Sorties cinéma du 1er avril 2015

  • Mis à jour : 1er avril 2015

Critiques extraites de Télérama et autres magazines dont Allociné et Première

Sorties du mercredi 1er avril 2015

TELERAMA AIME BEAUCOUP

Cotation 4/5

- « JOURNAL D’UNE FEMME DE CHAMBRE » - Drame - Date de sortie : 01 avril 2015 - Réalisé par : Benoît Jacquot - Avec : Léa Seydoux, Vincent Lindon, Clotilde Mollet - Durée : 1h35min - Pays de production : France - Année de production : 2015 - Distributeur : Mars Distribution

Note de la presse : 4.1/5

Note du public : 2.6/5

Critique  : StudioCiné Live ( Xavier Leherpeur ) _ Benoit Jacquot signe l’une de ses mises en scène les plus acérées, les plus précises dans son exécution, les plus pertinentes dans son apport narratif, une vision proche du texte d’origine et cependant l’un de ses films les plus personnels.

Synopsis  : Début du XXème siècle, en province. Très courtisée pour sa beauté, Célestine est une jeune femme de chambre nouvellement arrivée de Paris au service de la famille Lanlaire. Repoussant les avances de Monsieur, Célestine doit également faire face à la très stricte Madame Lanlaire qui régit la maison d’une main de fer. Elle y fait la rencontre de Joseph, l’énigmatique jardinier de la propriété, pour lequel elle éprouve une véritable fascination.
Adaptation du roman de Octave Mirbeau

- « SEA FOG (Les Clandestins) » - Film d’aventures - Date de sortie : 01 avril 2015 - Réalisé par : Sung Bo Shim - Avec : Kim Yun-seok, Park Yoo Chun, Han Ye-ri - Durée : 1h51min - Pays de production : Corée du Sud - Année de production : 2014 - Titre original : Haemoo - Distributeur : Le Pacte

Note de la presse : 3.2/5

Note du public : 3.5/5

Critique  : Clapmag.com ( Mathilde Lejeune )3/4 _ Une réflexion acerbe sur les agissements des hommes livrés à eux-même en situation de crise, en mélangeant habilement horreur sociale et humour. Malgré une dernière scène qui interloque un peu et peut laisser sur sa faim, "Sea Fog" est à la fois un film de genre, un film social, et surtout un film cruellement ancré dans la réalité.

Synopsis  : Capitaine d’un bateau de pêche menacé d’être vendu par son propriétaire, Kang décide de racheter lui-même le navire pour sauvegarder son poste et son équipage. Mais la pêche est insuffisante, et l’argent vient à manquer. En désespoir de cause, il accepte de transporter des migrants clandestins venus de Chine. Lors d’une nuit de tempête, tout va basculer et la traversée va se transformer en cauchemar .

- « PULP » - Documentaire - Date de sortie : 01 avril 2015 - Réalisé par : Florian Habicht - Durée : 1h30min - Pays de production : Grande-Bretagne - Année de production : 2014 - Titre original : Pulp, a film about life, death & supermarkets - Distributeur : Zed

Note de la presse : 4.0/5

Note du public : 3.2/5

Critique  : StudioCiné Live ( Thomas Baurez )3/4 _ Ce doc dresse autant le portrait d’une population middle class que du chanteur Jarvis Cocker. Forcément pop.

Synopsis  : 8 décembre 2012. Une pierre blanche dans l’histoire de l’outsider le plus chic du rock anglais. Jarvis Cocker et son groupe Pulp donnent le dernier concert de leur tournée ultime à Sheffield, la ville natale du chanteur.. L’histoire d’une journée presque ordinaire dans une ville moyenne du Nord de l’Angleterre, où les poissonniers remplissent leur étale, où les vendeurs de journaux alignent leur édition de « The Star » titrant sur Pulp, où les fans se racontent passionnément leurs souvenirs avant l’ouverture des portes, et où les membres du groupe sentent la pression monter.

- « LA MAISON AU TOIT ROUGE » - Drame - Date de sortie : 01 avril 2015 - Réalisé par : Yoji Yamada - Avec : Takako Matsu, Haru Kuroki, Takataro Kataoka - Durée : 2h16min - Pays de production : Japon - Année de production : 2013 - Titre original : Chiisai Ouchi - Distributeur : Pyramide Distribution

Note de la presse : 3.8/5

Note du public : 3.1/5

Critique  : StudioCiné Live ( Thierry Chèze )- 4/4 - Yamada signe un mélo poignant car tout en retenue. Mais il raconte aussi tout un pan de l’histoire japonaise peu traité au cinéma : les dix années de guerre avec la Chine (...) La manière dont Yamada joue avec la petite et la grande histoire révèle une magnifique leçon de cinéma, tout en modestie et flamboyance.

Synopsis  : Japon, 1936. Taki quitte sa campagne natale pour travailler comme bonne dans une petite maison bourgeoise en banlieue de Tokyo. C’est le paisible foyer de Tokiko, son mari Masaki et leur fils de 6 ans. Mais quand Ikatura, le nouveau collègue de Masaki, rentre dans leurs vies, Tokiko est irrésistiblement attirée par ce jeune homme délicat, et Taki devient le témoin de leur amour clandestin. Alors que la guerre éclate, elle devra prendre une terrible décision.
Soixante ans plus tard, à la mort de Taki, son petit neveu Takeshi trouve dans ses affaires une enveloppe scellée qui contient une lettre. Il découvre alors la vérité sur ce secret si longtemps gardé.

Adaptation du roman de Kyoko Nakajima

- « LE CHALLAT DE TUNIS » - Comédie - Date de sortie : 01 avril 2015 - Réalisé par : Kaouther Ben Hania - Durée : 1h30min - Pays de production : France Tunisie - Année de production : 2014 - Distributeur : Jour2Fête

Note de la presse : 4.3/5

Note du public : 3.2/5

Critique  : Télérama _ Dix ans après, dans la Tunisie postrévolutionnaire, la réalisatrice Kaouther Ben Hania enquête. Mais en brouillant les pistes : dans ce « documenteur », de fausses pièces à conviction côtoient de vrais témoins. Fiction et réalité s’entremêlent pour mieux évoquer la complexité de la condition féminine dans les pays arabes. Le tout avec une ironie mordante.
Tour à tour consterné et incrédule, on suit la progression heurtée de la ­cinéaste dans un Tunis mystérieux où les hommes semblent plus que jamais crispés sur leur virilité. On croise ainsi un vrai-faux challat, repris de justice au credo lapidaire (« Toutes des salopes sauf ma mère »), et l’inventeur d’un jeu vidéo au but douteux — balafrer le plus de femmes possible, à l’exception de celles, respectables, qui portent le voile. Mais aussi une femme d’affaires responsable de la commercialisation, sous le manteau, d’un appareil révolutionnaire : ce « virginomètre » est censé renseigner son propriétaire soupçonneux sur le degré de « pureté » de sa copine, recousue, « de première main » ou « d’occasion ». Alors que l’islam extrémiste semble avoir déclaré la guerre aux femmes, le spectateur a bien du mal à démêler le vrai du faux. Dans un pays du Maghreb longtemps à l’avant-garde de l’émancipation féminine, un tel doute pousse à réfléchir... Et à s’inquiéter.— Mathilde Blottière

Synopsis  : Tunis, avant la révolution. En ville une rumeur court, un homme à moto, armé d’un rasoir, balafrerait les fesses des femmes qui ont la malchance de croiser sa route. On l’appelle le Challat, “le balafreur”. Fait divers local ? Manipulation politique ? D’un quartier à l’autre, on en plaisante ou on s’en inquiète, on y croit ou pas, car tout le monde en parle...sauf que personne ne l’a jamais vu.
Dix ans plus tard, sur fond de post-révolution, les langues se délient. Une jeune réalisatrice décide d’enquêter pour élucider le mystère du Challat de Tunis. Ses armes : humour, dérision, obstination.

- « SHAUN LE MOUTON : LE FILM » - Film d’animation - Date de sortie : 01 avril 2015 - Réalisé par : Mark Burton, Richard Starzak - Durée : 1h25min - Pays de production : Grande-Bretagne - Année de production : 2014 - Titre original : Shaun the Sheep - Distributeur : StudioCanal

Note de la presse : 4.3/5

Note du public : 3.9/5

Critique  : StudioCiné Live ( Thierry Chèze ) _ Les aventures de ce mouton futé vont cumuler inventivité scénaristique, clins d’oeil malins et capacité à fédérer petits et grands. (...) Bilan : le plaisir joyeux provoqué par ce film d’animation renvoie à la grande époque des Pixar...ou au premier "Wallace et Gromit".

Synopsis  : Shaun est un petit mouton futé qui travaille, avec son troupeau, pour un fermier myope à la ferme Mossy Bottom, sous l’autorité de Bitzer, chien de berger dirigiste mais bienveillant et inefficace. La vie est belle, globalement, mais un matin, en se réveillant, Shaun se dit que sa vie n’est que contraintes. Il décide de prendre un jour de congé, avec pour cela un plan qui consiste à endormir le fermier. Mais son stratagème fonctionne un peu trop bien et il perd rapidement le contrôle de la situation. Une chose en entraînant une autre, tout le troupeau se retrouve pour la première fois bien loin de la ferme et plus précisément : dans la grande ville.
Comment survivre en ville quand on est un mouton ? Comment éviter d’être reconnu et donc échapper aux griffes acérées de Trumper le terrifiant responsable de la fourrière ? Cette plongée urbaine sera pour le troupeau une course à 100 à l’heure, pleine d’aventures incroyables où Shaun va croiser la route d’une petite chienne orpheline Slip, qui rêve d’avoir des parents et lui fera réaliser qu’il serait finalement bien plus heureux avec sa famille de moutons, à la ferme.

TELERAMA AIME UN PEU

Cotation 3/5

- « SUITE FRANCAISE » - Drame - Date de sortie : 01 avril 2015 - Réalisé par : Saul Dibb - Avec : Michelle Williams, Kristin Scott-Thomas, Matthias Schoenaerts - Durée : 1h47min - Pays de production : France Grande-Bretagne Etats-Unis - Année de production : 2014 - Distributeur : UGC Distribution

Note de la presse : 2.4/5

Note du public : 3.4/5

Critique  : StudioCiné Live ( Thomas Baurez ) _ C’est en tombant dans tous les écueils du film à costumes (images trop chiadées, langue de Shakespeare pour tous, aspect brocante des décors...) que le film emporte le morceau. Cet empilement, totalement assumé, vire au baroque et parvient à projeter les personnages dans une bulle presque irréelle. Une bonne surprise donc !

Synopsis  : 1940, France. Dans l’attente de nouvelles de son mari prisonnier de guerre, Lucile Angellier mène une existence soumise sous l’œil inquisiteur de sa belle-mère. L’arrivée de l’armée allemande dans leur village contraint les deux femmes à loger chez elles le lieutenant Bruno von Falk. Lucile tente de l’éviter mais ne peut bientôt plus ignorer l’attirance qu’elle éprouve pour l’officier....

Adaptation du livre de Irene Nemirovsky

- « SAN FRANCISCO 1985 » - Drame - Date de sortie : 01 avril 2015 - Réalisé par : Chris Mason Johnson - Avec : Scott Marlowe, Matthew Risch, Katherine Wells - Durée : 1h39min - Pays de production : Etats-Unis - Année de production : 2014 - Titre original : Test - Distributeur : KMBO

Note de la presse : /5

Note du public : 3.1/5

Critique  : Télérama _ Frédéric Strauss
Dans la ville chérie des gays américains, à l’époque où le sida soulève une peur panique, un jeune danseur homosexuel n’ose plus vivre ses aventures amoureuses... Le propos est trop simple, les scènes de danse sont trop longues. Ça n’empêche pas ce film de Chris Mason Johnson d’émouvoir. — F.Str.

Synopsis  : San Francisco 1985. Frankie est un jeune danseur qui vient d’intégrer une des plus prestigieuses troupes de danse contemporaine de la ville. Il fait la connaissance de Todd, un des danseurs de la troupe. Leur rencontre ne tarde pas à dépasser le cadre de la danse. Des manifestations contre la communauté gay voient le jour. Elles sont liées à la panique créée par la maladie du VIH que l’on vient de découvrir. Ensemble, Frankie et Todd évolueront dans ces événements hostiles mais aussi parfois plein d’espoir.

- « LES CHATEAUX DE SABLE » - Comédie dramatique - Date de sortie : 01 avril 2015 - Réalisé par : Olivier Jahana - Avec : Emma De Caunes, Yannick Renier, Jeanne Rosa - Durée : 1h42min - Pays de production : France - Année de production : 2014 - Distributeur : La Belle Company

Note de la presse : /5

Note du public : 3.9/5

Critique  : StudioCiné Live ( Thierry Chèze ) ¾ _ A l’image de sa direction d’acteurs rigoureuse où Emma de Caunes, Yannick Rénier, Jeanne Rosa ou Alain Chamfort ne versent dans la surcharge émotionnelle, Jahan scrute avec autant de justesse les âmes en souffrance que les corps qui exultent.

Synopsis  : Éléonore, la trentaine, vient de perdre son père. Il lui a légué sa maison en Bretagne, dans les Côtes d’Armor. Elle est photographe, a connu un certain succès mais les affaires ne marchent plus comme avant. Il faut absolument qu’elle vende cette maison. Elle s’y rend avec Samuel, son ancien compagnon dont elle s’est séparée il y a quelque temps, parce qu’elle ne se sent pas d’aller seule dans cette maison où elle n’est pas retournée depuis la mort de son père.
Mais elle joue avec le feu - car elle sait bien que leur relation ne s’est pas franchement apaisée, même si elle a eu depuis quelques aventures et que Samuel vit à présent avec Laure. Claire Andrieux, l’agent immobilier, s’est occupée d’organiser des visites durant les deux jours où Éléonore et Samuel vont rester dans la maison.
C’est un drôle de week-end que ces trois-là s’apprêtent à passer. Un week-end surprenant, riche en surprises et en émotions, en tensions, souvenirs et engueulades, en moments mélancoliques et absurdes, dont Éléonore et Samuel sortiront forcément changés.

- « ARNAUD FAIT SON 2° FILM » - Comédie - Date de sortie : 01 avril 2015 - Réalisé par : Arnaud Viarda - Avec : Irène Jacob, Arnaud Viard, Louise Coldefy - Durée : 1h20min - Pays de production : France - Année de production : 2014 - Distributeur : ARP

Note de la presse : 3.3/5

Note du public : 3.1/5

Critique  : StudioCiné Live ( Laurent Djian ) – ¾ - Que du bonheur ! C’est ce que ressent le spectateur face à ce deuxième film d’une touchante simplicité. (...) Des moments tendres, voire émouvants s’entrechoquent avec de francs moments de drôlerie.

Synopsis  : A 45 ans, Arnaud voudrait réaliser - enfin - son deuxième film. Il voudrait aussi avoir un enfant avec Chloé, la femme de sa vie. Mais tout semble bloqué. Alors, il se sépare de Chloé et reprend son travail de professeur au cours Florent. Là, il rencontre Gabrielle...

- « NINGEN » - Drame - Date de sortie : 01 avril 2015 - Réalisé par : Guillaume Giovanetti ,Çagla Zencirci - Avec : Masahiro Yoshino, Masako Wajima, Xiao Mu Lee - Durée : 1h44min - Pays de production : Japon Turquie - Année de production : 2013 - Titre original : Ningen - Distributeur : Aramis Films

Note de la presse : /5

Note du public : 3.1/5

Critique  : StudioCiné Live ( Clément Sautet )1/4 _ Ce fourre-tout narratif reprend le conte japonais "Le Renard et le raton laveur" pour malmener le spectateur à grands coups de poésie lourdement servie. Un film hybride sans réelle grâce.

Synopsis  : M. Yoshino, vieux PDG à la recherche de l’amour perdu, doit sauver son entreprise de la faillite. Samouraï des Temps Modernes, il a repoussé ses limites au prix de son équilibre mental et ses quêtes ressemblent à s’y méprendre à deux légendes japonaises : celle du pari d’argent du Renard et du Raton- Laveur, et celle de l’histoire d’amour des deux Dieux fondateurs du Japon..

- « VIVANT ! » - Documentaire - Date de sortie : 01 avril 2015 - Réalisé par : Vincent Boujon - Durée : 1h20min - Pays de production : France - Année de production : 2014 - Distributeur : Andana Films

Note de la presse : /5

Note du public : 3.4/5

Critique  : Télérama _ Frédéric Strauss
Devant la caméra de Vincent Boujon, de jeunes hommes séropositifs apprennent à sauter en parachute et à maîtriser la peur du vide. Leur initiation a une ­valeur symbolique dans ce docu­mentaire original et sensible. Qui peine paradoxalement à prendre de la hauteur... —

Synopsis  : Sur un aérodrome, cinq garçons séropositifs parlent d’amour comme jamais on n’en cause entre hommes. Ils dévoilent leurs faiblesses et leurs espoirs. Ensemble, ils vont vivre une aventure, prendre un risque, plonger dans l’inconnu, prendre conscience de leur fragilité, d’une mort possible, mais aussi de l’ampleur du monde et de l’intensité de la vie. Ils vont apprendre à sauter en parachute.

TELERAMA N’ AIME PAS, MAIS CE N’EST PAS UNE RAISON POUR NE PAS Y ALLER

Cotation : 2/5

- « INDIAN PALACE – SUITE ROYALE » - Comédie - Date de sortie : 01 avril 2015 - Réalisé par : John Madden - Avec : Judi Dench, Maggie Smith, Bill Nighy - Durée : 2h3min - Pays de production : Grande-Bretagne Etats-Unis - Année de production : 2014 - Titre original : The Second Best Exotic Marigold Hotel - Distributeur : 20th Century Fox

Note de la presse : /5

Note du public : 3.4/5

Critique  : Télérama _ On aime la subtilité de Judi Dench, l’humour pincé de Maggie Smith, la mélancolie farfelue de Bill Nighy. Ils sont là, heureusement : ils épicent un peu cette ­comédie exotico-niaise de John ­Madden, suite des aventures d’une bande de retraités british dans un ­hôtel de Jaipur. — C.M.

Synopsis  : Maintenant que l’hôtel Marigold affiche complet, ses directeurs, Muriel Donnelly et Sonny Kapoor, songent à l’agrandir. Ils ont justement trouvé l’endroit idéal pour ouvrir un deuxième établissement. Tandis que le projet avance, Evelyn et Douglas, qui travaillent désormais à Jaipur, se demandent où leurs rendez-vous réguliers autour des délices de la cuisine indienne vont les mener. Norman et Carol essaient de maîtriser les difficultés d’une relation exclusive, et Madge hésite entre deux prétendants aussi intéressants l’un que l’autre. Récemment arrivé, Guy Chambers trouve sa muse en la personne de Mme Kapoor, la mère de Sonny, pour écrire son nouveau roman.
Sonny doit très bientôt épouser Sunaina, l’amour de sa vie, mais il est de plus en plus absorbé par le nouveau projet d’hôtel, qui exige tout son temps…
Seule Muriel pourrait peut-être avoir des réponses : personne n’a de secret pour elle. Alors que le grand jour approche, l’ivresse de la préparation d’un mariage traditionnel indien s’empare de tout le monde…

Suite du film Indian Palace

- « BONTE DIVINE » - Comédie - Date de sortie : 01 avril 2015 - Réalisé par : Vinko Bresan - Avec : Kresimir Mikic, Niksa Butijer, Drazen Kuhn - Durée : 1h33min - Pays de production : Croatie - Année de production : 2015 - Titre original : Svećenikova djeca - Distributeur : Wide

Note de la presse : /5

Note du public : 3.2/5

Critique  : StudioCiné Live ( Thierry Chèze )1/4 _ Un film croate sous influence des comédies italiennes. Mais n’en possède pas la tendresse vacharde.

Synopsis  : Le jeune Père Fabijan arrive dans une petite île croate pour reprendre les rênes de la paroisse. Préoccupé par le taux de natalité médiocre, il met en oeuvre un plan pour inverser la tendance : en complicité avec le propriétaire du kiosque local, Petar, très religieux, il se met à percer tous les préservatifs vendus par ce dernier. À son plan s’associe le pharmacien Marin, qui remplace les pilules contraceptives par des vitamines.
Très vite, mariages et naissances se multiplient, un phénomène qui amène vite sur l’île une foule de visiteurs étrangers qui n’arrivent pas à concevoir.

TELERAMA N’A PAS D’AVIS A VOUS DE VOIR

- « CERISE » - Comédie - Date de sortie : 01 avril 2015 - Réalisé par : Jérôme Enrico - Avec : Zoé Adjani, Jonathan Zaccaï, Tania Vuchkova - Durée : 1h30min - Pays de production : France - Année de production : 2015 - Distributeur : Gaumont

Note de la presse : /5

Note du public : 3.3/5

Critique  :

Synopsis  :
Cerise a 14 ans, mais elle en paraît 20.
Cerise a grandi à côté du périphérique, mais la voilà exilée en Ukraine.
Cerise se maquille outrageusement, mais elle a encore des rêves de petite fille.
Cerise ne connaît pas son père, pourtant elle doit vivre avec.
Cerise ne s’est jamais intéressée qu’à sa petite personne, et la voilà plongée dans une révolution !
Cerise ou les pérégrinations d’une adolescente à la recherche de l’amour absolu… à la recherche d’elle même.

- « COMPOSTELLE, Le chemin de la vie » - Documentaire - Date de sortie : 01 avril 2015 - Réalisé par : Freddy Mouchard - Durée : 1h38min - Pays de production : France - Année de production : 2014 - Titre original : Compostelle Le chemin de la vie - Distributeur : Cinéma Saint André des Arts

Note de la presse : /5

Note du public : 3.0/5

Critique  :

Synopsis  : Le réalisateur a suivi pendant 3 ans le parcours de plusieurs pèlerins qui se rendent à Compostelle. Aucun chemin n’est identique. Quelque soit leur âge, leur situation sociale, leurs croyances religieuses chacun d’entre eux est amené à dépasser ses limites et se confronter à sa véritable nature. Les épreuves sont autant intérieures que physiques. Etape après étape un autre rythme de vie s’installe, le chemin offre de nouvelles perceptions. Le contact répété avec la nature, les éléments et les autres pèlerins replace chaque individualité à juste place. L’alchimie du chemin opère peu à peu. Quand le pèlerin arrive enfin au terme de son périple, au cap Finistère, Il brûle ses anciens vêtements. Le vieil homme disparaît pour faire naître l’homme nouveau.

- « FAST AND FURIOUS 7 » - Action - Date de sortie : 01 avril 2015 - Réalisé par : James Wan - Avec : Vin Diesel, Paul Walker, Jason Statham - Pays de production : Etats-Unis - Année de production : 2014 - Titre original : Furious 7 - Distributeur : Universal Pictures France

Note de la presse : 4.0/5

Note du public : 4.5/5

Critique  : Metro ( Mehdi Omaïs )_ Construit autour d’un scénario insignifiant, cet épisode vaut surtout pour ses séquences d’action impressionnantes. On retiendra surtout le dénouement digne concocté par les scénaristes. Difficile de ne pas être ému aux larmes par cette forme d’adieu, dont on taira les effets.

Synopsis  :
Cette fois la menace prend les traits d’un tueur à gages des opérations spéciales britanniques aussi insaisissable qu’impitoyable, qui n’a d’obsession que la vengeance. Commençant par éliminer sans autre forme de procès Han à Tokyo, puis s’attaquant à Hobbs à Los Angeles, Deckard Shaw ne s’arrêtera que lorsqu’il aura liquidé l’ensemble de l’équipe qui a fait tomber son frère, Owen Shaw lors de leur dernière mission.
Quand Shaw fait exploser la maison de Dom Toretto, faisant ainsi voler en éclat le symbole de l’unité familiale de son équipe, ce dernier se voit contraint de demander de l’aide à un autre « fantôme »dans les hautes sphères du gouvernement. Cette fois le marché sera le rapatriement d’un prototype top secret pour le gouvernement américain. Il s’agit en fait d’un géo localisateur de pointe dont ils pourront se servir afin de débusquer l’insaisissable Shaw avant qu’il ne frappe de nouveau. Dom, Brian, Hobbs, Letty, Roman, Tej et Mia vont devoir affronter comme un seul homme le plus grand danger de leur existence, et ce aussi bien dans leur environnement quotidien qu’au bout du monde, d’Abu Dhabi aux rues de Los Angeles.

7e volet de la franchise Fast & Furious