bandeau 1 bandeau 2 bandeau 3 bandeau 4 bandeau 5

Cultures & Cinémas

Vous êtes ici : Accueil > EVENEMENTS CINEMA > Les sorties > Sorties 2016 > Sorties cinéma du 24 février 2016

Sorties cinéma du 24 février 2016

  • Mis à jour : 24 février 2016

Critiques extraites de Télérama et autres magazines dont Allociné et Première

Sorties du mercredi 24 février 2016

TELERAMA AIME BEAUCOUP

Cotation 4/5

- « AURORA » - Date de sortie 24 février 2016 (1h 23min) - De Rodrigo Sepúlveda - Avec Amparo Noguera, Luis Gnecco, Jaime Vadell - Genre : Drame - Nationalité Chilien - Distributeur : Zootrope Films

Notes et critiques
Note de la presse : 3.2/5
Note du public : /5

Synopsis = Une enseignante, qui n’a jamais pu avoir d’enfants, décide d’adopter un nouveau-né qui a été retrouvé dans une décharge publique. Mais le bébé est mort, il n’a pas d’identité et la justice ne veut pas de précédent.

Critique =Télérama par Mathilde Blottière
Tiré d’une histoire vraie, ce film frappe par sa pudeur et sa sobriété.

- « JE NE SUIS PAS UN SALAUD » - Date de sortie 24 février 2016 (1h 51min) - De Emmanuel Finkiel - Avec Nicolas Duvauchelle, Mélanie Thierry, Maryne Cayon - Genre Drame - Nationalité Français - Distributeur : Bac Films

Notes et critiques
Note de la presse : 3.3/5
Note du public : /5

Synopsis = Lorsqu’il est violemment agressé dans la rue, Eddie désigne à tort Ahmed, coupable idéal qu’il avait aperçu quelques jours avant son agression. Alors que la machine judiciaire s’emballe pour Ahmed, Eddie tente de se relever auprès de sa femme et de son fils et grâce à un nouveau travail. Mais bientôt conscient de la gravité de son geste, Eddie va tout faire pour rétablir sa vérité. Quitte à tout perdre…

Critique :Télérama par Pierre Murat
Toute la mise en scène d’Emmanuel Finkiel — les plans qui semblent vibrer de nervosité, la bande-son agressive, la musique obsessionnelle — semble refléter le désordre mental d’un homme que sa faiblesse pousse inexorablement à la violence.

- « L’HISTOIRE DU GÉANT TIMIDE » - Date de sortie 24 février 2016 (1h 34min) - De Dagur Kari - Avec Gunnar Jónsson, Ilmur Kristjánsdóttir, Sigurjón Kjartansson - Genre : Drame - Nationalités Islandais, Danois - Distributeur : ARP Sélection

Notes et critiques
Note de la presse : 3.8/5
Note du public : /5

Synopsis = C’est l’histoire d’un géant timide, ou comment Fúsi, colosse maladroit, englué dans un quotidien morose, va bouleverser sa vie par amour...

Critique :Les Fiches du Cinéma par Alexis Duval
La solitude trouve dans “L’Histoire du géant timide” une variation généreuse et pleine de tendresse autour du beau personnage de Fúsi. Surprenant.

- « THE REVENANT » - Date de sortie 24 février 2016 (2h 36min) - De Alejandro González Iñárritu - Avec Leonardo DiCaprio, Tom Hardy, Domhnall Gleeson - Genres : Western, Aventure - Nationalité Américain - Distributeur Twentieth Century Fox France - Interdit aux moins de 12 ans

Notes et critiques
Note de la presse : 3.6/5
Note du public : /5

Synopsis =
Dans une Amérique profondément sauvage, Hugh Glass, un trappeur, est attaqué par un ours et grièvement blessé. Abandonné par ses équipiers, il est laissé pour mort. Mais Glass refuse de mourir. Seul, armé de sa volonté et porté par l’amour qu’il voue à sa femme et à leur fils, Glass entreprend un voyage de plus de 300 km dans un environnement hostile, sur la piste de l’homme qui l’a trahi. Sa soif de vengeance va se transformer en une lutte héroïque pour braver tous les obstacles, revenir chez lui et trouver la rédemption.

Critique :Studio Ciné Live par Eric Libiot
Dicaprio au meilleur de son talent. Un des plus grands films de l’année. Oui, déjà..

- « NAHID » - Date de sortie 24 février 2016 (1h 44min) - De Ida Panahandeh - Avec Sareh Bayat, Pejman Bazeghi, Navid Mohammadzadeh - Genre : Drame - Nationalité Iranien - Distributeur : Memento Films Distribution

Notes et critiques
Note de la presse : 3.8/5
Note du public : /5

Synopsis =Nahid, jeune divorcée, vit seule avec son fils de 10 ans dans une petite ville au bord de la mer Caspienne. Selon la tradition iranienne, la garde de l’enfant revient au père mais ce dernier a accepté de la céder à son ex femme à condition qu’elle ne se remarie pas. La rencontre de Nahid avec un nouvel homme qui l’aime passionnément et veut l’épouser va bouleverser sa vie de femme et de mère.

Critique :Positif par Stéphane Goudet
La richesse du scénario, la subtilité de ses jeux d’écho, la pertinence des ellipses (...), l’efficacité des fausses pistes (...) et la rigueur de la mise en scène respectent l’ambivalence du réel et permettent de dépasser le schématisme craint.

- « MERCI PATRON ! » - Date de sortie 24 février 2016 (1h 24min) - De François Ruffin - Genre : Documentaire - Nationalité Français - Distributeur :Jour2fête

Notes et critiques
Note de la presse : 3.9/5
Note du public : /5

Synopsis = Pour Jocelyne et Serge Klur, rien ne va plus : leur usine fabriquait des costumes Kenzo (Groupe LVMH), à Poix-du-Nord, près de Valenciennes, mais elle a été délocalisée en Pologne. Voilà le couple au chômage, criblé de dettes, risquant désormais de perdre sa maison. C’est alors que François Ruffin, fondateur du journal Fakir, frappe à leur porte. Il est confiant : il va les sauver. Entouré d’un inspecteur des impôts belge, d’une bonne soeur rouge, de la déléguée CGT, et d’ex-vendeurs à la Samaritaine, il ira porter le cas Klur à l’assemblée générale de LVMH, bien décidé à toucher le coeur de son PDG, Bernard Arnault. Mais ces David frondeurs pourront-ils l’emporter contre un Goliath milliardaire ? Du suspense, de l’émotion, et de la franche rigolade. Nos pieds nickelés picards réussiront-ils à duper le premier groupe de luxe au monde, et l’homme le plus riche de France ?

Critique :Cahiers du Cinéma par Camille Bui
Bricolé, désinvolte, tourné dans une forme d’émulation et d’urgence politiques, "Merci patron !" se distingue du défaitisme et de l’impuissance ambiants pour faire du cinéma le moteur d’une lutte locale prête à essaimer.

- « NO HOME MOVIE » - Date de sortie 24 février 2016 (1h 55min) - De Chantal Akerman - Genre Documentaire - Nationalités Français, Belge - Distributeur : Zeugma Films

Notes et critiques
Note de la presse : 3.8/5
Note du public : /5

Synopsis = Parce que ce film est avant tout un film sur ma mère, ma mère qui n’est plus. Sur cette femme arrivée en Belgique en 1938 fuyant la Pologne, les pogroms et les exactions. Cette femme qu’on ne voit que dans son appartement. Un appartement à Bruxelles. Un film sur le monde qui bouge et que ma mère ne voit pas.

Critique :Les Inrockuptibles par Serge Kaganski
Découvrir ce film aujourd’hui, c’est évidemment ressentir l’émotion d’un double deuil face à un lien mère-fille qui était si puissant dans la vie qu’il s’est prolongé au cinéma et jusque dans la mort. C’est constater aussi que sous ses dehors superficiels de petit film de famille, "No Home Movie" est une puissante oeuvre récapitulative (comme l’on comprend ce titre !), l’épilogue d’une immense cinéaste en lequel résonnent les échos de "Saute ma ville", "News from Home", "Jeanne Dielman…", "Demain on déménage"…

TELERAMA AIME UN PEU

Cotation 3/5

- « THE FINEST HOURS » - Date de sortie 24 février 2016 (1h 57min) - De Craig Gillespie - Avec Chris Pine, Casey Affleck, Ben Foster - Genres : Historique, Drame, Action - Nationalité Américain - Distributeur : The Walt Disney Company France

Notes et critiques
Note de la presse : 2.6/5
Note du public : /5

Synopsis = Le 18 février 1952, l’une des pires tempêtes qu’ait jamais connues la côte Est des États-Unis s’abat sur la Nouvelle-Angleterre. Elle ravage les villes du littoral et détruit tout sur son passage, y compris deux pétroliers de 150 mètres. Le SS Pendleton et le SS Fort Mercer, en route respectivement pour Boston (Massachusetts) et Portland (Maine), sont littéralement brisés en deux. Les équipages restent piégés à l’intérieur des navires voués à sombrer rapidement. Le premier assistant mécanicien Ray Sybert, officier responsable à la poupe du Pendleton, réalise très vite qu’il lui appartient de prendre en charge des marins terrifiés et de les amener à travailler ensemble pour maintenir le navire à flot le plus longtemps possible. Alors que les garde-côtes de Chatham (Massachusetts) font de leur mieux pour aider les pêcheurs à protéger leurs bateaux de la tempête, ils apprennent que les deux pétroliers en détresse dérivent au large du cap Cod. Le premier maître Daniel Cluff, récemment nommé à la tête du poste de secours, envoie immédiatement à la rescousse le bateau de sauvetage CG 36500, sous le commandement du capitaine Bernie Webber. Ce dernier et son équipage de trois hommes se lancent dans une périlleuse mission à bord de leur embarcation sous-dimensionnée au regard des éléments déchaînés, un canot de bois de 11 mètres. Avant même qu’ils soient sortis du port, ils perdent le pare-brise et le compas de navigation. Pourtant, les quatre hommes persévèrent, et malgré des vents de la force d’un ouragan, des vagues de 20 mètres de haut, des températures glaciales et une visibilité quasi nulle, ils parviennent miraculeusement à localiser le Pendleton. Au prix d’efforts inouïs, ils vont réussir à sauver 32 hommes sur les 33 que compte l’équipage. Affrontant la colère destructrice de l’océan, 36 hommes, réfugiés sur un bateau prévu pour 12, vont tout faire pour rentrer chez eux.

Critique :Télérama par Frédéric Strauss
C’est toute la tradition du sauvetage en mer qui est saluée à travers cette production Disney en 3D.

- « TEMPÊTE » - Date de sortie 24 février 2016 (1h 29min) - De Samuel Collardey - Avec Dominique Leborne, Matteo Leborne, Mailys Leborne - Genre : Drame - Nationalité Français - Distributeur : Ad Vitam

Notes et critiques
Note de la presse :3.7/5
Note du public : /5

Synopsis = A 36 ans, Dom est marin pêcheur en haute mer et ne rentre que quelques jours par mois à terre. En dépit de ses longues absences, il a la garde de ses deux enfants. Dom fait tout pour être un père à la hauteur. Il rêve même d’avoir sa propre affaire, un petit bateau de pêche à la journée qu’il exploiterait avec son fils. Assez grands pour s’assumer, Mailys et Mattéo n’en sont pas moins deux adolescents qui font leurs propres expériences. L’une d’elles, malheureuse, va forcer Dom à faire un choix entre son métier au grand large et sa vie de famille.

Critique =Première par Damien Leblanc
Mieux que des vies non vécues, "Tempête" donne ainsi à voir des vies doublement vécues.

- « DANS MA TÊTE UN ROND POINT » - Date de sortie 24 février 2016 (1h 40min) - De Hassen Ferhani - Genre Documentaire - Nationalités Algérien, Français, Qatarien, Néerlandais - Distributeur : Les Films de l’Atalante

Notes et critiques
Note de la presse : 3.7/5
Note du public : /5

Synopsis = Dans le plus grand abattoir d’Alger, des hommes vivent et travaillent à huis-clos aux rythmes lancinants de leurs tâches et de leurs rêves. L’espoir, l’amertume, l’amour, le paradis et l’enfer, le football se racontent comme des mélodies de Chaabi et de Raï qui cadencent leur vie et leur monde.

Critique : aVoir-aLire.com par Frédéric Mignard
(...) un discours fort, avec des images magnifiées par une photographie splendide.

TELERAMA N’A PAS D’AVIS, A VOUS DE VOUS EN FAIRE UN

- « PATTAYA » -Date de sortie 24 février 2016 (1h 37min) - De Franck Gastambide - Avec Franck Gastambide, Malik Bentalha, Anouar Toubali - Genre :Comédie - Nationalité Français - Distributeur Gaumont Distribution

Notes et critiques
Note de la presse : 2.8/5
Note du public : /5

Synopsis = Franky et Krimo rêvent de quitter la grisaille de leur quartier pour partir en voyage dans la célèbre et sulfureuse station balnéaire thaïlandaise de PATTAYA. Pour pouvoir s’y rendre à moindre coût, les deux amis ont la folle idée d’inscrire à son insu le nain de leur quartier au championnat du monde de Boxe Thaï des Nains. Mais ce qui devait être pour eux des vacances de rêves va se transformer en l’aventure la plus dingue et périlleuse de leurs vies.

Critique :Première par Sylvestre Picard
C’est tout simplement à pleurer de rire.

- « LA FABULEUSE GILLY HOPKINS » - Date de sortie 24 février 2016 (1h 39min) - De Stephen Herek - Avec Sophie Nélisse, Kathy Bates, Glenn Close - Genres Comédie, Famille - Nationalité Américain - Distributeur : Chrysalis Films

Notes et critiques
Note de la presse : 2.4/5
Note du public : /5

Synopsis = Depuis qu’elle a été abandonnée bébé par sa mère, Gilly Hopkins, 12 ans et au caractère bien trempé a épuisé une à une ses familles d’accueil. Assistant social, institutrice, copine de classe, familles d’accueil : Gilly n’a besoin de personne et elle le fait savoir. Mais son arrivée chez Maime Trotter, chaleureuse et bienveillante, va peut-être tout changer pour Gilly…

Critique =Les Fiches du Cinéma par Alexis Dutrieux
Le plaisir que l’on prend devant cette comédie dramatique familiale n’est le fait ni de sa réalisation, ni de son scénario, mais bien celui de formidables acteurs qui nous portent vers un espace où leurs personnages solitaires s’entraident les uns les autres.

- « COURTS AUX OSCARS - ANIMATION » - Date de sortie 24 février 2016 - Genre : Animation - Nationalité inconnue - Distributeur : Premium Films

Notes et critiques
Note de la presse : /5
Note du public : /5

Synopsis = Programme de courts métrages d’animation nommés aux Oscars 2016. Bear Story, Prologue, Sanjay’s Super Team, We Can’t Live without Cosmos, World of Tomorrow

Critique :

- « LE SILENCE ET LA DOULEUR » - Date de sortie 24 février 2016 (1h 50min)- De Patrick Séraudie - Genre Documentaire - Nationalité Français - Distributeur : Coopérative Direction Humaine des Ressources

Notes et critiques
Note de la presse : 3.6/5
Note du public : /5

Synopsis = Tulle, 9 Juin 1944. 99 hommes sont pendus aux balcons et 149 déportés par la 2è division S.S. Das Reich. Celle qui le lendemain massacre les habitants d’Oradour-sur‐Glane. A Tulle, une chape de plomb s’est abattue sur la ville. Le silence et la douleur comme un poison inoculé. La parole enfin libérée dans le film de Patrick Séraudie peut-elle être, par delà les générations, son antidote ?

"LE SILENCE ET LA DOULEUR" BANDE ANNONCE from isabelle neuvialle on Vimeo.

Critique :Le Monde par Thomas Sotinel
Malgré les incertitudes de la réalisation, cette collecte des témoignages de survivants du massacre de Tulle, commis en juin 1944 par la division SS Das Reich, constitue une histoire orale nécessaire.