Le Nanar du mois de Janvier 2015

  • Mis à jour : 27 décembre 2014

ADAM ET EVE CONTRE LES CANNIBALS

Comme tout ceux qui se sont intéressés à la Genèse (Bible), je croyais que Adam avait été le premier homme et que sa compagne Eve la première femme. Mais c’était sans compter sur les Dieux du Nanar qui nous font remarquer qu’il y avaient aussi des cannibals. Créés par qui , oh vraisemblablement le Diable….. Celui pour gâcher la vie du Paradis terrestre il s’y entend.

Donc au commencement était le néant budgétaire et la volonté de surfer sur le succès de "La guerre du feu" de Jean-Jacques Annaud. Le Dieu du nanar : copiez et multipliez dans les bacs à soldes les VHS de nanars préhistoriques. Et les Italiens copièrent, et ils firent des films à l’image de celui d’Annaud, et Dieu vit que cela était bon. Et les Italiens firent "Grunt !" ; et Dieu vit que cela était bon, bien lourdingue à souhait. Et les Italiens firent "La guerre du fer", et Dieu vit que cela était vraiment très bon, qu’Il ne s’était pas autant marré depuis "Star Crash le choc des étoiles". Et les Italiens firent "Yor le chasseur du futur" avec leurs copains turcs, et Dieu vit que c’était super bon aussi, qu’Il ne s’était pas autant fendu la poire depuis "Mega Force". Et les Italiens firent "Le maître du monde", et Dieu vit que cela était bien gore (décapitations à coups de pierres, dégustations de cervelles crues,...) mais quand même assez mou du genou. Et les Italiens firent "Adam et Eve contre les cannibales", et Dieu leur avait donné un petit coup de pouce en leur soufflant les noms des deux personnages principaux, mais c’était à peu près tout.

Que la lumière soit ! Et les projecteurs s’allumèrent sur le plateau de tournage. On fouilla dans les images d’archives et les stock-shots d’éruption volcanique pour le générique d’introduction. Les frères Guido et Maurizio de Angelis, reçurent un synthétiseur à Noël et composèrent la musique. Dieu leur souffla : « Ne vous cassez pas la tête les frangins, réutilisez la bande originale que vous aviez composée pour "Alien 2 Sulla Terra" alias "Le monstre attaque" de Ciro Ippolito, la fausse suite du film de Ridley Scott. Et les frères De Angelis obéirent, et Dieu vit que cela était économique.

Et puisqu’il faut bien rendre à Dieu ce qui est à Dieu, c’est la création de l’homme en le faisant naître d’une espèce de cocon visqueux. Faisons l’homme à l’image de Mark Gregory, et qu’il cabotine et fasse des moues figées comme lui seul sait les faire (au passage, Marco réalise l’exploit de surjouer vocalement sans changer d’expression faciale), et qu’il gambade nu durant un bon quart du film, ainsi les spectatrices et les nanardeurs seront comblés.

Et après avoir bien exhibé son corps musclé dans les fourrés du jardin (botanique) d’Éden, Marco dit : Bon, Dieu, c’est bien sympa ici, mais moi j’m’emmerde un peu. Tu peux pas m’faire une fille bien roulée, que je puisse jouer à papa maman ? Et Dieu dit : Ouais, bon, moi ça fait six jours que ch’uis au taff, j’te signale ! Fais-la toi-même ta gonzesse ! Et Marco sculpta une femme dans le sable, bien qu’il n’en ait jamais vu, et la femme prit vie avec la pluie tombante.

Et Dieu dit : Allez, et baignez-vous dans les cascades, et jouez avec des léopards apprivoisés sur fond de slow sirupeux. Et Dieu vit que cela était kitsch et à la convenance des nanardeurs.

Mais cette perverse d’Eve n’était pas satisfaite, car elle avait bien envie de manger la pomme de l’arbre défendu comme le lui susurrait le fourbe serpent.

Et malgré les réticences du raisonnable Marco, ils croquèrent tous deux le fruit défendu. Mais l’Éternel Dieu ne fut pas content, il déchaîna alors la fureur des stock-shots, et fit rouler un rocher en polystyrène derrière le couple dans une grotesque et hideuse transparence repompant "Les aventuriers de l’arche perdue". Et puisqu’ils n’avaient pas été sages et que Dieu n’a pas l’intention de garder un gars et une fille qui font ce qu’ils veulent il les a licenciés du Paradis terrestre sans préavis. Ca leur servirait de leçon, na !

Et les deux pêcheurs errèrent dans la montagne, et ils voulurent faire une omelette avec un œuf d’autruche, mais l’œuf appartenait à un stock-shot de ptérodactyle piqué à "Un million d’années avant Jésus Christ". Et le stock-shot se changea en marionnette grandeur-nature en caoutchouc et les attaqua ; mais Marco brisa la nuque du saurien, commettant ainsi le premier meurtre de mannequin en mousse de l’Histoire.

Et le couple fut encore attaqué par des hommes-singes troglodytes poussant des grognement ridicules (euh attendez, si Adam et Eve sont les tout premiers hommes, alors d’où ils sortent ces guignols des cavernes maquillés à la truelle ?)

Et Marco/Adam et Eve continuèrent leur voyage, mais Eve était une chieuse, et elle n’arrêtait pas de râler, et elle et Marco eurent de longues scènes de ménage surjouées comme dans un mauvais soap télévisuel (les premières engueulades conjugales de l’Humanité !). Finalement, ils se séparèrent et Eve trompa Adam avec un homme de Cro-Magnon (si si ! Relisez la Bible si vous ne me croyez pas !). Et Dieu vit que cela était le genre de potin qui ferait plus tard la une de "Closer" ou de "Paris Match".

Et Dieu envoya des Néandertaliens cannibales à moumoutes rousses pour qu’ils attaquent la tribu de l’homme de Cro-Magnon, amant d’Eve, pour qu’elle retourne dans les bras d’Adam (et non pas la brosse Adam, mwahahaha !... Hem, désolé). Et un intermittent du spectacle revêtit un costume d’ours pelucheux et attaqua Eve, qui lavait sa jambe au bord d’une rivière, car c’est toujours ainsi que les jeunes filles se font agresser par des méchants. Et Adam et Eve vécurent encore d’autres aventures de bande-dessinée ringarde à la découverte de ce monde préhistorique de carton-pâte, que je ne vous conterai pas sous peine de trop spoiler. Sachez juste que Dieu créa la happy end, mais ne créa pas la crédibilité pour l’occasion. Et plus tard, Dieu créa Nanarland et Il dit : Le pire n’est jamais décevant. Amen.