Les sorties du 10 octobre 2012

  • Mis à jour : 10 octobre 2012

Critiques tirées de Télérama et autres magazines

TELERAMA AIME PASSIONEMENT

Cotation 4/5

-  Dans la maison réalisé par François Ozon - Thriller avec Catherine Davenier et Fabrice Luchini et Kristin Scott Thomas et Emmanuelle Seigner et Denis Ménochet et Ernst Umhauer et Bastien Ughetto et Jean-François Balmer et Yolande Moreau (1h45min) - France

Critique : Un prof entre dans le jeu d’un élève doué qui lui remet des dissertations sur la famille de son meilleur ami... Un trompe-l’ ?il troublant : François Ozon manipule spectateurs et personnages. C’est constamment brillant, intelligent, féroce...

Notation Presse : 2.9/5

Notation Public : 3.8/5

Synopsis et détails : Un garçon de 16 ans s’immisce dans la maison d’un élève de sa classe, et en fait le récit dans ses rédactions à son professeur de français. Ce dernier, face à cet élève doué et différent, reprend goût à l’enseignement, mais cette intrusion va déclencher une série d’événements incontrôlables.

TELERAMA AIME BEAUCOUP

Cotation 4/5

-  Like someone in love réalisé par Abbas Kiarostami - Drame avec Rin Takanashi et Tadashi Okuno et Ryo Kase et Denden et Mihoko Suzuki et Kaneko Kubota et Hiroyuki Kishi et Reiko Mori (1h49min)

Critique : Abbas Kiarostami au Japon sur les traces d’une escort girl juvénile, d’un vieillard égrillard et d’un mécano possessif... Une fable polysémique (avec des morceaux d’Iran dedans) magnifiée par une mise en scène stupéfiante de richesse et d’ambiguïté.

Notation Presse : 3.0/5

Notation Public : 2.7/5

Synopsis : Un vieil homme et une jeune femme se rencontrent à Tokyo. Elle ne sait rien de lui, lui croit la connaître. Il lui ouvre sa maison, elle lui propose son corps. Mais rien de ce qui se tisse entre eux en l ??espace de vingt-quatre heures ne tient aux circonstances de leur rencontre.

TELERAMA AIME UN PEU

Cotation 3/5

-  God Bless America réalisé par Bobcat Goldthwait - Comédie avec Joel Murray et Tara Lynne Barr et Melinda Page Hamilton et Mackenzie Brooke Smith et Rich McDonald et Maddie Hasson et Travis Wester et Aris Alvarado (1h40min)

Critique : Humour très noir pour cette charge au bazooka contre la dégénérescence des médias et du public américains. La satire tourne au jeu de massacre défoulant. Une sorte de « Tueurs nés » en moins speed et en plus amusant.

Notation Presse : 2.4/5

Notation Public : 4.2/5

Synopsis : Seul, sans boulot, gravement malade, Frank sombre dans la spirale infernale d ??une Amérique déshumanisée et cruelle. N ??ayant plus rien à perdre, il prend son flingue et assassine les personnes les plus viles et stupides qui croisent son chemin. Bientôt rejoint par Roxy, lycéenne révoltée et complice des plus improbables, c ??est le début d ??une équipée sauvage, sanglante et grandguignolesque sur les routes de la bêtise made in USA.

-  Khaos - Les visages humains de la crise grecque réalisé par Ana Dumitrescu - Documentaire (1h35min) - France

Critique : Qui sont-ils, ces Grecs qui font les frais d’une politique d’austérité menée au nom de la survie de l’Europe ? Au fil de son périple, de la capitale aux confins du pays, une ex- reporter a pris la peine de les rencontrer pour leur donner la parole. Un aperçu, en chair et en os, des ravages de la crise.

Notation Presse : 3.0/5

Notation Public : 3.0/5

Synopsis : Fil conducteur de ce documentaire, Panagiotis Grigoriou, historien, anthropologue et blogueur de guerre économique, nous accompagne et partage sa perception des événements et de la situation.
Dimitris pense peut-être à partir si un jour il y est forcé alors que Demosthène discute sur la politique française. Marcy, elle, a organisé un mode de fonctionnement de crise alors que les agriculteurs ne savent pas encore s ??ils pourront continuer à semer. Katherina a vu son salaire se réduire de moitié et Giorgos a vu éclater les acquis sociaux tués par le mémorandum.
A travers ces visages, vous allez découvrir une Grèce loin des clichés véhiculés, loin de l ??image qu ??on s ??en imagine.
Du marin pêcheur au tagueur politique, au rythme du jazz et du rap, sur les routes de Trikala en passant par Athènes et l ??île de Kea, c ??est un voyage à travers l’âme d ??un pays qui vous emmène dans une réflexion sur la situation critique de la crise actuelle.

-  Les Fils du Vent réalisé par Bruno Le Jean - Documentaire (1h36min) - France

Critique : Pour Angelo, Moreno, Ninine et Tchavolo, être manouche, c’est d’abord être guitariste. Le documentariste Bruno Le Jean laisse la part belle à leur jazz envoûtant, qu’ils le jouent en concert ou en famille. Les quatre hommes se confient aussi, chose rare, sur leur quotidien difficile. Touchant.

Notation Presse : 3.0/5

Notation Public : 3.3 /5

Synopsis : Ils s ??appellent Angelo Debarre, Moreno, Ninine Garcia et Tchavolo Schmitt. Ils sont guitaristes. Ils sont Manouches. Ils jouent et perpétuent la musique de Django Reinhardt. Ils cultivent aussi un certain sens de l’humour, de l’amitié, et une façon bien à eux de vivre debout.
Pénétrant sur la pointe des pieds, dans leurs camps, leurs caravanes, ou leurs appartements, on découvre entre les notes et les mots, une communauté qui préserve un mode de vie authentique et singulier, un goût pour la différence, où malgré les difficultés, l’important reste le plaisir de jouer.

-  Par les épines - Histoire de quatre printemps réalisé par Romain Nicolas - Drame avec Anita Lecollinet et Juliette Besson et Renaud Denis-Jean et Agnès Soral et Jackie Berroyer et Vincent Cheikh et Hugo Dillon et Pither Jardan (1h35min) - France

Critique : Une fille complexée par son poids, un métis hétéro qui fraye dans les bars gays de ­Paris ? Pour son premier long métrage, Romain Nicolas entremêle quatre courts poétiques et burlesques, qu’il relie par quelques pirouettes de scénario. Mineur mais séduisant.

Notation Presse : 1.3 /5

Synopsis : Prend-on la vie autrement que Par les Epines ? Une question que quatre personnages vont devoir se poser : Madame Rose, romancière fortunée et cynique, Juliette, orpheline muette et hypersensible, Rudy, beau métis sur-diplômé perdu dans une ville la nuit et Marilyn, solitaire à la vie si organisée, sont les quatre piliers de l’histoire, héros ordinaires, face à eux-mêmes dans la jungle urbaine d’aujourd’hui et dont les chemins se croiseront peut-être ?

-  Sous la ville (In Darkness) réalisé par Agnieszka Holland - Drame avec Robert Wieckiewicz et Benno Fürmann et Agnieszka Grochowska et Maria Schrader et Herbert Knaup et Marcin Bosak et Julia Kijowska et Oliwier Stanczak (2h25min) -Canada - Pologne - Allemagne

Critique : Pendant l’occupation allemande, un père de famille polonais sauve des Juifs du ghetto de Lvov en les cachant dans les égouts de la ville. Cette reconstitution historique puise sa force dans un choix de mise en scène radical : l’obscurité est rendue palpable par un éclairage réaliste. Impressionnant.

Notation Presse : 2.6/5

Notation Public : 3.4 /5

Synopsis : Interdit aux moins de 12 ans

Lvov, Pologne 1944 : les nazis ordonnent l’épuration du ghetto. Des habitants creusent un tunnel sous leur maison pour rejoindre les égouts de la ville espérant y trouver refuge. Hélas, ils tombent sur Leopold Socha, un employé municipal devenu contrebandier. Flairant la bonne affaire, ce dernier accepte de cacher onze de ces fugitifs moyennant une dîme quotidienne. Mais petit à petit, Leopold va mettre sa vie et celle des siens en danger, afin de protéger "ses Juifs". Et ce, même quand l’argent vient à manquer.

-  Ted réalisé par Seth MacFarlane - Comédie avec Mark Wahlberg et Mila Kunis et Giovanni Ribisi et Joel McHale et Patrick Warburton et Matt Walsh et Jessica Barth et Bill Smitrovich (1h47min) - USA

Critique : Après avoir passé bien plus que son enfance avec un ours qui parle, un jeune quadra fait face à des problèmes d’immaturité, tandis que sa peluche, qui a beaucoup mûri, fume, boit et drague les filles. Une comédie pleine d’idées séduisantes et de gags assez corsés, qui finit par faire un conte troublant.

Notation Presse : 3.6/5

Notation Public : 4.0/5

Ted

Synopsis : Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs -
 ? 8 ans, le petit John Bennett fit le voeu que son ours en peluche de Noël s ??anime et devienne son meilleur ami pour la vie, et il vit son voeu exaucé. Presque 30 ans plus tard, l ??histoire n ??a plus vraiment les allures d ??un conte de Noël. L ??omniprésence de Ted aux côtés de John pèse lourdement sur sa relation amoureuse avec Lori. Bien que patiente, Lori voit en cette amitié exclusive, consistant principalement à boire des bières et fumer de l ??herbe devant des programmes télé plus ringards les uns que les autres, un handicap pour John qui le confine à l ??enfance, l ??empêche de réussir professionnellement et de réellement s ??investir dans leur couple. Déchiré entre son amour pour Lori et sa loyauté envers Ted, John lutte pour devenir enfin un homme, un vrai !

-  Tell me lies , version restaurée réalisé par Peter Brook - Drame avec Mark Jones et Pauline Munro et Robert Langdom Lloyd et Glenda Jackson et Ian Hogg (1h48min) - GB

Critique : Longtemps considéré comme perdu, ce film de Peter Brook a finalement été retrouvé et restauré. Il s’agit d’un curieux pot-pourri, entre la satire musicale et le journal de réflexions, autour de l’engagement contre la guerre du Vietnam en 1968, à Londres. Un ovni qui déroute par sa liberté de pensée.

Notation Presse : 3.2/5

Synopsis : Au c ?ur du Swinging London de 1968, au croisement de la Beat Generation de Ginsberg, des Black Panthers et de la contre-culture pop, trois jeunes Anglais, horrifiés par la photo d ??un enfant vietnamien blessé, essaient de comprendre la spirale de la violence de la guerre du Viêt Nam et de surmonter leur sensation d ??impuissance ?
A travers chansons, témoignages et manifestations publiques, Peter Brook signe une de ses plus grandes  ?uvres : un film satirique d ??une irone dévastatrice sur l ??absurdité de la guerre.

-  Tous les espoirs sont permis (Hope Springs) réalisé par David Frankel - Comédie Romantique avec Meryl Streep et Tommy Lee Jones et Steve Carell et Jean Smart et Susan Misner et Marin Ireland et Ben Rappaport (1h40min) - USA

Critique : Duo de choc, Tommy Lee Jones et Meryl Streep jouent avec brio un vieux couple qui tente de ranimer la flamme. Le film, un peu mièvre, n’est pas vraiment à la hauteur de leur talent.

Notation Presse : 2.0/5

Notation Public : 3.3/5

Synopsis : Kay et Arnold forment un couple fidèle depuis de longues années, mais Kay rêve de pimenter un peu leur vie et de resserrer les liens avec son mari. Lorsqu ??elle entend parler d ??un thérapeute spécialisé dans les problèmes conjugaux qui exerce dans la ville de Great Hope Springs, elle fait tout pour persuader son mari de prendre l ??avion pour une semaine intense de thérapie de couple ? Tout recommencer n ??est pas évident, mais c ??est loin d ??être triste !

TELERAMA N ??AIME PAS MAIS C ??EST PAS UNE RAISON POUR NE PAS Y ALLER

Cotation : 2/5

-  Insensibles réalisé par Juan Carlos Medina - Epouvante, horreur avec Tomas Lemarquis et Alex Brendemühl et Irene Montala et Silvia Bel et Derek de Lint et Bea Segura et Juan Diego et Felix Gomez (1h45min)

Critique : Encore un film fantastique espagnol sur fond de guerre civile, avec des enfants martyrs pour héros. Celui de Juan Carlos Me­dina se distingue par sa lourdeur, ses gros effets horrifiques, et son utilisation opportuniste du contexte historique

Notation Presse : 3.2/5

Notation Public : 3.2/5

Synopsis : Interdit aux moins de 16 ans

A la veille de la guerre civile espagnole, un groupe d ??enfants insensibles à la douleur est interné dans un hôpital au c ?ur des Pyrénées.
De nos jours, David Martel, brillant neurochirurgien, doit retrouver ses parents biologiques pour procéder à une greffe indispensable à sa survie. Dans cette quête vitale, il va ranimer les fantômes de son pays et se confronter au funeste destin des enfants insensibles.

-  Clochette et le secret des fées (Tinker Bell : Secret of the Wings) réalisé par Peggy Holmes - Film d’animation (1h17min)

Critique ; Signé Peggy Holmes et Bobs Gannaway, encore un film (d’animation) sur Clochette, que Disney a exfiltrée de l’univers de Peter Pan. Hélas, même dans un pays féerique, il faut plus que des gracieux ballets aériens pour que la magie opère.

Notation Presse : 2.5/5

Notation Public : 3.6/5

Synopsis : Il existe au-delà de la Vallée des Fées un royaume où l ??hiver est roi : la Forêt Blanche. Bien qu ??il soit interdit d ??y pénétrer, l ??intrépide Clochette décide de s ??y aventurer, mais un étrange phénomène se produit dès qu ??elle en passe la frontière : ses ailes se mettent à scintiller de mille feux. En cherchant à en connaître les raisons, elle fait la connaissance d ??une mystérieuse fée des glaces qui lui ressemble étrangement. Cette rencontre va non seulement bouleverser sa vie, mais également ébranler les certitudes de tout son groupe d ??amies et des habitants de la Vallée des Fées ?

TELERAMA N’A PAS D’AVIS A VOUS DE VOUS EN FAIRE UN

-  Maattrraan réalisé par K.V Anand - Thriller avec Suriya et Kajal Aggarwal (2h48min)

Critique : 2 frères siamois, inséparables et diamétralement opposés, vont devoir subir leur destin à plein fouet. Pour se venger contre l’injustice de leur séparation, l’un des deux va se lancer dans une nouvelle aventure.