Les sorties du 12 septembre 2012

  • Mis à jour : 13 septembre 2012

Critiques tirées de Télérama et autres magazine

TELERAMA AIME BEAUCOUP

Cotation 4/5

-  Camille redouble réalisé par Noémie Lvovsky - Comédie avec Noémie Lvovsky et Samir Guesmi et Judith Chemla et India Hair et Julia Faure et Yolande Moreau et Michel Vuillermoz et Denis Podalydès (1h55min)

Critique  : Revivre ses 16 ans à 40 ans et des poussières ? Parents, copines, profs, amoureux, tout est pareil, mais on y voit beaucoup plus clair...Ce voyage magique dans les années 80, de et avec Noémie Lvovsky, est aussi hilarant qu’émouvant.

Notation Presse : 4.1/5

Notation Public : 3.5/5

Synopsis  : Camille a seize ans lorsqu ??elle rencontre Eric. Ils s ??aiment passionnément et Camille donne naissance à une fille ? 5 ans plus tard : Eric quitte Camille pour une femme plus jeune. e soir du 31 décembre, Camille se trouve soudain renvoyée dans son passé. Elle a de nouveau seize ans. Elle retrouve ses parents, ses amies, son adolescence ? et Eric. Va-t-elle fuir et tenter de changer leur vie à tous deux ? Va-t-elle l ??aimer à nouveau alors qu ??elle connaît la fin de leur histoire ?

-  Des hommes sans loi (Lawless) réalisé par John Hillcoat - Drame avec Tom Hardy et Gary Oldman et Guy Pearce et Shia LaBeouf et Jessica Chastain et Mia Wasikowska et Dane DeHaan et Jason Clarke (1h55min)

Critique  : L’Australien John Hillcoat (« La Route »), épaulé par son compatriote Nick Cave au scénario, raconte le destin d’une famille de fermiers trafiquants d’alcool, dans les Appalaches, à la fin de la Prohibition. Intrigue solide, secouée par de sauvages scènes de violence.

Notation Presse : 3.6/5

Notation Public : 3.9/5

Synopsis  : Interdit aux moins de 12 ans

1931. Au c ?ur de l ??Amérique en pleine Prohibition, dans le comté de Franklin en Virginie, état célèbre pour sa production d ??alcool de contrebande, les trois frères Bondurant sont des trafiquants notoires : Jack, le plus jeune, ambitieux et impulsif, veut transformer la petite affaire familiale en trafic d ??envergure. Il rêve de beaux costumes, d ??armes, et espère impressionner la sublime Bertha ? Howard, le cadet, est le bagarreur de la famille. Loyal, son bon sens se dissout régulièrement dans l ??alcool qu ??il ne sait pas refuser ? Forrest, l ??aîné, fait figure de chef et reste déterminé à protéger sa famille des nouvelles règles qu ??impose un nouveau monde économique. Lorsque Maggie débarque fuyant Chicago, il la prend aussi sous sa protection. Seuls contre une police corrompue, une justice arbitraire et des gangsters rivaux, les trois frères écrivent leur légende : une lutte pour rester sur leur propre chemin, au cours de la première grande ruée vers l ??or du crime.

-  Ombline réalisé par Stéphane Cazes - Drame avec Mélanie Thierry et Nathalie Bécue et Corinne Masiero et Catherine Salée (1h35min) - France

Critique  : Dans les prisons de femmes, en France, on retire les bébés à leur mère à l’âge de 18 mois... Sur ce thème, le réalisateur a imaginé une fiction à la fois réaliste et poétique... Superbe interprétation de Mélanie Thierry, intense et belle.

Notation Presse : 3.2/5

Notation Public : 4.2 /5

Synopsis :Ombline, une jeune femme de vingt ans, est condamnée à 3 ans de prison suite à une violente agression. Alors qu’elle a perdu tout espoir en l’avenir, un événement vient bouleverser sa vie : elle découvre qu ??elle est enceinte et donne naissance à Lucas. La loi lui permettant de l’élever les 18 premiers mois, Ombline va se battre pour garder son fils le plus longtemps possible auprès d’elle et convaincre le juge qu’elle est capable d’en assumer la garde à sa sortie de prison. Dans cet univers carcéral sombre, commence le combat d’une femme devenue mère en prison, qui va se reconstruire en se battant pour son enfant.

-  The We and the I réalisé par Michel Gondry - Comédie dramatique avec Michael Brodie et Teresa Lynn et Raymond Delgado et Jonathan Ortiz et Jonathan Scott Worrell et Alex Barrios et Laidychen Carrasco et Meghan Murphy (1h43min) - USA - GB

Critique  : Dernière journée de l’année scolaire. Des lycéens du Bronx montent dans le bus pour rentrer chez eux. Après le « nous » des effets de groupe, des « je » se dessinent. Entre rires et larmes, provocations et confessions, Gondry fait de ce voyage une formidable étude de la jeunesse contemporaine.

Notation Presse : 3.9/5

Notation Public : 3.5/5

Synopsis  : C’est la fin de l’année. Les élèves d ??un lycée du Bronx grimpent dans le même bus pour un dernier trajet ensemble avant l ??été. Le groupe d’adolescents bruyants et exubérants, avec ses bizuteurs, ses victimes, ses amoureux ? évolue et se transforme au fur et à mesure que le bus se vide.
Les relations deviennent alors plus intimes et nous révèlent les facettes cachées de leur personnalité ?

-  Would you have sex with an Arab ? réalisé par Yolande Zauberman- Documentaire (1h25min)

Critique  : Yolande Zauberman a posé la question du titre aux Juifs et aux Arabes de Tel-Aviv. Cela donne un documentaire en forme de passionnante virée nocturne, au-delà du refoulement et des interdits. Ou comment le détour par l’intime permet de parler autrement du conflit israélo-palestinien.

Notation Presse : 3.6/5

Notation Public : 3.9/5

Synopsis  :

TELERAMA AIME UN PEU

Cotation 3/5

-  Boy réalisé par Taika Waititi - Comédie dramatique avec James Rolleston et Te Aho Eketone-Whitu et Taika Waititi et RickyLee Waipuka-Russell et Haze Reweti et Moerangi Tihore et Cherilee Martin (1h28min)

Critique :En Nouvelle-Zélande, pendant l’été 1984, un gamin maori qui a pour héros Michael Jackson essaie de regarder aussi son père, un vrai hurluberlu, comme un héros. Une fantaisie tous azimuts mène ce film pour enfants, qui s’y perd presque. Mais le charme du dépaysement est total.

Notation Presse : 3.6/5

Notation Public : 3.9/5 Synopsis  :

-  House of Boys réalisé par Jean-Claude Schlim - Drame avec Layke Anderson et Benn Northover et Eleanor David et Steven Webb et Luke Wilkins et Oliver Hoare et Emma Griffiths-Malin et Udo Kier (1h53min)

Critique :Dans les années 80, un jeune gay séduit un stripteaseur hétéro. Grand amour menacé par une épidémie qui va faire des ravages... Un mélo à l’ancienne, avec ses beautés et ses excès. On pleure beaucoup...

Notation Presse : 3.6/5

Notation Public : 3.9/5 Synopsis  :

-  Kurdish Lover réalisé par Clarisse Hahn - Documentaire (1h38min)

Critique  : Artiste polymorphe, Clarisse Hahn a suivi son compagnon de retour dans son village natal, au Kurdistan turc. Si elle ne trouve pas toujours la bonne distance pour filmer la promiscuité et la misère, elle parvient parfois à donner un saisissant aperçu du quotidien au « pays qui n’existe pas ».

Notation Presse : 3.6/5

Notation Public : 3.9/5
Synopsis  :

-  La Dette (Kret) réalisé par Rafael Lewandowski - Drame avec Borys Szyc et Marian Dziedziel et Magdalena Czerwinska et Wojciech Pszoniak et S ? ??awomir Orzechowski et Bartlomiej Topa et Jerzy Janczarek et Dariusz Szymor (1h48min)

Critique  : Un héros du syndicat Solidarnosc est accusé d’avoir été un traître vendu aux services secrets de l’ancien pouvoir. Son fils refuse de croire à ce passé noir. Malgré certaines conventions dramatiques, ce film polonais touche par son souci de vérité, sensible dans la mise en scène et bienvenu sur un tel sujet.

Notation Presse : 3.6/5

Notation Public : 3.9/5
Synopsis  :

-  Le Jour de la grenouille réalisé par Béatrice Pollet - Drame avec Joséphine de Meaux et Patrick Catalifo et Fanny Cottençon et Dominique Reymond et Carmen Maria Vega et Olivier Antoine et Igor Skreblin et Vincent Ozanon (1h28min)

Critique  : Une jeune archéologue est plongée dans le coma après un accident pendant des fouilles. Et ce sont les traces de son passé à elle qui ressurgissent. Un scénario plein de résonances et une mise en scène pointilliste font le charme de ce film parfois trop allusif mais d’une délicatesse radicale.

Notation Presse : 3.6/5

Notation Public : 3.9/5
Synopsis  :

-  Morente, flamenco y Picasso réalisé par Emilio Ruiz Barrachina- Documentaire (1h30min)

Critique :Des anecdotes un brin hagiographiques sur Enrique Morente, chanteur disparu en 2010, un peu de Picasso et beaucoup de flamenco. Le documentaire décolle grâce aux séquences musicales, incandescentes lorsque la voix de l’Espagnol fusionne avec le jazz ou les rythmiques rock.

Notation Presse : 3.6/5

Notation Public : 3.9/5
Synopsis  :

TELERAMA N’AIME PAS MAIS C’EST PAS UNE RAISON POUR VOUS RENDRE COMPTE PAR VOUS MEME

Cotation : 2:5

-  LOL USA (LOL) réalisé par Lisa Azuelos - Comédie avec Demi Moore et Miley Cyrus et Douglas Booth et Ashley Greene et Adam G. Sevani et Ashley Hinshaw et Thomas Jane et Lina Esco (1h36min)

Critique :Aucune raison de voir cet auto remake américain, ce copier coller scène à scène où tout le charme de la première version a disparu. A moins de vouloir jouer au petit jeu (pervers ) de la comparaison, ne serait ce que pour réaliser à quel point il est difficile de mimer Marceau

Notation Presse : 3.6/5

Notation Public : 3.9/5
Synopsis  :

-  Voisins du troisième type (The Watch) réalisé par Akiva Schaffer - Comédie avec Ben Stiller et Vince Vaughn et Jonah Hill et Richard Ayoade et Rosemarie DeWitt et Will Forte et Mel Rodriguez et Doug Jones (1h42min)

Critique  : Quatre voisins montent un comité de surveillance dans leur morne banlieue de l’Ohio, pour se protéger des extraterrestres. Une « bromance » (comédie célébrant l’amitié virile entre hétéros : « brother » + « romance » ) avec des effets spéciaux dignes des pires blockbusters et une critique de la société de consommation complètement factice.

Notation Presse : 3.6/5

Notation Public : 3.9/5
Synopsis  :

-  Ce que le jour doit à la nuit réalisé par Alexandre Arcady - Drame avec Fu’ad Aït Aattou et Nora Arnezeder et Anne Parillaud et Vincent Perez et Anne Consigny et Mohamed Fellag et Nicolas Giraud (2h39min)

Critique  : Algérie, années 1930. Younes a 9 ans lorsqu’il est confié à son oncle pharmacien à Oran. Rebaptisé Jonas, il grandit parmi les jeunes de Rio Salado dont il devient l’ami. Dans la bande, il y a Emilie, la fille dont tous sont amoureux. Entre Jonas et elle naîtra une grande histoire d’amour, qui sera bientôt troublée par les conflits qui agitent le pays.

Notation Presse : 3.6/5

Notation Public : 3.9/5
Synopsis  :

TELERAMA N’A PAS DONNER DE COTATION , A VOUS DE VOIR

-  The End of the Line - L’océan en voie d’épuisement réalisé par Rupert Murray - Documentaire (1h25min)

Critique :Un film basé sur le livre de Charles Clover sur les méfaits de la pêche intensive, qui a entraîné un épuisement des stocks de très nombreuses espèces, voire leur disparition. Il est urgent d’instaurer une pêche durable et de reconstituer les stocks via la création de réserves marines en différents points du globe pour les protéger. Rupert Murray parcourt le monde à la recherche d’informations.

Notation Presse : 3.6/5

Notation Public : 3.9/5
Synopsis  :