Sorties cinéma 9 novembre 2016

  • Mis à jour : 9 novembre 2016

Critiques extraites de Télérama et autres magazines dont Allociné et Première

Sorties du mercredi 9 novembre 2016

TELERAMA AIME BEAUCOUP

Cotation 4/5

- « MAMAN A TORT » - Date de sortie 9 novembre 2016 (1h 50min) - De Marc Fitoussi - Avec Jeanne Jestin, Emilie Dequenne, Nelly Antignac - Genre : Comédie dramatique - Nationalités : Français, Belge

Notes et critiques
Note de la presse :3.2/5
Note du public : 3.3/5

Synopsis  : Connaît-on vraiment ses parents ? Anouk, 14 ans, découvre brutalement un autre visage de sa mère, à la faveur de l’incontournable stage d’observation de troisième qu’elle effectue dans la compagnie d’assurances où celle-ci travaille. Une semaine d’immersion dans le monde adulte de l’entreprise, avec ses petits arrangements et ses grandes lâchetés, qui bientôt scelle son jeune destin.
Entre parcours initiatique, fêlure et premières responsabilités assumées, une forme d’adieu à l’enfance.

Critique :Télérama par Jacques Morice
Le film est à la fois cruel et plein de charme. La légèreté dont le cinéaste était coutumier jusque-là n’a pas complètement disparu. "Maman a tort" voisine autant avec la fable qu’avec la chronique sociale.

- « LA GRANDE COURSE AU FROMAGE » - Date de sortie 9 novembre 2016 (1h 18min) - De Rasmus A. Sivertsen - Avec Michel Hinderijkx, Philippe Allard, Pascal Racan - Genres : Animation, Comédie - Nationalité : Norvégien - Titre original : Herfra til Flåklypa - Distributeur KMBO

Notes et critiques
Note de la presse : 3.8/5
Note du public : /5

Synopsis  : A partir de 3 ans
Solan veut participer à la grande course au Fromage qui opposera son village au village voisin et ainsi montrer à tous qu’il est un vrai champion. En secret, il parie même la maison qu’il partage avec Féodor l’inventeur génial et Ludvig le Hérisson timide. Solan et ses amis vont vite découvrir qu’il auront à affronter de nombreux obstacles et adversaires de taille lors de cette grande aventure ! Pour remporter la course et sauver leur maison, ils vont braver montagnes, lacs gelés et précipices avec un fromage géant.

Critique : Télérama par Pierre-Julien Marest
Ce charmant dessin animé norvégien, réalisé en stop motion, a tout pour plaire. Son atmosphère bienveillante. La drôlerie de ses dialogues. Mais plus encore sa morale salutaire (...).

- « LA SOCIALE » - Date de sortie 9 novembre 2016 (1h 24min) - De Gilles Perret - Genre Documentaire - Nationalité : France - Distributeur Rouge Productions

Notes et critiques
Note de la presse : 3.0/5
Note du public :3.9 /5
Synopsis  : En racontant l’étonnante histoire de la Sécu, La Sociale rend justice à ses héros oubliés, mais aussi à une utopie toujours en marche, et dont bénéficient 66 millions de Français.

Critique : Télérama par Jérémie Couston
Déjà auteur d’un documentaire sur le programme du Conseil national de la Résistance ("Les Jours heureux", 2013), Gilles Perret continue son travail de mémoire.

TELERAMA AIME UN PEU

Cotation 3/5

- « DERNIÈRES NOUVELLES DU COSMOS » - Date de sortie 9 novembre 2016 - (1h 25min) - De Julie BertuccelA - Genre : Documentaire - Nationalité : Français - Distributeur Pyramide Distribution

Notes et critiques
Note de la presse : 3.9/5
Note du public : 4.1/5

Synopsis  :

Critique : A bientôt 30 ans, Hélène a toujours l’air d’une adolescente. Elle est l’auteure de textes puissants à l’humour corrosif. Elle fait partie, comme elle le dit elle-même, d’un « lot mal calibré, ne rentrant nulle part ». Visionnaire, sa poésie télépathe nous parle de son monde et du nôtre. Elle accompagne un metteur en scène qui adapte son œuvre au théâtre, elle dialogue avec un mathématicien... Pourtant Hélène ne peut pas parler ni tenir un stylo, elle n’a jamais appris à lire ni à écrire. C’est à ses 20 ans que sa mère découvre qu’elle peut communiquer en agençant des lettres plastifiées sur une feuille de papier. Un des nombreux mystères de celle qui se surnomme Babouillec…

Critique : Le Monde par Noémie Luciani
Au coeur du film, une scène bouleversante montre Babouillec face à Laurent Derobert, inventeur des « mathématiques existentielles » et grand habitué de concepts alambiqués, que l’on découvre tout intimidé, plein d’une révérence émue, comme s’il avait la conviction d’effleurer à travers elle la formule ultime pour dire l’Univers, à laquelle on n’arrive qu’en rêve.

- « BRÛLE LA MER » - Date de sortie 9 novembre 2016 (1h 15min) - De Nathalie Nambot, Maki Berchache - Genre : Documentaire - Nationalité : Français - Distributeur Les Films de l’Atalante

Notes et critiques
Note de la presse : 3.5/5
Note du public : 3.1/5

Synopsis  : Dans l’élan de la révolution tunisienne, après la chute de Ben Ali, 25 000 jeunes tunisiens ont pris la mer vers l’Europe, via Lampedusa. Maki Berchache est l’un d’eux. A partir de son histoire, de fragments d’images, de récits, avec ses amis de voyage ou rencontrés à Paris, Brûle la mer revient sur cette tentative de liberté et la violence d’une hospitalité refusée. Comment le pays quitté devient le pays rêvé.

Critique : Cahiers du Cinéma par Nicolas Azalbert
Plans documentaires ou plans de fiction ? Peu importe du moment que le cinéma est capable de faire ressentir cette injustice, cette nostalgie, cette vie.

- « TU NE TUERAS POINT » - Interdit aux moins de 12 ans - Date de sortie 9 novembre 2016 (2h 11min) - De Mel Gibson - Avec Andrew Garfield, Vince Vaughn, Teresa Palmer - Genres : Drame, Guerre, Biopic - Nationalité : Américain - Titre original : Hacksaw Ridge - Distributeur Metropolitan FilmExport

Notes et critiques
Note de la presse : 2.8/5
Note du public : 3.9/5

Synopsis  :

Quand la Seconde Guerre mondiale a éclaté, Desmond, un jeune américain, s’est retrouvé confronté à un dilemme : comme n’importe lequel de ses compatriotes, il voulait servir son pays, mais la violence était incompatible avec ses croyances et ses principes moraux. Il s’opposait ne serait-ce qu’à tenir une arme et refusait d’autant plus de tuer.
Il s’engagea tout de même dans l’infanterie comme médecin. Son refus d’infléchir ses convictions lui valut d’être rudement mené par ses camarades et sa hiérarchie, mais c’est armé de sa seule foi qu’il est entré dans l’enfer de la guerre pour en devenir l’un des plus grands héros. Lors de la bataille d’Okinawa sur l’imprenable falaise de Maeda, il a réussi à sauver des dizaines de vies seul sous le feu de l’ennemi, ramenant en sureté, du champ de bataille, un à un les soldats blessés.

Critique : Studio Ciné Live par Laurent Dijan
S’il s’interroge intelligemment sur le bien et le mal, le réalisateur de "La Passion du Christ" ne peut s’empêcher, sur la fin, d’en rajouter dans une bondieuserie naïve. Dommage, même si bien des images de cet opéra sanglant continuent de hanter largement après la projection.

- « GRAINE DE CHAMPION » - Date de sortie 9 novembre - De Simon Lereng Wilmont, Viktor Kossakovsky - Genre : Documentaire - Nationalités : Danois, Suédois, Norvégien - Distributeur Les Films du Préau

Notes et critiques
Note de la presse : 3.4/5
Note du public : /5

Synopsis  : Ruben vit au Danemark, Nastya en Russie, Chikara au Japon et tous pratiquent le sport de haut niveau. Pour l’un, gérer le stress et la défaite s’avère compliqué. Pour l’autre, l’entraînement sans relâche est rude et pour le dernier, ne pas décevoir les espoirs de son père est primordial. Trois portraits sensibles de jeunes champions.

Critique :Le Monde par Noémie Luciani
Ruben, la danseuse Nastya, le sumo Chikara. En trois moyens-métrages d’une grande délicatesse, ce beau programme attentif à filmer les enfants comme des enfants, sans jamais se laisser tenter par l’héroïsation miniature, est une excellente occasion d’initier les plus jeunes à la magie documentaire.

- « CREATIVE CONTROL » - Date de sortie 9 novembre 2016 (1h 37min) - De Benjamin Dickinson - Avec Benjamin Dickinson, Nora Zehetner, Dan Gill - Genre : Drame - Nationalité : Américain - Distributeur : Damned Distribution

Notes et critiques
Note de la presse : 2.5/5
Note du public : 3.2/5

Synopsis  : New York, futur proche, David, jeune cadre branché, prépare le lancement de lunettes révolutionnaires qui confondent réel et virtuel : la réalité augmentée. Mais lors de la phase test, tout commence à se brouiller entre sa vie publique, privée et imaginaire...

Critique : Première par Éric Vernay
Le film séduit d’abord par sa verve ironique, déployée dans un écrin léché (...). Dommage qu’il s’enferme ensuite, à coup de musique pompeusement kubrickienne, dans une réflexion plus convenue sur le péril du virtuel, forcément source de solitude, de misère sexuelle et d’incommunicabilité.

- « 2 NUITS JUSQU’AU MATIN » - Date de sortie 9 novembre 2016 (1h 28min) - De Mikko Kuparinen - Avec Marie-Josée Croze, Mikko Nousiainen, Arly Jover - Genre : Comédie dramatique - Nationalité : Finlandais - Titre original : 2 Nights Till Morning - Distributeur Kanibal Films Distribution

Notes et critiques
Note de la presse : 2.6/5
Note du public : 3.2/5

Synopsis  : En déplacement pour affaire, Caroline, une architecte française et Jaakko, un DJ finlandais, se rencontrent dans un hôtel de Vilnius. Lui parle anglais, mais pas elle. Sans se comprendre, ils se séduisent et passent une nuit ensemble. Ce qui devait être l’aventure d’un soir prend une tournure inattendue lorsqu’un nuage de cendres venu d’un volcan voisin recouvre le ciel de Lituanie et les oblige à rester là, sans possibilité de prendre l’avion pour repartir chacun dans leur pays.

Critique : Télérama par Nicolas Didier
Mineur mais plaisant, cet ersatz de "Lost in translation", de Sofia Coppola, vaut pour la délicatesse du cinéaste — la caméra semble flotter en apesanteur —, qui décrit entre ses personnages une relation ambiguë, à durée limitée, qui, pendant quelques heures, échappe à un quotidien archiminuté.

TELERAMA N’AIME PAS MAIS CE N’EST PAS UNE RAISON POUR NE PAS Y ALLER

Cotation 2/5

- « LE CLIENT » - Date de sortie 9 novembre 2016 (2h 03min) - De Asghar Farhadi - Avec Shahab Hosseini, Taraneh Alidoosti, Babak Karimi - Genre ; Drame - Nationalités : Iranien, Français - Titre original Forushande - Distributeur Memento Films Distribution

Notes et critiques
Note de la presse : 3.0/5
Note du public : 3.75

Synopsis  :
Contraints de quitter leur appartement du centre de Téhéran en raison d’importants travaux menaçant l’immeuble, Emad et Rana emménagent dans un nouveau logement. Un incident en rapport avec l’ancienne locataire va bouleverser la vie du jeune couple.

Critique : Télérama par Cécile Mury
C’est l’ambiguïté d’Asghar Farhadi face à son sujet qui crée le seul vrai malaise. Si on retrouve le talent du cinéaste (...), son sens de l’ellipse et de la fluidité nerveuse du mouvement, on ne cesse de se demander ce qu’il dit vraiment, tant chaque situation, chaque dilemme, peut faire l’objet d’interprétations contradictoires.

- « INFERNO » - Date de sortie 9 novembre 2016 (2h 02min) - De Ron Howard - Avec Tom Hanks, Felicity Jones, Ben Foster - Genres : Thriller, Policier - Nationalité : Américain - Distributeur Sony Pictures Releasing France

Notes et critiques
Note de la presse : 2.4/5
Note du public : 3.6/5

Synopsis : Dans "Inferno", le célèbre expert en symbologie suit la piste d’indices liés au grand Dante lui-même. Robert Langdon se réveille dans un hôpital italien, frappé d’amnésie, et va devoir collaborer avec le docteur Sienna Brooks pour retrouver la mémoire. Tous deux vont sillonner l’Europe dans une course contre la montre pour déjouer un complot à l’échelle mondiale et empêcher le déchaînement de l’Enfer…

Critique : Les Inrockuptibles par Jacky Goldberg
Tel un poulet sans tête, "Inferno" court dans tous les sens sans se soucier de rien.

- « SADOUM » - Date de sortie 9 novembre 2016 (1h 36min) - De Christophe Karabache - Avec Vincent Cheikh, Marie-Cécile Gueguen, Grégory Baud - Genre : Drame - Nationalité : Français - Distributeur : VisioSfeir

Notes et critiques
Note de la presse : /5
Note du public : /5

Synopsis  : Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs
Sadoum, un jeune homme tourmenté par ses cauchemars et anxieux dans son quotidien, dérive dans Paris, une ville de solitude et d’armes à feu. Il rencontre l’étrange Maria. Réussira-t-elle à changer son existence ?

Critique :

- « L’INVITATION » - Date de sortie 9 novembre 2016 (1h 30min) - De Michaël Cohen - Avec Nicolas Bedos, Michaël Cohen, Camille Chamoux - Genre : Comédie - Nationalité : Français - Distributeur Légende Distribution

Notes et critiques
Note de la presse : 2.3/5
Note du public : /5

Synopsis  : En plein milieu de la nuit, Léo réveille son meilleur pote, Raphaël. Sa voiture est en panne, à une heure de Paris. Hors de question pour Raphaël d’y aller… jusqu’à ce que la femme de sa vie le pousse hors du lit. Arrivé sur place, il découvre qu’il n’y a aucune panne mais du champagne, des amis et une fête improvisée… Léo a fait un test à l’amitié. Et si une amitié, une existence entière ne dépendait que de cette seule question : « Tu te serais levé, toi, pour aller dépanner un pote à 3h du matin ? »

Critique : Téléraman par Louis Guichard
Rien ne singularise cette variante pâle, sauf la vulgarité cultivée par Nicolas Bedos (même s’il sait aussi faire sans), coauteur des dialogues et premier rôle. Il aurait fallu un Benjamin Biolay pour donner chair à ce dandy cramé, sentimental et orgueilleux.

- « LES BEAUX JOURS D’ARANJUEZ » - Date de sortie 9 novembre 2016 (1h 37min) - De Wim Wenders - Avec Reda Kateb, Sophie Semin, Jens Harzer - Genre : Drame - Nationalités : Allemand, Français - Distributeur Alfama Films

Notes et critiques
Note de la presse : 2.2/5
Note du public : 2.8/5

Synopsis  : Un beau jour d’été. Un jardin. Une terrasse. Une femme et un homme sous les arbres, avec un vent d’été doux. Au loin, dans la vaste plaine, la silhouette de Paris.
Un dialogue commence, des questions et des réponses entre la femme et l’homme. Il s’agit d’expériences sexuelles, d’enfance, de souvenirs, de l’essence de l’été et de ce qui différencie les hommes et les femmes, la perspective féminine et la perception masculine.
Derrière, dans la maison qui donne sur la terrasse, sur la femme et l’homme : l’écrivain, en train d’imaginer ce dialogue et de le taper à la machine. Ou est-ce l’inverse ? Seraient-ce les deux personnages, là dehors, qui lui racontent ce qu’il couche sur le papier : un ultime et long dialogue entre un homme et une femme ?

Critique : Télérama par Jacques Morice
On devine l’intention — fuir la vulgarité, redonner ses lettres de noblesse au dépassement de soi. Résultat totalement contre-productif.

- « L’HISTOIRE DE L’AMOUR » - Date de sortie 9 novembre 2016 (2h 14min) - De Radu Mihaileanu - Avec Derek Jacobi, Sophie Nélisse, Gemma Arterton plus - Genres : Drame, Romance, Fantastique - Nationalités : Français, Canadien, Américain, Roumain - Distributeur Wild Bunch Distribution

Notes et critiques
Note de la presse : 1.8/5
Note du public : 3.8/5

Synopsis  : Il était une fois un garçon, Léo, qui aimait une fille, Alma. Il lui a promis de la faire rire toute sa vie. La Guerre les a séparés - Alma a fui à New York - mais Léo a survécu à tout pour la retrouver et tenir sa promesse. De nos jours, à Brooklyn, vit une adolescente pleine de passion, d’imagination et de fougue, elle s’appelle aussi Alma. De l’autre côté du pont, à Chinatown, Léo, devenu un vieux monsieur espiègle et drôle, vit avec le souvenir de « la femme la plus aimée au monde », le grand amour de sa vie. Rien ne semble lier Léo à la jeune Alma. Et pourtant… De la Pologne des années 30 à Central Park aujourd’hui, un voyage à travers le temps et les continents unira leurs destins.

Critique : Télérama par Louis Guichard
Le réalisateur Radu Mihaileanu (...) retombe, hélas, dans l’emphase et la grandiloquence de son film précédent, "Le Concert". Deux fois il déclenche une averse torrentielle, avec avalanche de violons, pour signifier l’effondrement intérieur du (ou des) personnage(s). Deux fois de trop.

TELERAMA N’A PAS D’AVIS A VOUS DE VOUS EN FAIRE UN

- « MA FAMILLE T’ADORE DÉJÀ » - Date de sortie 9 novembre 2016 (1h 24min) -De Jérôme Commandeur, Alan Corno - Avec Arthur Dupont, Déborah François, Thierry Lhermitte - Genre : Comédie - Nationalité : Français - Distributeur : Pathé Distribution

Notes et critiques
Note de la presse : /5
Note du public : 3.4/5

Synopsis  : Julien, trentenaire bonne pâte et modeste, créateur d’applications pour smartphone, est fou d’amour pour Eva, journaliste dans la presse professionnelle.
Après avoir accepté la demande en mariage de Julien, Eva est obligée de le présenter à ses parents qui résident sur l’île de Ré. Au cours d’un week-end de folles péripéties, Julien va faire exploser sa future belle-famille qui ne tenait que par des mensonges et des faux-semblants...

Critique :

- « LES OISEAUX DE PASSAGE » - Date de sortie 9 novembre 2016 (1h 24min) - De Olivier Ringer - Avec Clarisse Djuroski, Léa Warny, Alain Eloy - Genres : Drame, Famille - Nationalités : Français, Belge - Distributeur Chapeau Melon Distribution

Notes et critiques
Note de la presse : /5
Note du public : /5

Synopsis  : Pour Cathy, il n’est pas toujours facile d’être née le 29 février, surtout quand, pour ses 10 ans, son papa n’a pas d’autre idée que de lui offrir un oeuf à faire éclore. Quand un caneton sort de la coquille en présence de sa meilleure amie Margaux, celui-ci est persuadé que la petite fille est sa maman. Mais Margaux n’est pas en état de s’occuper d’un bébé canard, elle est coincée sur un fauteuil roulant et elle doit bientôt partir vivre en institution.
Ses parents décident de se débarrasser de l’oiseau. Et quand Cathy et Margaux apprennent que le canard a peu de chance de s’en sortir, elles se lancent dans un périple où elles découvriront bien plus sur elles-mêmes que sur le sauvetage d’un palmipède.

Critique :

- « MON PÈRE EN GRAND » - Date de sortie 9 novembre 2016 (1h 30min) - De Mathias Renou - Avec Serge Renou, Alix Schmidt, Marie Rivière - Genre : Comédie dramatique - Nationalité : Français - Distributeur : Cinéma Saint-André des Arts

Notes et critiques
Note de la presse : /5
Note du public : /5

Synopsis  : Mathieu, 20 ans, cinéaste en herbe, filme sur le vif la rupture de ses parents. Il prend fait et cause pour son père, comédien raté, mari trompé, en lui offrant le "rôle de sa vie" dans un long métrage autobiographique.

Critique :

- « BENIM ADIM FERIDUN » - Date de sortie 10 novembre 2016 (1h 40min) - De Çağan Irmak - Avec Halil Sezai Paracıkoğlu, Büşra Pekin, Tarık Papuççuoğlu - Genre : Comédie - Nationalité : Turc

Notes et critiques
Note de la presse : /5
Note du public : /5

Synopsis  : Ersan (Halil Sezai Paracikoglu) se sent en sécurité dans sa relation, mais un jour sa petite-amie Ayla (Ozge Borak) le quitte. Après quelques semaines à essayer de la reconquérir, il accepte cette rupture et décide de tourner la page. Il va à Bandirma où il a passé son enfance, mais ne trouve pas ce qu’il cherche. Il décide alors d’aller à Erdek où il n’est pas allé depuis longtemps. Il voit un mariage dans un restaurant côtier et pense y prendre un petit coup. Le père du gendre croit qu’il est le fils de son frère qui s’était fâché contre lui et qui était parti en Allemagne il y a longtemps !
Ersan va trouver le bonheur lors de ce mariage ! Il trouve d’abord amusant ce petit spectacle et pense décamper à la première occasion, mais grâce à la belle Hayal (Busra Pekin) il commence à prendre goût à sa nouvelle identité.

Critique :