Palmarès du 69e Festival de Cannes

  • Mis à jour : 31 mai 2016

Le Jury du 69e Festival de Cannes, présidé par George Miller, a dévoilé les noms des lauréats 2016 lors de la Cérémonie du Palmarès. Laurent Lafitte a accueilli en musique sur la scène du Grand Théâtre Lumière les remettants et les lauréats. C’est à l’acteur américain Mel Gibson qu’est revenu l’honneur de remettre la Palme d’or au meilleur des vingt et un films en Compétition.
L’acteur français Jean-Pierre Léaud a reçu une Palme d’or d’honneur pour l’ensemble de son oeuvre des mains de Arnaud Desplechin.

LONGS MÉTRAGES
Palme d’or
- « I, DANIEL BLAKE (Moi, Daniel Blake) » réalisé par Ken LOACH

Pour la première fois de sa vie, Daniel Blake, un menuisier anglais de 59 ans, est contraint de faire appel à l’aide sociale à la suite de problèmes cardiaques. Mais bien que son médecin lui ait interdit de travailler, il se voit signifier l’obligation d’une recherche d’emploi sous peine de sanction. Au cours de ses rendez-vous réguliers au « job center », Daniel va croiser la route de Rachel, mère célibataire de deux enfants qui a été contrainte d’accepter un logement à 450km de sa ville natale pour ne pas être placée en foyer d’accueil. Pris tous deux dans les filets des aberrations administratives de la Grande-Bretagne d’aujourd’hui, Daniel et Rachel vont tenter de s’entraider…

Grand Prix
- « JUSTE LA FIN DU MONDE » réalisé par Xavier DOLAN
Adapté de la pièce de théâtre éponyme de Jean-Luc Lagarce, le film raconte l’après-midi en famille d’un jeune auteur qui, après 12 ans d’absence, retourne dans son village natal afin d’annoncer aux siens sa mort prochaine.

Prix de la mise en scène Ex-Aequo
- Cristian MUNGIU pour « BACALAUREAT (Baccalauréat) »
Romeo, médecin dans une petite ville de Transylvanie, a tout mis en œuvre pour que sa fille, Eliza, soit acceptée dans une université anglaise. Il ne reste plus à la jeune fille, très bonne élève, qu’une formalité qui ne devrait pas poser de problème : obtenir son baccalauréat. Mais Eliza se fait agresser et le précieux Sésame semble brutalement hors de portée. Avec lui, c’est toute la vie de Romeo qui est remise en question quand il oublie alors tous les principes qu’il a inculqués à sa fille, entre compromis et compromissions…

- Olivier ASSAYAS pour « PERSONAL SHOPPER »
Maureen, une jeune américaine à Paris, s’occupe de la garde-robe d’une célébrité.
C’est un travail qu’elle n’aime pas mais elle n’a pas trouvé mieux pour payer son séjour et attendre que se manifeste l’esprit de Lewis, son frère jumeau récemment disparu. Elle se met alors à recevoir sur son portable d’étranges messages anonymes…

Prix du scénario
Asghar FARHADI pour« FORUSHANDE (Le Client) »
Contraints de quitter leur appartement du centre de Téhéran en raison d’importants travaux menaçant l’immeuble, Emad et Rana emménagent dans un nouveau logement. Un incident en rapport avec l’ancienne locataire va bouleverser la vie du jeune couple.

Prix du Jury
« AMERICAN HONEY » réalisé par Andrea ARNOLD

Prix d’interprétation féminine
Jaclyn JOSE dans « MA’ ROSA » réalisé par Brillante MENDOZA

Prix d’interprétation masculine
Shahab HOSSEINI dans « FORUSHANDE (Le Client) » réalisé par Asghar FARHADI
— -
COURTS MÉTRAGES

Palme d’or
« TIMECODE » réalisé par Juanjo GIMENEZ

Mention spéciale du Jury
« A MOÇA QUE DANÇOU COM O DIABO (La Jeune fille qui dansait avec le diable) » réalisé par João Paulo MIRANDA MARIA
— -
CAMÉRA D’OR
« DIVINES » réalisé par Houda BENYAMINA présenté dans le cadre de la Quinzaine des Réalisateurs