Sorties cinéma du 30 janvier 2013

  • Mis à jour : 5 mars 2016

Critiques tirées de Télérama et autres magazines dont Allociné

TELERAMA AIME PASSIONEMMENT

Cotation 4/5

-  Lincoln réalisé par Steven Spielberg - Histoire avec Daniel Day-Lewis et Sally Field et David Strathairn et Joseph Gordon-Levitt et James Spader et Hal Holbrook et Tommy Lee Jones et John Hawkes (2h29min) -Indien - Américain

Critique : Dans une Amérique qui ne veut que la fin de la guerre de Sécession, le président Lincoln lance le combat impopulaire pour l’abolition de l’esclavage. Description très instructive d’un génie politique et magnifique réflexion sur le pouvoir de changer l’Histoire. Ou monument d’ennui académique ? Avis partagés.

Note de la presse : 4,2/5

Note du public : 3,8/5

Synopsis : Les derniers mois tumultueux du mandat du 16e Président des Etats-Unis. Dans une nation déchirée par la guerre civile et secouée par le vent du changement, Abraham Lincoln met tout en oeuvre pour résoudre le conflit, unifier le pays et abolir l’esclavage. Cet homme doté d’une détermination et d’un courage moral exceptionnels va devoir faire des choix qui bouleverseront le destin des générations à venir.

TELERAMA AIME BEAUCOUP

Cotation 4/5

-  Dans la brume (V Tumane) réalisé par Sergueï Loznitsa - Drame avec Vladimir Svirski et Vlad Abashin et Sergeï Kolesov et Vlad Ivanov et Julia Peresild et Nikita Peremotovs et Kirill Petrov et Dimitrijs Kolosovs (2h08min) - Russe- Letton- Allemand - Néerlandais

Critique : Biélorussie, 1942. Un brave paysan, soupçonné de collaboration avec l’occupant nazi, est conduit en pleine forêt par deux partisans pour être exécuté... Une réflexion admirable sur le courage et la culpabilité, portée par la mise en scène puissante de l’ancien documentariste Sergueï Loznitsa.

Note de la presse : 3,7/5

Note du public : 2,8/5

Synopsis : Une forêt. Deux résistants. Un homme à abattre, accusé à tort de collaboration. Comment faire un choix moral dans des circonstances où la morale n’existe plus ? Durant la Seconde Guerre mondiale, personne n’est innocent.

-  La Tête en l’air (Arrugas) réalisé par Ignacio Ferreras - Film d’animation (1h29min)- Espagnol

Critique : Un dessin animé pour adultes, sur un sujet difficile : la maladie d’Alzheimer. Aucun pathos, mais beaucoup de délicatesse, d’émotion et de poésie.

Note de la presse : 3,5/5

Note du public : 3,4/5

Synopsis : Après une vie professionnelle bien remplie, la mémoire d’Emilio lui joue des tours. La maison de retraite devient alors une évidence. Il y rencontre Miguel avec qui il se lie d’amitié. A ses côtés, Emilio découvre un nouvel univers. Ses nouveaux amis sont pleins de fantaisie, ont des souvenirs aussi riches que variés, mais ont aussi leurs petites défaillances dues aux effets du temps. Alors que des premiers signes de la maladie d’Alzheimer apparaissent chez Emilio, Miguel et ses amis vont se mobiliser pour éviter son transfert à l’étage des "causes perdues", le dernier étage tant redouté de la maison de retraite. Leurs stratagèmes vont rythmer leurs journées et apporter humour et tendresse à leur quotidien.

-  Un week-end en famille (Was bleibt) réalisé par Hans-Christian Schmid - Drame avec Lars Eidinger et Corinna Harfouch et Ernst Stötzner et Sebastian Zimmler et Picco von Groote et Egon Merten et Birge Schade et Eva Meckbach (1h28min) - Allemand

Critique : Après "La Révélation", son épatant thriller diplomatique, Hans-Christian Schmid filme un règlement de comptes familial à la manière d’un... thriller psychologique. Faut-il être diplomate en famille, quitte à faire semblant d’être heureux ? Que provoque une révélation ?... Interprétation remarquable.

Note de la presse : 3,0/5

Note du public : 3,1/5

Synopsis : Marko, la trentaine, écrivain, vit à Berlin et ne rend que rarement visite à sa famille installée dans les environs de Bonn. Lorsqu’il passe un week-end chez eux avec son fils, il retrouve Günther, son père éditeur, Jakob, son jeune frère dentiste resté auprès de ses parents, et Gitte, sa mère psychologiquement fragile depuis des années qui, à la surprise de tous, annonce sa décision d’arrêter son traitement thérapeutique. Cette annonce va bouleverser l’équilibre familia.

TELERAMA AIME UN PEU

Cotation 3/5

-  After réalisé par Géraldine Maillet - Drame avec Julie Gayet et Raphaël Personnaz et Bakari Sangaré et Brisa Roché et Marie Gili-Pierre et Eric Herson-Macarel et Joseph Malerba et Cédric Vieira (1h23min) - Français

Critique : Julie a une vie bien rangée, Guillaume est en train d’inventer la sienne. Balade jazzy dans un Paris aux antipodes du cliché romantique, "After" raconte la nuit de leur rencontre comme une bulle d’ivresse et d’amertume mêlées. Parfois maladroit mais à voir pour l’électrisant duo Julie Gayet-Raphaël Personnaz.

Note de la presse : 2,5/5

Note du public : 3,3/5

Synopsis : Paris, la nuit, une femme rencontre un homme.Julie est belle, mariée, sur des rails.Guillaume, est séducteur, impulsif, libre.Ils sont maladroits et gênés, il en fait trop, elle est cinglante, se moque, résiste. Pourtant, le charme opère, ils vont traverser cette nuit ensemble.

-  Công Binh, la longue nuit indochinoise (Công Binh) réalisé par Lam Lê - Documentaire (1h56min) - France

Critique : Les « Công binh » sont les 20 000 Vietnamiens recrutés de force en Indochine, pour aller travailler en France, à l’orée de la Seconde Guerre mondiale. Un film précis et documenté, qui ajoute un chapitre brûlant au livre noir de la colonisation.

Note de la presse : 3.3/5

Note du public : 3.1/5

Synopsis : A la veille de la Seconde Guerre mondiale, 20 000 Vietnamiens étaient recrutés de force dans l’Indochine française pour venir suppléer dans les usines d’armement les ouvriers français partis sur le front allemand. Pris à tort pour des soldats, bloqués en France après la défaite de 1940, livrés à la merci des occupants allemands et des patrons collabos, ces ouvriers civils appelés Cong Binh menaient une vie de parias sous l’Occupation. Ils étaient les pionniers de la culture du riz en Camargue. Considérés injustement comme des traîtres au Viet Nam, ils étaient pourtant tous derrière Ho Chi Minh pour l’Indépendance du pays en 1945.
Le film a retrouvé une vingtaine de survivants au Viet Nam et en France. Cinq sont décédés pendant le montage du film. Ils racontent aujourd’hui le colonialisme vécu au quotidien et témoignent de opprobre qui a touché même leurs enfants. Une page de l’histoire entre la France et le Viet Nam honteusement occultée de la mémoire collective.

-  Crawl réalisé par Hervé Lasgouttes - Comédie dramatique avec Swann Arlaud et Anne Marivin et Nina Meurisse et Gilles Cohen et Jean-Marie Frin et François Berland et David Boittin et Paul Flattres (1h35min) - France

Critique : Un garçon qui navigue en eaux troubles par manque d’horizon rencontre une fille qui nage pour partir ailleurs... Premier film sensible, entre chronique sociale et histoire d’amour, prometteur dans la mise en scène et porté par ses interprètes, surtout le remarquable Swann Arlaud, à suivre de près.

Note de la presse : 3.2/5

Note du public : 3.2/5

Synopsis : En Cornouaille, dans une Bretagne bordée par l’océan, Martin enchaîne les petits boulots et les maigres larcins. Il sort depuis peu avec Gwen, une fille solitaire qui va nager chaque jour en haute mer, par tous les temps.Quand Gwen annonce à Martin qu’elle est enceinte de lui et qu’elle veut garder l’enfant, il prend peur et disparaît. Corinne, la soeur de Martin, a du mal elle à faire accepter l’arrivée d’un troisième enfant à Jean, son mari, déjà en prise avec des problèmes professionnels. Alors que Martin puis Jean partent à la dérive, Gwen et Corinne se débattent seules et essayent de redresser la barre. Jusqu’au jour où Martin est accusé de meurtre.

-  Happiness Therapy (Silver Linings Playbook) réalisé par David O. Russell - Comédie dramatique avec Bradley Cooper et Robert De Niro et Jennifer Lawrence et Julia Stiles et Jacki Weaver et Chris Tucker et Anupam Kher et John Ortiz (2h02min) - Américain

Critique : Il sort de l’hôpital psychiatrique, elle est veuve et dépressive, chacun habite de nouveau chez ses parents. La comédie romantique remise à jour par David O. Russell ("Fighter") dans une Amérique cabossée. Ultrafabriqué, mais porté par deux acteurs radieux.

Note de la presse : 3.9/5

Note du public : 4.1/5

Synopsis : La vie réserve parfois quelques surprises.Pat Solatano a tout perdu : sa maison, son travail et sa femme. Il se retrouve même dans l’obligation d’emménager chez ses parents. Malgré tout, Pat affiche un optimisme à toute épreuve et est déterminé à se reconstruire et à renouer avec son ex-femme.
Rapidement, il rencontre Tiffany, une jolie jeune femme ayant eu un parcours mouvementé. Tiffany se propose d’ider Pat à reconquérir sa femme, à condition qu’il lui rende un service en retour. Un lien inattendu commence à se former entre eux et, ensemble, ils vont essayer de reprendre en main leurs vies respectives.

-  Invisible (Lo Roim Alaich) réalisé par Michal Aviad - Drame avec Ronit Elkabetz et Evgenia Dodina et Mederic Ory et Gil Frank et Sivan Levy et Gal Lev et Mickey Leon et Rami Baruch (1h30min) - Israelien - Allemand

Critique : Victimes du même violeur en série, Nira et Lily se rencontrent par hasard, vingt ans plus tard. Michal Aviad signe un admirable portrait de femmes confrontées à l’incommunicable et à la misogynie ambiante. La cinéaste les filme sans pathos, avec toute la compassion du monde.

Note de la presse : 4.0/5

Note du public : 3.0/5

Synopsis : Elles ont été victimes du même violeur en série. Nira est réalisatrice à la télévision et mère célibataire, et Lily est une militante de gauche qui soutient les Palestiniens. La rencontre avec la charismatique Lily a un si grand effet sur Nira qu’elle se met à réfléchir à nouveau aux événements d’autrefois tout en essayant de rétablir le lien entre celle qu’elle était alors et celle qu’elle est devenue. Les deux femmes entreprennent ensemble une tentative pour se libérer de la peur qui les lie l’une à l’autre, indépendamment de leur volonté.

-  Pas très normales activités réalisé par Maurice Barthélemy - Comédie avec Patrick Bordier et Norman Thavaud et Stefi Celma et Maurice Barthélemy et Rufus et François Bureloup et Mauricette Gourdon et Michel Scourneau et Dominique Marcas (1h24min) - France

Critique : C’est bien lui, Norman, dont les sketchs ont conquis le Net. Pour ses débuts sur grand écran, il se balade avec le même humour nonchalant, potache et sympa, dans une parodie de "Paranormal Activity" plutôt rigolote, mais un peu longuette.

Note de la presse : 2.3/5

Note du public : 2.9/5

Synopsis : Une maison isolée, un jeune couple, un vidéaste pervers, un muet. Le tout donnant lieu à des activités normales... mais pas très !

-  Portrait de Famille réalisé par Morteza Ahadi et Mohammad Ali Soleymanzadeh et Mahin Javaherian - Film d’animation (42min) - Iran

Critique : Trois cinéastes iraniens nous offre cinq courts métrages d’animation : une fable de La Fontaine revue et corrigée, l’odyssée d’une vieille dame dans une citrouille qui roule. Un agréable voyage dans un univers aux couleurs vives, entre dessins d’enfants et papier découpé.

Note de la presse : 3.0/5

Note du public : 3.1/5

Synopsis : A partir de 3 ans

Le Pays des contes des mille et une nuit est en ébullition.. La fête bat son plein chez les papillons.Maman Corbeau met au point une stratégie pour se débarrasser d’un renard affamé. Maître Corbeau va se marier sous les yeux d’un chat ébahi ! Une Grand-mère qui n’a pas froid aux yeux prend la route pour rendre visite à son petit fils qui vient de naître. Un village prépare avec enthousiasme, le mariage de la belle Hajar !

-  Rendez vous à Kiruna réalisé par Anna Novion - Drame avec Jean-Pierre Darroussin et Anastasios Soulis et Claes Ljungmark et Kim Bodnia et Judith Henry et Lia Boysen et Tord Pettersson et Dag Malmberg (1h37min) - France - Suède

Critique : Un architecte au c� ?ur de pierre quitte à regret Paris pour aller saluer, au nord de la Suède, la dépouille d’un fils qu’il n’a jamais connu. L’émotion sera au bout du voyage, on s’en doute. Mais elle sera nouvelle, portant une sensibilité différente, à la fois pudique et ouverte au monde. Une belle surprise.

Note de la presse : 3.0/5

Note du public : 3.1/5

Synopsis : Ernest, un architecte renommé, ne vit que pour son travail. Un jour, il reçoit un appel de la police suédoise qui le décide à entreprendre un long voyage jusqu’à Kiruna, en Laponie. Il doit y reconnaître le corps d’un parfait étranger, son fils qu’il n’a jamais connu. Son chemin va croiser celui de Magnus, un jeune homme sensible et perdu que tout oppose à Ernest, autoritaire et méfiant. Ce voyage en compagnie d’ ?un fils possible, va révéler à Ernest une part inconnue de lui-même et l’aider à mieux comprendre ce rendez-vous à Kiruna.

TELERAMA N’ AIME PAS MAIS CE N’EST PAS NE RAISON POUR LE VOIR

Cotation 2/5

-  7 Psychopathes (Seven Psychopaths) réalisé par Martin McDonagh - Comédie avec Tom Waits et Colin Farrell et Woody Harrelson et Abbie Cornish et Christopher Walken et Sam Rockwell et Olga Kurylenko et Gabourey Sidibe et Zeljko Ivanek (1h50min) - Grande Bretagne

Critique : Au départ, une bonne idée : la mise en abyme du thriller à tueurs multiples à travers l’histoire d’un scénariste en mal d’inspiration et (très) mal conseillé. A l’arrivée, un exercice de style alambiqué, long et agaçant, surtout vers la fin. Beaucoup de psychopathes pour rien !

Note de la presse : 2.4/5

Note du public : 3.7/5

Synopsis : Marty est un scénariste hollywoodien en panne d’inspiration. Confronté à l’angoisse de la page blanche, il peine à écrire son nouveau projet de film au titre prometteur : 7 PSYCHOPATHES. Son meilleur ami Billy, comédien raté et kidnappeur de chiens à ses heures, décide de l’aider en mettant sur sa route de véritables criminels. Un gangster obsédé par l’dée de retrouver son Shih Tzu adoré, un mystérieux tueur masqué, un serial-killer à la retraite et d’autres psychopathes du même acabit vont alors très vite prouver à Marty que la réalité peut largement dépasser la fiction.

-  Amitiés sincères réalisé par Stephan Archinard et François Prévôt-Leygonie - Comédie dramatique avec Gérard Lanvin et Jean-Hugues Anglade et Wladimir Yordanoff et Zabou Breitman et Ana Girardot et Natacha Lindinger et Jean-Pierre Lorit (1h44min)- France

Critique : Walter, Jacques, Paul et les autres : on dirait du Sautet à la sauce Canet. Soit une amitié entre un écrivain, un intello libraire et un gérant de grand restaurant un peu con mais content de lui. Une comédie sentimentale et de moeurs, brossée à traits épais.

Note de la presse : 3.0/5

Note du public : 3.9/5

Synopsis : Walter Orsini aime la pêche, un peu. Il aime la grande cuisine et les bons vins, beaucoup. Il aime aussi Paul et Jacques, ses amis d’une vie, passionnément. Il aime surtout Clémence, sa fille de 20 ans, à la folie. Mais il n’aime pas le mensonge. Pas du tout. Walter Orsini pense qu’en amitié comme en amour, on se dit tout. Il ne le sait pas encore, mais il se trompe...

TELERAMA N’ A PAS DONNE D’AVIS, A VOUS DE JUGER

-  Intersections réalisé par David Marconi - Thriller avec Roschdy Zem et Marie-Josée Croze et Frank Grillo et Jaimie Alexander et Charlie Bewley et Moussa Maaskri et Gabriella Wright et Afif Ben Badra (1h41min)

Note du public : 3.2/5

Synopsis : Un couple de New-yorkais fortunés est en lune de miel au Maroc... L’amant de la mariée rôde avec ses propres plans... Un dangereux trafiquant de diamants est transféré vers une prison... Une femme énigmatique voyage avec un bébé... Leurs histoires vont s’entrechoquer dans un brutal accident de voitures, au beau milieu du Sahara. Les survivants n’ont d’autre choix que d’unir leurs forces pour s’en sortir indemnes. Mais à qui faire confiance ? Surgit alors des dunes un mystérieux étranger. Les destins sont désormais liés pour un voyage semé de rebondissements, de mensonges et de trahisons. Et si rien n’était arrivé par hasard ?

-  La Fleur de l’âge réalisé par Nick Quinn avec Pierre Arditi et Julie Ferrier (1h23min) - France

Synopsis : Gaspard Dassonville a 63 ans. Son style de vie en a la moitié : producteur de télévision réputé, il accumule les compagnes trentenaires et s’obstine à ignorer tout signe de vieillissement. Mais le grand âge lui tombe dessus avec fracas : Gaspard est contraint d’accueillir chez lui son père Hubert, devenu dépendant. Vieillard indomptable, Hubert vient perturber l’arrangement de son fils avec une jeunesse illusoire. Le duo se transforme en trio avec l’arrivée de Zana, aide-soignante aux références douteuses et à l’imagination débridée. Fascinés chacun à sa manière par cette femme peu conventionnelle, père et fils s’affrontent et se redécouvrent.