Café cinéma : "Wold music 1ère partie"

  • Mis à jour : 3 avril 2015

L’expression world music désigne tout autant des musiques du monde d’inspiration ethnique, traditionnelle ou folklorique que des musiques actuelles d’inspiration variable, mais comportant un ou des éléments des précédentes. En fait si la World Music puise son inspiration dans un passé parfois très lointain, son engouement est relativement récent. Il correspond à un phénomène social du XX° Siècle qui pousse des hommes et des femmes à retrouver ses racines.
Le cinéma ne s’est intéressé à cette musique que récemment. Mais dans notre recherche je n’ai trouvé que quelques fictions mettant en scène cette musique. La plupart des films sont plutôt des documentaires présentant un style de musique ou évoquant la vie des principaux chanteurs et musiciens. Pour simplifier les choses, nous avons choisi de faire une approche par continents – Festival de Cinéma des Cinq Continents oblige. Ainsi vous seront présentés les films de fiction et les documentaires correspondant au style de musique de chaque zone géographique

CAFE CINEMA : « MUSIQUE ET CINEMA : La World Music »

L’expression world music désigne tout autant des musiques du monde d’inspiration ethnique, traditionnelle ou folklorique que des musiques actuelles d’inspiration variable, mais comportant un ou des éléments des précédentes. En fait si la World Music puise son inspiration dans un passé parfois très lointain, son engouement est relativement récent. Il correspond à un phénomène social du XX° Siècle qui pousse des hommes et des femmes à retrouver ses racines.

Le cinéma ne s’est intéressé à cette musique que récemment. Mais dans ma recherche je n’ai trouvé que quelques fictions mettant en scène cette musique. La plupart des films sont plutôt des documentaires présentant un style de musique ou évoquant la vie des principaux chanteurs et musiciens. Pour simplifier les choses, j’ai choisi de faire une approche par continents – Festival de Cinéma des Cinq Continents oblige. Ainsi vous seront présentés les films de fiction et les documentaires correspondant au style de musique de chaque zone géographique

1. L’AMERIQUE LATINE

L’expression « musique latine » désigne également des musiques andines (donc essentiellement d’origine pré-hispanique) et des musiques « tropicales », dont les rythmes ne sont pas « latins » mais essentiellement d’origine africaine. Il me parai impossible de répertorié tous les types de musique latino-américaine tant ils sont nombreux. J’en ai répertorié plus d’un cinquantaine et je suis sans doute en dessous du chiffre réel. Je me suis donc contenté de faire un survol des différents pays ayant une musique très connue.

- « Viramundo » - 2013 (1h35min) - Réalisateur Pierre-Yves Borgeaud – Avec Gilberto Gil, Vusi Mahlaselaplus - Documentaire , Musical - Après plusieurs décennies de succès internationaux, le maître de la musique brésilienne Gilberto Gil part pour une tournée d’un nouveau genre à travers l’hémisphère sud.

VIDEO 7 : Maria Bethânia musica é perfumé
- « Mercedes Sosa, la Voz de Latino américa » - Réalisateur Rodrigo H. Vila – Avec Chico Buarque de Hollanda, David Byrneplus - Documentaire , Musical
VIDEO 8 : Mercedes Sosa, la Voz de Latino américa

1.1. Porto - Rico

Musique portiricaine avec le reggaeton, le merengue musique très entrainante née vers 1850, qui a inspiré beaucoup d’autres genres, dont le zouk, originaire de Saint-Domingue et adoptée à Porto-Rico, la plena, la bomba, musique d’origine africaine (chants, percussions et danse)

1.2. - St Domingue

Musique dominicaine avec la bachata (sorte de boléro), qui regroupe des chansons lentes, née dans les années 1960, le merengue (encore lui)

1.3. Musique Brésilienne

La musique brésilienne est d’une grande richesse et diversité, notamment grâce à son triple héritage : amérindien, européen (essentiellement portugais) et africain. On ne saurait limiter la musique brésilienne à la samba ou à la bossa nova  : au Brésil chaque région possède une tradition et une culture musicale qui lui est propre. Pour illustrer ce chapitre nous avons choisi aussi de parler de l’axé, musique de la région de Bahia, du mambo, inventé par les frères Lopez vers les années 1940, et la rumba, qui repose sur des chants (souvent en dialectes africains) et des percussions (congas, cajón, etc.), la habanera, un genre ancien dont les morceaux les plus connus sont « La paloma », la guajira, surtout connu grâce à la chanson « Guantanamera »

- « La Ultima Rumba de Papa Montero » de Octavio Cortazar présente une equipe de tournage qui prepare un film sur la mort de Papa Montero, celebre danseur de rumba.

- « Café de los maestros » - RÉALISATION : Miguel Kohan - ANNÉE : 2008 PAYS : Etats-Unis,Brésil,... - ACTEURS : Aníbal Arias,Ernesto Baffa,Emilio Balcarce

- « Bahia de todos os sambas » - Réalisateurs : Paulo César Saraceni, Leon Hirszman – Avec Antonio Pitanga, Geraldo Del Reyplus - Genre Musical - Un concert de musique bresilienne de Bahia a Rome, filme pendant l’ete 1983.

- « Os Desafinados  »- Réalisateur : Walter Lima Jr. - Avec Rodrigo Santoro, Claudia Abreu - Un groupe de musique appelé "Os Desafinados" devient une partie du mouvement musical brésilien révolutionnaire appelé la Bossa-nova.

- « Fala Mangueira » – Réalisateur Frederico Confalonieri - Genre Musical - La Mangueira est une immense communaute, bidonville et siege d’une des plus celebre ecoles de samba de Rio.

- « Maria Bethânia musica é perfumé » - 1 mars 2006 (1h22min) - Réalisateur Georges Gachot - Avec Maria Bethânia, Caetano Velosoplus - Documentaire , Musical - Le film nous convie à une plongée dans l’univers de la musique brésilienne racontée par Maria Bethânia, la plus célèbre des chanteuses brésiliennes, qui fut l’égérie de la contre-culture avant de devenir la reine des ballades romantiques.

- « Saudade du futur » - 2001 - Réalisateur Cesar Paes - Avec Dona Erundina, Assis Angelo - Documentaire , Musical - Les mégalopoles du Sud brésilien ont toujours attiré les habitants des Etats les plus pauvres du Nordeste. Certains réussissent, d’autres non. Mais tous restent des Nordestins.

1.4. Musique colombienne

La cumbia, popularisée en France avec « La Colegiala » qui illustrait la publicité pour Nescafé, le vallenata et la tradition bullerenge

- « Où chantent les accordéons, la route du vallenato » de Lizette Lemoine - Il y a un siècle, dans la presqu’île de Guajira au nord de la Colombie, la musique vallenata est née de la rencontre de l’accordéon diatonique allemand avec les traditions indiennes, espagnoles, africaines et caribéennes. Ce film va à la rencontre de quelques virtuoses du soufflet, un peu bluesmen un peu griots, colporteurs de légendes et improvisateurs truculents.

- « Lloro Yo, La complainte du Bullerengue » de Lizette Lemoine _ Petrona Martinez est une chanteuse de tradition bullerengue, une musique de la Côte Caraïbe colombienne qui se transmet de mère en fille. Elle a toujours vécu du ramassage du sable dans la rivière qui traverse son village. La musique fait partie de sa vie quotidienne ; elle chante son peuple, ses joies, ses peines. La douleur causée par l’assassinat de son fils aîné il y a quelques années lui a retiré l’envie de chanter. Finalement, poussée par son entourage, elle abandonne son deuil pour enregistrer un disque qui sera récompensé en 2002 par un Grammy Award aux Etats-Unis. Ce film est un portrait intimiste de cette femme qui vit sa musique au quotidien, musique qui lui a permis à 65 ans passés, telle Cesaria Evora, de sortir enfin de la pauvreté et de devenir une star en Colombie.

LLORO YO, la complainte du bullerengue/LLORO YO, el lamento del bullerengue (26') / Teaser from Lizette Lemoine on Vimeo.

1.5. Musique mexicaine : le boléro, au rythme lent, dont « Besame mucho » est la chanson la plus connue, la musique des mariachis, la ranchera, le Pasito duranguense, le Texano, le Corrido

1.6. Musique andine

Ces musiques jouées au Pérou, Chili et Bolivie), interprétées avec la flûte de pan, une petite guitare (le charango) et des tambours, ont souvent été repris pour illustrer une ambiance mais à ma connaissance elles n’ont pas fait l’objet d’un film. Pour mémoire le film "Le Rapace"

1.7. Musique chilienne

« Violeta » (Violeta se fue a los cielos, littéralement « Violeta est allée au paradis ») est un film chilien réalisé par Andrés Wood en 2012. Le film décrit la vie de l’artiste Violeta Parra, basé sur le livre biographique « Violeta se fue a los cielos » de Ángel Parra, le fils de Violeta avec Luis Cereceda Arenas.

1. 8. Musique argentine et uruguay


Evidemment en tête le tango. Toutefois si la danse a encore du succès, la musique est un peu délaissée. La « Cumparsita » est un des morceaux les plus célèbres. Citons aussi la milonga  : ancêtre du tango, dérivé de la habanera cubaine, le candombé : autre ancêtre du tango, d’origine africaine.


- « Tangos, l’exil de Gardel  » de Fernando E. Solanas - Des exilés argentins installés à Paris mettent en place un ballet de Tango rendant hommage au danseur Carlos Gardel. L’histoire de ces déracinés remonte alors à la surface...

- « Historias de Argentina en vivo » - Réalisateurs Cristian Bernard, Eduardo Capillaplus - Avec Rosario Blefari, Julio Bocca - Documentaire , Musical - Treize petits films réalisés par autant de réalisateurs, basés sur les récitals "Argentino en vivo".

2. CARAIBES

2.1. Musique cubaine


Depuis 1998, avec le grand succès, à la fois cinématographique et discographique, de « Buena Vista Social Club » de Wim Wenders et Ry Cooder en 1999, la représentation du son et de la musique populaire cubaine connaît une véritable nouvelle vague.

Mais déjà en 1996 « Yo soy, del Son a la Salsa » de Rigoberto López faisait un parcours historique et musical illustraait par diverses figures du "son" cubain, aux diverses expressions regroupées sous le nom generique de salsa.

La salsa née du son montuño, fusion du son et du guaguanco opérée par Arsenio Rodriguez, De nombreux pays vont l’adopter aussi. C’est de plus une danse qui est très pratiquée partout dans le monde.
En 2000, Joyce Buñuel réalise « Salsa ! ». - Remi Bonne, pianiste, décide soudain d’abandonner ses études de musique classique pour se consacrer à la musique à laquelle il aspire : la salsa. Le virtuose tente au plus vite d’intégrer un groupe cubain, mais se rend compte qu’il est trop clair de peau pour être crédible. Décidé, il se transforme et de fait passer pour un Cubain. Mais la supercherie tourne mal lorsqu’il rencontre Nathalie, qui pense avoir trouvé le grand amour dans les bras d’un véritable havanais.

En 2004, le film "Musica Cubana" réalisé par German Kral suit la destinée de jeunes talents cubains guidés par le légendaire Pío Leiva, musicien chanteur du fameux Buena Vista Social Club

En 2006, le film « Habana Blues » de Benito Zambrano, sorti en 2006, raconte les aventures de deux jeunes musiciens cubains qui espèrent se faire remarquer par des producteurs. Poussés par leur espoir et leur débrouillardise, ils survivent en attendant le grand jour.

En 2010, « Chico & Rita » de Fernando Trueba, dessin animé musical relatant les vies et l’histoire d’amour orageuse de Chico et Rita, un pianiste et une chanteuse cubains, dans le milieu du jazz cubain à La Havane et à New York au milieu du XXe siècle. Le film, bien accueilli par la critique, a remporté plusieurs prix dans des festivals.

2.2. Musique Jamaïcaine

Quand on évoque la musique jamaïcaine, le nom de reggae apparaît presque comme une métonymie. Mais aborder ce seul genre ne permet de parcourir tout l’horizon des formes musicales qui ont vu le jour en Jamaïque.
Pour illustrer cette musique nous avons choisi :

- « Tout, tout de suite » de Perry Henzell. Cette fiction raconte la ballade d’Ivan Martin, jeune paysan jamaïcain parti à la ville pour réaliser son rêve : chanter, l’histoire de la naissance du reggae a la Jamaïque.


Tout, tout de suite ( bande annonce VO ) by elsa-benjal

- « Made In Jamaica » - Ce film (en français ou sous-titré français pour les interviews) a été écrit et réalisé en 2007 par le réalisateur français Jérôme Laperrousaz. Ce film fait un portrait très complet et très intéressant de la culture musicale jamaïcaine et de ses impacts et relations avec la vie culturelle et politique de la Jamaïque.


Et comment ne pas évoquer la légende de la Jamaïque « Bob Marley : Live in Concert  » de Stefan Paul dans lequel nous assistons aux deux derniers concerts de Bob Marley. En Jamaique, durant le Reggae Sunsplah 79 et surtout en Allemagne, fin de sa derniere tournee europeenne "Uprising"

Et cet autre légende Jimmy Cliff avec le film « Bongo Man » toujours de Stefan Paul. Partant du concept du personnage principal, Jimmy Cliff : "les politiciens divisent, les musiciens unissent", "Bongo Man" raconte l’histoire de la petite communaute Saint-James de Somerton lors du concert gratuit de Jimmy Clif donne le 27 septembre 1980 et autour duquel se déroulent de nombreuses histoires très jamaicaines.

2.3. Musique des Antilles


Les Antilles françaises : la Guadeloupe et la Martinique abritent malgré leurs petites tailles une vaste et populaire musique originale qui a gagné un renom international grâce au succès du zouk dans les années 1980. Le zouk a pour origine les musiques folkloriques antillaises comme le gwoka guadeloupéen et le chouval bwa martiniquais mais a aussi une origine pan-caribéenne via la tradition de la calypso.

La biguine est essentiellement lié à la danse - Pour compléter ce panorama, ajoutons encore le quadrille à commandements, resté plus vivace en Guadeloupe qu’à la Martinique, et la valse pasillo, légère et sautillante, venue d’Amérique Centrale.
Lors d’une édition du F5C nous avions projeté le film « Biguine » qui évoque un couple de musiciens Hermansia et Tiquitaque qui à la fin du XIXe siècle, abandonnent la plantation dans laquelle ils travaillent, pour s’installer à Saint-Pierre. La ville est alors le phare culturel des Caraïbes. Nos héros ont l’intention d’y vivre de leur musique. Mais ils vont vite déchanter. Là-bas, on ne s’intéresse qu’à la musique occidentale et on rejette leur "folklore" de plantation. Commencera alors une longue dérive pendant laquelle ils feront l’apprentissage de ces nouveaux sons venus d’ailleurs. Ce film a été réalisé par Guy Deslauriers en 2003.


Biguine BANDE ANNONCE by ordesiles

3. AMERIQUE DU NORD

3.1. Musique mexicaine

Il est toujours délicat de parler du Mexique car si géographiquement il se situe bien dans le continent nord-américain du point de vue culturelle très hispano on a tendance à le rapprocher de l’Amérique Latine. Le boléro, au rythme lent, dont « Besame mucho » est la chanson la plus connue, la musique des mariachis, la ranchera, le Pasito duranguense, le Texano, le Corrido. Si toutes ces musiques ont été largement utilisées dans les films (notamment dans les westerns – Rio Bravo – Alamo) je n’ai pas pu distinguer un film ou documentaire spécifiquement musical.

3.2. La musique amérindienne du Nord est celle pratiquée par les peuples premiers vivant en Amérique. Aussi appelés « Indiens », les Amérindiens sont les peuples autochtones dont la présence précède toute colonisation occidentale. Concernant l’Amérique du Nord, il s’agit des tribus vivant essentiellement au Canada, aux États-Unis et au Mexique : Apaches, Cherokees, Comanches, Creeks, Hopis, Hurons, Iroquois, Kiowas, Mohawks, Mohicans, Navajos, Natchez, Pawnees, Pueblos, Séminoles et les Sioux pour ne citer que les plus connus. La musique joue un rôle social important de transmission orale de la culture des tribus et de maintien de leur identité La tradition raconte comment elle est héritée des divinités, les rituels portant la marque de leur créateur ou de leur tribu.

Pour illustrer cette musique amérindienne Sioux nous avons choisi
- « Horizon Dakota » - Documentaire de Philippe Sauve – Rencontre avec les Sioux.


Bande annonce Horizon Dakota by philsauve

4. Europe

En Europe, les fictions sont également rares et les documentaires un peu plus nombreux heureusement.

4.1. Musique Rom- Gypsie

- « Gadjo Dilo » de Toni Gatlif, Ce film est d’une rare fiction européenne ayant pour sujet la world music européenne – Il fur tourné avec Romain Duris, Rona Hartner et Izidor Serba et évoque Stéphane, un jeune Français avide de sensations qui parcourt à pied la Roumanie à la recherche d’une chanteuse inconnue nommée Nora Luca dont il possède un enregistrement sur une cassette audio héritée de son père.

- « Latcho Drom » toujours de Tony Gatlif est un documentaire musical qui à travers musique, chant et danse, évoque de la longue route du peuple Rom et de son histoire.

- « Gypsy Caravan » réalisé en 2007 par Jasmine Dellal fait embarquer les spectateurs dans la Gypsy Caravan pour un voyage à travers la musique, la vie et l’héritage de cinq groupes tziganes, issus du monde entier, lors d’une tournée triomphale de six semaines aux Etats-Unis.

- « Gypsy Spirit, Harri Stojka - Eine Reise  » réalisé par Klaus Hundsbichler
 »

4.2. Musiques portugaises

Le fado est un genre musical portugais qui prend la forme d’un chant mélancolique généralement accompagné par des instruments à cordes pincées. Le chanteur de fado ou fadiste (fadista) exploite en général des thèmes récurrents : la saudade, l’amour inaccompli, la jalousie, la nostalgie des morts et du passé, la difficulté à vivre, le chagrin, l’exil… Ce chant fut d’abord chanté dans les quartiers populaires avant d’atteindre la bourgeoisie. Le fado fut le chant national du Portugal à l’époque du dictateur Salazar.
- « Fados » de Carlos Saura réalisé en 2008

4.3.Musique flamenco]

Le flamenco est un genre musical et une danse datant du XVIIIe siècle qui se danse seul, créé par le peuple andalou, sur la base d’un folklore populaire issu des diverses cultures qui s’épanouirent au long des siècles en Andalousie.

À l’origine, le flamenco consistait en un simple chant a cappella (cantes a palo seco (en)) dont le premier genre fut la toná, établie dans le triangle formé par Triana, Jerez et Cadix. Les claquements des mains pour accompagner s’appellent palmas, la danse, el baile (bailaor pour le danseur), la percussion se fait souvent avec le cajon, avec les pieds (zapateado, une sorte de claquette) et avec les castagnettes. La guitare classique en français est la guitare flamenca. La musique peut être nommée le toque.

Le flamenco a été inscrit au patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO le 16 novembre 20101.
Pour illustrer ce genre :
- « Flamenco Flamenco » de Carlos Saura réalisé en 2010

- « Calle 54 » de Fernando Trueba réalisé en 2000 - "C’est un film musical sur la musique, comment elle se crée, comment elle surgit. Le scénario, ce sont les morceaux musicaux qui sont interprétés et que j’ai choisis. Le casting, ce sont les musiciens. Pour moi, ce n’est pas un documentaire, c’est une fiction, une fiction autrement..."

- « Duende y Mysterio del Flamenco » tourné au coeur de l’Andalousie par Edgar Neville, ce film constitue, à travers une anthologie de chants et de danses, une magnifique approche de l’art Flamenco très éloignée des clichés habituels.

- « Morente, Flamenco Y Picasso » - Le film suit Enrique Morente, une des grandes voix du flamenco, dans ses dernières apparitions publiques.. Il a été réalisé par Emilio Ruiz Barrachina en 2012 (1h27min)

4.4. Musique turque

La musique turque est à l’image de sa composition ethnique, de sa situation géographique et de son histoire. Si la musique turque désigne avant tout la musique faite en Turquie par des Turcs, elle ne se résume pas à cette définition, car il y a une diaspora turque, il y a des ethnies non turques en Turquie, et la musique turque a été jouée longtemps dans des pays autres que la Turquie, du fait de l’Empire ottoman.

- « Crossing the bridge - the sound of Istanbull » réalisé en 2005 par Fatih Akın esr un documentaire qui raconte l’histoire d’un bassiste allemand qui découvre Istanbul et sa diversité musicale. Son but est d’exposer aux occidentaux ses découvertes culturelles en Turquie.

4.5. Musique russe

La musique russe regroupe les productions passées et présentes relevant de la musique traditionnelle, populaire ou savante apparues sur le territoire historique et actuel de la Russie et de l’ex-URSS (les autres républiques de cette dernière recevant un traitement particulier). Elle se caractérise par une grande diversité des productions vocales polyphoniques notamment. Étendue de l’Europe jusqu’aux confins de l’Asie, elle regroupe bien des styles et subit bien des influences. Étant donnée la diversité des peuples composant cet immense territoire, il n’y a pas une seule et unique « musique russe », mais autant que de peuples ou régions. Toutefois la langue et le peuple russe s’étant éparpillés sur l’ensemble de ce territoire, on peut néanmoins qualifier cette musique de « musique russe », même si a contrario elle s’exprime éventuellement en langue turque ou autre.
- « Histoire invraisemblable » est une comédie musicale inspirée du récit de Chichkov et de legendes, chansons et contes russes.

4.6. Musique italienne

La musique italienne est riche d’un passé tout à la gloire de la musique classique dont on trouvera la racine tout autant dans l’héritage grégorien de l’Église que dans le riche folklore musical méditerranéen qui a trouvé en Italie un sanctuaire. Le chant (sacré, profane ou populaire) et plus particulièrement la polyphonie semblent marquer ce territoire aux idiomes contrastés. L’importante organologie témoigne aussi de l’importance du développement de la musique à danser dans les campagnes.
- « Passione » du réalisateur John Turturro propose un voyage à travers les racines et les traditions de la musique italienne, à Naples.

4.7. Musique Grecque

Le terme musique grecque recouvre des styles divers, dont l’histoire et les influences diffèrent selon les régions et les genres musicaux qui sont apparus en Grèce. Elle puise à la fois dans des éléments autochtones et dans son histoire partagée avec différents occupants (Italiens, Perses, contacts avec les peuples des empires byzantin et ottoman).

La musique grecque est presque indissociable de beaucoup de styles de danses : sirtaki, kalamatianos, pentozali, tsamikos, zeimbekiko, dachas, soustas…
Bien évidemment quand on parle sirtaki on pense inévitablement à « Zorba le grec »


danse de Zorba le grec by paslem