bandeau 1 bandeau 2 bandeau 3 bandeau 4 bandeau 5

Cultures & Cinémas

Vous êtes ici : Accueil > FESTIVAL DES CINQ CONTINENTS > ARCHIVES > Edition 2008 > 3ème édition du Festival - Article de presse

3ème édition du Festival - Article de presse

  • Mis à jour : 9 août 2011

Article paru le Lundi 07 Avril 2008, dans Le Courrier de Genève www.lecourrier.ch
Article Parue dans le Gessien du 11 avril 2008

Une association française fera son cinéma à Genève
Paru le Lundi 07 Avril 2008, dans Le Courrier de Genève www.lecourrier.ch

EMMANUEL PINGET Article paru dans Le Gessien du 11 avril 08
CULTURE - Le Festival du film des 5 continents élargit son offre. La manifestation propose 24 films, dont plusieurs perles.
A-t-on dit à nos voisins français que Genève regorge de festivals de cinéma ? Ils doivent le savoir. Pourtant, ils gagnent cette année la ville du bout du lac, avec la troisième édition du Festival du film des 5 continents, du 5 au 18 mai. Si la plupart des films seront projetés à Ferney-Voltaire, Gex et Divonne-les-Bains, certains seront diffusés à Versoix, et un à Genève, au MAD. Pas de quoi faire de l’ombre aux festivals qui se disputent les faveurs des cinéphiles du canton.

Pour l’instant. « L’écran mondial n’appartient pas à un seul pays ou à un seul continent. » C’est le credo de l’association Cultures et cinémas, qui veut promouvoir la diversité du 7e art d’aujourd’hui. Non sans un vif débat, l’organisateur vient de finaliser sa programmation, choisissant 24 films parmi les 90 titres présélectionnés, « un joyeux mélange d’inédits, de succès récents ou plus anciens ». Une seule règle, montrer au moins un film par continent. Ce qui, dans le cas de l’Océanie, n’a pas été facile. L’ ?uvre retenue, Jindabyne, figure à l’affiche de CinéVersoix.
Dans l’alléchant programme, plusieurs plages ont été accordées aux courts métrages de jeunes réalisateurs, notamment ceux de l’Ecole de cinéma de Genève. Quant au clou de la manifestation, il s’agit de Mañana, du cinéaste cubain « iskánder », alias Alejandro Moya. Le Festival Filmar en América latina fera pour le coup une brève incursion, en proposant cette production historique, puisque tournée avec des fonds totalement indépendants de l’Etat cubain. Maintes fois primé dans l’île comme à l’étranger, le film sera diffusé à Ferney-Voltaire le 18 mai et suivi d’une discussion en compagnie d’iskánder. L’artiste travaille en ce moment sur un documentaire, à sortir prochainement, et qui au vu de sa bande-annonce officieuse promet de faire mal.
Voulu populaire et alliant « qualité et convivialité », le Festival du film des 5 continents se distingue en ce qu’il n’émane pas de professionnels. « Nous sommes tous des bénévoles », explique les responsable de CinéVersoix Marc Houvet.

« Et il n’y a pas de jury », ajoute Nelson Verastegui, vice-président de Cultures et cinémas. Le public doit voter pour son film préféré, qui sera diffusé une nouvelle fois après le festival, au cinéma Voltaire. Un buffet et la proclamation du « film préféré » concluront la soirée.