Sorties cinéma du 20 mars 2013

  • Mis à jour : 5 mars 2016

Critiques tirées de Télérama et autres magazines dont Allociné

TELERAMA AIME BEAUCOUP

Cotation 4/5

-  "The place beyond the pines" - Réalisé par Derek Cianfrance - Avec Ryan Gosling, Bradley Cooper, Eva Mendes - Thriller , Drame - Américain

Critique (Première) : Derek Cianfrance excelle à mettre au service des personnages une mécanique narrative compliquée, dont les parties se complètent sans jamais s’opposer.

Note de la presse : 3.5/5
Note du public :

Synopsis : Cascadeur à moto, Luke est réputé pour son spectaculaire numéro du « globe de la mort ». Quand son spectacle itinérant revient à Schenectady, dans l’Etat de New York, il découvre que Romina, avec qui il avait eu une aventure, vient de donner naissance à son fils. Pour subvenir aux besoins de ceux qui sont désormais sa famille, Luke quitte le spectacle et commet une série de braquages. Chaque fois, ses talents de pilote hors pair lui permettent de s’échapper. Mais Luke va bientôt croiser la route d’un policier ambitieux, Avery Cross, décidé à s’élever rapidement dans sa hiérarchie gangrenée par la corruption. Quinze ans plus tard, le fils de Luke et celui d’Avery se retrouvent face à face, hantés par un passé mystérieux dont ils sont loin de tout savoir.

-  " La religieuse" Réalisé par Guillaume Nicloux . Avec Pauline Etienne, Isabelle Huppert, Louise Bourgoin. Drame (1h 54min). Français , allemand , belge

Critique (Première) : On peut louer le parti pris du traitement ascétique et le sérieux immuable du réalisateur, (...) mais on peut également trouver qu’il manque de flamme et de rythme pour rendre convulsive cette descente aux enfers.

Note de la presse : 2.7/5
Note du public :

Synopsis : XVIIIe siècle. Suzanne, 16 ans, est contrainte par sa famille à rentrer dans les ordres, alors qu’elle aspire à vivre dans « le monde ». Au couvent, elle est confrontée à l’arbitraire de la hiérarchie ecclésiastique : mères supérieures tour à tour bienveillantes, cruelles ou un peu trop aimantes.La passion et la force qui l’animent lui permettent de résister à la barbarie du couvent, poursuivant son unique but : lutter par tous les moyens pour retrouver sa liberté.

TELERAMA AIME UN PEU

Cotation 3/5

-  "Mystery" Réalisé par Lou Ye - Avec Hao Lei, Qin Hao, Qi Xi - Thriller (1h 38min) Français , chinois

Critique (Première) : Si la structure en flash-back alimente le suspense, les improbables hasards qui s’accumulent finissent par gâcher l’ensemble.

Note de la presse : 3.7/5

Note du public : /5

Synopsis :. Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

Lu Jie est loin d’imaginer que son mari Yongzhao mène une double vie, jusqu’au jour ou elle le voit entrer dans un hôtel avec une jeune femme. La vie de Lu Jie s’effondre alors, et ce n’est que le début... La jeune femme meurt renversée par une voiture peu de temps après. Le policier en charge de l’affaire refuse de croire à un accident...

-  Djéca (Enfant de Sarajevo) - Réalisé par Aida Begic - Avec Marija Pikic, Ismir Gagula, Bojan Navojec - Drame - (1h 30min) - Bosniaque , allemand , français , turc

Critique (Première) : Un élégant portrait filmé en plans-séquences hypnotiques

Note de la presse : 3.7/5
Note du public :

Synopsis : Rahima, 23 ans, et son frère Nedim, 14 ans, sont des orphelins de la guerre de Bosnie. Ils vivent à Sarajevo, dans cette société transitoire qui a perdu toute compassion pour les enfants de ceux qui sont morts pendant le siège de la ville. Après une adolescence délinquante, Rahima a trouvé un réconfort dans l’Islam, elle espère que Nedim suivra ses pas. Tout se complique le jour où à l’école, celui-ci se bat avec le fils d’un puissant ministre du pays. Cet incident déclenche une série d’événements qui conduiront Rahima à découvrir la double vie de son jeune frère...

-  "Queen of Montreuil" Réalisé par Solveig Anspach - Avec Florence Loiret-Caille, Didda Jonsdottir, lfur Agisson - Comédie- (1h 27min) Français

Critique (Première) : Une nouvelle fois, Florence Loiret-Caille, en petit Caliméro à la coquille fracassée qui reconstruit peu à peu son nid, prouve qu’elle est vraiment une reine.

Note de la presse : 3.8/5
Note du public :

Synopsis : C’est le début de l’été et Agathe est de retour en France, chez elle à Montreuil. Elle doit se remettre à son travail de réalisatrice mais aussi faire le deuil de son mari brutalement décédé. Elle y parviendrait peut-être plus facilement si elle cessait de se trimballer avec l’urne funéraire et savait quoi faire des cendres ! L’arrivée inopinée à son domicile d’un couple d’ ?islandais, d’une otarie et d’un voisin toujours désiré mais jamais complètement conquis vont lui donner les pouvoirs de reconquérir sa vie.

-  "La saga des Conti" Réalisé par Jérôme Palteau- Avec Xavier Mathieu - Documentaire- (1h 37min)- France

Critique :

Note de la presse :
Note du public :

Synopsis : Le 11 mars 2009, les 1 120 salariés de l’usine de pneumatiques "Continental" de Clairoix reçoivent leur lettre de licenciement. Bien que sonnés par ce cataclysme, ceux que l’histoire retiendra sous le nom des "Conti" sont immédiatement habités d�’une certitude : celui qui se bat n’est pas sûr de gagner, mais celui qui ne se bat pas a déjà perdu. Entre manifestations publiques et intimité, des ouvriers racontent et portent un regard pertinent et lucide sur leur travail, la société, la crise... A pied, en train, en voiture, forts de leur mobilisation contre la stratégie financière d’une multinationale, ils écrivent une page d’histoire sociale.

-  "Sous le figuier" Réalisé par Anne-Marie Etienne - Avec Gisèle Casadesus, Anne Consigny, Jonathan Zaccaï - Comédie , Drame (1h 32min) - Français

Critique (Première) : On aimerait en rire. (...) Mais quand le nanar enclenche la sulfateuse lacrymale lors d’un épilogue d’une ahurissante obscénité émotionnelle, on ne rit plus du tout. On se sent souillés.

Note de la presse : 1.7/5
Note du public :

Synopsis : Nathalie, Christophe et Joëlle sont en pleine crise existentielle. Ils vont se retrouver réunis autour de Selma, 95 printemps et gravement malade, pour passer des vacances d’été mémorables au bord de la Moselle où ils comprendront que celle qu’ils pensaient aider à mourir, va les aider à vivre.

TELERAMA N’ AIME PAS MAIS CE N’EST PAS NE RAISON POUR LE VOIR

Cotation 2/5

-  "Un p’tit gars de Ménilmontant" - Réalisé par Alain Minier - Avec Olivier Marchal, Smaïn, Catherine Marchal - Policier (1h 30min) - Français

Note de la presse : 1.0/5
Note du public :

Synopsis : Un homme sort de prison après avoir passé 15 ans derrière les barreaux et retrouve son quartier complètement changé. Celui-ci va tenter de reprendre sa place dans un monde qui ne répond plus aux mêmes règles. Ayant vécu toute sa jeunesse à Ménilmontant, Alain Minier a réalisé un film à la fois policier et sociologique, qui dépeint la réalité de ce quartier, avec la poésie qui se dégage de chacune de ses ruelles ou de ses points de vue, et l’essor d’une délinquance extrêmement jeune.

-  "Spectres" Réalisé par Sven Augustijnen - Documentaire - (1h 44min) - Belge

Note de la presse : 3.0/5
Note du public :

Synopsis : Cinquante ans après son assassinat, Patrice Lumumba, Premier ministre du nouveau Congo indépendant, revient hanter la Belgique. A travers des rencontres, des conférences et un retour sur place, un haut fonctionnaire belge qui fut présent à Eisabethville ce jour sanglant du 17 janvier 1961, tente de conjurer les fantômes du passé. Aux sons de La Passion selon Saint Jean de J. S. Bach, Spectres nous plonge dans la page la plus sombre de la décolonisation du Congo belge. Interrogation sur le corps biopolitique, cet essai documentaire explose également l’ambivalence d’une historiographie troublée par la question traumatisante de la responsabilité et de la culpabilité.

-  "Les coquillettes" Réalisé par Sophie Letourneur - Avec Camille Genaud, Sophie Letourneur, Carole Le Page - Comédie (1h 15min) - Français

Critique (Première) : "Les Coquillettes" avancent gratinées, à l’image d’un film qui, sous ses airs ronds et rigolos, accroche grave au fond de la casserole.

Note de la presse : 2.8/5

Note du public :

Synopsis : Le cinéma, ce n’est pas toujours tapis rouge et petits fours. Parfois, c’est seulement "Coquillettes" ! Trois "nouilles" en mal d’amour partent en virée dans un festival en Suisse : Sophie, midinette, est obsédée par le seul acteur connu du festival, Camille, romantique, rêve d’un histoire d’amour impossible et Carole, pragmatique, a juste "envie de baiser".

TELERAMA N’ A PAS DONNE D’AVIS, A VOUS DE JUGER

-  "La chute de la Maison Blanche" - Réalisé par Antoine Fuqua - Avec Gerard Butler, Aaron Eckhart, Morgan Freeman - Action , Thriller - (1h 59min) Américain

Critique :

Synopsis : Mike Banning, ancien garde du corps du président des Etats-Unis, s’occupe désormais des basses besognes des services secrets. Lorsqu’un commando nord-coréen lance une attaque sur la Maison Blanche, prenant en otage le président américain et son fils, il se retrouve seul à pouvoir leur venir en aide. Deux ans après avoir été tenu responsable de la mort accidentelle de la Première Dame, il va pouvoir faire preuve de sa loyauté et de sa bravoure.

-  "Warm Bodies" - Réalisé par Jonathan Levine - Avec Nicholas Hoult, Teresa Palmer, Analeigh Tipton - Comédie , Romance , Epouvante-horreur - (1h 37min)- Américain

Critique :

Note de la presse : 3.0/5
Note du public :

Synopsis : Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

Un mystérieux virus a détruit toute civilisation. Les rescapés vivent dans des bunkers fortifiés, redoutant leurs anciens semblables devenus des monstres dévoreurs de chair. R, un mort-vivant romantique, sauve contre toute attente Julie, une adorable survivante, et la protège de la voracité de ses compagnons. Au fil des jours, la jeune femme réveille chez lui des sentiments oubliés depuis longtemps.Elle-même découvre chez ce zombie différent autre chose qu’un regard vide et des gestes de momie.
Perturbée par ses sentiments, Julie retourne dans sa cité fortifiée où son père a levé une armée. R, de plus en plus humain, est désormais convaincu que sa relation avec Julie pourrait sauver l’espèce entière. Pourtant, en cherchant à revoir Julie, il va déclencher l’ultime guerre entre les vivants et les morts. Les chances de survie de ce couple unique sont de plus en plus fragiles.
Warm Bodies Renaissance porte un regard aussi réjouissant qu’étonnant sur l’amour, la fin du monde et les zombies. De quoi nous rappeler ce que c’est d’être humain !

-  "Love Love Love" - Réalisé par Bruno Mercier - Avec Jean-Yves R Lemoine, Alicia Roda, Albert Delpy - Comédie dramatique (1h 28min) - Français

Critique :

Note de la presse :
Note du public :

Synopsis : Anti, fossoyeur et timide invétéré, découvre que sa petite amie le trompe avec son patron. Incapable d’exprimer sa colère, il fait ses valises et prend la route, décidé à refaire sa vie. Malheureusement, son voyage l’entraîne dans des situations de plus en plus catastrophiques, jusqu’à devoir creuser sa propre tombe en pleine forêt. L’arrivée providentielle d’une joggeuse change la donne. Une nouvelle partie commence