Sorties cinéma du 22 avril 2015

  • Mis à jour : 22 avril 2015

Critiques extraites de Télérama et autres magazines dont Allociné et Première

Sorties du mercredi 22 avril 2015

TELERAMA AIME BEAUCOUP

Cotation 4/5

- « BROADWAY THERAPY » - Comédie - Date de sortie : 22 avril 2015 - Réalisé par : Peter Bogdanovich - Avec : Imogen Poots, Owen Wilson, Illeana Douglas - Durée : 1h33min - Pays de production : Etats-Unis - Année de production : 2014 - Titre original : She’s Funny That Way - Distributeur : Metropolitan

Note de la presse : 3.5/5

Note du public : 3.2/5

Critique  : StudioCiné Live ( Christophe Chadefaud )_3/4 _ Une comédie charmante à la manière d’un Feydeau mâtiné de dialogues à la Woody Allen des années "Manhattan."

Synopsis  : Venue tenter sa chance à Hollywood, Isabella rencontre Arnold, un charmant metteur en scène de Broadway. C’est à cet instant que sa vie bascule. À travers les souvenirs – plus ou moins farfelus – qu’elle confie à une journaliste, l’ancienne escort girl de Brooklyn raconte comment ce « rendez-vous » lui a tout à coup apporté une fortune, et une chance qui ne se refuse pas...
Tous ceux qui se trouvent mêlés de près ou de loin à cette délirante histoire vont voir leur vie changer à jamais dans un enchaînement de péripéties aussi réjouissantes qu’imprévisibles. Personne n’en sortira indemne, ni l’épouse d’Arnold, Delta, ni le comédien Seth Gilbert, ni le dramaturge Joshua Fleet, pas même Jane, la psy d’Isabella...

- « GOOD KILL » - Thriller - Date de sortie : 22 avril 2015 - Réalisé par : Andrew Niccol - Avec : Ethan Hawke, Bruce Greenwood, Zoe Kravitz - Durée : 1h35min - Pays de production : Etats-Unis - Année de production : 2014 - Titre original : Good Kill - Distributeur : La Belle Company

Note de la presse : 3.1/5

Note du public : 3.3/5

Critique  : PREMIERE (Christophe Narbonne) _2/4 _ Spécialiste des films dystopiques ("Bienvenue à Gattaca", "Time Out", "Les Âmes vagabondes"), Andrew Niccol en a peut-être signé un nouveau avec "Good Kill" : son personnage principal n’évolue-t-il pas dans un monde semi-virtuel symbolisé par le caisson sécurisé dans lequel il entre pour accomplir sa mission aux commandes d’un simulateur de vol (ou plutôt d’une arme de destruction massive) ? L’impact douloureux de cette réalité parallèle se reflète sur le visage de plus en plus creusé du héros, formidablement (dés)incarné par Ethan Hawke, par ailleurs déconnecté de sa vie professionnelle et familiale. L’horreur de la guerre n’est plus vécue sur les champs de bataille mais de l’intérieur, nous dit le réalisateur, qui n’oublie pas de susciter l’empathie pour les civils afghans, victimes collatérales de bombardements commandités par des officiers cyniques. Il y a des maladresses dans ce film à charge, plombé par de bonnes intentions qui le transforment parfois en manuel du type "Tout ce qu’il ne faut pas faire pour éviter le trouble de stress post-traumatique". La sincérité du projet, en revanche, ne fait aucun doute. Par exemple, Niccol ne fait pas d’Egan un héros de guerre mais un héros du quotidien en lutte avec sa conscience, ses démons et sa femme. Il prend un peu le contrepied de Clint Eastwood et de son "American Sniper", auquel il est difficile de ne pas penser. La vision de ces deux films montre en tout cas la complexité du rapport à géométrie variable que les Américains entretiennent avec leur légende, la notion d’héroïsme et la morale.

Synopsis  : Le Commandant Tommy Egan, pilote de chasse reconverti en pilote de drone, combat douze heures par jour les Talibans derrière sa télécommande, depuis sa base, à Las Vegas. De retour chez lui, il passe l’autre moitié de la journée à se quereller avec sa femme, Molly et ses enfants. Tommy remet cependant sa mission en question. Ne serait-il pas en train de générer davantage de terroristes qu’il n’en extermine ? L’histoire d’un soldat, une épopée lourde de conséquences.

- « CAPRICE » - Comédie - Date de sortie : 22 avril 2015 - Réalisé par : Emmanuel Mouret - Avec : Virginie Efira, Anaïs Demoustier, Laurent Stocker - Durée : 1h40min - Pays de production : France - Année de production : 2014 - Distributeur : Pyramide Films

Note de la presse : 3.6/5

Note du public : 3.3/5

Critique  : PREMIERE (Bernard Achour)_2/4_ Un mois après Jérôme Bonnell et "À trois on y va", c’est au tour d’Emmanuel Mouret d’adopter les principaux codes du vaudeville pour les accommoder à sa sauce. Mais à la bienveillance utopique du premier, il répond par une approche à la fois plus comique et moins confortable. Soit la valse-hésitation d’un instituteur, don juan malgré lui, tiraillé entre une compagne de rêve (Virginie Efira, somptueuse de nuances et de féminité) et une fille pot de colle aussi charmeuse que manipulatrice. Mené sur un tempo bondissant, le film dégage pourtant des effluves sadomasochistes inattendus. Chargé jusqu’à la méchanceté pure, le personnage d’Anaïs Demoustier suscite ainsi une déplaisante exaspération, tandis que l’absurde faiblesse du séducteur involontaire laisse presque entendre qu’il prend du plaisir à perdre pied. Bien huilé, mais pas aussi sympathique qu’il n’en a l’air.

Synopsis  :
Clément, un modeste instituteur, se rend à plusieurs reprises au théâtre où joue Alicia, son actrice préférée. A chaque représentation, Caprice, une jeune femme fantasque, s’assoit à côté de lui. Elle y voit un signe et donc jette son dévolu sur Clément. Entretemps, Alicia a repéré Clément depuis la scène. Elle le séduit sans peine, et lui, de son côté est complètement fasciné. Caprice n’en prend pas ombrage et l’encourage à être infidèle et donc de sortir avec elle. Alors que Clément ne sait quelle femme choisir, Thomas, son meilleur ami, assiste amusé au marivaudage..

- « LE DOS ROUGE » - Comédie dramatique - Date de sortie : 22 avril 2015 - Réalisé par : Antoine Barraud - Avec : Bertrand Bonello, Jeanne Balibar, Géraldine Pailhas - Durée : 2h7min - Pays de production : France - Année de production : 2014 - Distributeur : Epicentre Films

Note de la presse : 3.2 /5

Note du public : 3.1 /5

Critique  : Clapmag.com ( La rédaction de Clapmag.com )_3/4_ Avec une belle ambition stylistique, "Le Dos Rouge" s’affiche comme un film singulier et puissant, un petit bijou de cinéma, véritable déclaration d’amour à la peinture, à l’art, aux femmes et au cinéma.

Synopsis  : Un cinéaste reconnu travaille sur son prochain film, consacré à la monstruosité dans la peinture. Il est guidé dans ses recherches par une historienne d’art avec laquelle il entame des discussions étranges et passionnées.

TELERAMA AIME UN PEU

Cotation 3/5

- « AVENGERS : L’ERE D’ULTRON » - Film fantastique Grand spectacle Action - Date de sortie : 22 avril 2015 - Réalisé par : Joss Whedon - Avec : Robert Downey Jr., Mark Ruffalo, Chris Evans - Pays de production : Etats-Unis - Année de production : 2014 - Titre original : Avengers : Age of Ultron - Distributeur : Walt Disney Company France

Note de la presse : 3.0 /5

Note du public : 4.5 /5

Critique  :

Synopsis  : Alors que Tony Stark tente de relancer un programme de maintien de la paix jusque-là suspendu, les choses tournent mal et les super-héros Iron Man, Captain America, Thor, Hulk, Black Widow et Hawkeye vont devoir à nouveau unir leurs forces pour combattre le plus puissant de leurs adversaires : le terrible Ultron, un être technologique terrifiant qui s’est juré d’éradiquer l’espèce humaine. Afin d’empêcher celui-ci d’accomplir ses sombres desseins, des alliances inattendues se scellent, les entraînant dans une incroyable aventure et une haletante course contre le temps...

Suite des aventures des super-héros de Avengers

- « EVERY THING WILL BE FINE » - Drame - Date de sortie : 22 avril 2015 - Réalisé par : Wim Wenders - Avec : James Franco, Charlotte Gainsbourg, Rachel McAdams - Durée : 1h55min - Pays de production : France Allemagne Grande-Bretagne - Année de production : 2015 - Distributeur : Bac Films

Note de la presse : 2.5/5

Note du public : 2.8/5

Critique  : TLC - Toute la Culture ( Olivia Leboyer ) _2/4_ Certaines scènes sont émouvantes et James Franco incarne ici avec justesse cet écrivain traumatisé mais passé maître dans l’art de surmonter ses émotions. Mais la fin du film verse dans un pathos appuyé, qui nous tient à distance.

Synopsis  : Après une dispute avec sa femme Thomas, un jeune écrivain, conduit sa voiture sans but dans la périphérie de la ville. Dans cette nuit d’hiver, en raison de l’épaisse couche de neige et du manque de visibilité, Thomas percute mortellement un jeune garçon qui traversait la route. Après plusieurs années, ce terrible accident résonne encore dans la vie de Thomas. Comment se pardonner quand on a commis l’impardonnable ?
Alors que ses relations volent en éclats et que tout semble perdu, Thomas trouve un chemin inattendu vers la rédemption. Sa tragédie se transforme en succès littéraire. Mais au moment où il pensait avoir dépassé ce terrible événement, Thomas apprend à ses dépends que ce n’est pas le cas et que certaines personnes n’en ont pas fini avec lui...

Existe en version 3D

- « JAUJA » - Drame - Date de sortie : 22 avril 2015 - Réalisé par : Lisandro Alonso - Avec : Viggo Mortensen, Ghita Norby, Adrián Fondari - Durée : 1h41min - Pays de production : Argentine Danemark France Mexique - Année de production : 2014 - Distributeur : Le Pacte

Note de la presse : 3.9/5

Note du public : 2.9 /5

Critique  : Libération ( Olivier Seguret )_3/4_Ce qui est toujours aussi fort dans le cinéma de Lisandro Alonso (Los Muertos, Liverpool), c’est sa pureté sans angélisme, sa candeur cruelle, sa pudeur diabolique. On ne peut imaginer cinéma mieux dégraissé et pourtant, sur cet os, Alonso déchiffre pour nous les vibrations de la beauté animale et grave les tatouages du sang, du sexe, de la soif…

Synopsis  : Un avant-poste reculé au fin fond de la Patagonie, en 1882, durant la prétendue « Conquête du désert », une campagne génocidaire contre la population indigène de la région. Les actes de sauvagerie se multiplient de tous côtés. Le Capitaine Gunnar Dinesen arrive du Danemark avec sa fille de quinze ans afin d’occuper un poste d’ingénieur dans l’armée argentine. Seule femme dans les environs, Ingeborg met les hommes en émoi. Elle tombe amoureuse d’un jeune soldat, et tous deux s’enfuient à la faveur de la nuit. À son réveil, le Capitaine Dinesen comprend la situation et décide de s’enfoncer dans le territoire ennemi pour retrouver le jeune couple. JAUJA est l’histoire de la quête désespérée d’un homme pour retrouver sa fille, une quête solitaire qui nous conduit dans un lieu hors du temps, où le passé n’est plus et l’avenir n’a aucun sens.

PROJETE EN NOVEMBRE 2013 dans le cadre de FILMAR

TELERAMA N’A PAS D’AVIS A VOUS DE VOIR

- « JISEUL » - Drame - Date de sortie : 22 avril 2015 - Réalisé par : Meul O - Durée : 1h48min - Pays de production : Corée du Sud - Année de production : 2012 - Titre original : Jiseul - Distributeur : Spectrum Films

Note de la presse : /5

Note du public : /5

Critique  : PREMIERE (Mathias Averty)_3_Film splendide et glacial sur une chasse à l’homme perpétrée en Corée du Sud, en 1948. Un massacre de civils et de communistes dépeint à travers de longs plans poétiques, figés dans la mémoire des collines. Les idéologies s’affrontent en une lutte fratricide, la nature devient un refuge puis un tombeau oppressant tandis qu’au milieu de ce tableau absurde s’agitent quelques ombres terrifiées. À son apogée, ce drame monochrome se transforme en fresque épique alors que les hommes affamés, traqués, terrés dans une grotte prennent les armes afin de n’être plus des proies. Toutefois, "Jiseul" est une œuvre exigeante, qui ne dévoile ses charmes et le souffle de son message universel qu’au bout d’un intense travail d’immersion. Seuls les plus téméraires resteront hantés.

Synopsis  : En 1948, sur l’ile Jeju au Sud de la Corée du Sud, l’armée américaine va transmettre le pouvoir politique au nouveau président Syngman Rhee. Après le soulèvement du 3 avril, les États-Unis donnent l’ordre aux soldats sud-coréens de tuer tous les villageois de l’ile qualifiés de communistes. Ceux qui arrivent à fuir se cachent dans la grotte Darangshi pendant plusieurs semaines avec pour seule nourriture des pommes de terre

- « SANGRE DE MI SANGRE » - Documentaire - Date de sortie : 22 avril 2015 - Réalisé par : Jérémie Reichenbach - Durée : 1h17min - Pays de production : Argentine France - Année de production : 2014 - Titre original : Sangre de mi sangre - Distributeur : Iskra

Note de la presse : /5

Note du public : /5

Critique  : StudioCiné Live ( Christophe Chadefaud )_2/4_La caméra de Reichenbach sait parfaitement se faire oublier pour laisser s’exprimer la vérité d’un clan aimant , donnant à "Sangre de mi sangre" la chaleur d’une jolie tranche de vie.

Synopsis  : En Argentine Tato vit entouré de sa mère, sa grand-mère, ses oncles et Dieu. À vingt ans, il découvre la vie et commence à travailler à l’abattoir avec les hommes de la famille. Sans patron et géré par les ouvriers, l’abattoir résonne des cris des bêtes et des discussions enflammées des hommes, pas forcément d’accord sur la conduite du lieu ou la répartition des bénéfices. On bosse, on mange, on s’engueule, on chante, on s’aime, les enfants grandissent et deviennent peu à peu des hommes.
Histoire de famille, de travail, de luttes, histoire de la vie drôle et touchante, bruyante et tonitruante.

- « ENTRE AMIS » - Comédie - Date de sortie : 22 avril 2015 - Réalisé par : Olivier Baroux - Avec : Daniel Auteuil, Gérard Jugnot, François Berleand - Durée : 1h35min - Pays de production : France - Année de production : 2015 - Distributeur : Pathé !

Note de la presse : 2.3/5

Note du public : 3.1/5

Critique  :
Femme Actuelle _ Par Isabelle Giordano _ Observer ces couples au bord de la crise de nerfs est jouissif. D’autant que leurs petits travers nous parlent. On rit d’eux, bien sûr, maus aussi par ricochet de nous-mêmes. Le trio Auteuil-Jugnot-Berléand fonctionne à merveille. Et face à eux, les femmes (Zabou Breitman, Isabelle Gélinas et Mélanie Doutey) n’ont rien à leur envier.

Synopsis  : Richard, Gilles et Philippe sont amis depuis près de cinquante ans. Le temps d’un été, ils embarquent avec leurs compagnes sur un magnifique voilier pour une croisière vers la Corse. Mais la cohabitation à bord d’un bateau n’est pas toujours facile. D’autant que chaque couple a ses problèmes, et que la météo leur réserve de grosses surprises... Entre rires et confessions, griefs et jalousies vont remonter à la surface. Chacun va devoir faire le point sur sa vie et sur ses relations aux autres. L’amitié résistera-t-elle au gros temps ?