Le sirocco accompagnera Roger Hanin

  • Mis à jour : 23 février 2015

Roger Lévy, dit Roger Hanin, né le 20 octobre 1925 à Alger est mort le 11 février 2015 à Paris à l’âge de 89 ans. Cet acteur connu aussi pour ces liens de parenté avec un Président de la République a été aussi réalisateur et écrivain.

Roger Hanin est le quatrième des cinq enfants de Joseph Lévy militant communiste et Victorine Hanin. Cette famille modeste vivait dans la basse casbah d’Alger en Algérie. Il grandit 25 rue Marengo avant que sa famille ne s’installe à Bab El Oued. Roger Hanin se définissait lui-même ainsi : « Mon vrai nom, c’est Lévy … Ma mère Victorine Hanin. À l’origine, c’était Ben Hanine … Je suis fils de communiste et petit-fils de rabbin. Je me sens très juif. »

Alors qu’il se rend à la faculté de pharmacie, il rencontre un ami décorateur qui lui propose de faire de la figuration théâtrale dans « Le procès de Jeanne d’Arc » dont il a conçu les décors. Enthousiasmé par cette expérience, il s’inscrit aux cours d’art dramatique de René Simon et Michel Vitold, prend des cours de diction pour perdre son accent pied-noir et se tourne vers le métier d’acteur. Il tient des petits rôles au théâtre et, à partir de 1952, au cinéma, prenant pour nom de scène celui de sa mère.

Cinéma et télévision
Avec sa carrure massive du joueur de basket qu’il fut dans sa jeunesse, Roger Hanin est d’abord cantonné dans des rôles de durs. Il obtient une certaine notoriété grâce au film « La Valse du Gorille » en 1959 mais se lasse de ces rôles stéréotypés. C’est grâce à Alexandre Arcady, réalisateur du film « Le Coup de sirocco » à la fin des années 1970, qu’il devient un acteur populaire.

Avec « Le Grand Pardon » et « Le Grand Carnava », du même réalisateur, au début des années 1980, il peut donner toute la mesure de son « identité pied-noir » et entrer en bonne place dans le box-office.

Ensuite, Roger Hanin réalise deux films notables, « Train d’enfer »

et « la Rumba », puis il connaît la consécration à la télévision avec son rôle du « commissaire Navarro » créé par un ami de François Mitterrand. Ce sera son rôle le plus célèbre.. Le premier épisode de cette série télévisée date d’octobre 1989 sur TF1. Le dernier tournage de Brigade Navarro a eu lieu le 31 octobre 2008.

Filmographie

Il débute sa carrière au cinéma en jouant un employé de prison dans « Nous sommes tous des assassins » d’André Cayatte (1952). Ensuite c’est une série de film dans lesquels il joue des petits rôles jusqu’en 1959 où il devient Géo Paquet, dit "Le Gorille" dans « La Valse du Gorille » de Bernard Borderie .

A partir de là il rencontre de grands réalisateurs comme Jean-Luc Godard dans « À bout de souffle », Luchino Visconti pour « Rocco et ses frères » ; « Le Miracle des loups » d’André Hunebelle dans lequel il joue un Charles le Téméraire en collant (absolument désopilant).
En 1962 , il reprend le rôle du Géo Paquet dans « Le Gorille a mordu l’archevêque » de Maurice Labro. Puis ce fut en 1964 : « Le Tigre aime la chair fraîche » et en 1965 : « Le Tigre se parfume à la dynamite » de Claude Chabrol . Ce n’est qu’à partir de 1978 qu’il trouve des grands rôles : « Le Coup de sirocco », « Le Grand Pardon » et « Le Grand Carnaval » d’Alexandre Arcady - 1982 : « La Baraka » de Jean Valère . Son dernier film sera « « Soleil » » en 1997

Télévision
A partir de cette date il ne tournera plus que pour la télévision notamment dans les histoires de Pagnol : « La Femme du boulanger », « Marius - Fanny - César »

Théâtre
Au théâtre il tint de grands rôles : Othello – Macbeth - Tartuffe
Il publia enfin de nombreux Romans