Sorties cinéma 19 juillet 2017

  • Mis à jour : 25 juillet

Critiques extraites de Télérama et autres magazines dont Allociné et Première

Sorties du mercredi 19 juillet 2017

TELERAMA AIME BEAUCOUP

Cotation 4/5

- « LA RÉGION SAUVAGE »
Date de sortie 19 juillet 2017 (1h 39min) - De Amat Escalante - Avec Ruth Jazmin Ramos, Simone Bucio, Jesús Meza - Genre Drame - Nationalités Mexicain, Danois, Français, Allemand, Norvégien, Suisse - Titre original La Region Salvaje - Distributeur Le Pacte

Notes et critiques
Note de la presse : 3.4/5
Note du public : 2.9/5

Synopsis =
Alejandra vit avec son mari Angel et leurs deux enfants dans une petite ville du Mexique. Le couple, en pleine crise, fait la rencontre de Veronica, jeune fille sans attache, qui leur fait découvrir une cabane au milieu des bois. Là, vivent deux chercheurs et la mystérieuse créature qu’ils étudient et dont le pouvoir, source de plaisir et de destruction, est irrésistible…

Critique : aVoir-aLire.com par Frédéric Mignard
Un grand film fantastique qui convoque l’art de Carlos Reygadas, l’ambiance de David Lynch et les sujets tortueux de David Cronenberg, pour une érotisation primitive en forme d’Empire des sens contemporain.

- « ETÉ 93 »
Date de sortie 19 juillet 2017 (1h 34min) - De Carla Simon Pipó - Avec Laia Artigas, Paula Blanco, Bruna Cusí - Genre Drame - Nationalité Espagnol - Titre original Estiu 1993 - Distributeur Pyramide Distribution

Notes et critiques
Note de la presse : 4.4/5
Note du public : 3.3 /5

Synopsis  :
Suite à la mort de ses parents, Frida, 6 ans, quitte Barcelone et part vivre à la campagne chez son oncle et sa tante et leur petite fille de 3 ans. Le temps d’un été, l’été 93, Frida apprendra à accepter son chagrin, et ses parents adoptifs apprendront à l’aimer comme leur propre fille.

Critique = Les Fiches du Cinéma par Gilles Tourman
Un premier film d’une totale maîtrise, dans son sens de l’observation comme dans sa narration.

- « UN VENT DE LIBERTÉ »
Date de sortie 19 juillet 2017 (1h 24min) - De Behnam Behzadi - Avec Sahar Dolatshahi, Ali Mosaffa, Ali Reza Aghakhani - Genre Drame - Nationalité Iranien - Titre original Varoonegi - Distributeur Diaphana Distribution

Notes et critiques
Note de la presse : 3.4/5
Note du public : .3.1/5

Synopsis  :
Niloofar, 35 ans vit seule avec sa mère. Pour protéger celle-ci de la pollution de l’air de Téhéran, la famille décide unilatéralement que Niloofar devra déménager et vivre avec sa mère à la campagne... Alors qu’elle s’est toujours pliée aux exigences des autres, cette fois elle leur tiendra tête.

Critique : Les Inrockuptibles par Serge Kaganski
Le film séduit par son écriture très fine, précise, et par la qualité de ses acteurs. Puissante, émouvante (et sublime), Sahar Dowlatshahi s’inscrit dans le sillage des actrices magnifiques révélées par le cinéma iranien.

- « TOM OF FINLAND »
Date de sortie 19 juillet 2017 (1h 56min) - De Dome Karukoski - Avec Pekka Strang, Lauri Tilkanen, Jessica Grabowsky - Genres Biopic, Drame - Nationalités Finlandais, Danois, Allemand, Suédois, Américain - Distributeur Rezo Films

Notes et critiques
Note de la presse : 3.3/5
Note du public :3.2 /5

Synopsis  :
Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

Touko Laaksonen, officier héroïque de la Seconde Guerre mondiale, est de retour en Finlande. Mais la vie à Helsinki n’est pas de tout repos. La persécution contre les homosexuels est insidieuse les contraignant le plus souvent à se marier et avoir des enfants. Touko trouve alors refuge dans l’art dessinant dans le plus grand secret des hommes musclés, désinhibés et fiers d’être gays.

Critique : Télérama par Louis Guichard
Le film distille d’abord une ambiance années 1940 proche des romans de Christopher Isherwood, tout en ambiguïtés et frustrations. Le passage à la Californie seventies, vouée aux plaisirs sexuels, digne du Boogie Nights de Paul Thomas Anderson, n’en est que plus spectaculaire.

- « AFRIKA CORSE »
Date de sortie 19 juillet 2017 (1h 30min) - De Gérard Guerrieri - Avec Michel Ferracci, Jacques Leporati, Gérard Guerrieri - Genre Comédie - Nationalité Français -
Distributeur Injam Production

Notes et critiques
Note de la presse : /5
Note du public : 3.5/5

Synopsis  :
Corse, 1974. Lors de l’ouverture testamentaire de leur défunte mère, trois frères très unis apprennent que l’un d’entre eux est le fruit d’une relation illégitime avec un officier SS. Celui-ci pourra donc hériter du fameux trésor de guerre nazi, le trésor de Rommel ayant soi-disant disparu au large de Bastia. Commence alors une guerre fratricide où chacun voudra prouver, de manière plus ou moins farfelue, son appartenance à la race aryenne...

Critique :

TELERAMA AIME UN PEU

Cotation 3/5

- « DUNKERQUE »
Date de sortie 19 juillet 2017 (1h 47min) - De Christopher Nolan - Avec Fionn Whitehead, Tom Hardy, Mark Rylance - Genre Guerre - Nationalités Américain, Français, Britannique, Néerlandais - Titre original Dunkirk - Distributeur Warner Bros. France

Notes et critiques
Note de la presse : 4.4/5
Note du public :4.2 /5

Synopsis :
Le récit de la fameuse évacuation des troupes alliées de Dunkerque en mai 1940.

Critique : Les Inrockuptibles par Alexandre Büyükodabas
Loin des odyssées spatiales aux ressorts abracadabrantesques ou des sagas superhéroïques encombrées par leur mythologie, Christopher Nolan trouve dans ce matériau historique l’occasion de livrer son film le plus précis, épuré et intense.

- « LA COLLE »
Date de sortie 19 juillet 2017 (1h 31min) - De Alexandre Castagnetti - Avec Arthur Mazet, Karidja Touré, Thomas VDB - Genre Comédie - Nationalité Français - Distributeur Universal Pictures International France

Notes et critiques
Note de la presse : 2.0/5
Note du public : 3.1/5

Synopsis  :
Benjamin hérite injustement de deux heures de colle un samedi. Il réalise une fois sur place que Leila, la fille dont il est secrètement amoureux, fait partie des collés ce jour-là. Et mieux encore : elle vient s’asseoir à côté de lui car il est le seul à avoir son livre de maths ! Alors qu’il va aux toilettes se rafraîchir les idées, lorsqu’il en revient, il se retrouve projeté comme par magie au moment où Leila vient s’asseoir à côté de lui !
Benjamin est bloqué dans une boucle temporelle : s’il s’éloigne de Leila plus de trois minutes, il est renvoyé au début de la colle ! Et tout ça parce que le génie de l’application Akinator a exaucé son vœu de la veille : « Je voudrais que Leila et moi on soit ensemble »…
Coller aux basques de Leila jusqu’à la sortie, obtenir un baiser de gré ou de force, Benjamin va tout tenter pour sortir de ce piège, en se coltinant un pion tortionnaire, un gardien libidineux, une infirmière un peu spéciale et la pire bande de cancres du lycée….

Critique :Télérama par Jérémie Couston
Jolie surprise que ce college movie à la française qui est allé puiser son inspiration dans le meilleur de la comédie américaine ("Un jour sans fin", "Breakfast Club"), sans trop rougir de la comparaison.

- « BARRAGE »
Date de sortie 19 juillet 2017 (1h 50min)- De Laura Schroeder - Avec Lolita Chammah, Thémis Pauwels, Isabelle Huppert - Genre Drame - Nationalités Luxembourgeois, Belge - Distributeur Alfama Films

Notes et critiques
Note de la presse : 2.6/5
Note du public : 3.0/5

Synopsis  :
Catherine, jeune femme de trente ans, revient s’installer au Luxembourg pour renouer avec sa fille Alba qu’elle avait confiée à sa mère Élisabeth dix ans plus tôt. Alba, est froide et distante avec cette étrangère qui réapparaît dans sa vie et résiste farouchement à ses tentatives de rapprochement. Un jour, alors qu’Élisabeth a enfin permis à Catherine de passer quelques heures avec sa fille, Alba se blesse au bras. Catherine, craignant la réaction d’Élisabeth, décide de prendre son destin en main. Elle enlève Alba et l’emmène au chalet familial au bord du lac de la Haute-Sûre, dans l’idée de l’arracher à l’influence d’Élisabeth et de s’offrir un peu de temps avec elle seule. Commence alors un voyage insolite, une plongée dans un monde déroutant à laquelle aucune des deux n’était préparée.

Critique : Première par Christophe Narbonne
Lolita Chammah, toute en brutalité rentrée, incarne superbement cette mère en reconquête qui se heurte à l’inflexibilité d’Isabelle Huppert, la grand-mère protectrice – et vraie mère dans la vie de Chammah.

TELERAMA N’AIME PAS MAIS CE N’EST PAS UNE RAISON POUR NE PAS Y ALLER

Cotation 2/5

- « BABY DRIVER »
Date de sortie 19 juillet 2017 (1h 53min) - De Edgar Wright - Avec Ansel Elgort, Kevin Spacey, Lily James - Genres Action, Policier, Thriller - Nationalités Britannique, Américain - Distributeur Sony Pictures Releasing France

Notes et critiques
Note de la presse : 3.5/5
Note du public : 4.0/5

Synopsis  :
Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs
Chauffeur pour des braqueurs de banque, Baby a un truc pour être le meilleur dans sa partie : il roule au rythme de sa propre playlist. Lorsqu’il rencontre la fille de ses rêves, Baby cherche à mettre fin à ses activités criminelles pour revenir dans le droit chemin. Mais il est forcé de travailler pour un grand patron du crime et le braquage tourne mal… Désormais, sa liberté, son avenir avec la fille qu’il aime et sa vie sont en jeu.

Critique = aVoir-aLire.com par Hugo Maurier
"Baby Driver" est donc un parfait condensé du savoir-faire d’Edgar Wright, même si l’œuvre manque peut-être un peu de personnalité par rapport à ce que le Britannique a pu faire auparavant. Il serait néanmoins dommage de se priver d’une telle virée à tombeau ouvert, éprise de bon rock et de courses-poursuites furieuses s’inscrivant dans ce qui se fait de mieux dans le genre.

TELERAMA N’A PAS D’AVIS A VOUS DE VOUS EN FAIRE UN

- « SALES GOSSES »
Date de sortie 19 juillet 2017 (1h 28min) - De Frédéric Quiring - Avec Thomas Solivérès, Tanya Lopert, Albert Delpy - Genre Comédie - Nationalité Français - Distributeur UGC Distribution

Notes et critiques
Note de la presse : /5
Note du public : 2.3/5

Synopsis  :
Cet été, Alex se retrouve moniteur d’une "colo" très particulière. Car ici point d’enfants ni de têtes blondes... mais des retraités et des cheveux blancs. Ces charmants pensionnaires vont lui en faire voir de toutes les couleurs. Retraités déchaînés en colo, monos au bout du rouleau : il n’y pas d’âge pour être un sale gosse !

Critique :