Sorties cinéma du 14 janvier 2015

  • Mis à jour : 14 janvier 2015

Critiques extraites de Télérama et autres magazines dont Allociné et Première

Sorties du mercredi 14 au mardi 20 janvier 2015

TELERAMA AIME BEAUCOUP

Cotation 4/5

- « BEBE TIGRE » - Comédie dramatique - Date de sortie : 14 janvier 2015 - Réalisé par : Cyprien Vial - Avec : Harmandeep Palminder, Vikram Sharma, Elisabeth Lando - Durée : 1h27min - Pays de production : France - Année de production : 2014 - Distributeur : Haut et Court

Note de la presse : 3.6/5

Note du public : 3.6/5

Critique  : L’Express ( Christophe Carrière ) _ Ultraréaliste, "Bébé tigre" n’en adopte pas moins les codes de la fiction : tenir le spectateur en haleine avec une tension qui monte crescendo. S’éloignant du documentaire, Cyprien Vial (...) réalise un premier long-métrage aussi intelligent qu’oppressant.

Synopsis  : Bébé Tigre, c’est Many, 17 ans. Il vit en France depuis deux ans et mène la vie d’un adolescent comme les autres, partageant son temps entre les cours, ses copains et sa petite amie. Mais les responsabilités que ses parents restés en Inde lui ont confiées vont l’obliger à se mettre en danger.

- « LOIN DES HOMMES » - Drame - Date de sortie : 14 janvier 2015 - Réalisé par : David Oelhoffen - Avec : Viggo Mortensen, Reda Kateb, Djemel Barek - Durée : 1h41min - Pays de production : France - Année de production : 2014 - Distributeur : Pathé !

Note de la presse : 3.4/5

Note du public : 3.8/5

Critique  : PREMIERE (Damien Leblanc ) _ Librement inspirée d’une nouvelle d’Albert Camus, cette histoire qui se déroule au début de la guerre civile prend volontairement des allures de western. Avec ses cavaliers bravant la poussière, ses fusillades sur fond de nature rocailleuse, ses questionnements sur le bien-fondé de la loi et ses territoires à reconquérir, le deuxième long métrage de David Oelhoffen investit en effet des codes bien identifiés pour dépeindre des personnages en sursis s’efforçant d’échapper à un conflit armé. Niché au coeur de majestueuses montagnes, le long métrage dépasse la simple illustration historique grâce à son duo d’acteurs. Face à un Reda Kateb impeccable en taiseux fataliste, Viggo Mortensen retrouve brillamment sa figure de sage charismatique, portant haut ses valeurs d’universalité et de fraternité, en incarnant un Français d’origine étrangère bientôt sommé de faire des choix cruciaux.

Synopsis  : 1954. Alors que la rébellion gronde dans la vallée, deux hommes, que tout oppose, sont contraints de fuir à travers les crêtes de l’Atlas algérien. Au cœur d’un hiver glacial, Daru, instituteur reclus, doit escorter Mohamed, un villageois accusé de meurtre. Poursuivis par des cavaliers réclamant la loi du sang et par des colons revanchards, les deux hommes se révoltent. Ensemble, ils vont lutter pour retrouver leur liberté.

D’après la nouvelle L’Hôte du recueil L’Exil et le royaume (1957) d’Albert Camus.

TELERAMA AIME UN PEU

Cotation 3/5

- « SOUVENIRS DE MARNIE » - Film d’animation - Date de sortie : 14 janvier 2015 - Réalisé par : Hiromasa Yonebayashi - Durée : 1h43min - Pays de production : Japon - Année de production : 2014 - Titre original : Omoide no Marnie - Distributeur : Walt Disney Motion Pictures France

Note de la presse : /5

Note du public : /5

Critique  : StudioCiné Live (Thierry Chèze) - Sans entamer l’air du "c’était mieux avant", il ne convainc pas totalement. (...) Mais pourquoi y multiplier les scènes tire-larme ? Fort heureusement, elles n’affaiblissent en rien les moments enchanteurs.

Synopsis  : Très solitaire, et renfermée, Anna a perdu ses parents très jeune, et vit en ville avec ses parents adoptifs. Lorsque son asthme s’aggrave, sa mère adoptive l’envoie chez des parents, les Oiwa, qui vivent près de la mer dans un petit village au nord d’Hokkaïdo.
Pour Anna, c’est le début d’un été d’aventures qui commence par sa découverte d’une grande demeure construite au cœur des marais, non loin du village. Même si elle semble avoir quelque chose de familier pour elle, La Maison des Marais, comme l’appellent les villageois, est inhabitée depuis bien longtemps.
Et c’est là-bas qu’elle va faire la rencontre d’une étrange et mystérieuse fille : Marnie…

Adaptation du roman When Marnie was there de Joan G. Robinson

- « A GIRL WALKS ALONE AT NIGHT » - Film d’horreur - Date de sortie : 14 janvier 2015 - Réalisé par : Ana Lily Amirpour - Avec : Sheila Vand, Arash Marandi, Marshall Manesh- Durée : 1h40min - Pays de production : Iran Etats-Unis - Année de production : 2014- Distributeur : Pretty Pictures

Note de la presse : 3.3 /5

Note du public : 3.2 /5

Critique  : A voir à lire ( Marianne Renaud ) _ "A Girl Walks Home Alone At Night" nous entraîne ainsi dans un univers parfois déconcertant et inquiétant, mais souvent fascinant, d’une étrange beauté dont on ne peut détourner le regard.

Synopsis  : Dans la ville étrange de Bad City, lieu de tous les vices où suinte la mort et la solitude, les habitants n’imaginent pas qu’un vampire les surveille. Mais quand l’amour entre en jeu, la passion rouge sang éclate…

- « LES SOUVENIRS » - Comédie dramatique - Date de sortie : 14 janvier 2015 - Réalisé par : Jean-Paul Rouve - Avec : Michel Blanc, Annie Cordy, Mathieu Spinosi - Durée : 1h36min - Pays de production : France - Année de production : 2014 - Distributeur : UGC

Note de la presse : /5

Note du public : /5

Critique  : StudioCiné Live (Laurent Djian) _ Avec des dialogues qui crépitent, extrêmement drôles, juste avant que l’émotion surgisse. Le film oscille alors entre douceur et douleur, et il est comme une caresse réconfortante.

Synopsis  : Romain a 23 ans. Il aimerait être écrivain mais, pour l’instant, il est veilleur de nuit dans un hôtel. Son père a 62 ans. Il part à la retraite et fait semblant de s’en foutre. Son colocataire a 24 ans. Il ne pense qu’à une chose : séduire une fille, n’importe laquelle et par tous les moyens. Sa grand-mère a 85 ans. Elle se retrouve en maison de retraite et se demande ce qu’elle fait avec tous ces vieux. Un jour son père débarque en catastrophe. Sa grand-mère a disparu. Elle s’est évadée en quelque sorte. Romain part à sa recherche, quelque part dans ses souvenirs…

Adaptation du roman Les souvenirs de David Foenkinos

- « WILD » - Date de sortie : 14 janvier 2015 - Réalisé par : Jean-Marc Vallée - Avec :
Reese Witherspoon, Laura Dern, Thomas Sadoski - Durée : 1h55min - Année de production : 2014 - Distributeur : 20th Century Fox

Note de la presse : /5

Note du public : /5

Critique  :

Synopsis  : Après plusieurs années d’errance, d’addiction et l’échec de son couple, Cheryl Strayed prend une décision radicale : elle tourne le dos à son passé et, sans aucune expérience, se lance dans un périple en solitaire de 1700 kilomètres, à pied, avec pour seule compagnie le souvenir de sa mère disparue… Cheryl va affronter ses plus grandes peurs, approcher ses limites, frôler la folie et découvrir sa force.

Adaptation des mémoires de Cheryl Strayed, Wild : « Marcher pour se retrouver »

- « ALDA ET MARIA » - Drame - Date de sortie : 14 janvier 2015 - Réalisé par : Maria Esperança Pascoal - Avec : Ciomara Morais, Cheila Lima, Willion Brandão - Durée : 1h34min - Pays de production : Portugal - Année de production : 2012 - Titre original : Por aqui tudo bem - Distributeur : JHR Films

Note de la presse : 3.2/5

Note du public : 3.3/5

Critique  : Télérama ( Jacques Morice ) _ Le film compte de jolis moments de partage, teintés d’innocence douce et rêveuse. Par petites touches, et malgré un scénario un peu succinct, la réalisatrice dessine, de manière sensible et pudique, deux chemins qui se séparent.

Synopsis  : Lisbonne été 1980. Deux soeurs de seize et dix-sept ans arrivent d’Angola pour fuir la guerre. Livrées à elles-mêmes, Alda et Maria vont devoir apprendre à survivre sans argent,dans une banlieue grise et polluée de cette ville étrangère. Avec la complicité d’autres Angolais, les deux adolescentes s’organisent une existence précaire. Cet exil va leur apprendre à choisir leur destin en devenant des femmes fortes et dignes ..

- « THE DESCENT ONE _ HEINRICH HIMMLER » - Documentaire - Date de sortie : 14 janvier 2015 - Réalisé par : Vanessa Lapa - Durée : 1h36min - Pays de production : Autriche Allemagne Israël - Année de production : 2014 - Titre original : Der Anständige - Distributeur : ASC Distribution

Note de la presse : 3.2/5

Note du public : 3.1/5

Critique  : Les Inrocks ( Serge Kaganski ) _ Au cas où un spectateur d’aujourd’hui ignorerait tout d’Himmler, cet excellent documentaire se conclut par quelques images des charniers euphémisés ou occultés par les Himmler et par quelques cartons informatifs.

Synopsis  : Le 6 mai 1945, des soldats de l’armée américaine investissent la maison de Himmler, à Gmund en Allemagne. Ils y découvrent des centaines de lettres personnelles, de journaux intimes et de photos. Le film s’est basé sur ces documents pour esquisser sa biographie et révéler l’état d’esprit, les plans et les secrets du Reichsführer-SS, architecte de la Solution Finale : Heinrich Himmler.
Comment ce jeune bourgeois catholique, nationaliste de la classe moyenne, est-il devenu le bras droit d’Hitler responsable de la mort de millions de Juifs, d’homosexuels, de Communistes et de Roms ? Comment est né son idéologie ? Comment se voyait-il et comment était-il perçu par sa femme Margarete, sa fille Gudrun et sa maîtresse Hedwig ? Comment un homme qui se référait souvent aux soi-disant vertus germaniques telles que l’ordre, la correction et le respect, pouvait-il écrire à sa femme en pleine guerre et durant l’Holocauste : “Malgré toute cette charge de travail, je suis en forme et je dors très bien.” ? Comment un homme peut -il se voir comme un héros et être aux yeux du monde un meurtrier de masse ?

- « LES AVENTURES D’EMILE A LA FERME » - Film d’animation Enfants - Date de sortie : 14 janvier 2015 - Réalisé par : Per Ahlin ,Lasse Persson - Durée : 1h3min - Pays de production : Suède - Année de production : 2013 - Titre original : Emil & Ida i Lönneberga - Distributeur : KMBO

Note de la presse : 2.3/5

Note du public : 3.0/5

Critique  : Télérama ( Cécile Mury ) _ Trait désuet, couleurs pimpantes, rythme indolent : on pourrait se croire dans un programme pour enfants des années 1970. A réserver aux nostalgiques de l’ORTF et aux tout-petits.

Synopsis  : Émile est un garçon de 5 ans de qui vit à la campagne avec sa petite sœur Ida et ses parents Anton et Alma. Rusé et malicieux, Émile s’amuse de tout et surtout à faire les 400 coups en jouant avec les animaux de la ferme. Même quand son père le gronde, il joue encore et fabrique en cachette de petites figurines en bois, en attendant de pouvoir vivre de nouvelles aventures.

- « SOUS X » - Drame - Date de sortie : 14 janvier 2015 - Réalisé par : Jean-Michel Correia - Avec : Jean-Michel Correia, Karim Leklou, Anissa Allali - Durée : 1h39min - Pays de production : France - Année de production : 2014 - Distributeur : Universal Pictures International France

Note de la presse : 2.6/5

Note du public : 3.0/5

Critique  : PREMIERE (Damien Leblanc) _ Manifestement influencé par L’impasse, de Brian De Palma, "Sous X" dépeint avec réalisme l’univers du deal mais il peine à convaincre tant son protagoniste est dénué de conflits internes. Libéré, il reprend sans sourciller le business, et ce n’est pas la très fugace scène où on le voit dessiner qui suffit à rendre tangible son dilemme entre récidive et réhabilitation.

Synopsis  : Jean-Jacques a passé 9 ans en prison pour braquage. A sa sortie, il retrouve le quartier où il a grandi mais les choses ont changé… Le pays est en crise, les jeunes tiennent le business et ses anciens amis le pressent de reprendre ses activités… c’est peut-être pour Jean-Jacques le temps de se poser les bonnes questions. Mais il risque de basculer à nouveau lorsque Nassim, son ami rencontré en prison, fait appel à lui. A la croisée des chemins, Jean-Jacques est pris en étau entre ses contradictions : métis adopté par des blancs, converti à l’islam, attiré par deux femmes, tiraillé en réinsertion et délinquance… la quête de ses origines lui permettra-t-elle de prendre un nouveau départ ?

- « LES NOUVEAUX SAUVAGES » - Comédie - Tous publics avec avertissement - Date de sortie : 14 janvier 2015 - Réalisé par : Damian Szifron - Avec : Ricardo Darin, Oscar MARTINEZ, Leonardo SBARAGLIA - Durée : 2h2min - Pays de production : Argentine - Année de production : 2014 - Titre original : Relatos salvajes - Distributeur : Warner Bros Pictures France

Note de la presse : 3.6/5

Note du public : 4.0/5

Critique  : TLC - Toute la Culture ( La redaction de TLC ) _ Suite rapide de contes cruels aux détails pointilleux, ce film plein d’énergie met mal à l’aise. Le souci du détail psychologique et social donne aux blagues de potaches un statut qui dépasse celui des légendes urbaines. On peut même dire que le jeune Szifron fait oeuvre de moraliste et pose des questions justes sur la bourgeoisie de Buenos-Aires. Sa suite de séquences est rythmée avec génie, et même si le film est un peu long pour une suite de sketchs (plus de 2h), la réalisation et l’énergie du montage font qu’on rit de bon cœur et qu’on ne s’ennuie pas.

Synopsis  : L’inégalité, l’injustice et l’exigence auxquelles nous expose le monde où l’on vit provoque du stress et des dépressions chez beaucoup de gens. Certains craquent. Les nouveaux sauvages est un film sur eux.
Vulnérables face à une réalité qui soudain change et devient imprévisible, les héros du film franchissent l’étroite frontière qui sépare la civilisation de la barbarie. Une trahison amoureuse, le retour d’un passé refoulé, la violence enfermée dans un détail quotidien sont autant de prétextes qui les entraînent dans un vertige où ils perdent les pédales et éprouvent l’indéniable plaisir du pétage de plombs.

- « THE CUT » - Drame - Tous publics avec avertissement - Date de sortie : 14 janvier 2015 - Réalisé par : Fatih Akin - Avec : Tahar Rahim, Simon Abkarian, Makram Khoury - Durée : 2h18min - Pays de production : Allemagne - Année de production : 2014 - Titre original : The Cut - Distributeur : Pyramide Films

Note de la presse : 2.0/5

Note du public : 3.3/5

Critique  : PREMIERE (Gérard Delorme) _ La coupure qui donne son titre au dernier film de Fatih Akin est celle qui prive de voix le héros, joué par Tahar Rahim, au cours de ce qui s’avère la scène la plus forte de cette épopée à l’ambition considérable. Plus généralement, il s’agit de résumer très symboliquement l’épineux sujet du génocide arménien, dont les effets – massacres et déplacements de population sur fond de fanatisme religieux – sont traités pour faire écho à une actualité très contemporaine. Le script, coécrit par Mardik Martin, auteur de "Mean Streets" et de "Raging Bull", et les moyens importants donnent au film des allures de superproduction hollywoodienne. Mais Tahar Rahim a beau faire, son personnage est plus réactif que véritablement actif et le récit ressemble à une succession de scènes d’exposition. Surchargé par ses bonnes intentions, "The Cut" peine à décoller.

Synopsis  : Anatolie, 1915. Dans le tumulte de la Première Guerre mondiale, alors que l’armée turque s’attaque aux Arméniens, le jeune forgeron Nazaret Manoogian est séparé de sa femme et ses deux filles. Des années plus tard, rescapé du génocide, Nazaret apprend que ses filles sont toujours en vie. Porté par l’espoir de les retrouver, il se lance dans une quête éperdue, ponctuée de rencontres avec des anges et des démons, du désert de la Mésopotamie aux prairies sauvages du Dakota...

The cut est le troisième volet de la trilogie de Fatih Akin sur l’Amour, la Mort et le Diable, après Head On et De l’autre côté

- « SOUS X » - Drame - Date de sortie : 14 janvier 2015 - Réalisé par : Jean-Michel Correia - Avec : Jean-Michel Correia, Karim Leklou, Anissa Allali - Durée : 1h39min - Pays de production : France - Année de production : 2014 - Distributeur : Universal Pictures International France

Note de la presse : 2.6/5

Note du public : 3.0/5

Critique  : PREMIERE (Damien Leblanc) _ Manifestement influencé par L’impasse, de Brian De Palma, "Sous X" dépeint avec réalisme l’univers du deal mais il peine à convaincre tant son protagoniste est dénué de conflits internes. Libéré, il reprend sans sourciller le business, et ce n’est pas la très fugace scène où on le voit dessiner qui suffit à rendre tangible son dilemme entre récidive et réhabilitation.

Synopsis  : Jean-Jacques a passé 9 ans en prison pour braquage. A sa sortie, il retrouve le quartier où il a grandi mais les choses ont changé… Le pays est en crise, les jeunes tiennent le business et ses anciens amis le pressent de reprendre ses activités… c’est peut-être pour Jean-Jacques le temps de se poser les bonnes questions. Mais il risque de basculer à nouveau lorsque Nassim, son ami rencontré en prison, fait appel à lui. A la croisée des chemins, Jean-Jacques est pris en étau entre ses contradictions : métis adopté par des blancs, converti à l’islam, attiré par deux femmes, tiraillé en réinsertion et délinquance… la quête de ses origines lui permettra-t-elle de prendre un nouveau départ ?

TELERAMA N’ AIME PAS, MAIS CE N’EST PAS UNE RAISON POUR NE PAS Y ALLER

Cotation : 2/5

- « JOKER » - Thriller - Date de sortie : 14 janvier 2015 - Réalisé par : Simon West - Avec : Jason Statham, Michael Angarano, Dominik Garcia-Lorido - Durée : 1h32min - Pays de production :
Américain - Année de production : 2014 - Titre original : Wild Card - Distributeur : La Belle Company

Note de la presse : /5

Note du public : /5

Critique  : Premiere - (Gérard Delorme) _ Brian De Palma devait réaliser ce remake de Banco (avec Burt Reynolds) d’après un scénario de William Goldman, auteur de l’original et surtout réputé pour avoir signé "Butch Cassidy et le Kid". Finalement, Simon West a repris le flambeau pour diriger Jason Statham dans cette intrigue rudimentaire sur un joueur compulsif qui essaie de quitter Las Vegas, tout en vengeant l’honneur d’une amie brutalisée par des mafieux. L’acteur vient avec son bagage habituel à base de combats à mains nues et d’attitude badass pour une issue sans surprise : il est toujours le plus fort.

Synopsis  : Nick Wild, ex-marine addict au jeu, se reconvertit dans la protection rapprochée de clients lucratifs. Il compte ainsi quitter Las Vegas pour mener une vie meilleure. Lorsque son ancienne compagne, Holly, est retrouvée battue et laissée pour morte, Nick accepte de l’aider à se venger. Il va rapidement découvrir que le coupable n’est autre que Danny DeMarco, membre d’une puissante famille du milieu.

Remake de Heat de Dick Richards

- « THE SMELL OF US » - Drame - Interdit au -16 ans - Date de sortie : 14 janvier 2015 - Réalisé par : Larry Clark - Avec : Lukas Ionesco, Diane Rouxel, Théo Cholbi - Durée : 1h32min - Pays de production : Etats-Unis - Année de production : 2013 - Distributeur : Jour2Fête

Note de la presse : 3.0/5

Note du public : 3.1/5

Critique  : Fiches du cinéma ( François Barge-Prieur ) _ Un long-métrage difficile à appréhender. Le film de Larry Clark est une dérive punk, radicale, intime, dans les méandres de son esprit. Quitte à perdre le spectateur au passage, ce dont il ne semble guère se soucier.

Synopsis  : Un groupe de jeunes se retrouve tous les jours au Dôme, derrière le Musée d’Art Moderne de Paris, en face de la tour Eiffel. C’est là où ils font du skate, s’amusent et se défoncent – à deux pas du monde confiné des arts qu’ils côtoient sans connaître.
Deux d’entre eux sont inséparables, liés par leurs vies de famille compliquées. L’ennui, l’appât de l’argent facile et l’anonymat d’Internet, tous ces éléments contribuent à la destruction de leur monde.

TELERAMA N’A PAS D’AVIS, A VOUS DE VOIR

- « DOS A LA MER » - Drame - Date de sortie : 14 janvier 2015 - Réalisé par : Steve Moreau - Avec : Simon Voss, Tonio Descanvelle, Jacques Bleu - Durée : 1h20min - Pays de production : France - Année de production : 2014 - Distributeur : Les Films du Voilier

Note de la presse : 3.5/5

Note du public : 3.2/5

Critique  : A voir à lire ( François Bonini ) _ On s’en voudrait d’être excessivement sévère avec ce coup d’essai, mais le sens de l’image ne compense pas toujours les maladresses et les lourdeurs gênantes, qui gâchent le plaisir contemplatif réel que l’on éprouve parfois.

Synopsis  : Un fils de quatorze ans et son père voyagent dans leur voiture... Cet ultime face à face les emmène dans une ville au bord de la mer sans connaître véritablement ce qui les attend...

Adaptation du roman de Steve Moreau

TELERAMA AIME PASSIONNEMENT

Cotation 5/5

- « LA DAME EN NOIR 2 : L’ANGE DE LA MORT » - Film d’horreur - Date de sortie : 14 janvier 2015 - Réalisé par : Tom Harper - Avec : Phoebe Fox, Jeremy Irvine, Oaklee Pendergast - Durée : 1h38min - Pays de production : Grande-Bretagne - Année de production : 2014 - Titre original : The Woman in Black : Angel of Death - Distributeur : Metropolitan

Note de la presse : 4.0/5

Note du public : 3.1/5

Critique  : Cinenews.be ( Sophie Rizzi ) _ Les personnages n’ont aucun moyen de communication vu l’époque et le scénariste joue sur cet élément d’isolement. La femme en noir même quarante plus tard n’a pas beaucoup changé et manque toujours d’originalité.

Synopsis  : Pendant la Seconde Guerre mondiale, huit écoliers accompagnés par la directrice de l’école et une jeune enseignante, quittent Londres pour se mettre à l’abri dans le petit village de Crythin Gifford. Ils s’installent dans une vieille demeure sur une petite ile au large de la côte. Leur présence va bientôt réveiller une épouvantable force maléfique.

Suite du film La dame en noir. Inspiré par le roman La Dame en noir de Susan Hill