bandeau 1 bandeau 2 bandeau 3 bandeau 4 bandeau 5

Cultures & Cinémas

Vous êtes ici : Accueil > EVENEMENTS CINEMA > Les sorties > Sorties 2014 > Sorties cinéma du 17 décembre 2014

Sorties cinéma du 17 décembre 2014

  • Mis à jour : 17 décembre 2014

Critiques extraites de Télérama et autres magazines dont Allociné et Première

Sorties du mercredi 17 au mardi 23 décembre 2014

TELERAMA AIME PASSIONNEMENT

Cotation 5/5

- « EAU ARGENTEE » - Documentaire - Date de sortie : 17 décembre 2014 - Réalisé par : Ossama Mohammed - Durée : 1h53min - Pays de production : France Syrie - Année de production : 2014 - Distributeur : Potemkine

Note de la presse : 4.2/5

Note du public : 3.4/5

Critique  : PREMIERE (1)3 Damien Leblanc3"C’est un film fait de mille et une images prises par mille et un Syriens." "Eau argentée" débute en effet comme un télescopage de vidéos glanées sur YouTube exposant l’horreur de la guerre civile qui ravage le pays depuis 2011. Puis un dialogue naît entre le réalisateur exilé à Paris et une jeune cinéaste restée à Homs pour témoigner jour et nuit durant le siège. Devenant par écrans interposés un bouleversant chant de mort et d’amour, cette œuvre collective brille jusqu’à un poignant épilogue, ajouté après sa présentation à Cannes cette année.

Synopsis  : En Syrie, les Youtubeurs filment et meurent tous les jours. Tandis que d’autres tuent et filment. A Paris, je ne peux que filmer le ciel et monter ces images youtube, guidé par cet amour indéfectible de la Syrie. De cette tension entre ma distance, mon pays et la révolution est née une rencontre. Une jeune cinéaste Kurde de Homs m’a « Tchaté » : « Si ta caméra était ici à Homs que filmerais-tu ? »
Le film est l’histoire de ce partage.

TELERAMA AIME BEAUCOUP

Cotation 4/5

- « LE TEMPS DES AVEUX » - Film d’aventures - Date de sortie : 17 décembre 2014 - Réalisé par : Régis Wargnier - Avec : Raphaël Personnaz, Kompheak Phoeung, Olivier Gourmet - Pays de production : France - Année de production : 2014 - Distributeur : Gaumont

Note de la presse : 3.3/5

Note du public : 3.2/5

Critique  : PREMIERE (Gérard Delorme) _ En parfait complément de l’approche documentaire et pédagogique de Rithy Panh sur la barbarie des Khmers rouges, le long métrage de Régis Wargnier s’adresse à un public plus large. Il apporte aussi une dimension romanesque au récit des aventures d’un ethnologue français pris dans un conflit auquel il ne comprend rien. L’incroyable histoire de François Bizot méritait d’être racontée parce qu’elle repose sur un paradoxe : il doit sa vie à un tueur. Il a en effet connu Douch avant que celui-ci « n’exerce » à grande échelle, ce qui évite au réalisateur d’illustrer le génocide mais lui permet de questionner l’incompréhensible cruauté de certains hommes. Comme chez Rithy Panh, un soupçon de lumière semble éclairer le mystère quand, à la fin du film, le bourreau est confronté à sa victime. Son humanité, qu’il n’a jamais remise en question, ressort alors, fascinante et contradictoire, l’espace de quelques instants.

Synopsis  : Cambodge, 1971. Alors qu’il travaille à la restauration des temples d’Angkor, François Bizot, ethnologue français, est capturé par les Khmers rouges. Détenu dans un camp perdu dans la jungle, Bizot est accusé d’être un espion de la CIA. sa seule chance de salut, convaincre Douch : le jeune chef du camp, de son innocence. Tandis que le français découvre la réalité de l’embrigadement des Khmers rouges, se construit entre le prisonnier et son geôlier un lien indéfinissable.

Adaptation des livres « Le portail » et « Le silence du bourreau » de François Bizot

- « GABY BABY DOLL » - Comédie - Date de sortie : 17 décembre 2014 - Réalisé par : Sophie Letourneur - Avec : Lolita Chammah, Benjamin Biolay, Félix Moat- Durée : 1h28min - Pays de production : France - Année de production : 2014 - Titre original : Gaby Baby Doll - Distributeur : Shellac

Note de la presse : 3.0/5

Note du public : 3.0/5

Critique  : PREMIERE (Isabelle Danel) _ Après plusieurs films choraux ("La Vie au ranch", "Les Coquillettes"), Sophie Letourneur plonge un personnage féminin dans une solitude forcée. Comme dans un conte, dont elle copie la trame, elle lui fait braver quelques (relatifs) dangers avant qu’elle ne trouve le prince charmant. En roue libre, la réalisatrice utilise l’image de balades récurrentes comme des rituels, mais ces "chemins" ont beau faire figure de métaphore, ils finissent par lasser. Reste l’abattage de Lolita Chammah, la nonchalance de Benjamin Biolay et une liberté qui fait mouche.

Synopsis  : Gaby, on ne devrait pas la laisser seule la nuit. Or, c’est justement ce que fait Vincent, son petit ami, pour mettre son amour à l’épreuve. Elle a pourtant du mal à contrarier sa nature et, a vite fait d’épuiser la patience des gars du village. Mais cette histoire abrite un autre personnage : Nicolas, gardien du château, et c’est vers cet expert en solitude, que Gaby choisit de se tourner... Quitte à le détourner de son cher chemin.

- « AU REVOIR L’ETE » - Drame - Date de sortie : 17 décembre 2014 - Réalisé par : Koji Fukada - Avec : Fumi Nikaido , Ena Koshino, Kotaro Shiga - Durée : 2h5min - Pays de production : Japon - Année de production : 2013 - Titre original : Hotori no sakuko - Distributeur : Saint-André des Arts

Note de la presse : 4.0/5

Note du public : 3.0/5

Critique  : PREMIERE (Eric Vernay) _ Dans la langueur estivale d’un village japonais, plusieurs personnages se cherchent et se trouvent parfois, au détour d’une discussion, d’une fugue ou d’un regard amoureux. Il s’agit de se refléter dans l’autre pour mieux déjouer les illusions du réel. Le format de l’image est carré comme chez Éric Rohmer, dont Koji Fukada emprunte également les panneaux manuscrits et les malicieux marivaudages. Le centre de gravité narratif oscille, imprévisible, propice à l’errance sentimentale et à une atmosphère cotonneuse, d’un naturel hérité de Mikio Naruse. Délicieux.

Synopsis  : Accompagnée de Sakuko, sa nièce, qui prépare son entrée à l’université, Mikie est de retour dans son village natal pour mener à bien la traduction d’un roman indonésien. La langueur estivale de la campagne japonaise est l’occasion pour Mikie, de renouer avec Ukichi, un ancien amant, gérant d’un love hotel clandestin et pour Sakuko de se rapprocher du timide Takashi, réfugié de Fukushima. L’ambition studieuse de cet été cède peu à peu la place à une rocambolesque ronde affective où la délicatesse et le burlesque ne masquent jamais tout à fait la dureté du Japon contemporain.

- « TERRE BATTUE » - Drame - Date de sortie : 17 décembre 2014 - Réalisé par Stéphane Demoustier - Avec : Olivier Gourmet, Valeria Bruni-Tedeschi, Charles Mérienne - Durée : 1h35min - Pays de production : France - Année de production : 2013 - Distributeur : Diaphana

Note de la presse : 3.4/5

Note du public : 3.2/5

Critique  : StudioCiné Live ( Laurent Djian ) _ Cette chronique dardennoloachienne se mue peu à peu en drame sur les relations père-fils avant de proposer, dans un final inattendu, une passionnante réflexion sur les conséquences de ses actes. Il est là, le vrai sujet du film. Qui arrive malheureusement un peu trop tard.

Synopsis  : Résolu à ne plus travailler pour d’autres, Jérôme cherche à monter sa société coûte que coûte, et ce malgré les réticences de Laura, sa femme. Ugo, leur fils de 11 ans, joue au tennis et veut devenir champion. Pour cela, il lui faut intégrer le centre national d’entraînement, à Roland Garros. Comme son père, il est prêt à tout pour arriver à ses fins. Ensemble, Ugo et Jérôme vont apprendre qu’on ne peut pas contourner toutes les règles pour réussir.

TELERAMA AIME UN PEU

Cotation 3/5

- « LES PINGOUINS DE MADAGASCAR » - Film d’animation - Date de sortie : 17 décembre 2014 - Réalisé par : Simon J. Smith, Eric Darnell - Avec : Tom McGrath, Chris Miller, Christopher Knights KNIGHTS - Durée : 1h32min - Pays de production : Etats-Unis - Année de production : 2014- Titre original : The Penguins Of Madagascar - Distributeur : 20th Century Fox

Note de la presse : 3.5/5

Note du public : 3.6/5

Critique  : Cinenews.be ( Sophie Rizzi ) _ Nos pingouins vont faire face à de nombreuses aventures qui raviront les plus petits. Les plus grands ne seront pas en reste car de nombreux gags leur sont destinés, voir même un peu trop… C’est rythmé, ça bouge non-stop, bref de quoi tenir en haleine le plus hyperactif des bambins.

Synopsis  : Les secrets des pingouins les plus follement mystérieux du monde de l’espionnage vont enfin être révélés !
Commandant, Kowalski, Rico et Soldat devront unir leurs forces avec un commando d’élite ultra pointu, le Vent du Nord. Dirigé par Agent Confidentiel (on pourrait vous dire son nom mais bon,… ce ne serait plus confidentiel), ils affronteront le fourbe Dr. Octavius Brine pour l’empêcher de contrôler le monde.
Spin-off de la franchise Madagascar.
Le film existe en version 3D

- « LA FAMILLE BELIER » - Comédie - Date de sortie : 17 décembre 2014 - Réalisé par : Eric Lartigau - Avec : Karin Viard, François Damiens, Eric Elmosnino - Durée : 1h45min - Pays de production : France - Année de production : 2014 - Distributeur : Mars Distribution

Note de la presse : 3.8/5

Note du public : 4.2/5

Critique  : StudioCiné Live ( Clément Sautet )_ Eric Lartigau délaisse la mise en scène au profit d’une direction d’acteurs impeccable. Le scénario est un poil convenu, mais il dégage tant d’amour et de drôlerie qu’il emporte le morceau d’un film où les larmes couleront avec joie.

Synopsis  : Dans la famille Bélier, tout le monde est sourd sauf Paula, 16 ans. Elle est une interprète indispensable à ses parents au quotidien, notamment pour l’exploitation de la ferme familiale. Un jour, poussée par son professeur de musique qui lui a découvert un don pour le chant, elle décide de préparer le concours de Radio France. Un choix de vie qui signifierait pour elle l’éloignement de sa famille et un passage inévitable à l’âge adulte.

- « DUMB et DUMBER DE » - Comédie - Date de sortie : 17 décembre 2014 - Réalisé par : Bobby Farrelly,Peter Farrelly - Avec : Jim Carrey, Jeff Daniels, Rob Rigglle - Durée : 1h48min - Pays de production : Etats-Unis - Année de production : 2014 - Titre original : Dumb and Dumber To - Distributeur : Metropolitan

Note de la presse : 3.0/5

Note du public : 3.6/5

Critique  :

Synopsis  : Vingt ans après, Lloyd et Harry sont toujours amis – et toujours aussi débiles ! Quand ils apprennent qu’Harry est père, les deux amis se lancent dans un nouveau road trip à la recherche de sa fille. Ils vont sillonner le pays à bord de véhicules toujours plus improbables, semant la folie et le chaos jusqu’à un endroit où ils n’auraient jamais dû pouvoir se retrouver…

Suite de la comédie Dumb and Dumber sortie en 1994.

- « LE SEPTIEME FILS » - Film fantastique - Date de sortie : 17 décembre 2014 - Réalisé par : Sergei Bodrov - Avec : Jeff Bridges, Ben Barnes, Julianne Moore - Durée : 1h47min - Pays de production : Etats-Unis - Année de production : 2014 - Titre original : The Seventh Son - Distributeur : Universal Pictures International France

Note de la presse : 2.7/5

Note du public : 3.2/5

Critique  :

Synopsis  : Une époque enchantée, où les légendes et la magie ne font qu’un... Un guerrier, unique survivant d’un ordre mystique, part en quête d’un héros prophétique doté de pouvoirs incroyables, désigné par la légende comme étant le dernier des sept fils. Le jeune héros malgré lui, arraché à la vie tranquille de fermier qu’il menait jusqu’à présent, va tout quitter pour suivre ce nouveau mentor rompu au combat. Ensemble ils tenteront de terrasser une reine, d’autant plus maléfique qu’elle a levé contre le royaume une armée d’assassins redoutables aux pouvoirs surnaturels.

Adaptation le roman L’épouvanteur de Joseph Delaney

- « COMING HOME » - Drame - Date de sortie : 17 décembre 2014 - Réalisé par : Zhang Yimou - Avec : Chen Daoming, Gong Li , Zhang Huiwen - Durée : 1h51min - Pays de production : Chine - Année de production : 2014 - Titre original : Gui Lai - Distributeur : ARP

Note de la presse : 2.9/5

Note du public : 3.4/5

Critique  : StudioCiné Live ( Xavier Leherpeur ) _ Abdiquant trop vite la piste politique, reléguée dans un prudent hors-champ au profit d’un poignant mélo, Yimou sublime Gong Li, mais joue d’une sobriété de mise en scène et d’un abus de musique qui confinent à une platitude illustrative.

Synopsis  : Lu Yanshi, prisonnier politique, est libéré à la fin de la Révolution Culturelle. Lorsqu’il rentre chez lui, il découvre que sa femme souffre d’amnésie. Elle ne le reconnait pas et chaque jour, elle attend le retour de son mari, sans comprendre qu’il est à ses cotés.

- « AMOURS CANNIBALES » - Drame - Tous publics avec avertissement - Date de sortie : 17 décembre 2014 - Réalisé par : Manuel Martin Cuenca - Avec : Antonio De la Torre, Olimpia Melinte, María Alfonsa Rosso - Durée : 1h56min - Pays de production : Espagne - Année de production : 2013 - Distributeur : Zootrope Films

Note de la presse : 3.0/5

Note du public : 3.0/5

Critique  : PREMIERE (Gérard Delorme) _ Surfant sur un sujet à la mode, le cannibalisme, le réalisateur en propose une vision inattendue avec ce film centré sur un tailleur qui tue des femmes pour les manger. Derrière une mise en scène et une direction d’acteurs soignées se profile bientôt une variation de "Sueurs froides", qui révèle la tragédie du personnage principal : qu’elle soit brune ou blonde, celle qu’il aime lui est inaccessible, tandis que ses aventures sanglantes – réelles ou fantasmées – soulignent la solitude à laquelle il semble condamné.

Synopsis  : Carlos, prestigieux tailleur vivant à Grenade, est également un meurtrier à la monomanie singulière. Lorsque Nina, une jeune Roumaine à la recherche de sa sœur jumelle, apparaît dans sa vie, il tombe pour la première fois amoureux... Un sentiment qui met en péril son éprouvant secret.

- « CHARLIE’S COUNTRY » - Drame - Date de sortie : 17 décembre 2014 - Réalisé par : Rolf De Heer - Avec : David Gulpilil, Peter Djigirr, Luke Ford - Durée : 1h48min - Pays de production : Australie - Année de production : 2014 - Titre original : Charlie’s Country - Distributeur : Nour Films

Note de la presse : 3.6/5

Note du public : 3.3/5

Critique  : PREMIERE (Isabelle Danel) _ Le "pays de Charlie", l’Australie, appartient désormais à l’homme blanc qui réglemente tout : la consommation d’alcool et de tabac, le port d’armes et le permis de conduire des Aborigènes. Ce constat sans appel, Rolf De Heer en a écrit le scénario avec son acteur fétiche alors que celui-ci purgeait une peine de prison. Il y a donc beaucoup de la réalité de David Gulpilil dans cette fiction aux allures de documentaire. Ni héros ni victime, Charlie est à la fois dépossédé de tout et responsable de ses actes, errant entre deux mondes, l’ancien et le moderne, épuisant le peu d’options qui lui restent. Gulpilil porte toute sa vie sur son visage magnifié par une barbe fournie et d’épais cheveux blancs, toute son énergie dans une silhouette élancée et noueuse. À lui seul, il est le film. De tous les plans (lumière et cadre sont superbes), de toute son âme, il fait de "Charlie’s Country" un poème, un manifeste et un étonnant objet de cinéma.

Synopsis  : Habitant dans une communauté aborigène éloignée au nord de l’Australie, Charlie est un guerrier qui n’est plus au mieux de sa forme. Au fur et à mesure que le gouvernement renforce son contrôle sur la manière de vivre traditionnelle de la communauté, Charlie se perd entre deux cultures. Sa nouvelle vie moderne lui offre un moyen de survivre, mais c’est une vie sur laquelle il n’a aucun pouvoir. Après la confiscation de son fusil, de sa lance récemment façonnée et de la jeep de son meilleur ami, Charlie en a assez et s’en va tout seul dans la brousse pour suivre l’ancien mode de vie. Cependant, Charlie ne pouvait pas prévoir où son voyage allait l’emmener, ni dans quelle mesure la vie a changé depuis les temps anciens.

- « CINO , L’ENFANT QUI TRAVERSA LES MONTAGNES » - Film d’aventures - Date de sortie : 17 décembre 2014 - Réalisé par : Carlo-Alberto Pinelli - Avec : Marc Andréoni, Giovanni Anzaldo, Lucas Mercier - Durée : 1h25min - Pays de production : France Italie - Année de production : 2014 - Titre original : La storia di Cino - Distributeur : Takami Dist.

Note de la presse : 2.0/5

Note du public : 3.0/5

Critique  :

Synopsis  : A la fin du 19eme siècle, dans la Région du Piémont, la pauvreté extrême des paysans, ne laissait pas d’autre choix aux familles démunies, que de louer leurs enfants aux bergers, et aux exploitations agricoles françaises, à quelques kilomètres de là, de l’autre côté du col, dans les Hautes Alpes ou les Alpes de Haute Provence. Les enfants étaient « vendus » dans certains marchés piémontais, presque comme des esclaves.
En Italie, les anciens racontent, depuis des générations, l’histoire d’un jeune garçon qui se serait enfui de chez le berger chez qui il était placé, et qui aurait traversé seul, dans des conditions extrêmes, la chaînes des Alpes pour rentrer chez lui. C’est de cette histoire dont il est question ici. L’épopée d’un enfant, Cino, qui n’écoutant que son désir de retrouver les siens, fidèle à la promesse qu’il a faite à sa petite compagne d’infortune, Catlin, bravera tous les dangers, affrontera des phénomènes à la lisière du fantastique et du surnaturel, pour retrouver le chemin de sa maison…

TELERAMA N’A PAS D’AVIS, A VOUS DE VOIR

- « RUN » - Thriller - Tous publics avec avertissement - Date de sortie : 17 décembre 2014 - Réalisé par : Philippe Lacôte - Avec : Abdoul Karim Konate, Isaach De Bankolé, Reine Sali Coulibaly - Durée : 1h40min - Pays de production : Côte d’Ivoire France - Année de production : 2014 - Distributeur : Bac Films

Note de la presse : 3.2/5

Note du public : 2.9/5

Critique  : Libération ( Bruno Icher ) _ L’ambition du projet, sans doute un peu démesurée, méritait davantage d’audaces, en dépit de trop rares mais très belles scènes oniriques.

Synopsis  : Run s’enfuit… Il vient de tuer le Premier ministre de son pays. Pour cela il a dû prendre le visage et les vêtements d’un fou, errant à travers la ville. Sa vie lui revient par flashes ; son enfance avec maître Tourou quand il rêvait de devenir faiseur de pluie, ses aventures avec Gladys la mangeuse et son passé de milicien en tant que Jeune Patriote, au cœur du conflit politique et militaire en Côte d’Ivoire. Toutes ses vies, Run ne les a pas choisies. À chaque fois, il est tombé dedans en s’enfuyant d’une ancienne vie. C’est pour ça qu’il s’appelle Run.

- « 20 000 JOURS SUR TERRE » - Documentaire - Date de sortie : 17 décembre 2014 - Réalisé par : Iain Forsyth ,Jane Pollard - Durée : 1h37min Pays de production : Grande-Bretagne - Année de production : 2014 - Titre original : 20,000 Days on Earth - Distributeur : Carlotta Films

Note de la presse : /5

Note du public : /5

Critique  : PREMIERE (Eric Vernay) _ Selon Nick Cave, la clé de l’écriture réside dans l’art du contrepoint. C’est ce que croit maîtriser ce docu-fiction en récréant une journée dans la vie de l’icône blues-rock, séance de psy incluse. Malgré l’humour du crooner, qui évoque avec un vrai sens du storytelling son fétichisme porno-religieux, son goût de la transformation et son don pour insuffler de la dramaturgie en fixant ses groupies du premier rang, l’exercice, plombé par une voix off complaisante (la sienne), vire à l’hagiographie.

Synopsis  : 24 heures dans la vie de la célèbre rock star d’origine australienne Nick Cave. Une journée en apparence comme les autres, mais où les notions de réalité et de fiction finissent par se brouiller et s’entrelacer…

- « BENOIT BRISEFER : LES TAXIS ROUGES » - Comédie - Date de sortie : 17 décembre 2014 - Réalisé par : Manuel Pradal - Avec : Leopold Huet, Gérard Jugnot, Jean Reno - Durée : 1h17min - Pays de production : France - Année de production : 2014 - Distributeur : Walt Disney Motion Pictures France

Note de la presse : /5

Note du public : 2.9/5

Critique  :

Synopsis  : À première vue, rien ne distingue Benoît Brisefer, 10 ans, des autres petits garçons de son âge. Pourtant, Benoît est doué d’une force étonnante ! Tous les vauriens qu’il croise sur son chemin en sont pour leurs frais. Mais hélas, personne n’est parfait... Dès qu’il s’enrhume, Benoît perd ses extraordinaires aptitudes physiques. Aussi n’enlève-t-il jamais l’écharpe de laine qu’il porte autour du cou !
Courageux et très volontaire, il n’hésite pas une seconde à passer à l’action pour défendre ses amis. Aussi, lorsque Poilonez - un brigand notoire - et sa bande de malfrats s’en prennent à Mr Dussiflard, son ami chauffeur de taxi, Benoît met tout en œuvre pour déjouer leurs plans…

Adaptation de la BD de Peyo.