Palmares Festival Film Italien Annecy 2016

  • Mis à jour : 28 septembre 2016

PALMARÈS ÉDITION 2016

GRAND PRIX FICTION
« La pelle dell’orso » de Marco Segato

Synopsis = Années cinquante dans un petit village au cœur des Dolomites. Domenico est un garçon éveillé mais introverti et sauvage. Son père, Pietro, a cinquante ans mais on lui en donne plus, rongé qu’il est par la solitude et le vin. Pour vivre, il travaille par intermittence pour Toni Crepaz, un entrepreneur sans scrupules. Les rapports entre père et fils sont difficiles et ils sont devenus des étrangers l’un pour l’autre. Depuis quelque temps, la tranquillité de l’endroit est mise à rude épreuve par la présence d’un ours féroce qui sème la terreur. Un soir, dans un sursaut d’orgueil, Pietro lance un défi à Crepaz : c’est lui qui ira tuer l’ours. Domenico va le suivre dans cette aventure…

PRIX SPECIAL DU JURY FICTION
« Lo scambio » de Salvo Cuccia

Synopsis = Dans une Palerme métaphysique et abstraite, aux lumières froides et aux paysages urbains très éloignés des stéréotypes, évoluent des personnages qui racontent la terrible époque des années 90, mais rien n’est vraiment tel que cela paraît. Tout se passe sur un seul jour et les personnages sans nom glissent vers l’accomplissement de leur destin. Une histoire de causes et d’effets dans laquelle les crimes perpétrés auront une répercussion non seulement sur ceux qui les subissent mais également sur ceux qui les commettent. Et dont personne ne sortira indemne.

PRIX D’INTERPRETATION FEMININE
Sara Serraiocco dans le film « La ragazza del mondo » de Marco Danieli

PRIX D’INTERPRETATION MASCULINE
Massimo Ranieri dans le film « La macchinazione » de David Grieco

PRIX DU PUBLIC
« Un bacio » de Ivan Cotroneo

Synopsis = Un bacio est un film sur l’adolescence, sur les premières fois, sur la recherche du bonheur. Mais aussi sur le harcèlement et l’homophobie. Lorenzo, un homosexuel exubérant, Blu, une jeune fille sensible, et Antonio, un garçon solitaire, ont de nombreux points communs : ils ont seize ans, fréquentent la même classe dans le même lycée d’une petite ville du nord-est, ont chacun une famille qui les aime. Et tous trois, même si c’est pour des raisons différentes, finissent par se trouver isolés de leurs camarades. Leur nouvelle amitié les aidera à résister à la situation et à mieux vivre leur identité jusqu’à ce qu’ils seront pris au dépourvu par les mécaniques des sentiments et la peur du jugement des autres…

PRIX DU JURY JEUNE
« La ragazza del mondo » de Marco Danieli

Synopsis = Le monde de Giulia est un monde ancien, suspendu, fait de rigorisme et d’images pieuses, qui exclut avec férocité quiconque n’en fait pas partie. C’est celui des Témoins de Jéhovah. Celui de Libero est le monde de tous les autres, de ceux qui se trompent, de ceux qui se débrouillent en cherchant des voies d’issue, de ceux qui aiment sans conditions. Lorsque Giulia fait la rencontre de Libero, elle découvre qu’elle peut envisager une autre vie en faisant d’autres choix, en suivant son instinct.