Sortie cinéma du 29 avril 2015

  • Mis à jour : 6 mai 2015

Critiques extraites de Télérama et autres magazines dont Allociné et Première

Sorties du mercredi 29 avril 2015

TELERAMA AIME BEAUCOUP

Cotation 4/5

- « UN PIGEON PERCHE SUR UNE BRANCHE, PHILOSOPHAIT SUR L’EXISTENCE » -
Comédie dramatique - Date de sortie : 29 avril 2015 - Réalisé par : Roy Andersson - Avec : Holger Andersson, Nisse Vestblom, Charlotta Larsson - Durée : 1h40min - Pays de production : Suède - Année de production : 2014 - Titre original : En duva satt pa en gren och funderade pa tillvaron - Distributeur : Les Films du Losange

Note de la presse : 3.3/5

Note du public : 3.0/5

Critique  :
StudioCiné Live ( Thomas Baurez )_ Les aficionados du cinéaste suédois seront peut-être déçus de l’aspect moins fabriqué et inventif de la mise en scène. Pour les autres, c’est le moyen de plonger et de remonter le fil du temps.

Synopsis  :
Sam et Jonathan, deux marchands ambulants de farces et attrapes, nous entraînent dans une promenade kaléidoscopique à travers la destinée humaine.
C’est un voyage qui révèle l’humour et la tragédie cachés en nous, la grandeur de la vie, ainsi que l’extrême fragilité de l’humanité.

- « 10 000 KM » - Romance - Date de sortie : 29 avril 2015 - Réalisé par : Carlos Marques-Marcet - Avec : Natalia Tena, David Verdaguer - Durée : 1h39min - Pays de production : Espagne - Année de production : 2014 - Distributeur : Chapeau Melon Dist

Note de la presse : /5

Note du public : 3.2/5

Critique  : StudioCiné Live ( Thierry Chèze ) _ Une variation sur le thème de l’amour longue distance qui joue habilement avec les outils des nouvelles technologies.

Synopsis  : Alexandra et Sergi, un jeune couple de Barcelone, s’aiment d’un amour fusionnel. Ils ont décidé d’avoir un bébé mais leur plan vole en éclat quand Alex se voit offrir une résidence artistique d’un an à Los Angeles. C’est sans doute sa dernière chance de relancer sa carrière de photographe, alors le couple décide de suspendre ses projets pour une année entière. Séparés par 10 000 kilomètres, Alex et Sergi ne peuvent plus compter que sur la communication virtuelle pour entretenir la flamme de leur relation…

- « LE LABYRINTHE DU SILENCE » - Drame - Date de sortie : 29 avril 2015 - Réalisé par : Giulio Ricciarelli - Avec : Alexander Fehling, André Szymanski, Johannes KRISCH - Durée : 2h3min - Pays de production : Allemagne - Année de production : 2014 - Titre original : Im Labyrinth - Distributeur : Sophie Dulac Distribution

Note de la presse : 4.0/5

Note du public : 3.4/5

Critique  : StudioCiné Live ( Xavier Leherpeur )_3/4_Édifiant, mais sans aucune forme de sensationnalisme, "Le Labyrinthe du silence", titre parfait pour saisir l’ambition du scénario, est porté par une reconstitution nullement muséale et l’interprétation d’Alexander Fehling.

Synopsis  : L’histoire se passe outre-Rhin en 1958. Le miracle économique est en train de changer la vie des Allemands et la plupart d’entre eux, las du poids de la guerre, préfèrent occulter leur sentiment de culpabilité. Quand un journaliste, identifie un professeur dans une cour de récréation comme un ancien garde d’Auschwitz, personne ne veut l’entendre à l’exception d’un jeune procureur, qui veut amener l’affaire devant les tribunaux et que même son chef ne peut arrêter. Pendant ses recherches, le procureur se rend compte que nombre d’Allemands prétendent n’avoir jamais entendu le nom d’“Auschwitz”, tandis que d’autres essaient de l’oublier. Finalement, le procureur général lui confie la supervision de l’enquête. Le flot d’informations qui se présentent à lui est tel que le jeune homme se trouve pris dans un dédale de culpabilités et de mensonges où il manque de se perdre.

FILM D’OUVERTURE DU F5C

- « UN JEUNE POETE » - Comédie - Date de sortie : 29 avril 2015 - Réalisé par : Damien Manivel - Durée : 1h11min - Pays de production : France - Année de production : 2014 - Distributeur : Shellac

Note de la presse : /5

Note du public : 3.3/5

Critique  : PREMIERE (Damien Leblanc)_2/4_Dans les rues de Sète, un jeune homme tente de s’improviser poète. L’amusant décalage entre l’épuisement burlesque du comédien et la maîtrise des cadrages recrée l’étrangeté des courts de Damien Manivel. Mais l’exercice tient difficilement la distance du long.

Synopsis  : À peine sorti de l’adolescence, Rémi rêve de devenir poète et d’enchanter le monde avec des vers bouleversants et inoubliables. À la recherche de l’inspiration dans la ville de Sète, sous un soleil accablant et avec pour seules armes un Bic et un carnet, Rémi est bien décidé à écrire son poème … mais par où commencer Et si tout ça ne fonctionne vraiment pas, alors boire, boire, boire encore jusqu’à ce que jaillisse l’étincelle.

TELERAMA AIME UN PEU

Cotation 3/5

- « L’ECHAPPEE, A LA POURSUITE D’ANNIE LEBRUN » - Documentaire - Date de sortie : 29 avril 2015 - Réalisé par : Valérie Minetto - Durée : 1h18min - Pays de production : France - Année de production : 2014 - Distributeur : A3 distribution

Note de la presse : /5

Note du public : 3.0/5

Critique  : PREMIERE (Eric Vernay) _3 /4_Perchée sur ses talons hauts, la poétesse Annie Le Brun sillonne Paris. Valérie Minetto a tenté de capter le cheminement intérieur de l’élégante septuagénaire, livrant une captivante méditation sur la survie du désir et de l’imaginaire au milieu du maelström de sollicitations qu’impose notre époque. Comment retrouver l’empreinte de son corps dans cette forêt de bitume parasitée par les pixels et les néons ? Il y a parfois du Terrence Malick dans ce film traversé d’une grâce fragile où les nuages dialoguent avec le texte poétique, où la fiction flirte avec le documentaire. On croise aussi quelques intrigantes visions surréalistes à la Magritte et des réminiscences de Lewis Carroll. Pour peu qu’on se laisse envoûter, cette rêverie kaléidoscopique offre un singulier passage de l’autre côté du miroir.

Synopsis  : La lecture est un voyage qui enflamme l’esprit et élargit l’horizon. Parfois, on découvre un auteur et on ne veut plus le quitter. On veut lire tous ses livres, et pourquoi pas le rencontrer. Annie Le Brun est une poète et essayiste française de notre temps. Sa pensée interroge le réel pour mieux célébrer l’imaginaire, invoque la liberté intérieure contre la servitude volontaire, et revendique le désir comme arme de discernement dans un monde ébloui où l’ombre n’a plus sa place.

- « BLIND_ UN REVE EVEILLE » - Drame - Date de sortie : 29 avril 2015 - Réalisé par : Eskil Vogt - Avec : Ellen Dorrit Petersen, Henrik Rafaelsen, Vera Vitali - Durée : 1h31min - Pays de production : Norvège - Année de production : 2014 - Titre original : Blind - Distributeur : KMBO

Note de la presse : 2.5/5

Note du public : 3.4/5

Critique  : PREMIERE (Frédéric Foubert) _2/4_Par définition, la cécité est un formidable enjeu de cinéma. Signé par le scénariste d’"Oslo, 31 août", "Blind" se veut un exercice de style mental et sensoriel, qui a les défauts et les qualités typiques des premiers longs : bourré d’idées et de bonnes intentions, un peu bancal et vain à l’arrivée. Une belle blonde, aveugle depuis peu, passe ses journées à la fenêtre de son living-room. Le récit suit la ronde de ses proches et des gens du voisinage, brouillant peu à peu la frontière entre fantasmes et réalité, poussant ainsi le spectateur à douter ce qu’il regarde. Notons que la jolie héroïne consacre beaucoup de temps à se déshabiller et à se caresser dans son grand appartement vide. Sans raison apparente, sinon celle de nous en mettre plein la vue.

Synopsis  :
Ingrid vient de perdre la vue. Elle quitte rarement son appartement mais se rappelle encore à quoi ressemble l’extérieur. Les images qui étaient autrefois si claires se remplacent lentement par des visions plus obscures. Elle soupçonne son mari Morten de mentir quand il dit aller travailler. Est-il dans l’appartement avec elle à se cacher et l’observer en silence ? Ecrit-il à son amante quand il prétend envoyer des emails à ses collègues ?

- « LES OPTIMISTES » - Documentaire - Date de sortie : 29 avril 2015 - Réalisé par : Gunhild Magnor - Durée : 1h30min - Pays de production : Norvège - Année de production : 2015 - Titre original : Optimistene - Distributeur : Pick Up Films & Jour2Fête

Note de la presse : /5

Note du public : 3.3/5

Critique  : PREMIERE (Joachim Cohen) _2/4_ On est a priori séduits par ces mamies sportives mais, passé la surprise, on regrette un certain manque de relief.

Synopsis  : « Les Optimistes » est le nom d’une équipe de volley norvégienne hors du commun : les joueuses ont entre 66 et 98 ans ! Bien que ces mamies sportives n’aient pas joué un seul vrai match en 30 ans d’entraînement, elles décident de relever un nouveau défi : se rendre en Suède pour affronter leurs homologues masculins.
Mais avant cela, il faut broder les survêtements, trouver un sponsor, convaincre l’enntraîneur national de les coacher, mémoriser les règles qu’elles ont oubliées, se lever au petit matin pour aller courir...
Croyez-les : être sénior est une chance, et ces « Optimistes » la saisissent en plein vol !

- « ON EST VIVANTS » - Documentaire - Date de sortie : 29 avril 2015 - Réalisé par : Carmen Castillo - Durée : 1h43min - Pays de production : Belgique France - Année de production : 2014 - Distributeur : Happiness Dsitribution

Note de la presse : /5

Note du public : /5

Critique  : PREMIERE (Bernard Achour)_3/4_ Toutes ces questions, dont l’aspect théorique peut refroidir, la documentariste les aborde frontalement. Mais elle confère une telle étoffe humaine et parfois une telle puissance de cinéma aux réponses qu’elle recueille aux quatre coins du monde (zapatistes mexicains, sans-terre brésiliens, guerriers de l’eau boliviens, syndicalistes de Saint-Nazaire) que les idées prennent corps, que les actes déterminent des destins et que les mots deviennent des armes de sédition massive. Irrigué par l’héritage du philosophe Daniel Bensaïd, ce film, mobilisateur sans pour autant "séquestrer" la conscience de son public, est un poignant hommage à un ami disparu.

Synopsis  : De quoi est fait l’engagement politique aujourd’hui ? Est-il encore possible d’infléchir le cours fatal du monde ?
C’est avec ces questions, dans un dialogue à la fois intime et politique avec son ami Daniel Bensaïd, philosophe et militant récemment disparu, que Carmen Castillo entreprend un voyage qui la mène vers ceux qui ont décidé de ne plus accepter le monde qu’on leur propose. Des sans domicile de Paris aux sans-terre brésiliens, des Zapatistes mexicains aux quartiers nord de Marseille, des guerriers de l’eau boliviens aux syndicalistes de Saint Nazaire, les visages rencontrés dans ce chemin dessinent ensemble un portrait de l’engagement aujourd’hui, fait d’espoirs partagés, de rêves intimes, mais aussi de découragements et de défaites. Comme Daniel, ils disent : « L’histoire n’est pas écrite d’avance, c’est nous qui la faisons ».

- « EDGAR MORIN, CHRONIQUE D’UN REGARD » - Documentaire - Date de sortie : 29 avril 2015 - Réalisé par : Céline Gailleurd,Olivier Bohler - Avec : Mathieu Amalric - Tout le casting - Durée : 1h21min - Pays de production : France - Année de production : 2015 - Distributeur : Tamasa Diffusion

Note de la presse : /5

Note du public : 3.0/5

Critique  : PREMIERE (Mathias Averty) _2/4_Edgar Morin a traversé notre siècle en livrant de beaux écrits sur le cinéma. Ce documentaire inventif le confronte aux films qui ont nourri sa pensée et ses valeurs de philosophe. Cependant, aussi limpides et pertinents soient ses propos, ils risquent de n’intéresser que les plus cinéphiles.

Synopsis  : Paris, à la tombée de la nuit. Les murs de la ville s’animent de projections immenses. Des films russes, allemands ou français des années 1930, comme une mélodie profonde et lointaine, hantent les souvenirs d’Edgar Morin, ses premières émotions de spectateur. Tout en arpentant les rues, les conférences et les musées, en France et à l’étranger, le philosophe revient sur la place essentielle tenue par l’étude du cinéma dans sa vie et dans sa formation d’intellectuel, jusqu’à la réalisation, en 1960, avec Jean Rouch, du film « Chronique d’un été ». Grâce à l’utilisation pour la première fois du son direct sur les caméras, ce film bouleversera l’Histoire du cinéma, tant documentaire que de fiction.

- « BEYOND CLUELESS » - Documentaire - Date de sortie : 29 avril 2015 - Réalisé par : Charlie Lyne - Avec : Fairuza Balk - Durée : 1h29min - Pays de production : Grande-Bretagne - Année de production : 2014 - Titre original : Beyond CluelessDistributeur : Les Films du Camérlia

Note de la presse : 3.6/5

Note du public : 3.3/5

Critique  : PREMIERE (Frédéric Foubert)_2/4_Chouette, un doc sur les teen movies ! Un best of géant bourré d’extraits de "Dangereuse Séduction", "Souviens-toi l’été dernier" et "Lolita malgré moi". La bonne idée du réalisateur Charlie Lyne ? Refuser les entretiens face caméra qui plombent l’ambiance pour mieux se lover au cœur des films, grâce à un montage parfois franchement orgasmique. Le hic ? La voix off, trop scolaire, se contente de paraphraser lesdits films sans apporter de pistes de réflexion inédites et explicite des métaphores qu’on a reçues cinq sur cinq. Bizarre aussi ce choix, jamais justifié, de ne se concentrer que sur la période 1995-2005, mettant ainsi de côté les chefs-d’œuvre 80s du genre ("Breakfast Club") ou leurs avatars récents ("SuperGrave"). Frustrant. Mais la mission est quand même en partie accomplie : on a envie de (re)voir plein de films en sortant de la salle.

Synopsis  : Une étude approfondie du teen movie, à travers plus de 200 classiques modernes. Un film sur les films d’ados, c’est ce que propose Charlie Lyne, avec « Beyond Clueless »

TELERAMA N’ AIME PAS, MAIS CE N’EST PAS UNE RAISON POUR NE PAS Y ALLER

Cotation : 2/5

- « LE TOURNOI » - Comédie dramatique - Date de sortie : 29 avril 2015 - Réalisé par : Elodie Namer - Avec : Michelangelo Passaniti, Lou de Laâge, Magne Havard Brekke - Durée : 1h23min - Pays de production : France - Année de production : 2014 - Distributeur : Diaphana

Note de la presse : 2.0/5

Note du public : 4.0/5

Critique  :
PREMIERE (Hendy Bicaise) _2/4_ Le prologue est carré comme une partie d’échecs et comme Cal Fournier, champion de France qui débute ici un tournoi international. Au bout de quelques parties, il perd pied et la cinéaste, elle, feint de perdre la main. Ses personnages semblent incontrôlables, ses travellings donnent le tournis. Parti pris efficace pour traduire la spirale négative qui entraîne Cal, notamment quand il découvre que son adversaire principal est haut comme trois pions. Élodie Namer décrit ses doutes (carrière, émois) et les affres du milieu (tricheries, machisme) avec application, faute de passion. À voir le champion arpenter les couloirs de son hôtel, arborant un tigre brodé sur sa veste façon "Drive", on réalise que le film aurait gagné à être plus viscéral et son héros plus bestial.

Synopsis  : 7 jours de tournoi dans un grand hôtel à Budapest. Un favori : Cal Fournier, 22 ans, champion de France d’échecs, génie immature, programmé pour la victoire, combat ses adversaires avec une puissance impressionnante. Déconnecté du monde, Cal se noie dans les jeux et paris permanents avec sa petite amie Lou et ses acolytes Aurélien, Anthony et Mathieu.
Mais un adversaire pas comme les autres va enrayer cette routine bien huilée.

TELERAMA N’A PAS D’AVIS A VOUS DE VOIR

- « NOS FEMMES » - Comédie - Date de sortie : 29 avril 2015 - Réalisé par : Richard Berry - Avec : Daniel Auteuil, Richard Berry, Thierry Lhermitte - Durée : 1h35min - Pays de production : France - Année de production : 2015 - Distributeur : Mars Distribution

Note de la presse : 2.4/5

Note du public : 2.7/5

Critique  :

Synopsis  : Max, Paul et Simon sont amis depuis 35 ans. Une amitié joyeuse, assidue et sans nuage. Si leur vie professionnelle est une réussite, le bilan de leur vie privée est plus mitigé. Un soir, nos trois amis ont rendez-vous chez Max pour une partie de cartes. Simon apparaît anéanti, et raconte qu’il s’est disputé avec Estelle son épouse et que dans un accès de colère, il l’a étranglée. Max et Paul sont saisis d’effroi. Surtout quand Simon les supplie de lui fournir un alibi afin qu’il puisse échapper à la prison. Max et Paul hésitent. Mentir à la justice ou dénoncer leur meilleur ami ?
Adaptation cinématographique de la pièce de théâtre

- « CONASSE, PRINCESSE DES CŒURS » - Comédie - Date de sortie : 29 avril 2015 - Réalisé par : Noémie Saglio - Avec : Camille Cottin - Pays de production : France - Année de production : 2015 - Distributeur : Gaumont

Note de la presse : 3.4/5

Note du public : 3.2/5

Critique  :

Synopsis  : Camilla, 30 ans, Connasse née, se rend compte qu’elle n’a pas la vie qu’elle mérite et décide que le seul destin à sa hauteur est celui d’une altesse royale.

Adaptation sur grand écran de la pastille humoristique de Canal+

- « OUIJA » - Film fantastique - Date de sortie : 29 avril 2015 - Réalisé par : Stiles White - Avec : Olivia Cooke, Ana Coto, Daren Kagasoff - Durée : 1h29min - Pays de production : Etats-Unis - Année de production : 2014 - Distributeur : Universal Pictures International France

Note de la presse : 2.0/5

Note du public : 2.2/5

Critique  : StudioCiné Live ( Véronique Trouillet ) _ Un film qui n’offre qu’un bon twist et un suspense limité. Le reste est basique et à peine efficace.

Synopsis  : Après avoir perdu Debbie, son amie d’enfance, dans des circonstances atroces, Laine tombe sur une vieille planchette Ouija dans la chambre de Debbie et tente alors d’y jouer pour dire "Au revoir" à la disparue… Pour l’heure, seul Pete, petit copain de Debbie, accepte de l’aider.
Convaincue qu’il ne peut s’agir d’un suicide, Laine mène l’enquête et découvre que l’esprit convoqué par la planchette se fait appeler "DZ" et tient à poursuivre la partie coûte que coûte…
Tandis que des événements de plus en plus étranges se multiplient, Laine sollicite l’aide de sa sœur cadette Sarah, de son amie Isabelle et de son petit copain Trevor.
Peu à peu, les cinq adolescents se plongent dans l’histoire de la maison de Debbie et comprennent que leur amie n’était ni la première victime, ni la dernière. Et s’ils ne parviennent pas à refermer le portail qu’ils ont dangereusement ouvert, ils connaîtront le même sort que celle qui les a initiés au jeu de Ouija…

Adapté du plateau de jeu ésotérique édité par Hasbro et utilisé pour communiquer avec les esprits.

- « KICKBACK » - Comédie - Date de sortie : 29 avril 2015 - Réalisé par : Franck Phelizon - Avec : Delphine Chanéac , Daniel Duval, Joe Sheridan - Pays de production : Frnace - Année de production : 2014 - Distributeur : UPL

Note de la presse : /5

Note du public : /5

Critique  :

Synopsis  : " Les plus belles histoires sont celles qui nous emmènent là où on ne les attend pas". Jackie, psychiatre atypique, anglaise à l’allure d’un camionneur et Josépha, un travesti noir vivent ensemble. Elles se complètent par leurs différences. L’une est blanche, impulsive et fuyant son passé, l’autre est un homme, noir, travesti en quête de tomber enceinte de Boris, un beau, rugbyman, hétéro que Jackie séquestre dans sa cave. Jackie, est confrontée à l’appel au secours de personnages aussi atypique qu’improbable : Tonio Jackson : un ancien policier black américain, devenu commissaire de police à Meaux en quête de sauver son beau-frère. Le prêtre maghrébin : Moïse en quête de sa terre promise. Un juge en quête de cinquante millions. La très sensuelle et troublante Rosemary Kaplan dont Jackie tombe éperdument amoureuse, sous le regard impuissant et jaloux de Josépha. L’alchimie entre Jackie et Josépha se transforme en miroir qui renvoie l’image de l’un sur l’autre.