette craint de devoir s’expliquer encore une fois avec Mme Blaireau qui prend soin de lui et de tous les autres animaux. Il décide alors de réparer son erreur et accompagné de Frisouille le petit mouton et de l’ours Eddie, il part à la recherche de la colonie des castors, les mieux placés pour remettre le barrage en état...

-  "Los Salvages" - Réalisé par Alejandro Fadel - Avec Leonel Arancibia, Roberto Cowal, Sofia Brito - Genre : Drame - Nationalité : Argentin

Critique (Première) : Alejandro Fadel a posé sa caméra dans la pampa argentine et a laissé agir, avec une assurance bluffante pour un premier film, la magie sauvage qui se dégage de ses jeunes (anti-)héros. (...) Au terme de ce voyage sensoriel, on reste ébloui par le talent de Fadel.

Note Presse : 3.8/5

Synopsis : Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

Quelque part en Argentine, cinq adolescents s’évadent d’un centre de détention pour mineurs. Déterminés à fuir même si la destination est incertaine, ils commencent une longue marche à travers la pampa. Ils tuent et pillent les rares personnes qu’ls rencontrent sur leur route, chassent pour se nourrir, se droguent pour s’oublier. Ils s’enfoncent dans un paysage de plus en plus hostile et accidenté et finissent par se perdre. Le groupe se disloque, et chacun devient une menace pour l’autre. La sauvagerie, alors apanage des bêtes chassées, les contamine petit à petit...

-  "Stories we tell" Réalisé par Sarah Polley - Avec Rebecca Jenkins, Peter Evans, Alex Hatz - Genre : Documentaire , Comédie dramatique - Nationalité : Canadien

Critique (Première) : La réalisatrice tisse un film complexe et passionnant sur la vérité et le mensonge. (...) De ces souvenirs partiels ou partiaux naît une oeuvre émouvante qui soulève des questions de vie et de cinéma.

Note de la pesse : 3.8/5

Synopsis : Sarah Polley a une famille (presque) normale.Et presque comme toutes les familles, la sienne cache un secret. Quand Sarah le découvre, alors qu’elle est déjà une actrice nominée aux Oscars et une réalisatrice reconnue, elle décide de se lancer à la recherche de la vérité.
Mais quelle vérité ? Celle de ses parents, acteurs comme elle, celle de ses frères et soeurs, celle des amis d’antan ? Jouant les détectives avec une ironie et un naturel désarmants, elle va démêler sous nos yeux la pelote de toutes ces histoires qu’on raconte, et auxquelles on finit par croire. La légende familiale se construit alors sous nos yeux, entre faux-semblants et sincérité, humour et tendresse.
A la frontière de plusieurs genres cinématographiques, tordant le cou aux clichés du documentaire et du cinéma vérité, cette oeuvre inclassable et si personnelle mêle souvenirs et fiction, mystères et fausses pistes, mensonges et révélations. Bref, l’histoire d’une famille comme les autres !

-  "Pierre Rabhi" Réalisé par Marie-Dominique Dhelsing - Documentaire (01h38min) - Avec Pierre Rabhi - France

Critique (Première) : Ce film généreux et pédagogue (...) risque de donner envie de partir planter des choux en Ardèche.

Note de la presse : 3.0/5

Note du public :

Synopsis : Pierre Rabhi est paysan, écrivain et penseur. Il est l’un des pionniers de l’agro-écologie en France. Amoureux de la Terre nourricière, engagé depuis quarante ans au service de l’’Homme et de la Nature, il appelle aujourd’hui à l’éveil des consciences pour construire un nouveau modèle de société où « une sobriété heureuse » se substituerait à la surconsommation et au mal-être des civilisations contemporaines.

TELERAMA N’ AIME PAS MAIS CE N’EST PAS NE RAISON POUR LE VOIR

Cotation 2/5

-  "Jack et le chasseur de Geant" - Réalisé par Bryan Singer - Avec Nicholas Hoult, Eleanor Tomlinson, Ewan McGregor - Aventure , Fantastique - Américain

Critique (Première) : Singer livre un blockbuster médiéval sans âme qui traîne ses guêtres au milieu d’une intrigue désespérément balisée.

Note de la presse : 2.6/5
Note du public :

ACTUELLEMENT A GENEVE et AU CINEMA VOLTAIRE

Synopsis : Lorsqu’un jeune fermier ouvre par inadvertance la porte entre notre monde et celui d’une redoutable race de géants, il ne se doute pas qu’il a ranimé une guerre ancienne. Débarquant sur Terre pour la première fois depuis des siècles, les géants se battent pour reconquérir leur planète et le jeune homme, Jack, doit alors livrer le combat de sa vie pour les arrêter. Luttant à la fois pour le royaume, son peuple et l’amour d’une princesse courageuse, il affronte des guerriers invincibles dont il s’imaginait qu’ ?ils n’existaient que dans les contes. L’occasion, pour lui, de devenir une légende à son tour.

-  "Une chanson pour ma mère " Réalisé par Joël Franka - Avec Patrick Timsit, Dave, Sylvie Testud - Genre : Comédie - Nationalité : Français , belge

Critique (Fiches du cinéma ) : Un premier film plus bancal que réussi, malgré l’évidente sincérité qui l’anime.

Note de la presse : 2.0/5
Note du public :

Synopsis : Quelque part dans les Ardennes, aujourd’hui. C’est parce qu’ils adorent leur maman qui est en train de disparaitre, que les membres de cette famille décomposée décident de lui offrir le plus incroyable des cadeaux d’adieu : Dave, le chanteur, son idole, en personne !
Mais ce projet délirant est peut-être un peu trop ambitieux pour ces frères et soeurs qui croulent sous les non-dits et le silence depuis si longtemps. Leur amour pour leur mère et la force des liens familiaux retrouvée va leur donner le courage et la folie nécessaire pour atteindre leur but. Au grand désespoir de Dave, leur victime d’un soir.

-  "Samsara" - Réalisé par Ron Fricke - Avec Marcos Luna, Putu Dinda Pratika, Puti Sri Candra Dewi - Genre : Documentaire - Nationalité : Américain

Critique (Première) : "Samsara" se regarde (...) comme une création plastique de premier ordre, où la sophistication de l’agencement le dispute constamment au pouvoir de sidération de l’image.

Note de la presse : 3.6/5

Note du public :

Synopsis : Tourné dans 25 pays, durant 5 ans, Samsara explore les merveilles de notre monde. C’est un voyage extraordinaire, une méditation sans paroles.

TELERAMA N’ A PAS DONNE D’AVIS, A VOUS DE JUGER

-  " Mahmut ile Metriem" - réalisé par Mehmet Ada Aztekin - Avec Aras Bulut İynemli, Eva Dedova, Fahreddin Manafov. Genre : Historique , Romance - Nationalité : Turc

Synopsis : Sur fond de querelles familiales, l’amour impossible entre Mahmut, fils d’un souverain musulman, et Meryem, fille d’un prêtre chrétien.

-  " Paroles de conflit" Réalisé par Raphaël Beaugrand - Avec Raphaël Beaugrand Genre : Documentaire - Nationalité : Français

Critique (Carnets du cinéma) : Un carnet de voyage à la fois didactique, émouvant et tendre qui révèle les multiples visages de la haine.

Note de la presse : 3.0/5

Synopsis : Raphaël Beaugrand, journaliste d’investigation, nous fait découvrir à travers son récit, le ressenti des témoins des principaux conflits entre Srebrenica et Hiroshima : 10000 km, 10 mois, 412 visages, 1 vélo.

-  "GI Joe : conspiration" Réalisé par Jon M. Chu - Avec Bruce Willis, Channing Tatum, Dwayne Johnson - Action , Aventure , Science fiction - Américain

Critique (Première) :.

Note de la presse : /5

Note du public : /5

ACTUELLEMENT AU CINEMA VOLTAIRE

Synopsis :. Après avoir été trahie et décimée par une organisation terroriste, l’équipe des GI Joe réalise que le gouvernement a été infiltré et que notre monde est au bord de la destruction. Sans alliés, sans renforts et sans personne à qui se fier, Roadblock et ses GI doivent identifier l’ennemi pour tenter de sauver notre civilisation. Ils font alors appel à celui qui a donné son nom à leur corps d’élite : Joe Colton.