bandeau 1 bandeau 2 bandeau 3 bandeau 4 bandeau 5

Cultures & Cinémas

Vous êtes ici : Accueil > FESTIVAL DES CINQ CONTINENTS > ARCHIVES > Edition 2015 > La chronique de CinéCandide du 21 mai 2015

La chronique de CinéCandide du 21 mai 2015

  • Mis à jour : 21 mai 2015

Grande soirée d’ouverture pour cette 10° Edition du Festival des Cinq Continents.

Tout d’abord parce que de nombreux invités (environ 200 … selon les organisateurs) se sont pressées autour du buffet qui en l’occurrence à montrer que le comité d’organisation avait été lui-même surpris par l’ampleur du succès. Ensuite en raison de la présence des nombreux élus qui pour la première fois avaient répondu en nombre à l’invitation du Directeur. Enfin par la grande salle pleine pour assister au film d’ouverture.

A cette occasion le Directeur a présenté les deux jurys : celui des jeunes et le Grand Jury (ou celui des grands…. C’est selon). Puis un hommage a été rendu aux deux fondateurs du F5C : Jean Pierre Murand et Nelson Vérastéguy qui il y a dix ans avaient eu l’idée de montrer des films peu connus issus de tous les continents, montrant leur diversité culturel et leur engagement pour des causes peu défendues.

Il faut d’ailleurs remarquer que les successeurs sont dans la droite ligne de leurs prédécesseurs puisque sans doute pour protester contre l’abandon de l’Allemand dans les collèges, ils ont tenu à projeter « Le Labyrinthe du silence » en version originale allemande non sous-titré … Mais là les avis sont partagés car certains prétendent que c’était une erreur de manipulation qui avait effacé les sous-titres… De fait, quelques minutes après, le sous-titrage en français est réapparu.
La polémique est lancée….